AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782331035210
Glénat (11/10/2017)
3.67/5   3 notes
Résumé :
1570. L'emprise ottomane s'étend sur tout le bassin méditerranéen. Une hégémonie qui finit par porter préjudice aux intérêts économiques des puissances chrétiennes. Lassés des razzias répétitives que pratiquent les turcs, le Pape Pie V mobilise sur le thème de la Croisade. La prise de Chypre, qui était une possession vénitienne, et le massacre de plus de 20 000 personnes finis de convaincre les puissances chrétiennes. L'Espagne, Venise, les États Pontificaux, la Rép... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
beauscoop
  11 décembre 2018
Cette collection permet d'aborder (sans jeu de mots) les grandes batailles navales par des dessins soignés et des textes et illustrations en fin de volume apportant plus d'informations. Cette bataille de Lépante est plus connue des amateurs de marine que des non spécialistes. Elle a permis à ne pas être dominé par les Ottomans qui voulaient contrôler la mer méditerranée. Il aurait pu avoir plus de dessins sur la bataille, ce qui est un peu regrettable.
Commenter  J’apprécie          140
Louis_LUCAS
  17 juin 2018
Née d'un partenariat entre les éditions Glénat et le Musée national de la Marine, "Les grandes batailles navales" est une série d'albums qui, comme son nom l'indique, entreprend de revenir sur les batailles navales les plus célèbres, de l'Antiquité à la Seconde Guerre mondiale. Sous la houlette de Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la Marine , et dans le cadre de cette collection, scénariste en chef, les dessinateurs se succèdent pour redonner vie à L Histoire avec un grand H.
C'est le premier album de cette série que je lis et il est consacré à la bataille navale de Lépante qui a eu lieu à la fin du XVIe siècle entre les Ottomans et une coalition internationale chrétienne, poussée (galvanisée ?) par la papauté. A cette époque l'Empire Ottoman est tout puissant et dispose d'une flotte impressionnante. Les relations entre le monde musulman et les états chrétiens sont tendus et le Saint-Siège, qui souhaite que les grands états d'obédience catholique partent à la conquête du monde, fait pression sur les puissants de ce monde pour qu'ils s'unissent contre les Ottomans.
Delitte et Federico Nardo ne nous "croquent" pas seulement la bataille dans cet album, mais entreprennent, sous la forme d'une fiction historique et pédagogique, de nous expliquer les tenants et les aboutissants de cette bataille qui dépasse le simple cadre de la guerre de religion. Les intérêts des uns ne sont pas ceux des autres, la foi n'est pas le seul guide et l'idée d'avoir donné voix au chapitre aux premiers concernés par les batailles - en l'occurrence les galériens - m'a littéralement bluffé.
Tout est parfaitement documenté, les dessins sont incroyables, tant dans les couleurs choisies que dans les détails, et le scénario en lui-même tient la dragée haute aux "crayonnés".
Il faut ajouter à cela un préambule qui met tout de suite dans le bain et un dossier en annexe qui évoque de façon thématique la bataille. Tout cela fait de cet album un très bel objet à l'image de la première de couverture, magnifique et accrocheuse, qui tient toutes ses promesses.
Pour ma part, j'ai sous la main un autre album de cette collection, "Chesapeake" et, s'il est à la hauteur de celui-là, il y a de fortes chances pour que je lise toute la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gyselinck_dominique
  30 décembre 2020
Avec la chute de Famagouste en septembre 1571, c'est toute l'île de Chypre qui est désormais aux mains des Ottomans, dirigés par Ali Moezzin.
Mais pour Rome, et le pape Pie V, la chute de cette forteresse est une bénédiction, l'occasion de rassembler toute la chrétienté autour d'une quête, celle de la.libération de Chypre et d'une nouvelle croisade.
Les navires de guerre vont affluer de partout, Espagne, Gênois, Vénitiens, et se rassembler à Corfou.
Les Ottomans sont eux rassemblés à Lépante, une île grecque qui comptabilise désormais pas moins de 270 navires.
Mais des informations sur les navires et effectifs de la Sainte-Ligue étant retrouvés sur un espion à la solde des ottomans précipité la décision des forces chrétiennes de se mettre en ordre de combat et d'attaquer Lépante avant de permettre aux Ottomans de prendre l'initiative, ou de se replier.
Le 7 octobre 1571, les Ottomans voient donc arriver une flotte de pas moins de deux cents navires, alors qu'ils estimaient ces mêmes forces à une centaine tout au plus.
Le combat titanesque entre ces plus de quatre cent cinquante navires va nettement tourner à l'avantage se la flotte chrétienne, mieux équipée et armée.
Pour 47 navires perdus, ils en couleront 50 ottomans, mais en capturent 137 de plus !
La victoire est totale pour la Sainte-Ligue, emmenée par don Juan d'Autriche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fantine
  22 novembre 2017

De superbes illustrations ainsi qu'un excellent scénario retrace la bataille de Lépante qui opposa les Chrétiens aux Ottomans.
C'est extrêmement bien documenté. On sent que Jean-Yves Delitte a effectué de nombreuses recherches historiques avant d'imaginer une intrigue autour de la célèbre bataille de Lépante. D'ailleurs, Jean-Yves Delitte donne des informations complémentaires sur ladite bataille, dans un dossier historique situé en fin de volume. Ce dernier donne à ses lecteurs des explications - qui me semblent complètes, et, précises - sur l'origine de la bataille de Lépante ainsi que d'autres points tels que les prisonniers, les forçats et / ou la galère, la galéasse par exemple.
Cette bande dessinée est à destination du grand public désirant découvrir, par une manière ludique, un fait historique qu'il ne connaît pas. Au lecteur par la suite d'effectuer la démarche afin d'approfondir le sujet si le présent volume lui a plu.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Sceneario   03 novembre 2017
Ce nouvel opus est plutôt réussi, même si j’ai trouvé l’auteur moins inspiré que d’habitude dans le choix des personnages qu’il met en avant.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gyselinck_dominiquegyselinck_dominique   30 décembre 2020
Une belle crucifixion ou un joli bûcher sont de bonnes méthodes pour raisonner de misérables païens !
Commenter  J’apprécie          12
gyselinck_dominiquegyselinck_dominique   30 décembre 2020
À quoi bon encore rêver ? De toute façon, tu ne le reverras plus ton pays, je te l'ai dit !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : Batailles navalesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
350 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre