AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Death Note tome 1 sur 13

Myloo Anhmet (Traducteur)
EAN : 9782505000327
210 pages
Kana (19/01/2007)
4.35/5   2057 notes
Résumé :
Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !!
Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…
Que lire après Death Note, tome 1Voir plus
Bakuman, tome 1 par Obata

Bakuman

Takeshi Obata

4.28★ (5228)

20 tomes

Death Note, tome 1 par Obata

Death Note

Takeshi Obata

4.31★ (35593)

13 tomes

Deadman Wonderland, tome 1 par Kondo

Deadman Wonderland

Kazuma Kondo

3.64★ (1759)

13 tomes

Genshiken, tome 1 par Kio

Genshiken

Shimoku Kio

4.12★ (162)

9 tomes

Beelzebub, tome 1 par Tamura

Beelzebub

Ryuhei Tamura

3.83★ (1683)

28 tomes

Critiques, Analyses et Avis (211) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 2057 notes
Death Note ou comment me motiver à lire des mangas !

Avec du suspense, un soupçon de fantastique,mais surtout une trame scénaristique de qualité et des enjeux forts, Death Note frappe fort dès ce premier tome et nous embarque dans une aventure aux multiples conséquences. D'ailleurs, comment réagiriez-vous sur vous découvriez que vous avez en votre possession un cahier où chaque nom écrit tue la personne ainsi nommée ? Tentant ou angoissant ? C'est ce dilemme qui est sans cesse renouvelé à chaque chapitre de cette série au cours moyen (par rapport à d'autres mangas qui n'en finissent jamais... comme One Piece pour ne citer que celui-là), mais au contenu chancelant.
Dès ce premier tome, on comprend rapidement les enjeux que constitue la détention de ce fameux "Death Note" et s'amorce le duel magnifique entre L, policier renommé mais mystérieux et Light Yagami, le héros et possesseur du cahier qui dissimule en lui le personnage de Kira, tueur adulé de certaines foules car il semble tuer les criminels.

L, Light, Kira : les trois éléments fondamentaux sont posés et on ne veut plus les quitter tant ce premier tome présume d'une addiction insoutenable envers cette série !
Commenter  J’apprécie          632
Ryuk, un Dieu de la mort, s'ennuie dans le monde des morts. Il décide de laisser sur Terre deux Death Note, car il trouve beaucoup plus palpitant d'observer un être humain, choisir ceux qui vont mourir.

Dans ce premier tome, Light, jeune lycéen trouve un Death Note. Il veut s'en servir pour faire le bien, en "tuant" de grands criminels...

La richesse de ce manga tient surtout sur les grandes questions éthiques : en voulant tuer les criminels, ne devient-il pas lui-même un grand criminel? Ryuk se pose beaucoup de questions sur les choix de Light, qui se montre d'une ingéniosité remarquable ( parfois la limite de la sociopathie). On se demande parfois s'il aura une limite dans l'étouffement de la criminalité ou si elle va s'étendre à des petits choses qu'il jugera inacceptable de manière subjective. Ryuk restera impartial mais très intéressé par les motivations de l'humain.
Beaucoup de textes dans ce manga très intelligent qui mérite toujours autant d'éloges.
Commenter  J’apprécie          490
C'est après avoir lu la citation qu'avait posté hier Alfaric de Guillaume lapeyre (un des papa de City hall.. manga Français génialissime) qui disait que son mangaka préféré était Takeshi Obata que je me dit qu'il fallait donc que je le lise (et je n'ai pas trainé).

Un jeune homme Light trouve un carnet , mais ce n'est pas un carnet comme les autres c'est le Death note. Un cahier qui appartenait a un Riuk, un dieu de la mort. Si on écrit le nom d'une personne dans ce cahier la personne cité meurt.
Light fils de policier décide de s'en servir...

Ce manga est une pure perle, avec de très beaux graphismes.. je suis fan de Riuk et de son look bad boy.

Je voulais emprunté les 4 premiers tomes mais mon bibliothécaire préféré m'a juste dit : je serais de toi je prendrais tous les tomes !! (ils n'étaient pas tous là je ne suis donc repartie qu'avec les 8 premiers).
Il me connait bien parce que j'ai la vague impression que cette série est tout simplement addictive
Commenter  J’apprécie          486
Celui dont le nom est écrit dans ce cahier meurt... Partant d'un pitch assez original et simple à la fois, Death Note marque un tournant dans l'histoire du manga, où en général on a le droit aux ninjas et aux méchas. Thriller passionnant saupoudré de surnaturel, Death Note nous montre la lutte entre Raito/Kira, un jeune homme qui se prend pour Dieu à châtier des criminels et L, un détective mystérieux et d'origine inconnue. Autour de leurs combats de neurones (environ 200 de QI chacun), ce manga nous donne un souffle passionnant presque hypnotique et on a vraiment envie de connaitre la fin de leur duel.

Pour ma part, Death Note est le meilleur manga que j'ai pu lire jusqu'alors car il adopte un style unique. Pour une fois le héros n'est ni bon ni méchant, c'est à nous d'en juger. Avec Death Note rien n'est imposé aux lecteurs. On découvre la vie de Light Yagami suite à un évènement fantastique. La réalité dans laquelle se trouvent les personnages devient le terrain de jeu de ce jeune homme qui va manipuler son entourage et le monde entier grâce aux pouvoirs du Death Note. L'intrigue de base est très percutante, en posant la question « que ferions-nous si nous avions le pouvoir de tuer à volonté, sans nous salir les mains ? »

Une intrigue intelligente, d'une justesse psychologique effroyable. Les deux principaux protagonistes se rendent coup pour coup, dans une chasse à l'homme vicieuse, entre d'un côté le justicier hors-la-loi, et de l'autre le justicier qui fait la loi. Car tout gravite autour du thème de la justice, de la responsabilité, de la capacité à juger du bien et du mal. La toile de fond philosophique, même si elle semble quelque peu sommaire, ajoute à la tension qui règne du début à la fin. C'est vraiment impressionnant. le scénario est un atout énorme. le principe est tout simplement génial et le déroulement de l'histoire est super bien ficelé, sans oublier un seul petit détail. Autre atout de la série : le personnage de L. C'est indiscutable, c'est un personnage mystérieux, intelligent, déductif, passionnant et vraiment profond. Deuxième atout : le shinigami Ryûk. C'est lui qui donne l'humour présent dans le manga et c'est vraiment un personnage bien pensé, travaillé et excellent.

En bref, Death Note est un duel de cerveaux de haute volée, l'intelligence de l'un étant sans cesse surpassée par l'intelligence de l'autre, dans une spirale ascendante de conflits psychologiques, de dissimulations et de pièges. A ne pas manquer !
Commenter  J’apprécie          361
Manga lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.

Cette série me tentait depuis quelques temps déjà. J'ai eu l'opportunité de l'acheter d'occasion mais l'ai, par la suite, enterré dans ma PAL. J'ai donc décidé de ressortir ce tome pour la vider de tous les tomes 1 que je possède. Etant une série plutôt connue, je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais j'ai été agréablement surprise par ce premier tome. Que je vous explique maintenant pourquoi !!

En premier lieu, l'histoire. Elle est machiavélique à souhait. Nous suivons Light, jeune lycéen de 17 ans, premier de sa classe et du lycée. Il découvre un curieux carnet abandonné. Par curiosité, il l'ouvre et commence à s'y intéresser en lisant les règles d'utilisation de celui-ci, il s'agit en réalité d'un Death Note. Tous les noms inscrits dedans sont des personnes condamnées à mourir d'une façon ou d'une autre. le propriétaire de ce carnet est le seul à pouvoir décider qui doit mourir et comment. le dieu de la mort, ancien détenteur de ce carnet, vient également lui tenir compagnie tant qu'il possède le Death Note. Light souhaite un monde meilleur sans délinquance et meurtriers, et il va tout faire pour y parvenir, même si la police essaye de lui mettre des bâtons dans les roues. Un jeu du chat et de la souris va alors s'engager entre lui et un mystérieux enquêteur. le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer avec ce manga. L'histoire est très bien conçue, peu de temps mort et de mise en place, on est mis rapidement dans le bain de l'action.

Et en deuxième lieu, les graphismes. Ce manga étant plus centré sur l'histoire, les graphismes se réduisent au strict minimum, à savoir les personnages et un peu de décor. Ils sont néanmoins très bien réalisés et très détaillés suivant les situations. Mais il n'y a quelque fois pas beaucoup de place à cause des nombreuses bulles de dialogues. L'univers de ce manga est très intéressant car il joue sur le thème de « qu'est-ce qu'on pourrait faire si on avait accès à un moyen nous permettant de changer le monde dans lequel on vit ? ». Il mélange aussi un peu de fantastique à un thriller psychologique des plus réussis. Un seinen comme je les aime donc !!

Comme vous l'aurez compris, j'ai très apprécié ma découverte et je vais renouveler l'expérience sous peu tellement j'ai aimé le style de ce mangaka. L'histoire est très bien menée, seinen oblige, et la fin donne vraiment envie de découvrir la suite. de toute façon, dès la moitié du tome, j'avais décidé de me procurer la suite tellement j'avais apprécié l'atmosphère et la manière de mener l'histoire. On va de surprises en surprises et ce n'est pas pour me déplaire. Cela me confirme également que je préfère les seinen, plus élaborés, aux shonen, plus bourrins. Si vous êtes amateurs de mangas et que les seinen ne vous rebutent pas, je vous conseille donc de découvrir celui-ci car le scénario proposé est diablement efficace pour en continuer la lecture. Pour ma part, je vais bientôt me procurer la suite de cette série (12 tomes au total + un bonus).

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
Commenter  J’apprécie          328


critiques presse (1)
Telerama
22 novembre 2022
Variation inédite sur le thème faustien du pacte avec le diable, affrontement machiavélique entre deux cerveaux au QI élevé, parabole sur la corruption qui semble devoir accompagner tout pouvoir, Death Note a aussi le mérite d’être concis. Douze tomes seulement, une prouesse pour une série à succès !
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
- Le death note...est le lien qui unit l'humain Light que tu es et le Dieu de la mort Ryûk que je suis.
- Un lien... Alors, je n'ai pas de punition pour m'être servi du death note ?
- ... Pour être très exact...disons qu'il y a des peurs et des angoisses que seul l'humain qui l'utilise peut connaître... De plus, lorsque tu mourras, j'écrirai ton nom dans mon livre... Mais celui qui s'est servi du death note ne doit pas s'attendre à aller au paradis ni en enfer.
Commenter  J’apprécie          351
Dans notre société, les hommes qui vivent en se faisant confiance les uns aux autres ne sont que peu nombreux
Commenter  J’apprécie          500
Même le plus idiot d'entre nous se rendra compte que les mauvaises personnes sont « effacées » par quelqu'un. Le monde va découvrir que j'existe. Il va découvrir qu'il y a quelqu'un qui est là pour appliquer la sentence de la justice !!
Commenter  J’apprécie          220
Il faut trouver un adversaire dont on ne connaît ni le nom ni le visage, et le premier à être découvert meurt!
Commenter  J’apprécie          430
En réalité, un dieu de la mort, aujourd'hui, n'a pas grand chose à faire. Soit on fait la sieste, soit on joue. Quand tu prends le cahier pour écrire le nom d'un humain, ça fait rire tout le monde et on te demande: "Pourquoi fais-tu du zèle?"
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Tsugumi Ohba (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsugumi Ohba
Toute l'équipe Kana est fière de vous proposer une fois par mois une émission en direct sur Twitch ! L'émission suivante est une émission dédiée à Ohba, Obata & Asakura, auteurs légendaires de notre catalogue, notamment avec : Death Note & Bakuman, mais plus récemment Show-Ha Shoten!
Cette émission vous a été présentée par Bytell, avec la compagnie de Mathieu Adment (Chef de produit Kana), Pascal Benattar (Chef de produit Microids) & Gatsu Sensei (Créateur & professeur en philosophie). Merci à tous les spectateurs présents ce soir-là !
Suivez-nous sur : Twitch.tv/editionskana
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (5837) Voir plus



Quiz Voir plus

death note quiz I - tome 1 à 6

Qu'est ce que le Death Note ?

un simple livre de librairie
un journal intime très spéciale
un livre qui peut tuer
un cahier de correspondance

12 questions
256 lecteurs ont répondu
Thème : Death Note, tome 1 de Tsugumi OhbaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..