AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330019679
160 pages
Éditeur : Actes Sud (05/06/2013)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Une incursion dans la campagne soudanaise où Zeyn, personnage excentrique, va se fiancer avec Ni'ma, la fille d'un grand notable, et susciter, malgré lui, plusieurs miracles pour le plus grand bonheur de tous et pour notre enchantement.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Realita18
  06 octobre 2019
Les noces de Zeyn est un titre qui promet un dépaysement total au coeur d'un petit village soudanais. Je n'ai pas vu les pages passées tellement j'etais plongée dans le récit. La description des noces de Zeyn était tellement vivante que j'avais l'impression d'en entendre les musiques et d'en voir les danses.
L'auteur réussit à nous faire aimer ses personnages de suite car ce sont des êtres authentiques et simples. Ils sont drôles et attachants. Zeyn est le genre de personnage qu'on aime pour sa gaucherie tendre, son rire et son humour. Mis à part des personnages hauts en couleur et un récit vivant, l'histoire est aussi révélatrice d'une époque, d'un lieu. J'ai apprécié de voir un autre aspect de l'Islam qu'on a trop souvent tendance à oublier ou à nous faire oublier. Celle des soufis, des derviches, des hommes qui sont un autre niveau de spiritualité que les imams des écoles coraniques. On voit ainsi un Imam que la moitié du village ne respecte pas car toujours en train de psalmodier sur les pêchés, sur la mort imminente et Hanine, un ermite, un être qui baigne dans la spiritualité de l'Islam, que tout le monde respecte pour son calme, ses paroles sages et pour son impact bénéfique sur le village.
Les deux autres nouvelles qui suivent sont tout aussi bonnes qualitativement parlant. Dans "Le doum de Wad Hamid", un père parle à son fils de la croyance commune de leur village, lui demande de ne pas les juger lui qui vient de la grande ville. On sent dans l'écriture une nostalgie pour certaines traditions et pour la vie simple qu'on retrouvait dans ces villages. On y voit un monde qui disparaît de plus en plus.
Dans la dernière nouvelle, "Une poignée de dattes", le jeune narrateur découvre une facette de son grand-père qu'il n'aurait jamais imaginée. le récit en quelques pages pointe l'hypocrisie de certaines personnes et de certaines religion.

Lien : https://www.labullederealita..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Pirouette0001
  18 avril 2014
Récits ou nouvelles de qualité inégale, antérieures aux livres plus connus de l'auteur dont "Saison de la migration vers le Nord".
La postface indique que ces nouvelles ont connu des problèmes pour être éditer et je comprends quelque peu. A part la première qui vaut son titre à l'ouvrage, rien de bien consistant, à mon estime. Et même ces noces, leur propos est agréable si on le prend comme une longue digression, mais de savoir pourquoi la plus belle du village veut épouser Zeyn le fou, il n'y a aucune réponse, à part la bénédiction et la prédiction d'un anachorète.
Seconde incursion dans l'univers de cet auteur, mais j'hésiterai à m'aventurer plus avant. Pourtant la littérature arabe ne me déplaît pas, loin de là. Mais Tayeb Salih ne vaut pas Mahfouz par exemple.
Commenter  J’apprécie          70
5Arabella
  25 juillet 2016
Ce volume est composé d'un très court roman (ou longue nouvelle), suivi par deux nouvelles. Nous sommes dans la campagne soudanaise, dans des villages traditionnels.
Dans Les noces de Zeyn, le personnage titre est un peu le fou du village, un gars dont les gens se moquent, plus ou moins gentiment, tout en se demandant un peu s'il n'est pas l'élu de Dieu, car il entretient des relations privilégiées avec le saint homme du lieu. Son occupation principale est de tomber amoureux des plus belles filles, sans espoir évidement, jusqu'au jour où le village stupéfait apprend ses futures noces avec la fille la plus convoitée du village…
C'est un joli récit, presque un conte. Mais je crois que j'attendais quelque chose d'autre de Tayeb Salih, quelque chose de plus acéré et coupant peut être. Mais encore une fois, c'est une jolie histoire très plaisante à lire.
J'ai en revanche d'avantage retrouvé l'auteur dans les deux courtes nouvelles qui suivent, qui sont le modèle de ce qu'est une nouvelle à mon sens, tout un univers humain et social en quelque pages qui font mouche à chaque mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13
  21 juin 2014
Délicieux recueil de nouvelles et légendes propres à la vie communautaire africaine, les noces de Zeyn montre sous un visage nouveau le lien qui unit la population du village à l'administration d'un pays dont elle ne se soucie finalement que peu, à la religion et à un dieu plus présent dans la tradition et le respect des coutumes que dans la pratique aveugle.
Si le récit peut paraître parfois simplet, sans profondeur, cette absence de complexité inutile repose et apaise le lecteur, l'emportant avec douceur vers d'autres lieux.
Une lecture qui m'a réconciliée avec la simplicité !
Commenter  J’apprécie          20
Myrinna
  15 août 2014
Escale au Soudan à travers les nouvelles de Tayeb Salih, Auteur qui m'était complètement inconnu malgré sa grande renommée en Afrique, attirée par des couleurs chaudes, je me suis laissée embarquer dans le récit principal : Les noces de Zeyn. Sans être un de mes coups de coeur, j'ai trouvé très divertissant et intéressant au niveau culturel... J'ai tout de même été dépaysée par les traditions soudanaises...Se lit d'une traite et agréable à lire. Pour une première découverte avec l'auteur, je ne suis pas déçue...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   16 février 2016
Halima la marchande de lait s’adressa à Amna qui était venue, comme d’habitude, avant le lever du soleil. Tout en lui versant la valeur d’une piastre, elle lui demanda :
– As-tu entendu la nouvelle ? Zeyn va se marier.
Le pot faillit tomber des mains d’Amna, ce qui permit à Halima de tricher un peu sur la quantité de lait qu’elle lui donnait.
Commenter  J’apprécie          150
jeronimusjeronimus   28 décembre 2017
Abdul Samad répondit: "Son excellence le proviseur a tout à fait raison. C'est en effet une année extraordinaire. Des femmes résignées à ne plus enfanter enfantent. Des vaches et des brebis mettent bas jumeaux et triplés..."
Hajj Abdul Samad continua avec la liste des miracles qui avaient eu lieu pendant l'année: "Les dattes de nos palmiers étaient si abondantes qu'on n'avait plus assez de sacs pour les mettre dedans et les emporter. Et il a neigé. Comment y croire? De la neige tombant du ciel sur un village du désert comme le nôtre!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   31 mai 2014
Peut-être parce qu'un jour, il l'avait vue sortir de sa maison, vêtue d'une robe blanche, et s'était trouvé face à face avec elle. Sa beauté l'avait surpris.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature soudanaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox