AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012028632
Éditeur : Hachette Black Moon (13/03/2013)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 464 notes)
Résumé :
Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  04 octobre 2013
Je viens de lire les dernières pages de Requiem…A vrai dire c'un moment que je redoutais depuis longtemps déjà : quitter cet univers et ces personnages qui m'ont tellement bouleversée. Ce troisième et dernier tome de Delirium atteint une intensité rarement rencontrée. C'est une toute nouvelle atmosphère qu'on découvre, totalement différente de ce qu'on a connu jusqu'à maintenant, renversant tout ce qu'on pensait savoir. La trilogie prend une telle ampleur, une telle profondeur et une telle puissance.
Si Pandemonium alternait entre Avant / Maintenant, Requiem lui raconte à la fois le point de vue de Lena et de Hana. Et là, j'avoue que j'ai été un petit peu déçue. Hana a subi le Protocole et a été guérie. Mais celle-ci commence à douter de l'efficacité du Protocole, de la véritable personnalité de son compagnon, des choix qu'elle a fait...et du monde qui l'entoure. J'ai trouvé que son point de vue apportait peu à l'histoire.
Quant à Lena, elle vit toujours dans la Nature avec les rebelles. Elle a bien changé. La jeune femme apparaît davantage sûre d'elle, même si on assiste encore à quelques moments de faiblesse. Julian est toujours à ses côtés, mais leur relation bat de l'aile. La présence d'Alex fait douter Lena. Cette partie du récit m'a un petit peu gênée. On retrouve ce schéma classique du triangle amoureux, et j'avoue trouver cela dommage. de plus, Lena se conduit de manière assez enfantine, avec Julian. Immature même. Mais bon, ce n'est pas ce qui domine dans le récit.
Les autres personnages sont géniaux. J'avoue que j'adore Raven, personnalité forte qui dirige le roman tout en étant en filigrane. Les personnages autour sont tout aussi fascinants. Je n'arrive même pas à décrire le déchirement qu'est de les quitter, de ne plus suivre leurs aventures.
Le point principal de Requiem est son intrigue. La rébellion, le combat des Invalides. Et oui, dans ce tome, tout est beaucoup centré sur la nature, la résistance et la révolution qu'il va avoir lieu. Les bagarres, les explosions, les rebondissements s'enchainent. La menace est grande et des deux côtés, des manoeuvres militaires s'organisent. Lena et ses amis ne connaîtront pas un instant de répit ! Les pages se tournent avec une facilité déconcertante. Et ce qui m'a énormément plu, c'est l'authenticité du cadre. Tout n'est pas rose loin de là, la tension augmente, le rythme nous prend jusqu'au final du livre. Suspens, révélations, retournements de situation.... Ce livre en est plein.
La plume de Lauren Oliver est renversante tant elle dépeint avec justesse et violence les sentiments de Lena. Chacun de ses mots est transperçant et on ne peut pas rester de marbre devant de telles émotions.
Jamais je n'ai été aussi touchée par une cause que dans Delirium. Car c'est en tournant ces dernières pages que j'ai été émerveillée par la puissance, la beauté et la justesse de ce que cette trilogie veut transmettre. " Faites tomber les murs ". Une dernière phrase de quatre mots, ayant tellement de sens, dégageant un véritable message, empreint de l'idée même de la liberté et de l'amour.
Pour finir, avec Lauren Oliver j'ai appris à redouter la fin. Dans les deux tomes précédent, les dernières pages étaient déchirantes bien que diamétralement différentes. Cette fois Lauren Oliver nous offre une fin ouverte. Et bien que très belle et très touchante, elle nous laisse dans l'incertitude. On sent que la série est finie, mais l'auteur laisse beaucoup de questions capitales en suspens. Je ne suis pas contre les fins ouvertes, si elles sont justifiées. Mais là, c'est carrément l'auteur qui nous laisse à un moment crucial. J'ai vraiment eu l'impression qu'il manquait un bout de l'histoire. J'aimerais tant qu'un quatrième tome soit écrit un jour (et le plus vite possible) !
Et voilà, c'est la fin d'une série que j'adore, j'avoue avoir un petit pincement au coeur. Quitter définitivement Delirium est réellement pénible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
kllouche
  18 avril 2013
Pour précision, j'ai autant aimé le livre II que le livre I. Je partais donc super enthousiaste à la lecture de ce nouveau livre !
Attention: ce troisième tome de la saga Delirium est censé être le dernier. Je vais faire comme si je l'ignorais et considérer qu'il n'est en fait que l'avant-dernier tome.
L'histoire reprend là où le livre II s'était terminée. Julian et Lena trouve un groupe d'Invalides dans la Nature et continuent leur route à leur côté. A partir de là, nous alternons les points de vue de Lena, dans la Nature donc, et Hana, sa meilleure amie restée à Portland. J'ai trouvé très intéressant de pouvoir avoir une vision de chaque camp. D'un côté, une personne qui se bat pour sa liberté et de l'autre quelqu'un qui a été guéri et vit en adéquation avec le système.
Le personnage de Lena a pas mal changé dans ce tome à mon sens. Elle ne veut plus être considérée comme une enfant. Elle prend les armes, n'hésite pas à agir pour faire avancer la situation. En ce qui concerne le retour d'Alex d'entre les morts, j'ai trouvé ses hésitations très juste. Quand elle le croyait mort, elle est allée de l'avant sans se morfondre sur elle-même. Il aurait été peu crédible qu'elle se jette dans ses bras. Mais en même temps, son amour pour Julian n'est pas aussi fort que celui qu'elle éprouve pour Alex. Elle ne sait donc pas trop comment agir et vers qui se tourner.
J'étais un peu septique à l'idée de suivre le personnage d'Hana pendant la moitié de ce tome. Elle ne m'avait pas particulièrement marquée dans le tome 1. Néanmoins, j'ai vraiment accroché avec elle dans ce tome, pas pour le personnage lui-même, mais plus pour le genre de personne qu'elle représente. En effet, les habitants de Portland sont des espèces de robots à qui ont a fait à l'âge de dix-huit ans un lavage de cerveau. J'ai envie de dire : ils ont été lobotomisés du cerveau ces Portlandiens! Ils vivent sans sentiments, sans but,... En théorie... Fred, le mari d'Hana, se révèle en fait être un sanguinaire avide de pouvoir et manipulateur. Hanna elle s'en rend compte. Elle va mener son enquête pour en découvrir plus sur ses agissements. Elle ne le suit pas bêtement même si on sent que son opération au cerveau l'empêche de se lâcher complètement, de se rebeller. Elle n'est plus la même que quand elle était jeune. Elle est plus coincée et obéissante. Mais on se rend compte que rien ne peut complètement annihiler sa personnalité première de rebelle.
Le duo Julian/Alex est vraiment intéressant. C'est deux mecs, deux vrais: possessifs, jaloux, impulsifs. J'ai une préférence pour Julian qui est plus calme et qui a besoin d'être protégé. Alex est un peu trop indépendant et fort à mon goût. Néanmoins, je trouve qu'Alex correspond mieux à la personnalité de Lena. Ce n'est pas dans ce tome qu'on saura exactement avec qui Lena finira sa vie même si on a un petit doute. On est toujours quand même dans l'incertitude pour ce choix, c'est pourquoi un quatrième tome est indispensable.
J'ai eu du mal à m'y retrouver avec tous les personnages secondaires. Il y en avait beaucoup trop à mon goût. Mais comme il n'est pas vraiment important de savoir qui est qui et qui fait quoi, ça passe très bien quand même. En tout cas, l'auteur n'hésite pas à les faire tomber comme des mouches et ça fait vraiment plaisir! A la fin, il n'en reste d'ailleurs plus tant que ça, et j'ai commencé à vraiment les apprécier pour ce qu'ils sont!
Au niveau de l'intrigue, le début commence assez lentement pour nous laisser le temps de nous acclimater. Puis au fur et à mesure, des évènements menés par les Régulateurs poussent les Invalides à agir pour se défendre. Au trois quart du livre, les héros se rendent compte que se défendre ne sera pas suffisant pour survivre et qu'ils vont devoir aller au devant de leur ennemis s'ils ne veulent pas tous mourir. Et c'est d'ailleurs ce qu'ils font! La rébellion se met vraiment en place à la toute fin du livre où ils commencent à attaquer. Ils reprennent la ville de Portland, font tomber les murs qui la sépare de la Nature. Ce dernier coup d'action laisse présager un très bon prochain tome (s'il voit un jour le jour!), mais il est vrai que pour l'instant, l'intrigue est loin d'être bouclée.
On ne sait pas comment la Résistance va organiser la ville maintenant qu'elle l'a prise, on ne sais pas comment les autres villes vont réagir à cet insurrection. Vont-il attaquer Portland ou au contraire se barricader derrière leur propre mur? On n'en sait rien. de plus, à la fin du tome, on laisse Hana seule errant comme une âme en peine. Elle est déstabilisée, ne sais plus quoi penser du système politique dans lequel elle vit et ne sais plus du tout à qui accorder sa confiance. On ignore ce qu'il advient de Fred, le maire et son mari. On ne sais en effet pas si la maison a explosé comme prévu et s'il était toujours à l'intérieur. On ignore également tout de la destinée de la tante, l'oncle et la soeur de Lena ainsi que de la famille d'Hanna. On ne sait pas non plus ce qu'il va arriver aux habitants de Portland qui ont été lobotomisés. Comment la Résistance va-t-elle bien pouvoir gérer toute cette partie de la population qui ne ressent plus rien? Et pour eux, l'ennemi, c'est les Rebelles. Ne vont-ils pas essayer de reprendre leur ville pour retrouver leur vie telle qu'ils l'ont toujours connus?
Nous sommes donc laissés à la fin de ce tome avec beaucoup de questions en suspend au niveau de la Rébellion et du devenir des personnages.
Malgré le fait que ce tome ne conclut absolument pas la saga, je l'ai adoré. Il fait office d'excellent tome 3 et annonce une suite absolument géniale. J'ai hâte de découvrir comment les évènements vont évoluer tant au sein de Portland que dans le pays tout entier. Un tel potentiel ne peut pas être aussi bêtement gâcher en arrêtant la série à ce stade. Donc, par pitié donnez-nous un tome 4 !!!!!!!!!!!!!!!!

Lien : http://mariae-bibliothecula...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
iz43
  22 avril 2018
Fin de la trilogie où l'amour est une maladie.
Le livre se partage entre deux voix: celle de Lena comme d'habitude et celle de sa meilleure amie Hana.
Hana a subi le protocole pourtant elle sent que ça n'a pas totalement marché. Elle est destinée à épouser Fred le fils de l'ancien maire (décédé lors des conflits). J'avoue que j'ai eu peur pour elle en découvrant quel genre d'homme est Fred. de quoi vous glacer le sang.
Léna est toujours dans la nature à combattre avec à ses côtés son ex amoureux alex et son nouveau Julian. C'est donc très compliqué. Cela m'a parfois limite agacée qu'Alex et Léna ne soient pas capables de s'expliquer entre quatre yeux.
Ce tome est plus dur que les autres. Il ne s'agit plus de se cacher. Fred et ses hommes sont déterminés à exterminer tous les rebelles. Léna est contrainte de fuir mais aussi de se battre.
J'ai adoré voir l'évolution de Léna. Jeune fille courageuse, prête à se battre pour avoir le droit d'aimer.
J'ai aimé que la fin soit ouverte.
Commenter  J’apprécie          180
cho0kette
  22 mars 2013
Dernier tome de la saga Delirium, dans Requiem nous retrouvons Lena avec ses compagnons de galère, en 'liberté' dans la nature mais toujours confrontés au manque de tout, à la précarité et désormais traqués par le gouvernement qui n'hésite plus à envoyer des hommes dans la nature pour les attraper au lieu de nier leur existence.
Petite nouveauté dans ce tome : Les chapitres de Lena sont alternés avec ceux de Hana, sa meilleure amie dans le premier tome. Cette dernière a été opérée et s'apprête à se marier avec un homme important de Portland.
Les deux jeunes filles nous embarquent dans ce qu'est devenue leur vie et partagent leurs sentiments et agissements avec nous. Si l'une se rebelle et fait entendre sa voix au sein de la rébellion, l'autre doit se faire plus discrète et obéir aux attentes de ses proches. Pourtant tout n'est pas joué, leurs choix ont des répercussions et il se peut que leurs chemins se croisent de nouveau un jour ou l'autre..
Alors par où commencer.. Hormis les chapitres de Hana, j'ai trouvé que le reste ressemble assez à ce que l'on a pu voir dans le tome précédent. Il se passe des choses différentes mais globalement c'est dans la lignée du tome 2. C'est difficile, pénible, il y a des pertes humaines, des imprévus. Bref la vie est très compliquée. En plus du combat physique à mener, des dangers à affronter, Lena mène un genre de combat mental. Il y a un prix à payer pour la liberté, et elle s'en rend compte à chaque moment. Ce n'est pas qu'elle regrette son choix, mais c'est tellement difficile qu'elle a du mal à s'imaginer ce que sa vie est devenue en quelques mois. Par contre, elle devient un peu plus forte au niveau du groupe, sa parole est prise en compte, même si parfois elle agit encore de façon immature et se met en danger sans se soucier de ce que cela pourrait causer aux autres.
Évidemment le retour d'une personne, à la toute fin du tome deux (si vous l'avez lu vous savez de qui je parle !), va chambouler et remettre en cause certaines choses, mais pas comme je me l'imaginais ni au moment où je m'y attendais. Certaines scènes sont d'ailleurs agaçantes, l'envie de baffer et secouer certains personnages s'est fait forte à plusieurs reprises !
La lecture est assez prenante, l'écriture de Lauren Oliver toujours aussi agréable, mais je suis bien contente que l'on ait des chapitres du point de vue d'Hana qui apportent de la nouveauté, ajoutent de l'intérêt et rendent l'ensemble bien plus captivant. Elle vit et expérimente pas mal de choses, c'est aussi prenant qu'intéressant. Ses confessions m'ont étonnée et j'ai adoré la suivre dans sa vie, pas aussi lisse qu'on pourrait le croire. Bref, c'était génial de la retrouver et encore plus dans ces conditions.
Sur la fin quelques chapitres sont très courts, parfois tout juste quelques phrases, ce qui accentue le stress. On sent que le final approche, tout s'emballe, l'action finale est en ligne de mire. Vu le peu de pages restantes à ce moment là, je me suis imaginé un final énorme, un truc gigantesque qui allait m'exploser à la figure. Une fin à couper le souffle quoi. Et bien non, absolument pas ! La fin est hyper ouverte. Je ne sais même pas si on peut appeler ça une fin en fait, puisque plusieurs points ne sont pas clairs. Je veux bien que l'auteure souhaite nous laisser imaginer ce que l'on veut, mais là c'est beaucoup trop vague (elle explique d'ailleurs dans une vidéo pourquoi elle a fait une fin comme celle-ci). Je ne m'attendais pas à ce genre de final. Elle fait passer un message, important et véridique peut-être, mais concernant les personnages et l'histoire en général je reste sur ma faim, je trouve ça vraiment dommage, j'aurai aimé un genre d'épilogue. de mon point de vue, il manque vraiment quelque chose :(
J'ai quand même beaucoup aimé cette saga, j'ai passé un bon moment avec ces personnages et le premier tome restera un très bon souvenir puisque c'était un coup de coeur !
Lien : http://cho0kette.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
basileusa
  30 mai 2017
ET voilà une trilogie que j'ai lu d'une traite! Il faut dire qu'il y a un cliffhanger à la fin de chaque tome donc difficile de ne pas enchaîner ;). Si on apprécie l'histoire ,il faut bien prévoir les 3 tomes tout de suite .
Les rebelles s'organisent mais sont maintenant la cible des gouvernements des villes .Léna et sa petite troupe doivent fuir sans cesse ,se cacher , et la liberté ne ressemble plus au paradis . Elle est aussi au milieu d'un triangle amoureux qui la perturbe et retrouve une vieille connaissance ...bref on ne s'ennuie pas une fois de plus . La fin est certes encore ouverte mais la conclusion me plait bien , on imagine sans peine la suite .
En résumé j'ai passé un excellent moment avec cette dystopie rondement menée .
Commenter  J’apprécie          171
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
LolowiLolowi   20 avril 2019
Sinon, vous mènerez une vie étriquée, une vie de peur, vous vous barricaderez contre l'inconnu, vous réciterez des prières contre les ténèbres, vous laisserez parler la crainte et l'étroitesse d'esprit.
Vous pourriez, bien sûr, ne jamais connaître l'enfer. Mais, dance ce cas, vous vous condamneriez aussi à ne pas connaître le paradis. Vous ne feriez jamais l'expérience du vide ou de l'envol.
Vous tous, où que vous soyez : dans vos grandes villes enrobées de barbelés ou dans vos petits trous paumés. Trouvez-les, ces obstacles, ces liens qui vous étouffent, ces cailloux qui pèsent lourd dans votre ventre. Et libérez-vous, libérez-vous, liberez-vous...
Je vous propose un marché : je m'engage à le faire, jour après jour, si vous aussi.
Faites tomber les murs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LolowiLolowi   20 avril 2019
Un vieux vers, tiré d'un texte interdit, que Raven m'a montré un jour me revient en mémoire. "Celui qui s'élance vers le ciel peut certes tomber. Mais il peut aussi s'envoler. " Le moment est venu de s'élancer.
Commenter  J’apprécie          10
darkmoondarkmoon   04 octobre 2013

Je me détourne, me retrouvant face aux centaines et centaines d’individus expulsés de chez eux, de leur existence, contraints de vivre ici dans la poussière et la saleté, tout simplement parce qu’ils voulaient avoir le droit de sentir, de penser, de choisir. Ils ne pouvaient pas savoir qu’il s’agissait d’un autre mensonge : on n’a jamais le choix, pas vraiment. On est toujours poussé vers une voie ou une autre. Et il ne reste qu’à avancer, encore et encore, jusqu’à se retrouver sur une route qu’on n’a pas du tout rêvée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ArcaaleaArcaalea   05 juillet 2013
"Faites tomber les murs.
Sinon, vous mènerez une vie étriquée, une vie de peur, vous vous barricaderez contre l’inconnu, vous réciterez des prières contre les ténèbres, vous laisserez parler la crainte et l'étroitesse d'esprit.
Vous pourriez, bien sûr, ne jamais connaître l'enfer. Mais, dans ce cas, vous vous condamneriez aussi à ne pas connaître le paradis. Vous ne feriez jamais l'expérience du vide et de l'envol."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
darkmoondarkmoon   03 octobre 2013
Mais peut-être que le bonheur n’est pas dans le choix. Peut-être qu’il est dans la fiction, dans les histoires qu’on se raconte, dans cette capacité à se convaincre que la route sur laquelle on atterrit est celle que l’on voulait emprunter depuis le début.
Commenter  J’apprécie          270
Videos de Lauren Oliver (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Oliver
Before I Fall Official Trailer 1
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Delirium (Tome 1) - Lauren Oliver

Comment s'appelle l'héroïne ?

Magdalena Ella Haloway
Madeleine Lila Holaway
Lena Nella Haloway
Melina Nala Holaway

13 questions
183 lecteurs ont répondu
Thème : Delirium, Tome 1 de Lauren OliverCréer un quiz sur ce livre