AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745920626
Éditeur : Milan (06/11/2008)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Taiki, le kirin du royaume de Tai, est en fuite. Son roi a été chassé du trône par un usurpateur. C'est le chaos ! Yoko, la reine du royaume voisin, ne demande qu'à lancer son armée contre le tyran. Mais, selon une loi céleste, engager ses troupes sur une terre étrangère est un crime. Yoko osera-t-elle braver le ciel ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
florencem
  06 novembre 2013
Comme pour le vent de l'infini, Les rives du crépuscule a été partagé en deux tomes. On retrouve donc de nouveau le schéma habituel, à savoir que la première partie est plus une phase d'explication, une base pour nous aider à comprendre les éléments qui seront plus dans l'action dans le second tome. Cette première partie, assez courte par rapport aux autres tomes, m'a cependant beaucoup plu. Il reste un peu « confus », si je puis dire, par rapport à son schéma narratif. Risai, shogûn de Tai, Taiki et Yokô sont les narrateurs de ce tome, et leurs différentes expériences se mélangent au récit, parfois dans un même chapitre. Ce n'est pas déplaisant en soi, juste parfois assez étrange. Surtout que les événements concernant Taiki et ce qui s'est passé au royaume de Tai, ce sont déroulés il y a six ans de cela en grande majorité.
La partie la plus intéressante, du moins pour moi, fut de revoir Yokô et surtout la façon dont elle a finalement organisé son entourage. On la retrouve environ deux ans après le vent de l'infini, et même si son royaume est toujours un peu instable, elle arrive enfin à gérer tout cela. On découvre ainsi qu'elle a une façon très peu conventionnelle de « respecter » le protocole. La plupart de ses ministres et conseillers l'appellent par son prénom de Taika (taika désignant le fait qu'elle a grandi dans le Japon que nous connaissons avant de revenir dans son monde d'origine, celui des douze royaumes), elle est toujours entourée par les amis qui l'ont aidée lors de la rébellion, et elle n'a rien d'une reine traditionnelle… Ce qui est vraiment rafraîchissant pour le lecteur (nous ne sommes pas englués dans du protocole à tout va) et ce qui correspond aussi tout à fait au personnage de Yokô. du coup, j'ai été heureuse de revoir Shokei, Suzu, Keikei, Kantai… Et Yokô malgré son manque de connaissance par rapport au monde des douze royaumes continuent de pallier à son « ignorance » et reste une jeune femme forte et volontaire. Un personnage que j'adore toujours autant, en somme.
Nous rencontrons aussi de nouveau Risai, l'une des ascensionniste du monde Hô lors de la recherche du nouveau roi de Tai. J'avais adoré ce personnage féminin faisant partie de l'armée. Elle m'avait laissé une très bonne impression et sa relation avec Taiki avait, déjà à l'époque de ma lecture, était adorable. Je ne pensais pas la revoir, à vrai dire, et cela a été une agréable surprise. C'est grâce à elle que nous découvrons ce qu'il s'est passé au royaume de Tai et c'est par ses yeux que nous voyons petit à petit les manigances se former. C'est une façon très intéressante de nous présenter cela. Fuyumi Ono parvient ainsi à nous faire réfléchir sans nous donner tout de suite les aboutissants de tout cela. C'est vraiment à la toute fin que nous découvrons toute la supercherie ce qui permet de garder en haleine le lecteur. Cependant, beaucoup de mystères restent encore à élucider. Quant à la décision de Yokô concernant l'aide qu'elle voudrait apporter au roi de Tai… Je pense qu'elle ira porter son aide à son voisin, c'est dans sa nature, mais le prix à encourir est tellement grand que je me demande ce que l'auteur a bien pu prévoir pour ce personnage que j'adore.
Pas beaucoup d'actions donc dans ce premier tome, mais plus une mise en bouche comme je l'ai dit au tout début. le style est toujours fluide, très agréable, dynamique. C'est un réel plaisir de lire les romans de Fuyumi Ono, vraiment, je ne m'en lasse pas… Et il ne me reste que deux tomes... Quitter tous ces personnages et ce monde sera sûrement très difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lalita
  07 août 2013
Après avoir lu les tomes précédents et les ayants adorés, il était logique pour moi de lire la suite dès que je le pouvais, “Les rives du crépuscules”.
Aucune surprise , comme les précédents, j'ai adoré ce tome. L'histoire et les personnages sont très bien construit et dans la continuité des autres histoires.
Divisé en 2 romans, tandis que dans le premiers presque tout le récit est composé de flashback issue de la mémoire de Risai, le présent avec la présence de Yoko (reine de Kei chez qui s'est réfugié Risai) n'est finalement qu'un prétexte pour encourager Risai a raconter son histoire, Taiki lui ne fait que de rare apparition histoire d'avoir une petite idée de sa situation en Hourai. On découvre donc à travers ses flashback les tenants et les aboutissants d'un coup d'état et des 7 ans de tyrannie en découlant.
La deuxième partie se concentre sur la résolution du problème, focaliser sur un point à savoir retrouver et ramener Taiki.
Mais et c'est la que le récit pèche un peu, celui ci est peu petre un peu trop pointilleux sur des détails sutout par exemple sur des détails administratifs, en résulte une impression d'un fouillis et d'un loudeur. A noter cependant que c'est quelque chose que j'avais déja ressenti dans les tomes précédents.
De plus, je trouve que le tome se fini de manière abupte. En effet on sait juste que Risai et Taiki on l'intention de faire, mais on ne sait pas si ils réussissent. On se retrouve juste à espérer qu'on en apprenne p,lus dans un autre tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
5Estjobain
  05 janvier 2017
C'est un roman d'aventure.C'est un royaume dont le roi s'est fait détrôner par un usurpateur.La reine voisine ne
pepas venir en aide car la loi dit que si on lance des troupes sur une terre étrangère c'est un crime.Le ton est neutre.Je n'ai pas aimé ce livre parce que il était ennuyeux il y avait plusieurs situations qui se mélangeaient c'était dure à suivre.La loi céleste émise par les dieu devait-être mise en second,et privilège la loi des mortels.En le lésant je n'ai pas pu entrer dans l'histoire.J'ai voulu changer de style d'écriture et je m'aperçois par l'instant que celui-ci ne me plait pas. Même si j'ai été distant avec ce livre. tout le monde peut le lire.
Nathan
Commenter  J’apprécie          00
Ihopes
  20 novembre 2016
Encore un tome super, l'intrigue est vraiment haletante et on retrouve une série de personnage que l'on adore !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
florencemflorencem   08 novembre 2013
Enfin, bref, il ne sert à rien de se comparer aux autres. Car comment peut-on comparer une valeur qui repose sur le jugement d’autrui d’après des apparences, et ce qu’on est réellement au fond de soi ?
Commenter  J’apprécie          90
florencemflorencem   07 novembre 2013
Au bout du compte, reprit Kantai, ce qu’on appelle la valeur d’un homme, c’est avant tout l’opinion que s’en font les autres.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Fuyumi Ono (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fuyumi Ono
Les 12 royaumes AMV
autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
387 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre