AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Charis Loke (Autre)Laurence Boischot (Traducteur)
EAN : 9782362315251
608 pages
BIGBANG (05/05/2021)
4.19/5   149 notes
Résumé :
Dans un empire contrôlé par la magie d'os, Lin, la fille de l'empereur, va devoir lutter pour réclamer son droit au trône.

Sur toutes les îles de l'Empire, on prélève sur chaque enfant un éclat d'os derrière l'oreille, lors d'un rituel trop souvent mortel. Depuis son palais, l'empereur utilise ces précieux fragments pour créer et contrôler de redoutables chimères animales, les concepts, qui font régner la loi. Mais son autorité vacille et partout la r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 149 notes

Tachan
  26 mai 2021
C'est attiré par la compagne de promotion de l'éditeur autour des petits bonus accompagnant la précommande, ainsi que la promesse d'un univers de Fantasy bien composé malgré un classement en Young Adult, que je me suis laissée tenter, car je l'avoue je suis souvent frustrée par certains titres de cette catégorie, du coup je deviens plus difficile.
La Fille aux éclats d'os est le premier tome d'une trilogie d'Andrea Stewart, autrice canadienne que je découvre ici, et qui est sorti juste l'an dernier dans son pays. Je ne peux donc pas dire ce qu'il en sera pour la suite, mais avec Light and Smell, qui m'a accompagnée sur cette lecture le temps d'un weekend, nous avons passé un très bon moment ponctué de nombreux échanges sur ce monde mystérieux parfaitement mis en scène par une autrice qui sait doter son titre d'un rythme entêtant.
Young Adult oblige, l'entrée dans cet univers fantastique d'inspiration asiatique s'est fait très facilement. Comparé à la difficulté que j'avais eu avec les premières pages de la Messagère du Ciel qui étaient ultra touffue, ici à l'inverse la découverte fut simple et limpide. Je remercie pour cela la plume très simple et accessible d'Andrea Stewart, ponctuée de phrases courtes, sans longues descriptions, mais claire et efficace, qui prend le temps de poser son univers mais sait aussi en révéler ses mystères sans trop attendre tout en en gardant sous le coude.
Pour cela, nous suivons plusieurs narrateurs qui se partagent la parole à tour de rôle. Si certains m'ont plus intéressée que d'autres, tout comme mon acolyte, ils ont tous eu un rôle intéressant dans l'histoire à leur façon et ont su dynamiser ma lecture, puisque comme à chaque fois avec ce procédé lorsqu'on abandonnait ma favorite, je n'avais qu'une envie vite lire les suivants pour la retrouver.
---------------------------
L'histoire de L'Empire de l'écume est pleine de mystères, l'autrice nous proposant de plonger dans un univers fortement inspiré des légendes chinoises et asiatiques. Les héros vivent dans un Empire constitué de plusieurs îles indépendantes en apparence mais gouvernées par un lointain empereur qui sème la terreur et les tiens sous son joug. Autrefois, celles-ci étaient gouvernées par un mystérieux peuple, les Alanga, qui ont été vaincus par la famille de l'actuel Empereur. Celui-ci ayant peur de leur résurgence a développé une magie à base d'os humains, qu'il récolte de manière forcée auprès de son peuple tel un don obligatoire, et qui lui sert à animer des chimères qu'il nomme Concept.
Lorsque l'histoire débute, Lin, l'héritière du trône est en concurrence avec Bayan que son père a recueilli. Ils semblent avoir tout deux souffert d'une maladie ayant volé une partie de leurs souvenirs et c'est en prouvant qu'ils les recouvrent que l'Empereur leur donne à tour de rôle des clés, symbole de leur lutte de pouvoir pour accéder au trône, mais également symbole de nouvelles portes qu'ils peuvent ouvrir pour enrichir leur mémoire.
En parallèle, sur plusieurs îles de l'Empire, un sentiment de révolte gronde face à l'injustice du règne de l'Empereur et en particulier de cette récolte d'os, qui lorsqu'ils sont utilisés réduisent drastiquement la vie de leur possesseur d'origine. Sans le désirer, Jovis, un contrebandier à la recherche de sa femme disparue, va se retrouver mêlé à un groupe souhaitant soustraire les enfants à ce rituel. Et sur une île voisine, la fille du gouverneur, elle, va se retrouver liée à un groupe souhaitant révolutionner l'ordre social sur leur île.
C'est donc dans cet univers fait de magie, de mystère, d'expériences et de révolte que nous allons évoluer pendant 600 pages.
---------------------------
J'ai de suite adoré le pan de l'intrigue consacré à Lin, Bayan et l'Empereur. Malgré un huis clos un peu étouffant et répétitif par moment, la résolution des mystères entourant chacun ainsi que la rivalité entre les deux jeunes prétendants m'a vraiment plu. On s'est rapidement amusées à élaborer toutes sortes de théories avec Light and smell, et sommes souvent tombées très près voire en plein dedans. Lin est une figure de proue typique des romans d'aventure Y.A., Bayan quoique un peu en retrait est un bon rival, quant à l'Empereur, il est tordu à souhait et plus on avance, plus ce qu'on découvre le confirme. Les mystères autour de sa magie et de sa façon de régner avec ses Concepts sont fascinants et parfaitement imaginés et construits par l'autrice. Tout est cohérent et les influences sont parlantes. J'ai aussi tour à tour pensé (spoiler) au Magicien d'Oz et au Dr Frankenstein en découvrant ce qu'il faisait.
La magie au coeur de l'histoire est assez fascinante elle aussi. Elle m'a rappelé dans un sens celle des Maîtres enlumineurs puisqu'il s'agit aussi d'écrire, mais cette fois sur un bout d'os, des ordres pour faire agir dans le sens que l'on souhaite les créatures qui nous entourent. Son utilisation est très visuelle et elle donnera lieu à des combats vraiment intéressants et percutants. En plus, elle est vraiment enracinée dans l'univers du roman et du coup ils s'enrichissent l'un l'autre tout au cours de la lecture, permettant de nourrir de nombreuses théories chez Light and smell et moi-même qui se sont souvent vérifiées.
Les autres personnages de l'histoire s'ils participent bien à faire vivre le récit m'ont moins enthousiasmée. Je sais que Light and smell a beaucoup aimé le contrebandier ex-navigateur impérial Jovis, de part la quête de sa femme disparu qu'il entreprend. J'ai mis plus de temps qu'elle à succomber, mais j'ai fini par apprécier cet homme qui a le coeur sur la main et qui fini toujours par aider les autres. Il va notamment recueillir une drôle de créature, Mephi, qui va grandir à ses côtés tout au long de ses aventures sur les mers et sur terre, et qui va être source de bien des interrogations, mais nous pensons avoir deviné qui c'est avec Light and smell. Jovis aura cependant un rôle plus important par la suite, je pense, là ce n'était qu'une mise en bouche.
Au cours de ses aventures, il va cependant croiser le chemin du couple Phalue-Ranami. Si j'ai été contente de suivre un couple de lesbienne intégré de manière tout à fait naturelle au récit, ce qui est très dans l'air du temps, j'ai trouvé en revanche ces personnages très clichés en dehors de ça. Leur envie de révolte est bien mal amenée, c'est trop léger, trop simple, trop rapide, du coup ça ne fait pas crédible et ça sonne très "jeunesse". Ranami et Phalue, en plus, n'ont pas une relation très saine entre elles, l'une manipulant l'autre pour arriver à ses fins. J'avoue que leur révolte m'est un peu passée au-dessus et que j'ai trouvé ce pan de l'intrigue faible et mal développé. C'est dommage parce que certains lieux croisés avec elles auraient pu être riches en informations.
Enfin, la dernière voix que l'on entend est celle de Sable, une habitante de l'île la plus au Nord de l'archipel, Mailà, une île mystérieuse dont personne ne s'approche. On entend peu Sable mais ce qu'elle révèle est très intéressant. Sa vie ainsi que celle de ses acolytes sur l'île est longtemps mystérieuse. On se demande bien pourquoi l'autrice la fait intervenir, mais petit à petit des indices nous mettent sur la voie avant la grande révélation qui change tout.
---------------------------
A ce sujet, j'ai beaucoup aimé le sens du rythme de l'autrice. J'ai lu par endroit que certains trouvaient le rythme un peu lent, un peu mou. Ce ne fut pas mon cas. Je trouve au contraire qu'il convient parfaitement à cette aura de mystère qui entoure l'intrigue et l'univers mis en place par Andrea Stewart.
Au contraire, l'histoire démarre assez vite, l'ensemble des personnages est présenté rapidement et on en cerne tout aussi vite les buts principaux. Ensuite, il y a de l'action et des intrigues aussi bien à l'intérieur du Palais et dans la capitale avec Lin et son père, qu'en dehors sur les différentes îles avec le périple de Jovis, puis la préparation de la révolte de Ranami et Phalue.
Le mystère est au tournant de chaque page, ce qui pousse à les tourner le plus rapidement possible pour avoir des réponses à nos interrogations ou des confirmations à nos théories. L'univers est très bien construit dans ses emprunts aux mythologies asiatiques pour ce qui est de l'ambiance maritime et des créatures mythiques. La magie est percutante et envoûtante et tout se marie très bien ensemble. Je ne vois pas de faiblesse de ce côté-là.
Seul le degré d'intérêt porté à chaque pan de l'intrigue diffère, mais c'est à la fois une question de goût et de place donné par l'autrice. Elle a plus développé, dans ce tome, Lin et sa magie d'os, laissant un peu en retrait le reste même si je pense que ça va jouer un rôle certain par la suite. Il en va de même pour la mythologie autour des Alanga qui est à peine esquissée mais offre déjà de belles promesses.
---------------------------
Ce premier tome de l'Empire d'écume d'Andrea Stewart fut dont pour Light and smell et moi, une belle découverte. Nous avons trouvé l'intrigue palpitante, l'univers bien développé, la magie et la mythologie intrigante. Pour ma part, certains personnages et développements furent un peu trop Y.A., un peu trop simples et évidents pour moi, ce qui explique que je n'ai pas eu de coup de coeur. En même temps, il n'est pas simple de passer après la belle plume riche, complexe et poétique de Lionel Davoust et sa revisite de Jeanne d'Arc dans la Messagère du Ciel qui fut un gros coup de coeur. Mais j'ai vraiment apprécié cette découverte et ce premier tome offre plus qu'une exposition, il offre déjà une belle aventure autour de la conquête du pouvoir par la courageuse Lin. Je vous donne donc rendez-vous pour le tome 2 !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
levri
  12 mars 2022
de la fantasy de consommation, convenue et sans caractère …

Depuis plus d'une décennie, l'empereur de Phénix, vit en reclus dans son palais, presque exclusivement entouré de concepts, qu'il crée pour remplir les rôles habituellement tenus par des humains. Sa paranoïa ne tolère de présence que celle de ces hybrides créés de bric et de broc en assemblant des morceaux de cadavres d'animaux et d'humains, puis animés par la magie et obéissant aux commandes de programmation gravées sur les os - ministres ultra complexes, gardes, soldats ou simples espions qui s'infiltrent partout, d'une redoutable intelligence ou dotés d'une force supérieure, les concepts se multiplient, et l'empereur est plongé en permanence dans de mystérieuses recherches.
La dynastie des Sulai est détentrice de la magie de l'os et du secret qui a permis de vaincre les mystérieux Alanga il y a des siècles, mais la population a oublié l'ennemi et ne supporte plus les sacrifices que nécessite cette magie - à huit ans un morceau d'os du crâne de chaque enfant est prélevé et un d'entre-eux sur vingt-cinq ne survit pas à l'opération, de plus lorsque l'empereur utilise un os pour animer un de ses concepts cela réduit la durée de vie de son propriétaire. Un os suffit pour les concepts simples, mais les plus complexes en nécessitent des dizaines ou même des centaines … la population accepte de moins en moins cette hécatombe alors qu'aucune nécessité ne peut la justifier, et la révolution gronde au sein des îles mouvantes de l'empire.
C'est dans cette atmosphère que Lin, la fille de l'empereur qui a perdu la mémoire, essaye d'obtenir la reconnaissance de son père, tout en étant en compétition avec Bayan qu'il a adopté, afin d'être reconnue comme héritière, une position qui lui permettrait d'adoucir la condition du peuple.
Jovis, contrebandier recherché, ex-navigateur impérial, sillonne la Mer Infinie ne désespérant de trouver une piste qui lui permettrait de retrouver son amour qui a été enlevée il y a sept ans, emportée par un mystérieux navire aux voiles bleues. Dans ses pérégrinations il a assisté au dramatique spectacle de l'île de la Tête-de-Cerf qui s'abimait dans les flots, alors qu'il venait d'y sauver un enfant qui devait participer festival du tribut pendant lequel les os sont collectés - C'est à se moment aussi qu'il a sauvé un petit animal étrange, Mephi, qui lui a offert des pouvoirs et s'avère capable de parler.
Sur l'île de Nephilanu, Ranami, amante manipulatrice de Phalue, la fille du gouverneur, essaye d'influencer celle-ci afin qu'elle contribue à la révolution.
Et sur une île mystérieuse, inabordable de par les récifs qui l'entourent, Sand, qui comme tous les habitants de l'île avait totalement perdu la mémoire, suite à un accident commence à la recouvrer …

Les bases sont posées et elles pourraient mener à des développements intéressants, cependant l'autrice se contente de nous livrer de la fantasy de consommation sans grande profondeur, consensuelle et dans l'air du temps, le monde est peu tangible, nous savons juste que l'empire est constitué d'îles flottantes dérivant dans la mer, et que des saisons durant sept ans alternent sécheresse et humidité, il est très vaguement suggéré que le monde ne se limite pas à l'empire, un monde peu consistant finalement - comme la magie - nous apprenons juste que les os collectés permettent la programmation de "concepts" en utilisant des os sur lesquels on grave des ordres, c'est à peu près tout, pourquoi les créer à partir de pièces de cadavres disparates, et pourquoi seuls l'empereur et ses deux héritiers potentiels reste détendeurs de cette magie après des siècles alors que ça semble vraiment très facile à manier cette magie - mystère - d'ailleurs que ce n'est même pas cohérent, alors qu'il est dit que graver des os ne tolère aucune erreur et que ça demande une grande précision, ensuite on s'aperçoit qu'il suffit d'enfoncer sa main dans un concept, d'extraire un os, de lui donner un coup de burin, et en quelques secondes l'affaire est emballée, pas de risque de prise de tête …
Quatre fils de narration se déroulent parallèlement, le palais impérial et sa magie, la romance révolutionnaire des deux lesbiennes, les aventures du contrebandier accompagné de son animal mystérieux, et marginalement celui de Sand. Les personnages sont assez stéréotypés et superficiels, seul Jovis, le contrebandier met un peu d'animation en ayant le mérite de nous faire un peu voyager. le rythme s'accélère soudainement à la fin du livre alors que quelques détails suggèrent d'autres "mystères" afin d'inciter à acheter le second tome, mais sans risque pour moi !

J'ai obtenu ce livre en promo pour 2,99 €uros, ces opérations promotionnelles ont parfois l'intérêt de permettre de faire des découvertes, mais ici ce n'est pas le cas, c'est assez bien écrit et gentillet, mais c'est trop superficiel et consensuel à mon goût, et ce n'est pas une lecture que je conseillerai …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
lianne
  17 janvier 2021
Une excellente lecture !
On est sur une fantasy inspirée de l'Asie (niveau noms, coutumes, paysages, écriture …).
Un empire d'îles flottantes, dérivant en fonction des courants au milieu de la Mer Infinie.
Il y a de ça des dizaines de générations chaque île était gouvernée par un Alanga , un espère de sur-homme capable d'appeler les vents à lui ou d'avoir une super force. Mais un jour, on ne sait plus vraiment pourquoi, les Alanga sont entrés en guerre les uns contre les autres. Et ça a été un massacre … surtout pour les humains sans pouvoir.
Mais heureusement grâce à une nouvelle magie, la magie des constructs et des bone shards (fragments d'os), une faction humain a réussi à chasser les Alanga des îles et a pris le pouvoir à leur place. Cette faction est devenue l'empire actuel.
Les constructs utilisent les écritures sur chaque fragment d'os comme un ligne de code, on est donc sur un principe d'AI magique. On grave sur le fragment d'os l'instruction qu'on souhaite lui donner et on les cumule pour faire un construct plus évolué. Pour pouvoir entretenir leur armée de constructs magiques au cas ou les Alanga reviendraient, l'empire à mis en place une cérémonie dans laquelle chaque enfant de 7/8 ans donne un bout d'os à l'empire. Mais cette cérémonie est dangereuse, on prélève en effet un morçeau de crane et de nombreux morts ont lieu chaque année.
En plus de ce problème la cette magie n'est pas que bénéfique. Déjà pour que le construct marche, il faut que la personne dont le bone shard a été inséré dedans soit vivante. Et le construct « pompe » la vie de la personne en question, réduisant son espérance de vie et le rendant de plus en plus faible.
Du coup l'empire fait face à un mécontentement qui gronde de plus en plus dans la population car les Alanga sont plus ou moins devenus une menace en l'air maintenant, tout le monde se doute qu'ils ne reviendront jamais sinon ça serait déjà fait depuis longtemps,
Voila pour le contexte politique de l'ensemble.
Pour ce qui est des personnages on en suit 5 différents dont un couple (dont on voit les deux points de vue).
Lin est l'héritière de l'Empire. Mais malheureusement suite à une maladie elle a perdu la mémoire et ne se souvient que des 3 dernières années. Son père refuse de lui enseigner « à nouveau » la magie des shards tant qu'elle ne la retrouve pas. En effet il dit ne pas reconnaître la nouvelle Lin et il souffre de problème de confiance, étant reclus avec ses constructs tout le temps, fermant totalement le palais à la population.
Il dit qu'il ne lui fera pas confiance tant qu'elle ne sera pas redevenu elle même.
Mais la jeune femme n'y peut rien, elle se sent elle même, et elle a envie d'apprendre. D'autant plus que l'Empereur commence à se faire vieux, elle a vu ses mains trembler à plusieurs reprises à des moments ou il ne faisait pourtant aucun effort physique. Elle a peur qu'il meurt avant de lui avoir transmis son savoir, ce qui serait terrible pour l'empire.
On suit aussi Jovis, un contrebandier qui est à la recherche de sa femme qui a disparu, enlevée par un mystérieux bateau aux voiles bleues. Alors qu'il est sur une piste sur une des îles principales de l'Empire et qu'il se fait passer pour un soldat pour ne pas qu'on le reconnaisse, il accepte de « sauver » un enfant de la fameuse cérémonie des fragments d'os en le faisant partir en douce de l'île pour rejoindre de la famille ailleurs.
Mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'alors que la cérémonie commence tout juste, un tremblement de terre soudain et terrible arrive brutalement. Interrompant tout. Pire, l'île se met à sombrer petit à petit …
C'est une catastrophe telle que l'empire n'a jamais vu un fait totalement inédit, et des dizaines de milliers de morts !
Jovis parvient à s'échapper in extremis des remous de la disparition de l'île, avec sa charge. Pour consoler l'enfant en pleur, Jovis lui repêche un chaton en train de s'épuiser à nager loin de l'île. Seulement ça n'est pas vraiment un chaton, mais une créature qui ne ressemble à rien de ce qui est connu et il hérite donc assez vite d'un familier bien étrange.
Il y a aussi Sand la mystérieuse qui commence à retrouver la mémoire après une chute et qui se pose de drôle de questions sur son emprisonnement sur une île loin de tout.
Et enfin le couple Phalue et Ranami, les deux femmes que tout éloigne et qui pourtant arrivent à faire marcher les choses. En effet Phalue est la fille du gouverneur de leur île, alors que Ranami est une enfant du peuple. C'est peur leur interaction qu'on en apprend plus sur les problèmes du peuple, le injustices du système mis en place, et le coté rébellion qui monte de plus en plus.
Ces 5 personnages vont se retrouve embarquer dans la tourmente qui commence avec l'île qui sombre dans l'océan qui va être un élément déclencheur pour le peuple qui en a marre de l'oppression de l'Empire … Mais les Alanga sont-il vraiment partis définitivement? Peuvent-il revenir? Cela fait plusieurs années que leurs artefacts laissés dans leurs ruines commencent à se réveiller sans que personne ne sache pourquoi …
Franchement c'était très sympa.
Chaque personnage apport sa contribution pour qu'on comprenne bien l'ensemble de la situation. Aucun ne semble de trop, ou a un avantage sur les autres. Il y a une foultitude de détails et de mystères qui soit s'éclaircissent, soit au contraire deviennent de plus en plus mystérieux au fur et à mesure qu'on avance. Ça contribue vraiment bien à la tension qui monte et à l'envie de continuer pour en savoir plus. Et bien sur il reste de nombreux points à éclaircir dans les futur tomes ce qui donne envie de lire la suite rapidement.
J'ai vraiment bien aimé le contexte, que ça soit les îles flottantes qui se déplacent que le système de magie. Je me suis attachée aux personnage rapidement. L'ambiance était aussi très réussie, j'ai été séduite par le coté îles flottantes.
Pour l'instant je dirais que ce premier tome était la pour nous faire découvrir le contexte. Maintenant qu'une partie des mystères les plus importants ont été révélés, on va pouvoir avancer dans la partie qui concerne l'empire et comment il va pouvoir ou devoir évoluer dans le futur pour ne pas sombrer face au peuple.
Je ne dirais pas que c'est une fantasy « waou » mais c'était vraiment très solide et très prenant, j'ai été embarquée. Maintenant il me faut la suite !
Une réussite !
Lien : https://delivreenlivres.home..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
LightandSmell
  28 mai 2021
Je remercie Les Blablas de Tachan pour cette lecture commune que nous avons dévorée.
Il faut dire dire que nous avons toutes les deux apprécié cette histoire offrant un univers riche et complet, une galerie de personnages variés, une entêtante aura de mystère et des révélations savamment orchestrées. J'ai ainsi adoré me plonger la tête la première dans la vie de personnages pour lesquels on développe plus ou moins d'attachement et d'affection en fonction de ses propres affinités. Pour ma part, je n'ai pas été convaincue par un duo d'amantes qui permet de montrer à quel point des différences de milieu socioculturel, d'opinions et de statut peuvent séparer les individus, mais dont le traitement final m'a semblé bâclé. À l'inverse, j'ai été séduite par deux personnages à la psychologie finement travaillée : Lin, l'héritière de l'empereur, et Jovis, un contrebandier.
Les deux ont des vies très différentes, mais les deux ont en commun d'être en quête de quelque chose : Lin de son passé, la jeune femme ayant oublié une bonne partie de sa vie ; Jovis de sa femme étrangement disparue. J'ai été très touchée par la quête de souvenirs de Lin qui fait de son mieux pour se rappeler son passé et ainsi satisfaire un père exigeant, secret et manipulateur, qui manie le bâton et la carotte comme personne. Courageuse et déterminée, la jeune fille évolue au fil de ses découvertes jusqu'à commencer à s'émanciper d'un père qui n'en porte que le nom, celui-ci ne semblant éprouver pour elle qu'une attention sous condition. Bien qu'au début un peu froide, parce que dénuée de passé, Lin possède en elle ce petit quelque chose qui donne envie de la voir réussir dans sa quête de vérité, d'autant que petit à petit, elle réalise que le règne de son père est celui de l'injustice et de l'horreur. Chose qu'elle est bien déterminée à changer et pour cela, une seule solution : prendre le trône de force. Mais avant, elle va devoir apprendre à maîtriser cette magie d'os dont l'empereur ne semble pas pressé de révéler les secrets. Après tout, si le savoir est une arme, il est bien décidé à la garder pour lui !
L'empereur est probablement le personnage qui possède la plus grande aura de mystère dans ce roman ; il fait tout en secret et suivant un schéma que lui seul semble connaître. Méfiant et, disons-le clairement tordu, il n'hésite pas à manipuler Lin et son fils adoptif pour faire naître en eux une rivalité haineuse et ainsi pousser Lin dans ses retranchements. Une situation déjà inacceptable en soi, mais dont on saisit toute l'horreur à mesure que l'on progresse dans l'intrigue, et que les rouages d'un plan malsain se mettent en place. Attendez-vous à des révélations choquantes et la preuve irréfutable que certains sont prêts à tout, même au pire, pour atteindre leur objectif !
Jovis est le deuxième personnage qui m'a le plus intéressée, ayant été émue par les sentiments profonds qui le poussent à retrouver une femme depuis trop longtemps disparue. Si sa carrière de contrebandier l'a plus ou moins contraint à une vie dangereuse et solitaire, il va finir par se lier d'amitié avec une créature dont il est bien difficile d'identifier la nature. Cela fait d'ailleurs partie du charme de Mephi qui va prendre de plus en plus de place dans la vie de Jovis, au point de lui devenir indispensable. Les deux vont nouer une tendre et belle complicité parfois mise en danger par les événements et des rencontres désagréables, mais solidifiée par la certitude absolue qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre. En plus d'être diablement attachant, Mephi va également nous prouver que son rôle ne se limite pas à celui de l'ami qui vient rompre une pesante solitude. Je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais ce qui est certain, c'est que la rencontre entre Jovis et Mephi va bouleverser leur vie à jamais, et permettre à Jovis de quitter son statut de loup solitaire pour celui de protecteur…
Un rôle qui semble plus qu'indispensable dans ce monde soumis à la dureté d'un empereur qui, sous couvert de protéger la population du possible réveil d'anciens dieux, les soumet et leur impose une vie placée sous le signe de la peur et de la mort. Ainsi, chaque individu se voit prélever lors de ses 8 ans un éclat d'os derrière l'oreille. Ceux qui ont la chance de survivre à cette opération doivent ensuite vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête, car à tout moment, cette partie d'eux-mêmes, qui leur a été arrachée, peut servir à alimenter un concept. Une idée qui aurait pu avoir son charme si elle ne signifiait pas perdre son essence et sa vie au profit d'une créature créée par l'empereur…
Cette idée de concept soulève un certain nombre de questions d'ordre éthique et moral. Mais j'avoue avoir été fascinée, bien qu'horrifiée, par le processus de création que l'on découvre en grande partie grâce à Lin, et à ses recherches qui l'amèneront à faire de surprenantes découvertes. Certains concepts sont soumis à des ordres simples et limités, mais d'autres, comme les hauts concepts de l'empereur, nous offrent un bon aperçu de la puissance de la magie d'os ! Ces hauts concepts, capables d'autonomie et de développer leurs propres programmes et compétences, brouillent clairement la frontière entre créatures et créateur. Les concepts ne sont ainsi pas forcément des entités sans âme, ce que nous apprendrons de manière plutôt surprenante.
Le roman possède un certain nombre d'atouts : une galerie de personnages variés et facilement identifiables, un système de magie fascinant et révoltant à la fois, une aura de secret et de mystère qui titille grandement la curiosité des lecteurs, et les pousse à formuler mille et une hypothèses, une révolution en marche avec ce que cela implique de complots et de trahisons… Mais le roman peut également s'appuyer sur une narration alternée efficace et mise en valeur par une plume aussi fluide qu'agréable. Sans se perdre dans des détails inutiles, l'autrice réussit à proposer une oeuvre immersive dans laquelle on se plonge tête baissée, et dont on prend un plaisir immense à découvrir les tenants et aboutissants. Que ce soit au sein d'un palais aux multiples portes closes, en mer, sur une île mystérieuse auréolée de secrets, dans l'antre de révolutionnaires prêts à renverser le système, mais pas tous très clairs quant à leur objectif final… on ne s'ennuie jamais ! Cela explique probablement que les chapitres s'enchaînent à vitesse grand V et que l'on arrive bien trop tôt à la dernière ligne.
D'ailleurs, si je suis impatiente d'avoir la suite entre les mains, j'ai apprécié que l'autrice termine ce premier tome en nous donnant la sensation d'avoir tourné une page, et d'être prêts à en commencer une autre. Il reste de nombreuses questions en suspens, que ce soit sur le potentiel retour de dieux endormis, le destin des personnages, ou la manière dont leur existence risque à un moment ou à un autre de se télescoper, mais on ne termine pas le roman frustré. On regrettera seulement une dernière partie de roman quelque peu précipitée, les révélations et les événements s'enchaînant à une vitesse folle sans être vraiment développés. Ainsi, si j'ai apprécié la manière dont la tension monte crescendo jusqu'à atteindre une intensité à couper le souffle, j'aurais préféré que certaines choses soient un peu plus approfondies, et que l'autrice prenne le temps de finaliser une bataille épique entre deux êtres dont l'existence est étroitement liée, mais pas pour les raisons que l'on pense…
En conclusion, L'Empire d'écume est un très bon roman de fantasy qui déploie sous l'oeil attentif et curieux des lecteurs un univers riche, complet et implacable dans lequel on s'immerge avec fascination, et dont on appréhende progressivement les contours, les dangers et les secrets. Rythmé, passionnant et non dénué de surprises, voici un roman que je ne peux que vous conseiller si vous avez envie de découvrir une magie puissante et délétère, et de vous plonger dans une aventure qui vous donnera l'impression d'être un pion entre les mains d'un empereur manipulateur, et d'une autrice à l'imagination vive et acérée. Entre manipulation, trahisons, révolution, fausses vérités et surprenantes révélations, vous ne devriez pas vous ennuyer !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
LectriceArmoricaine
  04 juin 2022
Coup de coeur
J'ai trouvé le début très accrocheur, on y rencontre Lin 23 ans, fille de l'empereur, qui a eu une perte de mémoire on ne sait pas comment ni pourquoi.
On suit aussi Jovis, un contrebandier qui parcourt désespérément les îles en quête de sa bien-aimée disparue 7 ans plus tôt.
On assiste à un événement catastrophique, c'est énorme je n'avais jamais lu un livre où il se passe ça (île engloutie) c'est ultra prenant et on a encore beaucoup de questions en suspens.
J'accroche beaucoup avec les 3 personnages principaux qu'on suit en alternance, Lin, Jovis et Phalue qui est la fille d'un gouverneur d'une île secondaire où l'on exploite les graines de koro pour l'empereur.
C'est un monde étrange composé de plusieurs îles, certaines sont capables de se déplacer selon les saisons.
Le monde est gouverné par un empereur solitaire qui passe son temps isolé à réaliser des expériences.
C'est une magie sombre et macabre que l'empereur pratique avec des éclats d'os prélevés à chaque habitants lors d'une cérémonie à l'âge de huit ans. L'empereur est capable de créer des concepts à partir de bouts de cadavres humains ou animaux et il les anime de sa magie grâce aux éclats d'os.
L'empereur compte bien transmettre son art à sa fille Lin et à son fils adoptif Bayan.
Malgré cette magie sordide et la cruauté du rituel pour collecter ses éclats d'os, la population s'y soumet car c'est grâce à elle que l'empereur a vaincu le peuple barbare des Alanga des années auparavant. L'empereur avait levé une armée de concepts pour protéger son peuple.
Même si ce système de magie est totalement unique, ça m'a fait pensé aux enluminures de Robert Jackson Bennett, en moins complexe et moins développé.
Des disparitions mystérieuses et des événements inexpliqués vont amener Jovis à parcourir les mers accompagné de sa petite créature mi féline mi dragon. J'ai adoré voyager d'île en île avec Jovis. C'est le personnage auquel je me suis le plus attaché.
En parallèle Lin va tout faire pour se remémorer la partie de sa vie qu'elle a oublié. En explorant le palais, elle découvrira peu à peu les sombres secrets de son père.
Les conversations sont intéressantes et les dialogues bien écrits. Certains personnages sont de bons conseil notamment Tythus.
J'ai adoré le rythme de cette lecture, j'ai été embarquée dans l'univers et impliquée avec les personnages.
C'est une épopée incroyablement entraînante et captivante je suis prête à embarquer pour le deuxième tome. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (3)
Elbakin.net   20 août 2021
Pour conclure sur La Fille aux éclats d’os - publié en français moins d’un an après sa sortie en anglais au passage - il s’agit d’un premier tome qui ne démérite pas tout en n’apportant pas grand-chose de neuf. Ce qu’il fait, il le fait plutôt bien, mais les choses s’arrêtent là.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Syfantasy   16 juillet 2021
L’Empire d’écume est un très bon premier roman d’une autrice de Young-Adult qui possède un style mature et qui sait superposer des intrigues bien ficelées tout en nous dévoilant doucement son univers de fantasy asiatique sombre et quelques fois dérangeante avec ses concepts faits d’assemblages de cadavres. La fin laisse planer l’ombre d’une menace plus grande pour l’empire qu’une simple guerre civile. Espérons que les qualités du premier roman se retrouveront par la suite !
Lire la critique sur le site : Syfantasy
Syfantasy   14 juin 2021
L’Empire d’écume est un très bon premier roman d’une autrice de Young-Adult qui possède un style mature et qui sait superposer des intrigues bien ficelées tout en nous dévoilant doucement son univers de fantasy asiatique sombre et quelques fois dérangeante avec ses concepts faits d’assemblages de cadavres. La fin laisse planer l’ombre d’une menace plus grande pour l’empire qu’une simple guerre civile. Espérons que les qualités du premier roman se retrouveront par la suite !
Lire la critique sur le site : Syfantasy
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Briseis57Briseis57   17 août 2022
Une décision stupide, c'est comme un rat qu'on relâche dans la nature. Ça se multiplie, avec des conséquences qu'on n'aurait pas imaginées.
Commenter  J’apprécie          00
Briseis57Briseis57   16 août 2022
C'est tout un art, d'écouter. Parfois il ne s'agit pas tant de laisser parler l'autre que de savoir poser les bonnes questions.
Commenter  J’apprécie          00
Briseis57Briseis57   16 août 2022
Lire sans comprendre, c'est remuer du pied la surface de l'eau sans se soucier des monstres qui rôdent tout proches.
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 mars 2022
— Tu voulais me voir ?
La voix de Phalue retentit au-dessus de sa tête.
Ranami posa son livre et se leva pour passer les bras autour du cou de Phalue. Elle sentait légèrement le savon et la sueur. Elle avait dû courir pour venir la rejoindre.
Phalue serra brièvement Ranami contre elle avant de reculer. C’était comme ça chaque fois qu’elles s’enlaçaient, depuis quelque temps, aussi fugace que la visite d’une abeille à une fleur.
— J’ai quelque chose à te demander, dit Ranami.
Phalue croisa les bras.
— Tu ne crois pas que tu m’en as déjà demandé assez ?
Ranami ne connaissait que trop bien ce ton. Elles allaient se disputer. Phalue fonçait déjà dans cette direction-là et, une fois qu’elle était lancée, rien ou presque ne pouvait l’arrêter.
Ranami tenta malgré tout.
— Est-ce que j’ai fait quelque chose qui t’a mise en colère ?
— Ce n’est pas aussi simple que ça. Il ne s’agit pas de ce que tu as fait, ou même de ce que j’ai fait, moi. Évidemment, que je suis en colère, mais essaie de voir les choses de mon point de vue. Je t’aime. Je déplacerais des montagnes pour toi et, apparemment, j’irais jusqu’à trahir l’empire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
levrilevri   13 mars 2022
— L’empire a été fondé pour sauver ce même peuple de l’emprise des Alanga. À présent les sans-éclat veulent l’affranchir de la mainmise de l’empire. Qui, ensuite, sauvera le peuple des sans-éclat ?
— Les Alanga ne reviendront pas, quoi qu’en dise l’empereur. Ses concepts sont des jouets pour lui, pas une armée. Ce n’est pas un protecteur bienveillant ; c’est un bricoleur, et c’est avec nos vies qu’il bricole.
J’étais jeune mais je voyais bien qu’elle l’était encore plus. Elle avait toujours l’énergie de croire en ses idéaux.
— Qu’est-ce que la rébellion compte faire de tout ce peuple une fois qu’elle l’aura libéré ? S’il n’y a plus d’empereur, qui nous dirigera ?
Elle leva le menton.
— Nous nous dirigerons nous-mêmes, par une assemblée d’élus représentant toutes les îles.
Je n’en demandai pas plus. Je savais reconnaître du prosélytisme quand j’y étais confronté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2058 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre