AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Agathe Sanz (Traducteur)
EAN : 9782266176965
468 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (16/04/2009)
4.14/5   567 notes
Résumé :
Convaincu que le Monde Émergé ne peur plus résister seul aux armées du tyran, Sennar le magicien supplie le Conseil des Mages de le laisser partir à la recherche du Monde Submergé. Là, il pourra obtenir l'aide de ses habitants. Or ce continent a rompu tout contact avec le Monde Émergé depuis plus d'un siècle. Et Sennar ne dispose pour s'y rendre que d'une ancienne carte à demi effacée par le temps... De son côté Nihal, la jeune guerrière aux cheveux bleus, poursuit ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 567 notes
5
16 avis
4
27 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Aryia
  29 novembre 2020
Parmi mes bonnes résolutions littéraires de l'année 2020, il y a « avoir moins de sagas en cours ». Quand j'ai posé cet objectif, l'idée était surtout de ne pas commencer trop de nouvelles sagas (maximum 24) et de poursuivre celles que j'avais déjà commencées (minimum 12) … Et finalement, je me retrouve à fouiller dans les méandres les plus abyssales de ma pile à lire pour trouver des sagas courtes (duologies ou trilogies) que je peux m'enchainer d'une traite ! On va dire que l'objectif est tenu à moitié : mon nombre de sagas en cours n'augmente pas (vu que ces sagas ne font qu'un passage express dans cette catégorie avant de rejoindre rapidement celle des sagas terminées), mais il ne baisse pas non plus ! Mais clairement, quel bonheur de pouvoir lire d'un bout à l'autre toute une saga sans être interrompue par l'arrivée impromptue d'un service presse ou par une consigne éphémère sur un challenge : j'aime les longues sagas, mais il faut reconnaitre que les courtes ont ce grand avantage d'être bien plus pratique pour ceux qui, comme moi, préfère lire tous les tomes à la suite !
Les troupes du Tyran ne cessent de gagner du terrain, et bientôt, les Terres Libres seront contraintes de battre en retraite … Pour mettre fin à cette guerre, Sennar ne voit qu'une solution : demander de l'aide aux habitants du Monde Submergé, qui ont rompu tout contact avec le Monde Emergé depuis plusieurs décennies. L'entreprise est risquée : nul ne sait réellement où se situent ces Terres légendaires … Mais le jeune magicien, nouvellement promu Conseiller, est bien décidé à aller jusqu'au bout de sa mission, quoi qu'il lui en coute. de son côté, après bien des mois et des mois d'éprouvant apprentissage, Nihal est à deux doigts de devenir enfin officiellement un Chevalier du Dragon. Mais la joie de devenir enfin la guerrière accomplie qu'elle a toujours rêvé d'être ne suffit pas à lui faire oublier le vide au coeur qu'elle ressent depuis le départ de Sennar, qu'elle a blessé au visage dans un accès de colère. Et le poison de la vengeance et de la haine ne cesse de gagner du terrain dans son esprit : saura-t-elle trouver la paix avec elle-même avant de conquérir la paix pour le Monde Emergé ?
La plus grande et la plus belle surprise de ce second tome, c'est assurément la « promotion » de Sennar qui passe d'acolyte de l'héroïne à personnage principal ! Quel plaisir de suivre le jeune homme dans sa quête : il est bien plus discret et réservé que Nihal, bien plus humble et réfléchi également, et cela fait du bien, un héros aussi simple … Un héros qui se défend de l'être, d'ailleurs, même si je considère très personnellement qu'il mérite amplement ce titre ! Car croyez-moi, sa mission ne sera pas de tout repos, et j'ai plus d'une fois trembler d'effroi : les embûches qui se dressent sur son chemin sont absolument terrifiantes, et j'ai plus d'une fois eu peur pour lui – même si je me rassurais en me répétant que l'autrice n'allait pas faire soudainement de lui un personnage principal pour le faire mourir quelques dizaines de pages après. Et même arrivé à destination, Sennar doit encore faire face à la méfiance et à la haine d'un peuple qui s'est retiré du Monde Emergé justement pour ne plus avoir affaire à la guerre … Bien que cette escapade au sein du Monde Submergé ne soit pas bien long, je trouve qu'il est toutefois assez intéressant, car même dans un peuple né d'un idéal de paix et de justice, les inégalités, les discriminations et les abus de pouvoir prennent rapidement le dessus …
Parallèlement à cette quête de paix effectuée par Sennar, les chapitres consacrés à Nihal nous plonge droit dans la réalité crue de la guerre. La guerre dans tout ce qu'elle a de plus horrible : ici, point de descriptions grandiloquentes qui exaltent la beauté des batailles comme c'est trop souvent le cas en fantasy, mais juste la mort et la douleur. Une bataille est tout sauf belle. C'est d'ailleurs cela qu'Ido veut absolument mettre dans le crâne de son élève, qui a encore trop cette tendance à se régaler de chaque combat, à se perdre dans cette extermination mécanique de l'adversaire. J'aime beaucoup voir comment Nihal lutte contre ce démon intérieur qu'est la soif de vengeance et le gout du sang … et j'aime d'autant plus le fait qu'elle ne réussit clairement pas du premier coup à se débarrasser de cette ivresse morbide. J'aime également énormément l'autre facette de sa personnalité, plus sensible. J'aime sa façon de veiller farouchement à Laïo, son seul ami à l'Académie qui a besoin de son soutien pour oser affronter son père et tracer son propre chemin. Elle agit un peu en grande soeur, un peu trop dévouée car incapable de s'empêcher d'agir, mais franchement attentionnée, et je trouve leur relation vraiment émouvante …
C'est donc un délicat équilibre entre action et émotion que nous propose l'autrice avec ce second tome, que j'ai trouvé bien meilleur encore que le premier. Peut-être, tout simplement, parce que nos jeunes héros ont murit : Nihal a beau être toujours aussi impulsive et rongée par la haine, elle est clairement plus mature, elle se pose plus de questions sur le sens de son existence et sur les raisons qui la poussent sur la voie du combat. Elle souffre, et on souffre avec elle, car malgré tous ses défauts, elle reste tellement attachante ! Ce tome, c'est aussi celui de la vérité. La vérité qui blesse, qui détruit tout sur son passage. Celle qu'on aurait peut-être préféré ignorer, même si on avait besoin de la connaitre. Les révélations et découvertes sont nombreuses dans ce tome, et on pressent qu'elles auront une grande importance et incidence sur la suite de l'histoire … En effet, ce tome a beau être passionnant, captivant et palpitant, il n'en reste pas moins qu'il ne fait pas véritablement avancer la lutte contre le règne du Tyran : on a parfois l'impression de piétiner, tout comme l'armée fait du surplace pour maintenir laborieusement sa position sans céder du terrain, mais sans en gagner non plus. C'est un tome axé sur le découragement grandissant, cette impression que ça ne sert à plus rien de lutter contre l'inéluctable … Et on ne sait plus quoi espérer pour la suite et fin.
En bref, vous l'aurez bien compris, ce deuxième opus est indiscutablement plus palpitant que le premier, malgré quelques petites longueurs dans la dernière partie et quelques inévitables facilités scénaristiques qui feront tiquer les lecteurs les plus exigeants. Avec ce livre, j'ai tremblé d'effroi, j'ai écarquillé les yeux d'émerveillement, j'ai soupiré de découragement et enfin, j'ai soufflé de soulagement … Difficile de vous dire avec précision pourquoi cette histoire me captive tant, pourquoi elle me plait tellement, mais une chose est sûre et certaine : cette trilogie est vraiment une petite pépite de la fantasy pour adolescents. Elle est certes bien plus sombre, bien plus dure que d'autres, mais elle est surtout bien plus intéressante, car elle pose de grandes questions. Donner un sens à sa vie, cela ne concerne pas uniquement les guerriers d'heroic fantasy qui doivent savoir au nom de quoi ils se battent : c'est une question qui rejoint les interrogations de tous les jeunes à un moment donné. de même, les thématiques de l'amitié, du pardon, de la paix, de la justice … sont universelles et peuvent facilement trouver un écho dans le quotidien du lecteur. Bref, c'est un deuxième tome très haletant qui se dévore du début à la fin : un régal !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claireo
  08 mars 2016
Un second tome qui tient ses promesses. Nihal et Sennar vont chacun leur chemin pour tenter de sauver le monde emergé. Ce faisant, ils apprendront beaucoup sur eux mêmes. On découvre d'autres aspects du monde émergé, Nihal va beaucoup évoluer et l'histoire devient plus complexe. Un tome de transition très intéressant, qui donne très envie de lire la suite !
Commenter  J’apprécie          180
facteur84
  03 juin 2011
Pour ce second opus de la série du monde émergé. Je ne dirais qu'une chose : tout est dans le titre de ce livre ! Mais non je vais développer un peu plus rassurez-vous.

L'auteur nous avait laissés bien sur en suspens à la fin du tome 1. Et je me posais des questions à savoir si l'histoire comme elle avait été commencée aurait assez d'attrait et d'intérêt dans la façon d'écrire de l'auteur. Disons que je me suis accommodé de cet inconvénient, et je me suis laissé prendre dans l'histoire bien mise en place auparavant.

Ici le déroulement de l'histoire prend un autre chemin. Les deux héros à savoir Nihal et maintenant Sénard (d'où sa mission) ont été séparé par leur destin, et suivre leur chemin chacun de leur côté pour un temps incertain. Autant vous dire que l'alternance des deux histoires met les nerfs à rudes épreuves, puisque sans arrêt on en quitte un pour en retrouver un autre.

Du côté de Senard on le suit dans sa quête vers l'inconnu et sans retour. On découvre avec lui un autre monde, d'autres codes. Même s'il mène à bien ou pas sa mission, pourra -t-il en revenir vivant ?

De son côté, Nihal est reconnue et prend de l'expérience en tant que guerrier. Sans vous dévoiler l'intrigue et les réponses, on en apprend plus sur l'histoire de la domination du Tyran sur les terres émergées par le biais de l'histoire d'Ido le maitre d'arme et mentor de Nihal.
Nihal, malgré le succès de ses batailles et ses échecs, restera toujours dans le remord face à la dernière entrevue avec son ami Senard, et le doute de savoir s'il est encore vivant. Poursuivant sa quête, elle en apprendra plus aussi sur la façon de mettre en péril la vie d'un de ses ennemis. Avec ce moyen elle mettra non seulement sa vie en danger mais aussi son équilibre psychique à choisir le bien et le mal. Nihal découvrira aussi une autre définition de l'amitié grâce à Ido mais aussi grâce à un ami perdu de vue. Elle en apprendra un peu plus sur son histoire, sur ses pouvoirs, et cette mystérieuse Larme aux pouvoirs perdus pour les hommes. Qui sait ? Se pourrait-il que les mythes et les légendes soit vrai ?
Le passé et le but de la vie de Nihal justement, faut-il vraiment se cantonner aux faits ?

Bref la suite d'une histoire qui prend enfin son envol. Où beaucoup de choses sont révélées. On prend un peu plus la mesure du puzzle qui se met en place. Mais toutes les cartes ne sont pas jouées. Et je proteste ! C'est inhumain de nous laisser en suspend comme ça à la fin de ce tome avec la suite nous filant entre les doigts !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DocBird
  17 juin 2018
Résumé : Sennar part à la recherche du Monde Submergé, avec l'accord du Conseil, afin de demander de l'aide face à la guerre menée par le Tyran. Mais personne n'a jamais retrouvé la trace du Monde Submergé, et n'en est revenu vivant… Nihal, quant à elle, continue sa formation afin de devenir chevalier.
Mon avis : C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les habitants du Monde Emergé, attendant de savoir ce qui allait arriver à nos deux principaux héros. Les chapitres alternent entre le récit du parcours de Sennar pour parvenir au Monde Submergé, et celui des aventures de Nihal.
Sennar voit son chemin semé d'embûches, comme il s'en doutait. Il faut trouver un navire qui accepte de l'emmener vers l'endroit où il suppose que se trouve le Monde Submergé, et trouver comment résister aux dangereux subterfuges magique mis en place pour cacher ce monde. Et même s'il y parvient, comment arrivera-t-il à convaincre les dirigeants de ce monde à venir en aide à son pays ? Sennar va aussi avoir du temps pour réfléchir, ressentir des sentiments envers d'autres femmes, et se demander s'il aime Nihal ou si elle est seulement une amie. Sennar n'est pas le héros parfait, il a peur, mais il doit malgré tout prendre sur lui, s'il veut mener à bien sa mission.
Nihal, de son côté, regrette son geste brutal envers Sennar, et commence à changer d'opinion sur ses motivations guerrières. Ses moments forcés d'introspection l'ont amenée à comprendre que la vengeance ne calmera pas forcément la douleur ressentie face à la perte d'êtres chers. Elle réalise de nombreuses missions, mais parfois sa haine reprend le dessus, notamment lorsqu'elle combat Dola et son dragon, responsables des morts de sa famille et de ses amis. Elle va même jusqu'à accepter de voir du côté de la magie noire…. Son coeur est pris entre désir de vengeance et envie de trouver sa propre voie. Elle trace son propre chemin, retrouve un ami qu'elle aide, mais son coeur s'obscurcit parfois. Aussi lorsqu'elle découvre la vérité sur son passé, l'aiguillon de la vengeance est réactivé. Parviendra-t-elle à lutter contre ses démons, ou laissera-t-telle le mal s'emparer de son coeur ? Sera-t-elle le jouet des autres, ou pourra-t-elle prendre ses propres décisions ?
Dans ce tome 2, Sennar et Nihal continuent à progresser et à avancer, chacun pris entre des désirs contradictoires. le mal et la guerre sont partout, et le Tyran semble plus puissant que jamais, grâce à sa magie noire, les scènes de batailles continuent sans arrêt…
Quels choix va faire Nihal maintenant qu'elle connaît son passé ? A-t-elle d'ailleurs vraiment le choix ? Peut-elle vivre la vengeance chevillée au coeur ?
Le tome 3 promet d'être riche en action en rebondissements.
Lien : http://docbird.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
beugzbee
  24 janvier 2014
Oh oui, là c'est bon!
Ma principale critique du tome 1 portait su Nihal, l'héroine, mais là, ça va mieux, et le livre en devient réellement bon. Elle a toujours des crises de bétises aigues, mais ça elle se soigne.
On est toujours faceà une guerre quasi totale, qui va meme s'étendre au monde submergé, donc moult rebondissements, actions, révélations, le tout servi sur par un style très fluide et agréable à lire, qui fait que l'histoire défile sans qu'on s'en rende compte.
Une vraie réussite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
AlweneAlwene   31 août 2012
" - Tu pars demain, dit-elle.
- Eh oui... Il paraît que je suis guéri, murmura-t-il.
Ondine reste un long moment en silence, puis elle s'éclaircit la voix et prit une profonde inspiration :
- J'ai beaucoup réfléchi ces jours-ci, Sennar, déclara-t-elle, l'air déterminé. Je veux venir avec toi dans le Monde Émergé.
Sennar la regarda dans les yeux avant de répondre :
- Ondine, je...
Elle soutint son regard.
- Je vis dans un pays en guerre, tu le sais, poursuivit-il. Je dois commander l'armée de la Terre du Vent, c'est mon devoir. Je ne veux pas que tu voies ce qui se passe là-haut, je ne veux pas que...
- Arrête de dire des bêtises, l'interrompit la jeune fille d'une voix aiguë. Ne me prends pas pour une imbécile, Sennar !
" C'est elle qui a raison, songea le magicien. Elle m'a sauvé la vie, elle a toujours été à mes côtés. Elle mérite la vérité, pas ces mensonges pitoyables. "
Cependant il était comme paralysé. Il regardait le doux visage d'Ondine, et la voix mourait dans sa gorge.
Elle lui prit les mains :
- Veux-tu de moi, Sennar ? Je dois le savoir. Souhaites-tu que je vienne avec toi ?
L'eau coulait doucement dans la fontaine et le vent continuait à murmurer sa plainte.
Sennar ferma les yeux.
- Non, Ondine, dit-il dans un murmure. Demain, je partirai seul.
La jeune fille relâcha peu à peu son étreinte et ses bras retombèrent le long de son corps. Elle resta ainsi, sans dire un mot.
- Ondine, écoute-moi, je t'en prie. Je t'aime beaucoup, tu es une jeune fille merveilleuse. Tu m'as aidé, tu as été ma compagne dans cette aventure. J'ai très souvent pensé que ce serait beau de rester ensemble. Parce que je me sentais bien... parce que je me sens bien avec toi. Mais, au fond de moi, je sais que je ne peux pas.
- Tu te rappelles ce soir-là, dans ta cellule? dit-elle dans un filet de voix. Quand un homme embrasse une femme, cela veut dire qu'il l'aime. Pourquoi m'as-tu embrassée, Sennar ?
Le magicien sentit un noeud se former dans sa gorge :
- Parce que tu es belle comme peu de femmes le sont. Et spéciale. Et parce-que, après avoir vu tant de morts et de souffrance, j'avais besoin de...
Il s'interrompit avant de lâcher :
- Il y a quelqu'un dans le Monde Émergé auprès de qui je veux retourner, Ondine.
Elle se tint immobile, les yeux plantés dans ceux de Sennar.
- Je ne sais pas comment te l'expliquer, je ne peux même pas te dire si je suis amoureux de cette fille. Quand j'étais avec toi, je croyais l'avoir oubliée. Et puis j'ai compris que je ne voulais plus penser à elle parce que cela me faisait mal. J'ai compris que j'étais en train de me leurrer. Que je te leurrais, toi aussi.
La jeune fille serra les poings, et les larmes commencèrent à couler doucement sur ses joues sans qu'elle laisse échapper un sanglot.
Sennar tendit une main vers son visage, mais elle recula vers la sortie du jardin.
- Adieu, Sennar, dit-elle à mi-voix avant de s'éloigner sans se retourner. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
facteur84facteur84   08 mai 2011
En ce concentrant d'avantage, Nihal réussit à apercevoir les évanescentes créatures de l'eau. Elles se tenaient debout à quelques brasses de la barrière, dressées dans toute leur beauté, leurs mains diaphanes tournées vers le ciel. Elles semblaient entièrement absorbée par leur tâche et seuls leurs longs cheveux bougeaient légèrement, mus par le souffle du vent. De leurs visages émanait une expression de mélancolie, de choses perdues pour toujours, de vies consumées dans le sacrifice et la solitude.

La demi-elfe perçut ce sentiment, qui venait vers elle tel un nuage et l'enveloppait tout entière. Elle eut le vertige, il lui sembla entendre les voix de ces créatures qui avaient renoncé à la vie, mais ne pouvaient pas oublier la douceur d'une existence normale. L'écho d'une litanie immensément triste lui parvint ; elle entendit les paroles de la formule avec laquelle les nymphes érigeaient la barrière. C'était comme un chant déchirant, empreint de douleur et de dignité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AlweneAlwene   31 août 2012
- J'ai beaucoup pensé à toi pendant mon périple, dit Sennar en la regardant.
- Ça ne devait pas être de bons souvenirs...
- Ne dis pas d'idioties. Tu as été mon seul lien avec le monde qui m'attendait au-dessus. Je me suis demandé mille fois où tu étais, comment tu te portais, si tu avais changé. Et puis...
Sennar s'interrompit.
- Et puis... ? demanda Nihal.
- Et puis, je suis arrivé ici, et je t'ai vue courir vers moi à perdre haleine. Depuis combien de temps est-ce que nous nous connaissons ? Quatre ans ? Eh bien, en quatre ans, tu ne l'avais jamais fait.
Nihal le regarda, l'air interrogateur.
- En fait, ce que je voudrais te dire, c'est que... je suis fier de toi et de ce que tu es en train de construire.
Il sembla sur le point d'ajouter quelque chose, mais il se contenta de secouer la tête et sourit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AlweneAlwene   31 août 2012
" Une fois sur place, Laïo déposa Nihal sur son lit, se frotta les yeux et alla dormir en bâillant à s'en décrocher la mâchoire. La demi-elfe entrouvrit les yeux. Elle distingua sa chambre et le gnome qui la couvrait d'un drap. Tout avait des contours flous, irréels. Et elle avait l'impression qu'il y avait une tempête dans son estomac.
D'un coup, elle se sentit triste comme jamais.
- Ido..., bredouilla-t-elle. Je suis mal...
- Ne t'inquiète pas, jeune fille. Un bon somme, et tu seras comme neuve.
Une larme coula le long de la joue du jeune chevalier du dragon :
- Non, non. Je suis un être méprisable...
- Mais qu'est-ce que tu racontes ?
- Un idéal, une cause... Je n'ai même pas de cause à défendre...
- Oh ! Dieux du ciel ! s'exclama le gnome. Tu as juste pris une bonne cuite ! Dors, Nihal. Tout va bien. Dors. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CallaCalla   27 juillet 2011
" Nous avons grandi ensemble, en partageant les rires, le rêves et les souffances. Nous nous sommes battus pour la même cause.
Je pense souvent à lui. Sennar, mon meilleur ami. Senna le magicien. Sennar le conseiller.
Je ne sais pas s'il a déjà rejoint le monde Submergé, et j'ignore si je le reverrai. Notre dernière rencontre s'est terminée par un adieu que je n'oublierai pas.
Son absence est une douleur qui m'accompagne chaque jour."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Licia Troisi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Licia Troisi
Licia Troisi est en interview dans le numéro 5 (juillet 2014) de l'émission de Web-TV Le Manoir des Chimères, proposée par l'équipe du webzine Khimaira.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Chroniques du monde Emergé, tome 2: la mission de Sennar

Avec qui Sennar fait-il le voyage jusqu'au monde Submergé?

avec Nihal
avec Soana
avec des pêcheurs
avec des pirates

11 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques du monde émergé, Tome 2 : La mission de Sennar de Licia TroisiCréer un quiz sur ce livre