AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070784981
160 pages
Gallimard (30/11/-1)
2.5/5   10 notes
Résumé :
«Vous devriez écrire quelque chose sur ceci». Notre protagoniste se retourne et regarde l’inconnu qui lui a adressé la parole. La tension est palpable. Un incendie vient d’interrompre abruptement la célébration du quatre-vingt-huitième anniversaire du patriarche local, don Guido Carrión, et l’exhibition des plus beaux chevaux andalous de son haras annoncée dans les cartons d’invitation. Visiblement inquiets, les hommes de la sécurité ne tardent pas à se déployer aut... >Voir plus
Que lire après ManègeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Le résumé parle d'un thriller passionnant, mais on en est loin… Un incendie a eu lieu et un cheval est mort. Sacrilège ! C'était le plus cher du haras.

Le narrateur est en fait l'écrivain, comme s'il était partie prenante dans cette enquête, comme si cette histoire était vraie.

Notre narrateur enquêteur va enquêter, un peu malgré lui, avec un avocat, chez le potentat local, propriétaire du haras et du splendide "caballo Pura Raza Española".

Le récit se lit assez vite, il ne fait que 150 pages. le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous, mais le sordide, oui.

Ce qui a manqué, dans ce roman, c'est de la profondeur dans les personnages, qui sont trop vite esquissés et dans le récit, qui est sordide, certes, mais trop simpliste.

À nouveau, une lecture qui ne restera pas dans ma mémoire. Mais au moins, grâce à elle, j'ai ajouté une nouvelle nationalité à mon planisphère. Et découvert un peu le Guatemala.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          160
Nous sommes au Guatemala. le narrateur, qui est écrivain assiste avec son père à l'anniversaire d'un potentat local, le clou de la journée étant l'exhibition de chevaux de race. La fête donne lieu, en plus de démonstrations équestres, de démonstrations de richesse et de force de la part de l'hôte et des invités : voitures coûteuses, gardes du corps armés jusqu'aux dents: la richesse, la corruption et la violence planent au-dessus de la fête. Violence qui finit par s'exprimer par un incendie volontaire, et la mort du cheval le plus coûteux du haras. Pendant qu'on attend la police, un avocat proche de famille dit à notre écrivain, qu'il devrait écrire quelque chose sur ces événements. Il le relancera par la suite et le ferra revenir sur les lieux, pour élucider l'affaire, que la famille semble vouloir ensevelir pour que la vérité n'apparaisse surtout pas.

Ce ne pas ce livre qui va me réconcilier avec les thrillers. D'accord, au Guatemala, une riche oligarchie corrompue dirige le pays, grâce à la violence et à la loi du plus fort, et s'autorise tout. le machisme est roi. Ce n'est pas à proprement parlé un scoop.

Le procédé narratif dans lequel le personnage principal se confond avec l'écrivain, et les limites entre fiction et réalité sont brouillées a déjà été employé ailleurs pas mal de fois, et souvent d'une façon plus forte et réellement originale. Les personnages sont tracés de façon très superficielle, et leurs motivations restent à l'état d'esquisse. le suspens fonctionne un petit moment (après un démarrage poussif), mais là aussi ne tient au final pas la distance.

J'ai eu la sensation de lire des choses déjà lus, et mieux écrits ailleurs. Ce n'est peut être pas le livre le plus réussi de l'auteur, mais il ne ma donne pas tellement envie d'aller plus loin.
Commenter  J’apprécie          20
Ce thriller en effet a été vite lu, l'écriture en est agréable mais l'intrigue reste mince, même si elle permet d'entrer en peu dans la face sombres de ce pays magnifique qu'est le Guatemala. Vite lu, mais vite oublié!
Commenter  J’apprécie          40
Quelle misère, cette histoire invraisemblable de fête équestre gâchée par un riche héritier aussi gâté- pourri que ses géniteurs ! Une intrigue bâclée et sans surprise ni vraie tension, une narration laborieuse, des dialogues plaqués, et cerise sur le gâteau, un traducteur (ou traductrice) ignorant que chez les gens de chevaux on parle des jambes d'un cheval, et non pas de ses "pattes" !.. Non, de grâce, n'en jetez plus !..
Consternant.
Commenter  J’apprécie          00
Ce court roman nous entraîne au Guatemala. L'auteur, un jeune écrivain, accompagne son grand-père à une représentation de chevaux andalous chez un très riche propriétaire. La représentation est gâchée par l'incendie des écuries. Quelques jours plus tard, un avocat propose à notre narrateur de se faire passer pour l'éventuel acheteur d'un cheval et de l'accompagner dans la propriété où se déroula l'incendie. Il ajoute qu'il y a un roman à tirer de cette histoire.

La famille en question cache un lourd secret et le narrateur va se trouver au coeur d'une tragédie. L'atmosphère est pesante, mais malgré tout, je n'ai pas réussi à être captivée par ce qui risquait d'arriver. C'est très bien écrit, les descriptions physiques des personnages sont très réussies mais l'intrigue est pauvre.
Lien : http://vallit.canalblog.com/..
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : guatemalaVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
365 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre

{* *}