AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Blanc tome 1 sur 2
EAN : 9782382760406
IDP Boy's Love (06/07/2021)
4.31/5   21 notes
Résumé :
Sajô Rihito et Kusakabe Hikaru ont symboliquement échangé des anneaux à leurs vingt ans, comme ils se l'étaient promis. Mais Sajô arrive en fin de licence et commence à douter de l'avenir. Que va-t-il faire de sa vie ? Sa relation avec Kusakabe est-elle seulement viable dans un pays où ils n'ont même pas le droit de devenir une famille ? Et Kusakabe, lui, s'éloigne chaque jour un peu plus, prisonnier des kilomètres qui les séparent. Leur amour est-il encore envisage... >Voir plus
Que lire après Blanc, tome 1Voir plus
L'étranger du Zephyr, tome 1 par Kanna

L'étranger du Zephyr

Kii Kanna

3.82★ (383)

5 tomes

Blue Sky Complex, tome 1 par Ichikawa

Blue Sky Complex

Kei Ichikawa

4.12★ (152)

8 tomes

Jealousy, tome 1 par Scarlet

Jealousy

Beriko Scarlet

4.14★ (94)

5 tomes

La forêt aux lapins, tome 1 par Enjo

La forêt aux lapins

Enjo

3.69★ (98)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Avec mon coup de foudre pour l'univers d'Asumiko Nakamura et l'histoire de ses héros Sajô et Kusakabe, je me voyais mal les quitter avec ce grand final dont le jeu des couvertures très épuré m'a de suite séduite. Comme je m'en attendais j'ai eu de l'émotion mais j'ai aussi eu une histoire poignante et actuelle qui m'a fait verser une petite larme à la fin.

J'avais quitté les héros à la fin du lycée sur la promesse de se marier une fois adulte. J'ai donc naïvement cru que Blanc était la suite directe à cela, j'ai ainsi sauté sans le vouloir deux autres tomes : O.B. consacrés à la vie d'étudiants des héros. Oups. Je rattraperai cela ensuite. Pour être honnête, je n'ai ressenti aucun manque à passer directement de l'un à l'autre, c'était comme retrouver les héros des années plus tard avec de nouvelles problématiques.



D'entrée, avec ce premier tome sur deux, l'autrice nous plonge dans une histoire très actuelle, une histoire qui pourrait concerner bien des couples mais qui se complique avec le fait que les héros soient deux hommes dans un pays comme le Japon, qui est le seul parmi les membres du G7 à ne pas avoir adopté le mariage entre personnes du même sexe...

Ce premier tome est donc celui du spleen. Spleen de la séparation de deux garçons vivant loin l'un de l'autre et ayant du mal à trouver le temps de se voir, ayant du mal à échanger tant leurs vies sont différentes. Spleen des doutes dont chacun commence à être empli à force de ne pas échanger sur ce qui les travaille dans leur relation. Spleen dû au fait que leur relation est celle de deux hommes, ce que leurs amis acceptent facilement mais qu'ils ont peur d'afficher en société plus large.

Le ton est donc volontiers mélancolique, dramatique voir tragique avec des héros plein de mal être et de doute qui se rappellent sans cesse les belles années du lycée où ils étaient tout le temps ensemble et qui se demandent où ça a merdé... le ton est également très doux et intérieur avec chacun qui s'interroge sur lui-même, sur sa vie, ses envies pour plus tard et cette relation longue distance vraiment pas facile à gérer.

L'autrice nous ayant fait fondre pour eux quand ils étaient plus jeunes, on leur pardonne ainsi leurs errements qui pourraient nous donner envie de les secouer et de leur mettre un coup de pied aux fesses tant leurs problèmes vient de leur manque de communication. Elle nous a appris à être touché par ces garçons maladroits qui ne correspondent pas à l'image qu'ils dégagent et qui souffrent eux-mêmes de cette difficulté à parler même s'ils y travaillent. C'est donc touchant de les voir douter, se séparer, souffrir et se questionner. Aucun ne lâche vraiment, c'est ce qui est beau.

En plus, vient s'ajouter à ce drame sentimental, un drame plus personnel, avec la maladie de la mère de Sajô qui revient et progresse. Avec cette femme adorable, on retrouve la question du regard du parent sur un couple homosexuel et celle-ci a exactement la réponse qu'il faut en se montrant si ouverte et accueillante. Elle est la mère et la belle-mère idéale. On ne peut de suite qu'être touchée de la voir ainsi à l'hôpital à continuer à tenter d'aider son fils en faisant comprendre à Kusakabe comment il fonctionne et en partageant avec lui sa douceur maternelle également. Je suis fan de ce personnage !

Les dessins d'Asumiko Nakamura sont toujours aussi superbes. Elle a vraiment un trait terriblement vaporeux, plus de vague, de circonvolution qui me parle terriblement. Elle sait poser l'image qui frappe au bon moment. Elle a des compositions très mode et très arty. Mais elle peut aussi être plus simple et offrir un travail ravageur sur les sentiments des personnages à travers leurs regards qui nous permettent de plonger dans leurs âmes. C'est merveilleux.

Ce court premier tome m'a ramené avec bonheur dans la vie dramatique et compliquée de nos héros où l'autrice s'ingénie à imaginer une histoire moderne et actuel de jeunes un peu perdus dans leur relation à distance, dans leur recherche d'avenir également, qu'ils soient pro ou perso. Son regard doux, bienveillant mais profond nous permet de descendre dans les pensées des personnages pour aller toucher ce qui achoppe et c'est superbe ! C'est émouvant, déstabilisant et pourtant réaliste. Elle me touche.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          50
Voilà que se clôture l'incroyable histoire du manga "Doukyuusei" après de nombreux tomes et un spin-off des plus délicieux, il est maintenant temps de dire au revoir à Rihito et Kusakabe. "Blanc" marque leur début dans le monde des adultes et les questionnements qui vont avec. On peut maintenant partir l'esprit tranquille et les laisser gérer leur histoire d'amour.

J'ai trouvé ce premier tome très mâture par delà les questionnements abordés. Nos deux protagonistes font un grand pas dans la vie d'adulte avec des choix d'avenir professionnel à mettre en place mais la distance pèse elle aussi dans la balance de leur futur à deux.

Des choix sont fait, des erreurs sont commises, mais Rihito et Kusakabe ont la chance d'être bien entouré. Leurs proches sauront les raisonner et les guider tout doucement vers ce qu'ils désirent vraiment.

Car s'il y a bien une chose que se premier tome m'a transmis, c'est qu'il ne faut pas oublier nos désirs profond pour une quelconque question de "est-ce raisonnable ? Ou bien "comment va-t-on me regarder ?". Nous avons le droit d'être égoïste et de réaliser nos rêves malgré les obstacles qui se présentent devant nous.

En conclusion, c'est un premier tome qui m'a totalement convaincue et qui m'a rendue très nostalgique des moments passés avec nos beaux jeunes hommes. Les dessins ont toujours leur singularités qui peut en dérouter certains mais c'est ce qui donne tout le charme à ce manga d'une grande beauté.
Commenter  J’apprécie          30
Asumiko Nakamura est fidèle à elle-même ! C'est chouette à voir, et à lire. Elle s'est donnée un fil conducteur et elle ne l'a pas lâché. Il n'y a aucun surplus. Rien ne dépasse. L'histoire est maîtrisée d'une main de maître ! Oui, elle finit l'histoire d'une main de maître.

Et d'une rare beauté.

« Doukyusei / Sotsugoysei » et « O.B. » nous amènent pile à ce final. À l'un des plus beaux finals que j'ai lu et vu de toute ma vie ! 😍

Si les cinq premiers tomes étaient déjà un concentré d'émotions, les deux derniers le sont tout autant ! Et, je dirais même que c'est un level au-dessus. C'est tellement beau, que je ne me remets tout simplement pas de cette fin. Elle est tellement MAGNIFIQUE & MAGIQUE !

Pour en arriver là, ils ont dû surmonter pas mal d'épreuves. Ces dernières épreuves ont d'ailleurs été des plus difficiles…

À la fin du Lycée, ils s'étaient fait une promesse… Cependant, entre les études et la vie de famille mouvementée de Rihito (un père absent, une mère malade) et les petits jobs de Hiraku, la tenir a été plutôt difficile.

Au milieu des doutes, de l'incertitude et des révélations, nos amoureux nous laissent peu de répit.

Et c'est tant mieux ! Parce que finalement tout, c'est enchaîner très vite et toutes ces difficultés vont les mettre à l'épreuve – si je peux le dire comme ça – et voir s'ils sont véritablement fait l'un pour l'autre…

Avec tout ce que je vous ai dit plus haut, je pense que vous vous doutez de la réponse, mais je vous laisse le découvrir par vous-même : je suis sûre et certaine que vous allez adorer ! 😍

Avec tout ça, je ne sais plus quoi vous dire, si ce n'est QUE C'EST UN VÉRITABLE COUP DE COeUR genre de TOUT LES TEMPS ! C'est pourquoi, il faut que vous lisiez cette histoire ! ❤️

Prenez soin de vous ! 😘
Lien : https://bookscritics.net/202..
Commenter  J’apprécie          00
Un yaoi qui m'a directement fait de l'oeil à sa couverture et son style de dessin. Autant vous dire, je n'ai pas été déçu de cette lecture.

Sajô et Kusakabe se sont symboliquement échangé des anneaux à leurs vingt ans, comme une promesse, qu'un jour, ils s'uniront, d'une manière ou d'une autre. le problème, c'est que la fin de licence de Sajô arrive et les doutes sur son avenir également. Il pense qu'ils sont allés trop vite, qu'ils étaient jeunes et n'ont pas réfléchi suffisamment. Leur amour est-il encore possible aujourd'hui ?

Un titre dramatique plein de douceur. Au-delà de l'histoire qui est sublime, diverse thématique sont abordés. L'impossibilité pour les personnes du même sexe de se marier au Japon, la difficulté de faire accepter aux yeux des autres et surtout sa famille cet amour.

L'histoire est aussi délicate que l'est le trait d'Asumiko Nakamura. Un style bien à elle qui se démarque et m'a tout de suite charmé !

En bref, c'est un manga qui dès le départ est fort en émotion et nous touche profondément. Qui aborde de fort sujet et nous pousse à la réflexion !
Lien : https://lapommequirougit.com..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
MangaNews
12 août 2021
Retrouvez le style drôle et touchant de Nakamura Asumiko dans cet opus à la fois dramatique et rempli de douceur.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
-C'est pas une question de savoir qui a tort.
-C'est une question de savoir à quoi tu es prêt pour que vous puissiez rester ensemble pour toujours.
-Tu le sais pourtant, non ?
Commenter  J’apprécie          20
La jeunesse s'enfuit sans jamais revenir.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : yaoiVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (50) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}