AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2894854382
Éditeur : MICHEL BRULE (01/04/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La vie de Gilles Proulx est un formidable périple. Avide de découvertes, ce reporter dans l'âme n'a cessé de parcourir le vaste monde pour en rapporter des récit palpitants. Conteur intarissable, il nous présente des destinations fascinantes et nous transporte sur chacun des continents. S'il a visité les plus grandes capitales du globe (Mexico, Paris, Tel Aviv, Dakar, Bangkok), Gilles Proulx a également eu la chance de se rendre dans les « coulisses » du monde, ces ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
iarsenea
  10 mars 2011
S'il est un seul québécois qui ait eu de la chance côté voyage, c'est bien Gilles Proulx. Bien entendu, comme tout globe-trotter, il a vécu son lot de mésaventures, mais quelle vie riche en aventures et en émotions de toutes sortes ! Dans le voyageur qui n'arrive jamais, Gilles Proulx nous livre sans fausse pudeur ces femmes, ces combats et ces voyages qui ont ponctué sa vie. On ressent toute la passion qui anime cet homme à travers chacune des lignes du livre, qu'il nous raconte ses expéditions avec les tribus les plus éloignées de toute civilisation ou un voyage en Gaspésie. Tous les aventuriers dans l'âme ne pourront que jalouser tous les voyages qu'a pu faire cet homme, mais ils seront sans doute surtout très inspirés pour leurs prochains voyages après avoir lu ce livre. Je conseille donc sans réserve le voyageur qui n'arrive jamais à tous les aventuriers, les rêveurs, les curieux et les amoureux de la langue française de ce monde !
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
iarseneaiarsenea   02 mars 2011
C'est pour toutes ces raisons qu'il faut s'empresser de voir le monde. Pas seulement pour jouir de la nature sauvage de certains coins isolés, nature intouchée peuplée de tribus aux moeurs encore pures, ni pour avoir le bonheur d'admirer de nos yeux les monuments les plus majestueux, les plus colossaux, qu'érigea la main de l'homme au fil des siècles. Il faut voyager parce que le monde change sans cesse. En observant ces changements, en les vivant, en respirant l'air de contrées si lointaines qu'on peut à peine concevoir leur existence et en y retournant pour en reprendre le pouls, on peut dire au moins que notre voyage sur terre n'aura pas été vain. C'est lorsqu'on néglige de poser directement nos yeux sur les merveilles de notre monde qu'on doit se résoudre à dire, hélas, qu'on a manqué le bateau...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iarseneaiarsenea   02 mars 2011
S'il y a bien une chose que j'ai comprise au cours de ces quelques 40 années à parcourir la planète, c'est que le monde est petit et qu'on ne sait jamais sur qui on va tomber. Je me trouve en compagnie de Michel Tremblay, directeur des sports à CKAC, lors de ce séjour à Macao. Histoire de m'amuser un peu, je me mets en frais de baratiner une Asiatique, en français, convaincu qu'elle ne comprend pas un traître mot de mon « joual ». Il faut dire que les femmes de Macao, la plupart métissées, attirent le regard. Je tiens, avec Tremblay, un discours presque pornographique devant la jeune femme, qui se retourne brusquement et me lance : « Vous êtes de Montréal ? » Ça me cloue le bec ! Elle est Vietnamienne, vit au Québec et a déjà travaillé chez Lise Watier. Je m'excuse en l'invitant à un concert, ce qui lui fera heureusement oublier cet impair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iarseneaiarsenea   02 mars 2011
Je me suis rarement contenté de ne visiter qu'une fois les pays les plus intéressants... ou les plus agités ! Quand on a la chance de voyager, la tentation de revoir ces lieux enivrants est bien souvent très forte. Et ce qu'on découvre en parcourant les mêmes chemins plusieurs fois, c'est que les paysages, tout comme les gens qui les habitent, ont chacun leur façon bien à eux d'évoluer. Parfois, on s'aperçoit que des sites enchanteurs ont été contaminés par la pollution, que des lieux sauvages ont été sauvagement modernisés, que l'histoire d'une ville ou d'un peuple a été effacée ou encore glorifiée. Dans certains endroits, c'est la guerre qui marque le passage du temps, et il arrive bien souvent qu'une nation lacérée de plaies béantes laisse chez le voyageur une marque encore plus profonde qu'un panorama féerique et paisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iarseneaiarsenea   27 février 2011
La caravane poursuit sa route, laissant la bête mal en point derrière. Personne, ni homme ni bête, ne l'assiste de quelque manière que ce soit. Au bout d'un moment, le dromadaire se met à gratter le sol d'un banc de sable. Une fois qu'il a creusé un trou satisfaisant, il y prend place. Une heure plus tard, il est en train de rendre l'âme, ensablé jusqu'au cou, les yeux hagards. Il s'est enterré lui-même de son vivant. Notre guide nous apprend que c'est un comportement typique des dromadaires ; ils s'enterrent eux-mêmes quand ils sentent la mort venir et qu'ils ont encore assez de force pour le faire. L'animal, ainsi, retourne à la terre.
C'est le genre de scène que l'on n'oublie jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iarseneaiarsenea   17 février 2011
Mexico est une ville qui a beaucoup à offrir. Bien que l'altitude rende son climat très supportable, la pollution y est cependant visible à l'oeil nu. Le parc automobile de la ville contient autant de véhicules que le Québec compte d'habitants. Sept millions de voitures... Avez-vous une idée de la quantité de gaz carbonique que ça dégage ? Selon un règlement, les automobiles portant une plaque d'immatriculation aux numéros pairs ne doivent circuler que certains jours de la semaine, les autres sont réservés aux plaques impaires. Résultat ? Tout le monde ou presque possède deux ensembles de plaques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Gilles Proulx (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Proulx

Gilles Proulx
Conférence: le Maghreb de Gilles Proulx: Pour les auditeurs et les téléspectateurs, Gilles Proulx est un journaliste non conformiste qui n'a pas peur de dire ou d'écrire ce qu'il pense. Toutefois, cet homme entier et convaincu a des facettes moins connues. Il est un esprit sensible, émotif, méditatif. Il a choisi le Maghreb, une région de monde qu'il affectionne particulièrement, pour nous confier ses réflexions et ses introspections, notamment, sur le sens de la vie, la religion, la place de l'humain sur cette planète. À travers un récit où il relate ses voyages, ses anecdotes et ses coups de cœur, il fait part au lecteur de son analyse plus politique sur le Printemps arabe. Ce n'est pas sans raison que Gilles Proulx se confie avec, comme toile de fond, le Maghreb. Cette région du monde, c'est son premier grand choc culturel. Avant d'aboutir, un peu par hasard, en Tunisie, en Algérie et au Maroc en 1969, il n'avait parcouru que l'Amérique du Nord et l'Europe. À cette époque, ce choc de civilisation sera l'étincelle, l'élément déclencheur qui a fait de lui ce qu'il est aujourd'hui?: un véritable voyageur. Après ce premier périple en terre inconnue, il en effectuera plus de cent autres à travers le monde. Gilles Proulx est animateur de radio et de télévision... journaliste pour la presse écrite, photographe, historien, auteur et voyageur. Il occupe les ondes depuis près de 50 ans. Durant 24 ans, à CJMS, à CKAC puis au 98,5 FM, il a animé le Journal du midi où, en plus de ...
+ Lire la suite
autres livres classés : Animateurs de radioVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un mot, un légume, très facile

Frites

pommes de terre
asperge
salsifis
radis

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre