AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253126659
Éditeur : Le Livre de Poche (03/06/2009)

Note moyenne : 2.27/5 (sur 62 notes)
Résumé :

" Mon père a décidé que son combat d'une vie serait de ne pas mourir. De ne pas mourir, donc de ne pas vieillir. D'arrêter le temps ?

Au début, je croyais qu'il était le seul atteint. Et puis je me suis aperçue que la génération suivante était pire. Voilà le problème. Les gens ne veulent plus mourir. Alors ils volent la vie de leurs enfants. Ce sont des ogres. " M. R.

Comment une jeune femme peut-elle grandir quand son père re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  09 novembre 2017
Je n'ai pas du tout aimé cette lecture et je suis passée totalement à côté, Big presque trentenaire nous raconte ses relations amoureuses avec Georges la cinquantaine de l'âge de son père et les relations que son père enchainent avec des filles à peine majeures.
Big recherche clairement une figure paternel dans ses relations amoureuses, on assiste à un dîner ou ces 4 protagonistes sont réunis et on apprend que Big revoie de temps en temps Perrier qui à son âge.
Pour un roman sensé évoqué le temps, une perte de temps avec cette lecture....
Commenter  J’apprécie          190
ManouParis
  20 février 2013
Big a 30 ans, un père de 55 ans, assez encombrant, un fiancé né jour le même jour, le même mois et la même année que son père, et un amant qu'elle fait littéralement tourner en bourrique. Mais le principal homme de sa vie (et du roman) c'est son père; qui lui raconte ses aventures, partage sa sexualité avec elle, ne fait preuve d'aucune pudeur... Un père-copain plus qu'un père "classique". Un père qui lui présente sa petite amie d'à peine 18 ans le soir de son anniversaire.
Le sujet choisi par Marion Ruggieri est intéressant. Elle aborde des thèmes qui sont dans l'air du temps: les vieux qui refusent le temps qui passe, les trentenaires qui jouent aux ados, la dictature de la maternité pour les femmes à partir de trente ans, le choix d'un compagnon, la référence au père, la construction de soi par rapport à ses parents. Loin de se prétendre une oeuvre sociologique (l'ensemble n'est pas prétentieux) on est pourtant bien dans les années 2000 et ses travers. L'auteur ne tombe pas non plus, me semble t-il, dans un déballage personnel de questions existentielles. L'ensemble a donc plutôt bon fond. Par contre, ce qui est peu moins pertinent, c'est la forme. Beaucoup de souvenirs de l'enfance de la narratrice viennent à mon goût parasiter le fil du récit. Les allers retours entre passé et présent sont perturbants. On comprend bien qu'elle essaye, en nous montrant l'enfance de Big, d'éclairer son présent, sa relation aux hommes et à son père, mais cela n'est pas toujours probant.
Un premier roman prometteur donc, qui ne laissera pas forcément une trace indélébile dans ma mémoire, mais qui offre des pistes de réflexion pertinentes sur la société actuelle. Je lirais certainement le second roman de cette jeune femme, en l'espérant plus abouti et structuré que son premier essai....
http://manoulivres.canalblog.com/archives/2013/01/10/26103338.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LiliGalipette
  17 mai 2012
Marion à la trentaine. Elle est très proche de son père, un cinquantenaire qui refuse de vieillir et qui multiplie les conquêtes avec plus ou moins de bon goût. Marion jette un regard critique sur cette génération de parents qui se veut plus jeune que ses enfants. Elle passe aussi au crible ses aventures amoureuses et ses échecs relationnels.
Pouah! Je ne suis pas contre un peu de vulgarité quand c'est justifié. Mais là, y'a de l'abus! Tout n'est que turpitude et grivoiserie! Et la finesse a été bien ouvertement abandonnée au profit du sensationnel et de la psychologie de bas étage! Pouah pouah pouah!
Commenter  J’apprécie          70
ptitelily01
  18 août 2013
Lecture franchement bizarre. Elle change énormément de mes habitues et mine de rien, ça a fait du bien. Marion est une fille de 30 ans plus que perdu. Entre son père qui veut rester jeune et n'a jamais vraiment eu le rôle de père et son fiance qui à l'âge de son père et qui agit comme un père. Marion nous raconte sa vie au travers d'un dîner pour l'anniversaire de son père, qui se révèle être aussi celui de son fiancé. Les déboires de son père plus exactement. le texte est assez plombant, j'ai eu du mal à accrocher et pourtant, j'ai fini par m'attacher à Marion et à lire sans problème le livre. Elle parle d'une façon crue et franche sans vraiment de retenue. Et nous détaille tous. Après je n'ai pas trop compris le pourquoi de se livre. J'ai juste compris que Marion finissait par se réveiller et par réagir sur le fait qu'elle n'a pas vraiment vécu sa vie. Il a fallu une gamine de 17 ans, la copine de son père, pour qu'elle sorte en quelque sort de ses gongs et décide de changer. En même temps difficile de se créer lorsque les gens de 50 ans veulent être des gens de 20 ans.
En conclusion, une lecture plutôt bizarre et pas forcement attirante. L'ambiance du livre est plus que bizarre. En lisant le résumé, je m'imaginais autre chose que ce que j'ai lu.
Lien : http://petitemyu01.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Norlane
  08 mars 2011
C'est censé être un roman sur l'âge : les vieux qui s'accrochent pathétiquement à la jeunesse, les jeunes qui ne trouvent pas leur place. Alors le père couche avec une mineure et la fille avec un homme qui pourrait être son père. Pourquoi pas ? Mais pour me plaire, il aurait fallu que les personnages soient crédibles (peut-être le sont-ils dans un petit monde parisien que je ne connais pas...) et/ou touchants. L'accumulation de clichés m'a seulement exaspérée. J'ai tenu jusqu'à la dernière page, espérant une fin qui rattraperait... raté !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   28 janvier 2016
Non, je ne veux pas faire d'enfants. Je suis une enfant! Ça ne se voit pas? Je mange comme si j'étais en pleine croissance. Je veux faire mes enfants à quarante-huit ans. Au Monténégro ou en Roumanie. Je veux profiter de la vie, voyager, travailler, sortir, partir du jour au lendemain sans prévenir. Je veux vivre comme un homme, même si je suis une femme et que l'homme et la femme, bla bla bla, on est d'accord, c'est différent. Je suis égoïste. Je ne veux pas de responsabilité. Ni carte de cantine, ni siège bébé. Je ne vois pas pourquoi, alors qu'on est adolescent jusqu'à ce qu'on crève, que l'espérance de vie à doublé en un siècle, il faudrait faire ses enfants à vingt ans comme au Moyen-Âge. Et ce ne sont pas les aigries, les mères à poussettes, les porteuses d'ordre moral, qui ont les hormones en folie à quarante ans, ni les Cassandre en blouse blanche qui décrètent brutalement, d'un air las et culpabilisateur, qu'à partir de trente-six ans ça décline, et qu'à quarante-deux ans c'est fini, qui vont me faire changer d'avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
Mon père appartient à cette génération qui, sous prétexte qu'elle est née après guerre et en plein progrès, a décidé que son combat d'une vie serait de ne pas mourir. De ne pas mourir, donc de ne pas vieillir. D'arrêter le temps. Au début, je croyais qu'il était le seul atteint. Et puisj'ai vu d'autres spécimens, je les ai parfois côtoyés : les faux jeunes. Au début je croyais que le syndrome ne touchait que les hommes de son âge, les éternels 'baby-boomers', puis je me suis aperçue que la génération suivante était pire. Déjà faux jeune à quarante ans. Voilà le problème. Les gens ne veulent plus mourir. Alors ils volent la vie de leurs enfants. Ce sont des ogres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
La moitié sud de la terre est privée d'adolescence et la moitié nord en a à revendre
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : peur de vieillirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marion Ruggieri (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
817 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..