AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : el Marrifa (01/01/1900)
Résumé :
Deux femmes différentes, chacune avec son passé, ses souvenirs, ses amours ... Quand l'une prendra la place de l'autre ou que les deux ne feront plus qu'une seule et unique personne, qui aura l'audace de dire la vérité; Qui est Selma? Qui est Kahina? Qu'a-t-il fait cet inconnu pour pouvoir l'aimer ... Non, ce ne sont pas des mensonges, juste de tout petits mensonges, plutôt une dissimulation de la vérité, rien de ma ... Le mal, c'est le fait de vouloir braver le d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
OphelieCurado
  28 janvier 2019
L'une s'appelle Selma. Sa passion pour les livres et son métier de libraire est ce qui lui tient le plus à coeur. Cela lui permet de s'évader et de penser à autre chose. Autre chose que ses conflits familiaux, avec sa mère traditionaliste qui conçoit encore le mariage comme l'ultime aboutissement pour une femme. Se marier et faire des enfants. Ainsi s'arrête la vie. Mais Selma n'est pas de cet avis. Elle, c'est une femme moderne, qui a bien conscience qu'à Alger, comme partout dans le monde, les choses doivent changer et que la religion n'est pas incompatible avec une certaine forme de liberté. Une liberté qui trouve toute son expression dans les livres à travers lesquels il n'est pas interdit de rêver. Savourer le jour la beauté et les senteurs d'Alger et rêver la nuit d'ailleurs, d'un autre pays, d'un autre monde et pourquoi pas de New-York ?

Selma rêve sa vie au lieu de la vivre. Elle la savoure avec les parfums d'antan, ceux de son passé et ce passé s'appelle Malek, son ancien petit-ami qui l'a quitté dix ans plus tôt. Dix ans, c'est long et il s'en passe des choses en tant d'années. Selma est passée de l'adolescente naïve incendiée par les premiers émois, à la femme approchant dangereusement de la trentaine sans rien avoir accompli d'extraordinaire...

Mais entre les livres poussiéreux et les amours fanés, Selma va être rattrapée par son passé. Un premier amour qui jamais ne disparaît, une rencontre virtuelle et un pseudonyme : MisterFine, derrière lequel se cache un homme. Envoûtant, mystérieux, qui jamais ne répond franchement aux questions posées et fait toujours attention à ne pas trop en révéler. Des messages quotidiens qui très vite deviennent une addiction pour Selma, sans tout de suite se rendre compte qu'elle est en train de tomber amoureuse de cet inconnu. Puis, une voix au téléphone, des photographies et la révélation...

Selma est le personnage principal et c'est avec elle que s'ouvre cette histoire complexe. Tandis qu'elle nous raconte son récit, le lecteur comprend qu'elle a usurpé l'identité de son amie Kahina et que bientôt, ces deux femmes sont en train de n'en former plus qu'une. Kahina qui trouve des excuses afin de ne pas expliquer la véritable raison de sa présence à l'hôpital. Un secret, un cancer, un mensonge.

Et si Selma nous raconte avec délicatesse le récit de sa vie, elle n'est, bien entendu, pas seule. À travers de courts chapitres d'une écriture fugace et maladroite, le lecteur parcourt tantôt la vie de Selma, tantôt celle de Kahina. Cette intrigue originale est alors mise en place à l'aide de nombreux fils conducteurs, pouvant parfois perdre le lecteur qui ne sait plus très bien à quelle femme il a affaire. Mais une fois le rythme assimilé, nous dévorons les chapitres sans même nous en rendre compte. Entre les problèmes de santé de Kahina et la liaison interdite de Selma, le lecteur a envie de tout lire, de tout voir, de tout savoir. Et surtout, de connaître la vérité, derrière cet emprunt de personnalité...
Pour finir, la singularité de Djohar Wallis vient s'allier à la maladresse d'une écriture absolument délicieuse. Entre un manque de ponctuation, quelques fautes de relecture et un langage passant d'une esthétique gracile, à la familiarité d'une jeune étudiante, le lecteur demeure pantois. Tantôt subjugué par la richesse d'une écriture à la poigne de femme forte, tantôt amusé par quelques gaucheries adorables relevant d'un fourmillement d'informations traversant la tête de l'auteure, ce livre n'en demeure pas moins un tour de force ! En somme, un petit bijou duquel nous ressortons grandis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MonBoudoirLivresQ
  22 mai 2016
C'est un roman qui se subdivise en chapitres titrés les uns signés par Selma les autres par Kahina.
Deux femmes algériennes, l'une est veuve l'autre est célibataire, l'une avait interrompu ses études pour se marier suite à une déception amoureuse, l'autre est étudiante.
Mais qu'est ce qui relie ces deux femmes?
Je dirai d'abord une Ville : ALGER que chacune décrit selon son état d'âme,. Ensuite, elles travaillent ensemble et enfin toutes les deux souffrent de l'amour, par amour et à travers l'amour.
Elles sont différentes de par leur niveau social, leur projet et leur situation mais le destin va les réunir, voire les unir pour vivre la même histoire et aimer le même homme.
Nous découvrons au fil de la lecture pourquoi l'auteure a choisi L'emprunt comme titre. L'emprunt, veut dire que nous ne possédons pas ce que nous empruntons. L'emprunt rime bien avec le faux-semblant, l'usurpation aussi. Mais qu'est ce qui peut pousser une femme a emprunté l'identité d'une autre pour vivre quelques moments de bonheur ?

Je ne veux pas donner beaucoup de détails parce que le charme de ce beau roman réside dans sa trame : des faits inattendus, des coïncidences.
Ce n'est pas un roman d'amour mais j'ai aimé comment Selma et Kahina parlent de ce noble sentiment. Elles souffrent mais n'en veulent pas à l'amour. Elles en veulent à l'autre : l'homme. Celui qui n'a pas su aimer.
"nhabek, n'habek, matrouhch, matkhelinich" (je t'aime , je t'aime, ne pars pas, ne me quitte pas)

L'auteur écrit a une belle plume. Les mots sont beaux à certains chapitres, ils nous emportent, ils nous pénètrent et nous libèrent. A certains passages, on s'arrête pour dire : « Absolument » « c'est exactement ce que je ressens ». Mais je reproche, malheureusement, la longueur des phrases et la lourdeur de certaines expressions.
Toujours au niveau de la forme, il y a quelques fautes (de frappe sûrement mais gênants)

J'ai aimé le jeu des pronoms aussi . Quand c'est Selma qui parle, le « Tu » est son outil pour s'adresser à son ex-amoureux, pour lui reprocher son comportement, ses agissements, un « tu _ accusateur » et des fois « agressif » qui m'a fait détester le personnage de Yazid. Chez Kahina le « JE » est agréable, elle parle d'elle, de ses rêves anciens, de son histoire d'amour de son mariage, de sa famille,... J'ai aimé ce personnage et j'aurai aimé le voir plus peaufiné avec plus de matière, plus expressif, j'aurai aimé lire Kahina plus que Selma.
Nous avons droit aussi au "jargon" médical puisque Djoher Wallis est étudiante en médecine. Un clin d'oeil à l'hôpital, à la prise en charge des malades et à l'avidité des secteurs qui gravitent autours.

Un roman qui déborde de féminité et de délicatesse. le mensonge est au centre de l'histoire. Et... une auteure que j'aimerai relire prochainement.
L'histoire est racontée d'un point de vue féminin, j'aimerai bien lire une réécriture (un tome 2) avec le point de vue masculin.


Lien : http://monboudoirdelivres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Anis0206
  23 janvier 2019
Une romance dans laquelle le mensonge souille la pureté de l'amour, dans cette histoire, Kahina et Selma vont être confronter au pire des maux d'amour : le mensonge.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MonBoudoirLivresQMonBoudoirLivresQ   22 mai 2016
"J'avais envie de lui dire que son absence avait éteint ma bougie, voilé mon étoile, donné des ailes à mes bonheurs qui se sont aussitôt envolés."
Commenter  J’apprécie          30
Anis0206Anis0206   23 janvier 2019
le mensonge n'est pas digne de l'amour
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3136 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre