AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le chat qui rendait l'homme heureux tome 2 sur 11
EAN : 9782302095182
144 pages
Soleil (08/12/2021)
4.47/5   60 notes
Résumé :
Fuyuki Kanda est un homme seul et triste. Un jour, il décide d'entrer dans une animalerie où il remarque Fukumaru, un chat pas très beau, gros et plus très jeune. Ce dernier semble triste et désespéré car personne ne veut de lui. Pourtant, de manière inattendue, l'homme va l'adopter ! Ainsi commence l'histoire d'un quotidien plein de tendresse, entre un homme et un chat en mal d'amour.
Que lire après Le chat qui rendait l'homme heureux, tome 2Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Voilà le retour d'une grosse dose d'émotion toute douce et mignonne qui met un gros boost au coeur !
Ce tranche de vie tout simple reposant sur la rencontre d'un veuf qui se sent un peu seul et d'un chat que personne ne voulait adapter est une bouffée d'air frais !

Umi Sakurai a parfaitement ciblé pour ce qui pouvait attendrir notre coeur dans le quotidien entre un maître et son chat et s'emploie à nous le rendre à travers des chapitres courts de longueurs diverses, de la simple page à un petit chapitre de 5-6. Aucune répétitivité ne naît de l'exercice surprenamment, alors qu'on aurait pu le croire et nos sentiments pour les héros ne font que croître.

Dans ce nouveau tome, j'ai adoré voir les héros se dévoiler maintenant qu'ils sont installés ensemble. On ressent beaucoup d'émotion lorsque cet homme veuf a un coup de blues et repense à sa femme défunte, à leur vie à deux, ou à son enfance solitaire. C'est déchirant mais le réconfort qu'il trouve dans les bras de son chat Fukumaru est un vrai rayon de soleil qui réchauffe son coeur et le nôtre. Magnifique !
Alors oui, les scènes et situations s'enchaînent rapidement. Elles n'ont rien d'original. Mais ça fait du bien aussi de voir porter en image un quotidien aussi positif où même la déprime a voix au chapitre mais est tournée de façon à nous faire avancer et aller mieux au final.

J'adore l'ambiance douce et chaleureuse du titre avec cette pointe de mélancolie. Les héros sont éminemment positif. C'est attendrissant de voir cet homme d'âge mûr s'attendrir à ce point pour son chat, jouer comme ça avec lui, tout lui passer et aller même jusqu'à dormir avec lui. Il offre à cet être dont personne ne voulait un foyer vraiment chaleureux et voir celui-ci s'étaler sous nos yeux nous fait un bien fou.
Le jeu de l'alternance entre le dessin super classe du héros, cassé par son chat tout moche et ses airs de papa gâteau, renforcent ce sentiment de plénitude. C'est archi chaleureux.

Ainsi les aventures de Fukumaru et son maître continuent de me plaire et de me faire du bien. C'est attendrissant de les voir ensemble. Après un tome consacré à leurs premières fois, voici une suite qui nous propose de les voir plus dans un quotidien installé. L'occasion ainsi de revenir sur leurs failles et traumas avec tendresse et émotion, mais toujours positivement car l'amour est plus fort que tout !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          60
Quand j'ai lu la mise en bouche en quatrième de couverture, je n'ai pas pu résister car les chats et moi c'est une longue histoire d'amour.

« Fuyuki Kanda est seul et triste. Un jour, il décide d'entrer dans une animalerie où il remarque Fukumaru, un chat pas très beau, gros et plus très jeune. Ce dernier semble triste et désespéré car personne ne veut de lui. Pourtant, de manière inattendue, l‘homme va l‘adopter ! » Ainsi commence une cohabitation chaleureuse et une belle histoire d'amour entre un chat répondant au doux nom de Fukumaru (bonheur plein et entier, en japonais) et son maître. Ils ont tous les deux une fêlure dans leur vie, la solitude et une tristesse infinie pour Fuyuki Kanda, le manque d'estime de soi, en raison d'une adoption qui ne vient pas, pour le l'exotic shorthair qui se morfond dans sa cage vitrée. Quelle est l'origine de l'infinie tristesse de Kanda ? Au fil des planches des tomes 1 et 2, on apprend qu'il est en deuil, qu'il a perdu son épouse dans un accident et que depuis le monde s'est arrêté. Fukumaru, tout en rondeurs moelleuses, devient le compagnon, en adoration, de cet homme anéanti par le décès de sa femme. le chat et l'homme tissent des liens profonds remplis de tendresse et d'amitié grandissante. Ils se font du bien tous les deux : Kanda réapprend à vivre, à prendre soin d'un autre être vivant, à aimer, à choyer et s'ouvre peu à peu au monde extérieur en parlant de son chat, de ses facéties, en montrant des photos de lui. Il renoue le lien social. Fukumaru réapprend la douceur et la chaleur des câlins, des caresses qui lui rappellent le temps où il était choyé par sa mère. Il apprend, petit à petit, à être un vrai chat un brin malicieux, un peu facétieux, légèrement soupe-au-lait, chasseur, explorateur et parfaitement collant !

On apprend également que Kanda est musicien, pianiste de talent qui a tout laissé tomber. C'est son inénarrable Fukumaru qui l'incitera, par ses bêtises, à s'installer de nouveau devant le clavier et jouer quelques notes. Lentement il réapprivoise son passé, celui des compétitions et concours de piano, se réconcilie avec lui parce qu'à vivre au quotidien avec son chat il reprend confiance envers les autres et ose se confronter à ses limites.

« le chat qui rendait l'homme heureux – et inversement- » est un manga dit « mignon », dont il a tous les codes : les situations comiques que tout propriétaire, euh non colocataire, de chat reconnaîtra avec joie. C'est aussi un manga qui montre les bienfaits qu'a un animal de compagnie sur le moral des humains, la capacité qu'il peut avoir à faire baisser le stress, qu'il peut aider à renouer des liens sociaux avec les autres ou à en forger.

J'ai beaucoup apprécié le graphisme, la manière dont l'autrice, Umi Sakurai, a dessiné Fukumaru, un chat tout en rondeur, noir et blanc comme les représentations du chat porte-bonheur au Japon. Moi, il m'a fait craqué, cet exotic shorthair au look si spécial au point que certains personnages de la série le trouvent laid alors qu'il est mignon comme tout.

J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce manga, loin d'être niais, consacré à un chat car au-delà du côté adorable du félin, il aborde le sujet de la solitude des personnes isolées par l'âge ou les aléas de le vie que peut rompre l'arrivée d'un compagnon à quatre pattes et au doux pelage.

Traduit du japonais par Sophie Piauger
Lien : https://chatperlitpopette.wo..
Commenter  J’apprécie          20
Après mon coup de coeur énorme du premier tome, il me tardait vraiment de découvrir ce second tome. Sans surprise évidemment, ce fut un coup de coeur également. Comment ne pas succomber à cette histoire qui dégouline de mignonnerie? C'est impossible tout simplement. On ne peut qu'être touchée par l'histoire de Kanda, son amour pour son petit chat Fukumaru etc. Cette histoire est placé sous le signe de l'émotion, c'est mignon, c'est doux, c'est adorable et je pourrais en parler pendant des heures tant c'est une histoire que j'aime. Je me suis retrouvé en Kanda plus d'une fois, moi même je vis certaines des situations qu'il vit également.

On continue de suivre le quotidien de Kanda et de son chat Fukumaru. On découvre un peu plus son passé à Kanda, du moins on a accès à certains de ses souvenirs avec sa femme désormais disparue. Il est encore très marqué par son décès mais il peut compter sur Fukumaru pour l'aider à aller mieux. Son chat lui apporte une source de bonheur incommensurable, il retrouve peut à peu son sourire qu'il avait perdu. Il voue un amour sans faille à son chat et il est surtout extrêmement gaga. Mais en même temps avec une boule de poil pareil, on ne peut qu'être gaga de son animal.

Dans ce second tome, j'ai retrouvé tout ce que j'ai aimé dans le premier tome. C'est si mignon et parfois c'est si émouvant que j'ai eu les larmes aux yeux. Cette histoire est une véritable source de bonheur. J'ai actuellement le coeur qui s'est transformé en guimauve. Je suis littéralement tombée sous le charme de ce manga, c'est devenu mon manga doudou du moment. J'ai le coeur qui fond d'amour devant la bouille beaucoup trop mignonne de Fukumaru. Si vous êtes un peu déprimé, clairement lisez cette histoire elle vous mettra tellement de baume au coeur.

C'est une des plus belles histoires que j'ai pu lire. C'est si mignon, si adorable si touchant et si beau à lire. Une lecture tendre pleine d'émotions avec un personnage si attachant et un chat terriblement mignon. J'aime tellement le fait de savoir qu'au final ils se sont un peu « sauvés » l'un et l'autre. Fukumaru que personne ne voulait parce qu'il était trop vieux, il se sentait seul et abandonné, il a enfin trouvé l'amour d'un foyer et surtout l'amour qu'il méritait. Et Kanda, seul depuis le décès de sa femme, qui se sent seul et triste, a fini par trouver une autre source de bonheur. J'ai le coeur qui va exploser d'amour en lisant ce manga. Je n'ai qu'une hâte, avoir la suite entre les mains.
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
Commenter  J’apprécie          10
Pour la présentation, à quoi s'attendre, le format cf fiche.
Une chose que je redis, la qualité papier et le format un peu plus grand me font très plaisir.

Etes vous prêts à faire fondre vos petits coeurs comme de la guimauve ? A être touché ? Venez 🙂

La relation entretenue par Kanda et Fukumaru est très belle, touchante, drôle par moment. Kanda a aussi des réactions à part et ne s'énerve pas. Certes, nous entrons dans du petit tranche de vie, nous passons des moments tendre, des joyeux, des rigolos …
D'ailleurs, son ami Kobayashi ajoute des éléments dans le côté drôle.

Mais c'est aussi tellement plus, la vie qui continue, les souvenirs, tout prend plus de consistance. Déjà sur nos deux protagonistes principaux mais également sur ceux autour. Et parfois, vous pouvez vous retrouvez attendri et même au bord des larmes, ou pleurer, selon.

Kanda est un homme qui dégage beaucoup de contenance, de classe, d'élégance, de style. Et en voyant ses souvenirs avec sa femme ainsi que d'autres détails, ça me dégage vraiment l'impression qu'ils formaient un superbe couple, se poussaient vers le haut. Sa rencontre avec sa femme, ce temps passé, semble avoir été décisif dans sa vie et beaucoup de bien.
Il fait même un peu l'effet de quelqu'un de très riche, d'inatteignable par moment. du coup, certaines situations terre à terre surprennent même sur le coup.
Et qu'est-ce qu'ils sont mignons l'un dans les bras de l'autre, avec son chat, je fonds.

Kanda n'était pas sûr d'être accepté par son animal, par Fukumaru, mais tous les deux se font du bien, s'apportent du bonheur. C'est si beau et touchant à voir. Ils progressent ensemble.

Une très belle série aux multiples facettes qui touchera vos coeurs de bien des façons.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          00
Un deuxième tome où on retrouve Fukumaru et son maître. In manga toujours aussi doux, c'est une lecture "doudou" qui détend le soir avant de dormir mais aussi la journée.

J'adore lire les aventures de ce chat et son humain, je m'y retrouve bien. Mes chats ont parfois les mêmes comportements. Je m'attache à cette série et j'ai hâte de lire les tomes 3 et 4 !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
MangaNews
18 avril 2022
A l'heure où certains tentent encore de minimiser l'amour qui peut naître pour ces petites bêtes, Le chat qui rendait l'homme heureux -et inversement- s'affirme comme une réponse juste, touchante et drôle, et une œuvre dont on ne ressent aucune lassitude malgré un format routinier.
Lire la critique sur le site : MangaNews
ActuaBD
18 avril 2022
L’humour et la tendresse de l’ensemble reposent également sur le contraste entre l’apparence et l’image sérieuse de papa, que son entourage admire et met sur un piédestal, et sa passion presque enfantine pour son chat, "le plus mignon de la Terre".
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Si la personne en face de toi ne te parle pas. Il te suffit de faire le premier pas ! Tu peux parler de ceux que tu aimes, de tes passions, c’est facile.
Commenter  J’apprécie          00
Les chats sont de si attendrissantes créatures.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (103) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}