AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369352181
108 pages
Éditeur : Le Passager Clandestin (19/01/2019)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le grand penseur de la « contre-productivité » et de la « convivialité » fait enfin son entrée dans la collection des « précurseurs de la décroissance » ! L'un des penseurs les plus originaux du XXe siècle est ici présenté par un spécialiste et un proche. Illich a montré très clairement dès les années 1970 pour quelles raisons sociales et écologiques notre modèle de « développement » ne pourrait jamais être « durable ».
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
stef6534
  12 mars 2019
Cet ouvrage est édité par les éditions le passager clandestin. Je les remercie ainsi que Babelio de me l'avoir adressé dans le cadre de l'opération masse critique. Il fait partie de la collection "Les précurseurs de la décroissance" dirigée par Serge Latouche, un des principaux théoriciens de la décroissance aujourd'hui.
Ce livre se divise en deux parties : une présentation de l'auteur et de sa pensée par Thierry Paquot qui fut un proche d'Ivan Illich ; trois textes d' Ivan Illich qui illustrent son apport à la décroissance.
Ivan Illich (1926-2002) fut un des penseurs les plus originaux et visionnaires du XXe siècle notamment sur la question de l'écologie politique. Figure importante de la critique de la société industrielle il a théorisé le concept de « contre-productivité ». Il a démontré que notre modèle de développement ne pourrait jamais être durable. Même s'il n'a jamais employé le terme de décroissance il est considéré comme le père de celle-ci.
L'ouvrage présente notamment la manière dont Ivan Illich a opposé à cette idée de croissance, véritable « assaut de l'économie contre la condition humaine », un mode de vie qui entremêle sobriété et générosité. le manifeste convivialiste s'inspirera des travaux d'Ivan Illich.
Ce livre est une introduction agréable à la pensée d'Ivan Illich. Il m'a donné envie de lire son oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Riagad
  27 mars 2019
J'étais très contente de recevoir ce livre car depuis quelques temps je voyais beaucoup revenir le nom d'Ivan Illich dans mes lectures, sans que je sache réellement de qui il s'agissait.
Il semble que la pensée d'Illich soit dans l'air du temps. Il est en effet le théoricien de la « convivialité » (libération de l'être humain vis-à-vis des machines, réappropriation des outils et autonomie), le promoteur d'une ascèse choisie, qui « refuse le combat frontal avec le productivisme, mais s'en fait un critique impitoyable ». Aujourd'hui encore, il inspire des « pratiques alternatives dans d'innombrables domaines (pédagogie, architecture, artisanat et écodesign, économie coopérative, habitat autogéré ou participatif, permaculture et agriculture biologique, écologie politique, jardins partagés, etc. » Il a donc tout à fait sa place dans cette collection « Les précurseurs de la décroissance ». Néanmoins, les positions d'Illich sont très radicales (notamment sur l'école, la médecine) et, bien qu'elles soient très intéressantes, me paraissent difficiles à mettre en oeuvre.
Le volume se divise en trois parties : une biographie, une bibliographique commentée et un choix de textes.
Grâce à la partie biographique, j'ai découvert la vie de ce philosophe que donc je ne connaissais pas du tout. Elle est très instructive pour comprendre le cheminement de la pensée d'Illich. En revanche, elle comporte beaucoup de noms de lieux et de personnes qui me sont inconnus, d'où une légère frustration.
Les commentaires de la bibliographie sont très succincts, un peu trop pour m'être utiles.
Les textes choisis, présentés par une introduction, sont variés et très instructifs.
L'ouvrage est très court (110 pages) et constitue une bonne entrée en matière. Thierry Paquot a connu personnellement Illich et est spécialiste de son oeuvre.
Malgré mes lacunes, j'ai trouvé ce livre tout à fait accessible et il m'a donné envie de lire d'autres titres de la collection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Trebulle
  16 mars 2019
J'ai découvert la collection "Les précurseurs de la décroissance" des éditions le Passager Clandestin à l'occasion d'une opération Masse Critique. Cet opus, dédié à la découverte de la pensée d'Ivan Illich, est écrit par Thierry Paquot qui était son ami.
Il débute par une courte biographie, suivie d'une bibliographie commentée et se termine par des l'analyse d'extraits de certains de ses textes, permettant de mieux cerner les thèmes de son oeuvre.
Ivan Illich appliquait sa pensée critique à divers sujets : économie, éducation, transports, santé, politique, etc. Il critiquait notamment la société industrielle et la société de consommation. Il a théorisé le concept de monopole radical : quand un outil, système, moyen technique semble si efficace qu'il fini par empêcher l'accès aux autres moyens d'atteindre le résultat, ne nous laissant plus le choix.
De même, pour Illich, lorsque la société institutionnalise le moyen d'atteindre un but, ce moyen va croître jusqu'à dépasser un seuil où il devient dysfonctionnel et contre-productif (l'automobile nuit au déplacement, l'institution scolaire nuit à l'éducation, le système de santé nuit à la santé).
Ivan Illich milite pour une ascèse volontaire et conviviale (on pense à la sobriété heureuse de Pierre Rabhi), la réappropriation des outils par chacun pour reconquérir autonomie, savoirs-faire et pouvoir d'agir et sortir ainsi de l'aliénation liée à la délégation des outils à la société.
Ce petit ouvrage offre un aperçu de toute la richesse de la pensée d'Illich qu'il est vain de vouloir résumer en quelques lignes. Il donne envie de se plonger avec attention dans son oeuvre qui semble assez exigeante et également passionnante et toujours d'une criante d'actualité presque un demi-siècle après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Thierry Paquot (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Paquot
Ce soir, avant de coucher vos enfants, on vous propose d'écouter et regarder ensemble un extrait de LA PRINCESSE QUI PUE QUI PETE, lu par son autrice Marie Tibi et illustré par Thierry Manes.

Un véritable moment de complicité à partager avec cet album de la collection Casterminouche destiné aux 3-6 ans ! https://bit.ly/CollectionCasterminouche
autres livres classés : penseursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1047 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre