AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221125347
Éditeur : Robert Laffont (13/09/2012)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Une journée dans la vie de Fathi Chin, écrivain célèbre interdit de publication par le Guide suprême de son pays (un pays arabe qui pourrait être… la Syrie). Une journée à l’absurdité kafkaïenne, où s’exerce la tyrannie très ordinaire d’un régime dictatorial. Ce jour-là, le pays tout entier célèbre par un interminable défilé les vingt ans de pouvoir de son despote. Il fait une chaleur accablante, téléviseurs et haut-parleurs hurlent à plein volume et une énorme mass... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
rigas
  13 octobre 2013
Ce livre, trouvé par hasard, est une pure merveille. le héros est un écrivain, assailli par le bruit de la ville; il faut avoir vécu dans le centre-ville de Damas (avant la guerre, évidemment) pour savoir à quel point la description est juste. le bruit qui agresse l'écrivain non seulement par son omniprésence mais aussi et surtout par son origine: l'essentiel est le bruit provoqué par les officiels du régime qui organisent des défilés à la gloire du Leader. L'écrivain, héros du livre ne participe pas à ces défilés et d'ailleurs est mis à l'index du régime. de plus, il vit une folle histoire d'amour avec une femme sensuelle et compréhensive, seul élément de sa vie qu lui permet de rester sain d'esprit. Car le roman est une plongée dans l'absurde que représente la vie dans un régime qui contrôle la vie de ses citoyens, qui les espionne, les oblige à suivre ses injonctions stupides. Lire ce roman aujourd'hui laisse un goût amer quand on sait ce qui se passe en Syrie. Mais il va bien au-delà de la Syrie: il montre que l'humpur est une arme que détestent les tortionnaires et dirigeants totalitaires, ces gens qui font reposer leur pouvoir sur la terreur dans l'esprit des gens. L'humour et un certain recul, très difficile à obtenir car nous vivons tous sous pression. C'est un livre magnifiquement écrit, superbement traduit, et d'une grande humanité. Chapeau, un grand livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
traversay
  22 octobre 2012
Publié en 2004, au Liban, le premier roman traduit en français de Nihad Sirees, écrivain syrien, prend une résonance toute particulière du fait des événements tragiques qui ont lieu depuis de nombreux mois dans son pays. Silence et tumulte est un livre brillant, sans doute en grande partie autobiographique, qui décrit les états d'âme et le quotidien d'un écrivain rebelle au régime qui se débat au milieu de la répression sanglante orchestrée par le "Leader", jamais nommé autrement mais dont il est facile de reconnaître les traits. Les armes de Sirees et de son héros pour combattre les forces de l'obscurantisme ? La dérision, omniprésente, touchant souvent à l'absurde dans des scènes dignes de Kafka, et le sexe, ou plutôt la sensualité, renforcée par la canicule qui s'abat sur Damas, jamais nommée mais ... Comment vivre et aimer dans une dictature pareille sans perdre son intégrité morale et physique ? Tout le roman est contenu dans cette interrogation. L'impuissance et l'espoir se mêlent dans une écriture précise, ironique, moderne, très agréable à lire. Une jolie révélation d'un auteur dont on attend impatiemment de nouvelles traductions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LecturesdeVoyage
  13 décembre 2015
Un livre écrit par un auteur syrien qui a été traduit en français est « Silence et Tumulte » de Nihad Sirees. Dans les rues d'une ville qui n'est pas nommée mais qu'on devine être Damas, on célèbre les 20 ans au pouvoir du chef suprême. Une succession sans fin de défilés tonitruants. Fathi, un écrivain célèbre cherche à échapper au tumulte en retrouvant son amie Lama pour tout oublier dans ses bras. Dès qu'il sort dans la rue, il est happé par la foule et termine au poste de police et à l'hôpital. le régime le poursuit même au sein de sa famille : un des conseillers du dictateur veut épouser sa mère et lui propose de devenir le thuriféraire du pouvoir en place. Il ne lui reste plus que le silence pour se soustraire aux tentacules du gouvernement. Une allégorie kafkaïenne de la vie en Syrie, écrite en 2004.
Lien : http://www.lecturesdevoyage...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PrunillePrunille   12 juillet 2017
- En d'autres termes, vous me donnez le choix entre le silence de la prison, et le tumulte du pouvoir.
- Ce que je crains surtout pour vous, c'est le silence du tombeau.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : syrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox