AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702851517
140 pages
Éditeur : Le Grand Livre du Mois (30/11/-1)
2.67/5   6 notes
Résumé :
Sur fond de splendeurs tropicales, d'eaux profondes, d'oiseaux bariolés et de vestiges mayas, quatre destins s'entrecroisent dans les forêts du Guatemala. Ernesto, un ancien officier porteur de lourds secrets sur la lutte contre la guérilla, ignore qu'il court à sa perte lorsqu'il décide d'y passer le week-end avec la séduisante Emilia. Celle-ci lui offre un amour qu'elle croit pouvoir maîtriser. Pourtant, pas plus que Lucien Leigh, le vieil écrivain anglais riche d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pasiondelalectura
  15 mars 2017
Cet écrivain guatémaltèque sait raconter la violence de son pays comme personne.
Voici un récit ou un conte d'environ 100 pages qui est un condensé de ce que peut être la corruption et la violence dans ce joli et petit pays qui est le Guatemala.
Ici nous avons la description dans un langage sans fioritures de la corruption au sein de l'armée, le camouflage de faits criminels, la compromission avec la drogue (qui circule en camion entre Honduras, Guatemala et le Mexique).
Comment l'armée a, malgré les accords de paix, la main mise sur les citoyens et sur les "touristes".
C'est l'histoire de l'assassinat d'un anglais qui a essayé de mettre le nez là où il ne fallait pas. Les assassinats se succèdent et les scénarios sont parfaitement rodés. Plus de trace nulle part.
C'est très bien narré, le tempo est parfait et cela fait froid dans le dos car le lecteur a l'impression nette de ne pas lire de la fiction.
Commenter  J’apprécie          30
myriampele
  13 septembre 2012
J'avoue n'avoir pas terminé ce livre. Difficile à lire, personnages nombreux et flous...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SedelinaSedelina   17 novembre 2012
C'était la première fois qu'Emilia voyait un noyé. Lucien avait l'air de sourire, un peu tristement, il est vrai ; c'était le sourire de quelqu'un qui a vu un soupçon se confirmer, mais sans ressentir la moindre souffrance.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : guatemalaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2407 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre