AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201397406X
Éditeur : Hachette (01/07/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Nick et Dara sont deux sœurs aux caractères bien distincts. En quelques mois, leur vie bascule : leurs parents divorcent, un amour se brise et un accident de voiture a lieu. Nick était au volant mais a tout oublié. Dara a de nombreuses séquelles et se souvient, puis décide de disparaître en laissant un message énigmatique. Nick met tout en œuvre pour la retrouver.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Hillel
  10 septembre 2015
Amis lecteurs ne lisez pas la quatrième de couverture si vous voulez vous attaquer à ce titre, elle en dit beaucoup trop d'après moi. J'ai été déçue de voir qu'elle m'annonce ce qui arrivait assez tard dans le récit.
Cette histoire commence assez fort. Fort dans les évènements. Un accident de voiture qui ravage le visage de la belle Dara, 17 ans. Fort dans les émotions, la rupture entre deux soeurs inséparables, Nick et Dara. Elles ne se parlent plus depuis l'accident, alors que Nick était au volant ce soir-là. Depuis, leur monde s'est effondré, leur vie semble être devenu un beau gâchis. Un véritable chaos. Elles ont perdu leur lien, l'une son visage, l'autre une partie de ses souvenirs, l'amitié et l'amour de Parker... Je vous le disais tout commence assez fort. A cela s'ajoute l'histoire de la disparition d'une petite fille de 9 ans... Entre drame familial, romance compliquée et enquête policière tout s'entremêle pour nous offrir une histoire captivante.
Je ne pense pas qu'on sorte réellement indemne de ce récit. On pourrait croire au départ qu'il s'agit d'un gentil roman pour filles, d'une histoire d'ados en pleine crise existentielle... de jalousie, de divorce, de premiers amours, bref d'un énième récit romancé pour jeunes lectrices. Pourtant c'est un véritable mélange des genres. On est loin d'une jolie romance, l'angoisse plane tout au long de l'histoire jusqu'à atteindre un paroxysme sur la fin.
On sent bien que quelque chose cloche. On se doute des éléments nous échappent. Que Lauren Oliver joue avec nos nerfs et notre patience. Brouille les pistes mais nous laisse quelques indices ici et là. Ainsi, la lecture se fait plaisante, portée par un style fluide, par une alternance des points de vue entre Dara et Nick, par une alternance des moments. Des flash-black nous renvoient dans leur passé proche pour nous faire comprendre les tenants et les aboutissants de leur lien. Et puis les choses s'enchaînent, mais un malaise persiste, et on passe d'une gentille romance à un thriller, pour finir en plein drame psychologique.
Je le disais tout se mélange, les genres, les narrateurs, les styles, les points de vue... Et franchement j'ai trouvé que Lauren Oliver nous offrait là quelque chose de bien étonnant, d'original et de captivant.
J'ai véritablement été emportée par ce titre, pour en terminer scotchée, complètement retournée. le lendemain j'avais encore la tête avec Dara et Nick, je me repassais le film de certaines scènes, je relevais les indices parsemés ici et là par l'auteur. me rappelant d'éléments qui m'ont fait douter, sans me mettre pour autant sur la bonne voie.
Franchement, je salue ce nouveau roman young-adult de Lauren Oliver, l'auteur chouchou des éditions Hachette-Romans, une auteur qui le vaut bien. Ce choix de roman est d'après moi très très intéressant !
Seul bémol, un petit arrière goût d'un film bien connu qui a déjà quelques années et dont je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement. Je ne le citerai pas pour ne pas trop vous en dévoiler.
En conclusion, voici bien longtemps, peut-être depuis "Nos étoiles contraires", que je n'avais été aussi chamboulée par un récit... Car il est clair que cette histoire peut paraître ahurissante et si crédible à la fois. Cela nous parle, cela nous touche, cela nous captive et nous émeut.
Un pari réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
dreamworld
  10 avril 2016
Je ne sais même pas par où commencer, je ne sais même pas quoi dire. Ce livre m'a laissée toute bouleversée. Je ressens tellement de choses mais je ne parviens pas à mettre de mots dessus. Je suis surprise, estomaquée, touchée. J'ai juste adoré.
Ce roman, écrit par celle qui doit être l'une de mes auteurs préférés, la première que j'ai adorée, raconte l'histoire de deux soeurs, Nick et Dara, quelques mois après leur accident de voiture. Nick, la grande soeur, est plutôt du genre fille modèle, calme, à faire rarement la fête, à ne jamais poser de problème, alors que Dara, née onze mois après Nick, est une jolie fille populaire qui attire beaucoup de garçons et profite à fond de sa jeunesse. Elles ont toujours été très proches, mais on apprend au fil des pages qu'elles se sont un peu éloignées peu avant l'accident, notamment à propos d'un garçon nommé Parker, ancien meilleur ami de Nick et en situation « c'est compliqué » avec Dara.
On voit ainsi le retour à la vie des deux jeunes filles qui s'évitent et ne se parlent plus. Tout semble à peu près normal et banal, juste une histoire entre deux soeurs, une histoire d'amitié, d'amour, de famille, une histoire comme il semble en exister beaucoup d'autres. Un évènement ramène un petit côté « policier » : la disparition de Madeline, une petite fille de 9 ans. Cela soulève quelques questions et on se concentre sur cet élément sans nous rendre compte que l'auteur nous berne totalement.
En effet, grâce à son écriture toujours parfaite, le top du top, la crème de la crème, l'auteur nous fait rentrer dans son monde et nous mène là où elle veut, nous dupe sans que nous ne nous en rendions compte. J'ai ainsi pu retrouver la mélodie des mots de Lauren Oliver, le style de phrase et sa façon d'écrire dont je suis tombée amoureuse dès Delirium, le premier roman que j'ai lu d'elle, cette écriture remplie de détails et totalement réaliste qui nous plonge dans son histoire et nous rend accro.
Au niveau des personnages, j'ai tout de suite bien aimé les deux soeurs, notamment Nick, à qui je m'identifiais plus, même si j'ai tout de même apprécié Dara, comme si c'était réellement ma petite soeur. On rentre dans leurs querelles, suit leurs vies, revit leurs souvenirs, comme si c'était les nôtres. On finit par s'attacher réellement à elles deux, si bien que je suis certaine que la fin en a brisé plus d'un. de même, j'ai bien aimé Parker, ce garçon un peu étrange par moment, qui est étroitement liée à ces deux soeurs.
L'histoire est écrite à la première personne, séparée entre certains chapitres du point de vue de Nick et d'autres de celui de Dara. Quelques uns sont des retours dans le passé et cela m'a un peu perturbée car il faut faire attention aux dates pour ne pas se perdre, mais je m'y suis très vite habituée et ça ne m'a plus gênée. Les chapitres sont aussi séparés par quelques parties du journal intime de Dara, des articles de journaux, des mails, des lettres il me semble, et un ou deux sms. Cela rend l'histoire plus vivante, plus réelle.
Au départ, même si l'histoire semble un peu banale, on peut pressentir que quelque chose cloche, qu'il nous manque une info importante, sans réellement y faire attention. Je me suis surprise à penser « c'est trop cool, en plus c'est un livre de Lauren Oliver, donc il est super bien écrit et tout, mais après, l'histoire n'a rien d'extraordinaire ». Détrompez-vous ! Lorsque je suis arrivée vers la fin de l'histoire, j'ai compris mon erreur. C'est là que tout commence réellement. Les événements s'enchainent, on ne comprend plus rien, ou on ne veut plus comprendre, et une grande surprise souvient, qui bouleverse tout depuis le début. La fin nous donne juste envie de relire le livre, sous un regard nouveau, et en même temps j'ai l'impression que plus jamais rien ne sera comme avant, que je ne ressentirais plus jamais ce que j'ai ressenti en découvrant la révélation justement parce que je connais « le truc », comme lorsqu'on connait le secret d'un tour de magie et qu'on ne le trouve plus aussi fascinant que ça, tout compte fait.
Au moment de la révélation, on est perdu, on se dit que ce n'est pas possible, qu'on n'a pas pu passer à côté de ça, mais en y réfléchissant on se rend compte que tout colle parfaitement, que c'est totalement logique. C'est vraiment cohérent. Et c'est horrible, parce qu'on ne l'a pas remarqué, et qu'on n'y pensait pas du tout. On cherchait autre chose. Lauren Oliver a réellement réussi à me mener sur une fausse piste, chose à laquelle je ne m'attendais pas du tout. J'ai effectivement l'habitude de deviner très vite ce qu'il va se passer ensuite dans ma lecture ou j'ai eu moins un léger pressentiment. Là, je ne m'y attendais vraiment pas.
Enfin bref. Pour finir, je dirais que j'ai également apprécié la fin, pas plus que ça, mais elle est quand même bien. En effet, il y a une vraie fin. L'auteur ne nous laisse pas en plan mais nous montre ce qu'il se passe, après. Elle aurait pu s'arrêter quelques pages avant et j'ai aimé qu'elle nous montre comment les choses se sont remises dans l'ordre. J'adore !
Donc voilà. Je sais que c'est une critique assez longue qui ne dit rien, qui tourne en rond et répète encore et encore qu'il s'est passé quelque chose qui m'a totalement surprise. Mais il n'y a que ça de vraiment important à dire. C'est vraiment l'élément du livre, ce qui fait tout, ce qui le rend superbe, splendide, frappant. Il est déjà touchant sans, il est mignon, il est triste et un peu passionnant. Mais avec ça, c'est juste parfait. Vraiment. Je le conseille à tout le monde. Et en même temps, j'ai peur qu'après avoir lu ceci, vous vous attendiez à un truc génial et que vous soyez déçus. C'est vrai que j'ai un peu tendance à m'enflammer.
Enfin lisez-le. Sans rien en attendre. Faite-vous votre avis. Mais surtout, ne vous arrêtez pas en route. Lisez jusqu'au bout, jusqu'à la fin, même si vous vous ennuyez, même si vous trouvez que ça tourne en rond. Lauren Oliver en vaut le coup. Absences en vaut le coup. Lisez-le. Et soyez surpris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
helvetius
  29 novembre 2015
Absences est une lecture sympathique mais qui ne m'a pas captivée plus que ça. L'histoire est intéressante, la fin est poignante mais, même si je n'ai pas deviné l'intégralité de l'intrigue, un doute, qui s'est vite transformé en certitude, ne m'a pas lâché...Je pense que malheureusement, et malgré le fait que j'apprécie les univers que propose Lauren Oliver, je n'accroche tout simplement pas à son style d'écriture et cela m'empêche de m'immerger complétement dans ses romans.
Nick et Dara sont deux soeurs aussi complices que différentes. Nick est une grande soeur modèle, elle ne fait pas de vagues, ni à la maison ni à l'école. Dara en revanche, teste toutes les limites, se mettant parfois en danger. L'adolescence aidant, les deux soeurs semblent se perdre un peu et un accident malheureux va finir de briser cette si belle complicité.
J'ai bien aimé l'ambiance qui se dégage du roman, un peu décousue, nous sommes perdus, hagard, à l'image de Nick, qui revient vivre chez sa mère quelques mois après l'accident. Cette famille est d'ailleurs elle-même un peu décousue, parents divorcés, le père s'est rapidement recasé avec une midinette et la mère est complétement dépressive et absente. Et il y a Dara, complétement défigurée pendant l'accident, qui fait tout pour ne pas croiser Nick...
Il est dur d'écrire une critique sur ce livre sans spoilers. Nick est traumatisée par cet événement car elle conduisait et s'en est sortie indemne. Elle s'en veut d'autant plus que sa soeur, la jolie fille populaire, en garde de lourdes séquelles. Nous alternons le point de vue de chacune à chaque chapitre, l'auteur arrive donc à créer un rythme de narration fluide. On comprend facilement certains points de l'histoire même si parfois, et il faudrait peut-être relire le roman en sachant la fin pour en être sûre, mais il m'a semblé y voir des incohérences. Mais Lauren Oliver sait exprimer les sentiments confus que l'on peut ressentir entre soeurs et cette façon idiote parfois de se mettre en compétition alors qu'il n'y a pas lieu d'en avoir.
Dara est aussi excentrique que Nick est paisible. Les deux soeurs sont touchantes, chacune enviant l'autre, chacune aimant l'autre d'un amour inconditionnel...Cela ne rend le dénouement que plus poignant.
Une seconde histoire se greffe à notre histoire principale. Au départ, elle semble presque anodine mais elle nous amène finalement à la grande révélation.
C'est donc un roman touchant, qui parle de l'amour fraternel qui peut être aussi profond que destructeur. C'est aussi une quête de vérité mais également une quête pour trouver le pardon, ce pardon nécessaire pour apaiser une âme et lui permettre d'avancer dans l'avenir un peu plus sereinement...
Challenge ABC 2015/2016 12/26
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbe
  14 juillet 2015
Nick aime plus que tout sa cadette qu'elle protège de tous les excès. Mais leurs parents se séparent et la famille éclate. Lorsque Dara sort avec Parker son meilleur ami, leur lien se fissure un peu plus.
C'est alors qu'un terrible accident transforme à nouveau leur relation déjà compliquée.
En parallèle, toute la ville est en émoi suite à la disparition d'une petite fille de neuf ans qui semble liée aux étranges absences de Dara...

Un livre fort qui place au centre du récent la complexité des relations qui peuvent unir deux soeurs. L'auteur décrit parfaitement ce mélange d'admiration et de jalousie qui est au coeur du drame.
Nous entendons en alternance la voix des deux jeunes filles qui n'ont qu'un an de différence et qui sont à la fois extrêmement proches et extraordinairement dissemblables.
Alors que Nick cherche à ne jamais se faire remarquer, Dara explose à la lumière. Pourtant, chacune semble envier la trajectoire de sa soeur.

Mais Lauren Oliver ne se contente pas de nous faire vivre ces sentiments mêlés où l'amour est trop fort pour ne pas faire de dégâts, elle tisse l'ensemble dans un drame plus large qui implique la ville toute entière en intercalant les nouvelles de l'enlèvement.

Nous nous élançons avec Nick afin de tenter de sauver une nouvelle fois Dara qui semble en permanence insaisissable. Mais c'est une fin explosive que nous offre l'auteur et qui projette tout d'un coup un éclairage nouveau sur l'ensemble du récit.

Le récit est éclaté et reflète l'état des adolescents mais il est aussi semé d'indices et donne à la lecture une dimension d'enquête policière.

Un roman très réussit à lire absolument !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Lycandra
  19 septembre 2015
C'est avec Absences que je découvre l'écriture de Lauren Oliver pour la première fois. le résumé présente bien l'histoire. On entre dans ce roman en découvrant deux soeurs avec des personnalités opposées. La plus grande se prénomme Nick (Enfin, Nicole, qui pourrait être qualifié de sérieuse et responsable) et la cadette, Dara ( qui elle ne respecte pas grand chose et semble faire un peu toutes les conneries accessibles à l'adolescence). Ces deux soeurs inséparables et fusionnelle vont connaître un grand chamboulement dans leur vie.
Un soir, Nick et Dara ont un accident de voiture . Si Nick s'en sort indemne, Dara va avoir de nombreuses blessures et séquelles. de cet accident ressort une relation chaotique entre les deux soeurs, Dara ne voulant plus adresser la parole à Nick. Et pour couronner le tout, Nick ne se souvient plus des moments précédents l'accident. Elle voit sa soeur s'éloigner de plus en plus sans parvenir à se souvenir et à comprendre pourquoi. Nick va tenter par tous les moyens de renouer sa relation avec Dara mais cette dernière va disparaître. Nick va alors mener l'enquête sur la base d'un indice laissé par sa soeur pour tenter de la retrouver.
Houla c'est un long résumé tout ça ! Mais bon, au moins, vous voyez le truc ! Et c'est que, c'est quelque chose ce roman de Lauren Oliver ! J'en suis ressortie toute chamboulée. Ce n'est pas un coup de coeur pour moi (je sais pas pourquoi :o) mais en tout cas je suis plus que conquise !
Absences est une histoire entièrement basée sur les relations entre deux soeurs brisées. Rien de plus rien de moins. C'est intense, triste et à la fois magnifique. J'ai été assez rapidement déroutée parce que, l'auteur s'amuse à tisser son histoire à travers différentes formes. Nous avons par exemple le droit au journal intime de Dara, à des SMS, à des articles en ligne d'un journal local mais aussi à de très nombreux allers-retours entre les souvenirs des deux soeurs et le présent.
L'apparition de ces souvenirs permet de ressentir la force de leur relation et d'assister à des évènements qu'elles ont vécues ensemble. Tout cela s'avise à créer un grand contraste avec l'état de leur relation actuelle et de nous montrer la tristesse de cette situation.
Cela va aussi nous montrer qu'on ne nous dit pas tout et qu'un petit mystère plane sur Dara et Nick. La disparition soudaine de Dara vient conforter cette idée et à partir de là, la lecture devient vitale. On veut savoir ce qui fait que Dara se montre aussi distante avec Nick: Pourquoi la situation est dans cet état ? Pourquoi est-ce si dur pour Nick d'arranger les choses?
le choix des formes différentes d'écritures de Lauren Oliver vient ajouter du mystère dans l'histoire. Elle s'en sert pour construire des pistes au fur et à mesure des pages, nous donnant qu'une seule envie: continuer Absences.
En commençant une histoire sur deux soeurs qui ne se parlent plus, on est embarqué dans leur reconstruction, dans la disparition de Dara mais aussi dans celle d'une petite fille.
Je pense que la chose qui m'a le plus marquée dans Absences, c'est la dextérité de l'auteur pour contrôler le fil de son histoire mais aussi de doser chaque détail afin d'avoir une entière influence sur les pensées de son lecteur. Elle sait ce que chaque élément va entraîner comme question. Elle sait comment nous étonner et nous surprendre. Lauren Oliver est bluffante dans Absences. Je pensais découvrir une histoire un peu clichée et banale de disparition et de relation entre soeur. Au final, j'ai eu droit à un véritable tableau d'une vie, une toile riche en détails et en émotion sur deux soeurs que tout unissait. On ressent dans Absences ce que c'est que d'avoir une soeur. On ressent l'amour qu'elles se portent. Et c'est assez rare de voir des émotions brutes se dessiner dans les histoires.
En fin de compte, on ne se rend pas compte que l'on est happé dans un roman haletant grâce à une entière maîtrise de l'intrigue. Absences donne envie de continuer la lecture car mille questions nous viennent en tête. A force, j'ai frôlé le fin mot de l'histoire au milieu de toutes mes questions, mais j'ai quand même été bluffée et emportée.
Lien : http://ly-lit.blogspot.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
JoyceGJoyceG   29 décembre 2016
J’avais ressenti la même chose qu’elle, une terreur pure, violente, celle de la nuit permanente qui adviendrait si la lune interrompait soudain sa course, si l’équilibre des forces n’était jamais rétabli.
Vous voyez, déjà à l’époque, je savais. Il n’y avait pas de truc. Ce n’était pas un tour. Parfois le jour et la nuit s’inversent. Parfois ce qui doit se lever se couche et vice versa. L’amour se transforme en haine, les choses sur lesquelles vous vous appuyez se dérobent sous vos pieds et vous vous retrouvez à pédaler dans le vide.
Parfois, les gens cessent de vous aimer. Ce genre de nuit-là ne disparaît pas, peu importe le nombre de lunes qui se lèvent à nouveau et emplissent le ciel d’un vague ersatz de lumière. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
orbeorbe   14 juillet 2015
C'est ça le truc avec Dara et moi : nous sommes à la fois pareilles et différentes. Comme le soleil et la lune, ou plutôt comme une étoile de mer et une étoile dans le ciel. Elles ont un lien de parenté, bien sûr, et en même temps elles appartiennent à deux mondes distincts. De nous deux, Dara est toujours celle qui brille.
Commenter  J’apprécie          140
dreamworlddreamworld   21 avril 2016
Le truc étrange, quand vous avez réchappé à la mort, c'est que tout le monde s'attend, ensuite, à ce que vous nagiez dans le bonheur, que vous preniez le temps de chasser les papillons dans les herbes hautes des prés, ou d'admirer les arcs-en-ciel qui se forment dans les flaques de cambouis sur l'autoroute. "C'est un miracle", dira-t-on avec un regard dégoulinant d'espoir, comme si vous veniez de recevoir un bon gros cadeau et que nous n'aviez pas intérêt à décevoir mamie au moment d'ouvrir le paquet, à faire une grimace en découvrant le pull informe qu'il contient.
La vie ressemble à peu près à ça, d'ailleurs : un pull informe plein de trous, de noeuds et de fils qui risquent de s'accrocher. Inconfortable et qui gratte. Un cadeau que vous n'avez jamais demandé, jamais désiré jamais choisi. Un cadeau que vous devriez être impatient de revêtir, jour après jour, alors même que vous préfériez rester au lit sans rien faire.
La vérité est tout autre : il ne faut aucun talent particulier pour réchapper à la mort. Ou à la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2015
La vie ressemble à peu près à ça d’ailleurs : un pull informe plein de trous, de nœuds et de fils qui risquent de s’accrocher. Inconfortable et qui gratte. Un cadeau que vous n’avez jamais demandé, jamais désiré, jamais choisi. Un cadeau que vous devriez être impatient de revêtir, jour après jour, alors même que vous préféreriez rester au lit sans rien faire.
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2015
C’est ça le truc avec Dara et moi : nous sommes à la fois pareilles et différentes. Comme le soleil et la lune, ou plutôt comme une étoile de mer et une étoile dans le ciel. Elles ont un lien de parenté, bien sûr, et en même temps elles appartiennent à deux mondes distincts. De nous deux, Dara est toujours celle qui brille.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Lauren Oliver (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Oliver
Before I Fall Official Trailer 1
autres livres classés : accidentVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Delirium (Tome 1) - Lauren Oliver

Comment s'appelle l'héroïne ?

Magdalena Ella Haloway
Madeleine Lila Holaway
Lena Nella Haloway
Melina Nala Holaway

13 questions
185 lecteurs ont répondu
Thème : Delirium, Tome 1 de Lauren OliverCréer un quiz sur ce livre