AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexandra V.Bach (Illustrateur)
Éditeur : Self (01/06/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Il est le dieu des Enfers. Redouté des Hommes. Honni par les siens.
Au fond de son cœur continue de brûler le désir ardent d’être enfin heureux malgré la tâche qui lui a été dévolue.
Hadès n’a pas souhaité régner sur les âmes des mortels. Cependant, rien ne l’empêchera de choisir sa reine. Quand bien même cela déchainerait les puissances des dieux de l’Olympe.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Walkyrie29
  17 mars 2018
Hadès, Poséidon et Zeus sont trois frères, des Dieux vénérés par les hommes dont l'adoration accroît leur puissance. Pourtant, Zeus décide de mettre Hadès à la tête des Enfers dont personne ne veut malgré le potentiel guerrier et fin stratège du Dieu. Ce dernier ne souhaite pas se retrouver dans les ombres, dans cet endroit à la réputation funeste, violente et dévastatrice, pourtant il n'a pas le choix d'accepter. Abandonné, seul avec sa « conscience », Hadès traverse les temps, les ténèbres et se transforment peu à peu, devenant plus que l'ombre de lui – même, sans toutefois perdre un objectif, trouver une femme qui l'accompagnera dans son règne, trouver l'amour qui le rendra un peu moins seul dans ce lieux sordide, trouver celle qui pourrait lui rendre son âme.
Hadès est un personnage mythique, que l'on soutient dès le départ malgré sa transformation au cours du temps, c'est finalement le frère mal aimé, celui que l'on abandonne à son propre sort, celui dont on se méfiait du potentiel que l'on a subtilement éteint en l'envoyant dans le pire des endroits. Pourtant, Hadès aussi désespéré parait-il, il n'en n'oublie pas son envie d'être accompagné, de trouver l'amour. C'est un bon Dieu, qui prend les choses à coeur ainsi que son rôle mais qui au cours du temps est brisé par la noirceur des morts qu'il côtoie et par sa réputation ternie, les hommes le craignent plus qu'ils l'adorent. On ne peut que s'attacher à ce personnage, espérant qu'il trouve celle qui le réanimera un peu, lui souhaitant de retrouver le chemin de la lumière plutôt que de continuer à sombrer toujours plus dans les ténèbres.
Des rencontres féminines, il en fera, des déceptions, il en aura également, l'amour peut parfois faire plus de mal que de bien, et Hadès l'apprendra à ses dépends jusqu'à ce que Perséphone, fille de Zeus et de Demeter (déesse de l'agriculture et des moissons) fasse son apparition… de là, naîtra une très belle romance mythologique, loin d'être facile et acceptée cependant. L'auteur offre avec cette réécriture une belle histoire d'amour éprise de solitude et de noirceur avec une conclusion pleine de poésie, à la fois dramatique et pleine d'espoir. L'ensemble est joliment illustré par la talentueuse Alexandra V. Bach.
Des illustrations soignées et magnifiques mais pas forcément toutes inédites, j'en connaissais déjà beaucoup et ce manque d'innovation ou de renouveau, c'est selon, m'a un peu frustrée. J'aurais aimé plus d'images non connues, plus de créations spécialement faites pour l'ouvrage, et non finalement une illustration choisie dans le superbe répertoire d'Alexandra et accolée à un passage du récit auquel elle correspond. Elles restent belles et en parfaites adéquation avec le récit mais le format ne les met malheureusement pas en valeur. C'est dommage, finalement un peu plus de fioritures n'auraient pas été du luxe pour améliorer l'ensemble texte / illustration, pour l'harmoniser davantage et former un tout indissociable.
Je n'ai pour le coup pas du tout retrouvé l'excellence de Requiem écrit par Arnaud Armant ou encore du très beau le Cabinet de Curiosité écrit avec la plume poétique d'Hilda d'Alonso, tout deux magnifiquement illustrés par Alexandra. J'avoue, j'attendais vraiment quelque chose du même acabit, une oeuvre soignée et parfaite sur la forme, franchement cela aurait pu en le travaillant davantage.
En bref, un roman court avec des illustrations de qualité qui met en avant une réécriture du magnifique personnage d'Hadès et de sa très belle histoire d'amour avec Perséphone. Il est juste dommage que le format soit si peu soigné pour le mettre véritablement en valeur ! Quant à son prix, c'est là aussi à discuter.

Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdOriane
  18 mars 2018
Tout le monde connaît le nom d'Hadès. Ce dieu qui règne sur les Enfer et sur les âmes des mortels. Au vu de ce titre, il est loin d'être aimé. Pourtant jamais il n'a réclamé ce titre qu'on lui a donné de force. Ne pouvant faire autrement il fait avec, mais au fond de lui il souhaite plus. Il veut vivre un amour qui saura rendre ses jours moins tristes. Il veut une reine. Et c'est en Perséphone qu'il l'a trouvera, mais le chemin jusqu'à elle sera long et difficile.
Je suis une amoureuse de mythologie même si je n'ai pas autant de temps à mettre dans cette passion que je le voudrais. Et en plus de ça j'ai une passion très particulière pour les démons et tout ce qui les touches. Donc bien sûr Hadès est un Dieu que j'aime à découvrir sous toutes ses formes. Alors une histoire parlant de lui et de son amour avec Perséphone ? Il ne me fallait rien de plus pour succomber !
Hadès règne sur l'Enfer depuis fort longtemps et son coeur commence à mourir à cause de cette solitude. Il ne la supporte plus et souhaite se trouver une reine, une qui l'aimera malgré son titre et son apparence. Cela n'est pas facile, pourtant il est le plus doux des dieux. Mais rares sont les gens qui surpassent l'apparence ou le titre. Il le découvrira à ses dépens. J'ai vraiment beaucoup aimé découvrir la façon dont Westley Diguet nous dépeint ce mythe. J'ai aussi plus que tout adoré voir la manière dont Hadès évolue dans cette histoire. Et j'ai été émerveillé par le travail d'Alexandra V. Bach pour les illustrations. Même si j'avais vu passer son travail sur Facebook, je trouve vraiment ses illustrations magnifiques !
Cependant je dois avouer que même si j'ai beaucoup apprécié ma lecture, certaines choses m'ont un peu peiné. Déjà il y a la mise en forme, alors je sais que ce n'est pas la faute des éditions Gloriana car ils ont eu un souci avec l'imprimeur et vu que j'avais précommandé le livre je fais partie de celles et ceux qui ont eu le problème. Alors je n'en veux pas du tout à la maison d'édition car ils se sont excusés dès qu'ils s'en sont rendu compte et ont trouvé un arrangement très vite aussi. Mais parfois c'est vrai que c'était dommage. Après le problème n'est là que pour les premières éditions, donc pour les gens qui comme moi avaient précommandé le livre.
La deuxième chose que j'ai trouvée dommage dans ce livre c'est… Perséphone. C'est un peu triste quand on c'est qu'elle fait partie du duo amoureux de ce tome. Mais justement c'est là le souci. Cette histoire est censée contenter leur légendaire amour et pourtant elle n'apparaît qu'à la moitié du roman. Et une fois qu'elle est présente nous ne la voyons presque pas car nous nous concentrons sur un autre personnage…
Au final j'ai bien aimé ce livre, même s'il me laisse un sentiment de pas assez. C'est habituel quand je lis une nouvelle, mais là c'est différent. Au final c'est une histoire où je m'attendais à découvrir les prémices de la romance entre deux êtres mythiques et je me retrouve avec beaucoup de choses, sans vraiment ce détail important. J'ai beaucoup aimé le fait que le livre se concentre surtout sur Hadès, mais je m'attendais quand même à autre chose. J'aurais juste voulu voir vraiment les sentiments de Perséphone arrive, la voir peut-être se débattre avec ça pour au final l'accepter pleinement. J'aurais aimé les voir apprendre à se connaître, se découvrir et s'aimer. Donc c'est une bonne histoire, même si je m'attendais à lire une toute autre histoire.
Lien : https://lecturesmmdoriane.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ManonReal
  05 janvier 2018
J'ai attendu avec impatience ce roman illustré! Dans une précédente petite critique, j'avais dis que j'avais hâte de pouvoir le lire et de le déguster et je n'ai pas été déçue le moins du monde! Je vais donc un peu plus détailler :)
L'histoire est une réécriture du mythe d'Hadès et de Perséphone, où le Dieu des Enfers, voué à régner sur un monde qu'il n'a jamais voulu souhaite à tout prix trouver l'amour et se faire aimer d'une femme qui saura l'accepter tel qu'il est. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Hadès, prisonnier des décisions de son frère, le volage Zeus, maître de l'Olympe et dieu de la foudre. Perséphone dégage une innocence et une sensualité propre à sa qualité de déesse, renforcé par l'amour qu'elle porte à sa mère, Démeter, déesse de l'agriculture!
Les illustrations d'Alexandra v Bach sont magiques, il n'y a pas à dire et l'écriture de Westley Diguet, auteur que j'ai découvert avec le Crépuscule Royal, accentue mon engouement pour les mythes grecs. Je les remercie encore pour leurs deux dédicaces qui viennent du fond du cœur! Néanmoins, je pensais que le format du roman illustré serait un peu plus grand, mais cela n'enlève en rien le charme de cette merveille!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
regina_falange
  23 février 2018
Je n'ai jamais réussi à accrocher la mythologie grecque, non pas que ça ne m’intéresse pas, mais plutôt parce qu'à chaque fois que j'ai tenté, je me suis retrouvée perdue au milieu de tous ces personnages. Je partais donc avec une petite appréhension à ce sujet, que j'ai pu mettre de coté bien vite car Westley à vite su rendre tout cela accessible à un nouveau lecteur, j'ai d'ailleurs lu le livre d'une traite.
**
L'histoire d'Hadès nous est conté ici, je connaissais le Dieu des enfers de nom, et je dois dire que j'ai pris plaisir à le découvrir avec cette histoire. Je me suis énormément attachée à lui, cette homme plein de coeur, mais brisé, avec une belle âme mais au milieu des morts, seul, rejeté, abandonné. J'avais de la peine pour lui, de la compassion aussi. Son parcours est triste, son chemin tout aussi noir. Cette réécriture m'a touché.
On passe finalement assez vite sur sa relation avec Perséphone, mais le combat de l'amour reste lui très présent, fort, et on l'espère tout le long, victorieux.
J'ai trouvé la fin très belle, poétique, à la fois lumineuse et douloureuse mais pleine de sens et qui résonne à l'infini.
**
Les illustrations d'Alexandra V.Back sont très jolies, j'avais déjà pu admirer son travail, je savais donc que j'aillais aimé retrouver ses illustrations associées à un texte, et du coup prendre vie à travers les mots, je regrette cependant un peu la mise en page, j'aurai aimé que les pages à textes soient plus habillées, et celle des photos avec des passages incrustés, mais cependant ça reste un très joli ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lessortilegesdesmots
  05 mars 2018
Deux ans d'attentes pour ce livre! Je l'ai acheté en précommande. J'ai eu droit à une dédicace de la part du duo ainsi qu'à un poster magnifique. J'avais hâte de lire ce livre. J'adore la mythologie, le travail de Westley Diguet et celui d'Alexandra V.Bach. Comment résister?

Rien que la couverture est magnifique. Ça vous donne un aperçu des illustrations ponctuant le livre. Je ne saurai en choisir une. Elles sont toutes magnifiques et apporte réellement quelque chose à l'ambiance de ce roman. L'écriture est tout aussi magnifique que ce que fait Westley Diguet habituellement. On a juste la mythologie en plus. Il faut juste se souvenir qu'il s'agit d'une réécriture de ce mythe. le vrai étant beaucoup moins joyeux.

L'auteur nous montre Hadès sous un angle très différent de ce qu'on imagine. On s'attache à lui et on le comprend pleinement. Hadès est le représentant des personnes isolées et rejetées par ses proches. À force, Hadès a oublié ce qu'est l'humanité. En plus, il est sous surveillance. Ce qui est d'autant plus compliqué pour lui qui est bien plus sensible qu'on ne le pense. Zeus est aussi épouvantable que d'habitude avec un soupçon de lâcheté. Quand à Perséphone, pour moi, elle reste mystérieuse sauf en ce qui concerne Déméter.

Ce roman est court et intense. On ne voit pas le temps passé en le lisant. J'ai mis moins de deux heures à le lire et à la fin, j'étais ravie. Je n'en avais pas besoin de plus même si j'avais envie de rester un peu. Néanmoins, s'il y avait eu plus, je ne pense pas que la magie aurait opéré. Westley Diguet possède vraiment une écriture à la fois douce et passionnée qui se doit d'être lu. C'est tellement vrai que c'est le seul à réussir à me faire lire des romances.

En bref, ce roman est au-dessus de mes attentes. Je vous le recommande vraiment.
Lien : https://lessortilegesdesmots..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ManonRealManonReal   20 février 2018
"Durant plusieurs siècles, Hadès cessa donc de vouloir aimer. Il demeura sombre, silencieux et renfermé. Son apparence continua de changer. Deux cornes apparurent à travers sa longue chevelure brune et ses yeux s'assombrirent davantage. Son visage se creusa et ses lèvres pâles perdirent leur sourire pour n'afficher qu'un rictus malsain."
Commenter  J’apprécie          70
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   18 mars 2018
« La jeune femme était grande – mais plus petite cependant que le dieu lui-même – et élancée. Ses longs cheveux blonds retombaient dans une légère ondulation au creux de ses reins. Sa poitrine, lourde et ferme, se mouvait gracieusement à chacune de ses inspirations. Mais ce qui frappa Hadès fut son regard Il était hypnotisant. Aussi bleu que le plus beau des océans, aussi vif que le plus intellectuel des Hommes et aussi innocent que celui d’un enfant qui vient de naître. Hadès en eut le souffle coupé et du s’agenouiller pour se rependre.
Il ne la lâcha pas du regard et se surprit à sourire béatement en la voyant rire avec ses amies. Elle était là, à quelques pas de lui, cueillant des narcisses, riant aux éclats, le vent dans ses longs cheveux. Sa peau claire que le soleil faisait scintiller comme tant de diamants qui en aurait fait rougir Héra.
— Oh, que vous êtes belle, souffla Hadès dans un murmure qu’il était le seul à pouvoir entendre.
Il lui avait suffit d’un regard pour tomber éperdument amoureux de la jeune femme. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Alexandra V.Bach (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra V.Bach
Bande annonce officielle de Requiem
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1341 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre