AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Aude Pasquier (Traducteur)
EAN : 9782490975839
320 pages
L'Agrume (05/10/2023)
4.92/5   26 notes
Résumé :
L'alcoolsime et les tentatvives aléatoires pour s'en sortir, raconté par l'hilarante Julia Wertz.
Dans cette autobiographie sarcastique, la célèbre bédéaste américaine Julia Wertz raconte ses tentatives aléatoires de sobriété et le cycle incessant, étonnamment drôle, et parfois absurde, de la dépendance et de la guérison. Une longue épopée qui va durer cinq ans et durant laquelle se succèdent des séances de thérapie de groupe, des rechutes, des aventures désa... >Voir plus
Que lire après Les Imbuvables ou comment j'ai arrêté de boireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
À la librairie j ai pensé « pas sure de vouloir lire un livre sur l'alcoolisme » et tant mieux parce que c est beaucoup plus que ça !
Julia nous emmène dans le monde d une trentenaire à New York, et nous fait pousser le rideau pour pénétrer dans son univers de dessinatrice qui arrive à vivre de son travail.
Toujours avec beaucoup d humour et un sens aiguë de la réalité sans chichi, Julia fait plus que nous partager sa sortie de l'alcoolisme, elle partage avec talent un morceau de vie dans lequel beaucoup pourront se reconnaître. le dessin est beau, net, un pur plaisir !
Commenter  J’apprécie          40
Coup de coeur absolu pour cette BD de Julia Wertz ! J'avais déjà lu ses précédents opus où l'on pouvait découvrir son attrait pour la boisson, les blagues de prout et New York.

Elle nous offre ici son album le plus abouti, le plus sérieux aussi et le plus intime. L'autrice y aborde frontalement son alcoolisme et long chemin qu'il lui a fallu emprunter pour s'en relever.

Julia Wertz nous parle de ses affres, de ses doutes, de son retour à la vie à travers les relations sociales et amoureuses. Comment ne pas être touchée par son récit sincère, toujours légèrement décalé et en même temps libérateur ?

Elle est sélectionnée pour le festival d'Angoulême, et j'espère qu'elle repartira avec un prix car il est largement mérité !
Commenter  J’apprécie          10
Cet album autobiographique relate le parcours vers la sobriété de l'autrice américaine au style unique, Julia Wertz. Nous découvrons cette histoire qui débute le jour des 30 ans de Julia, lorsqu'elle explose une jeep dans la jungle de Porto Rico « Mais Putain?! ». Nous nous retournons quatre ans en arrière pour découvrir une profonde introspection, révélant son alcoolisme et les moments difficiles par lesquels elle est passée...

Les Imbuvables est un récit touchant sur la dépendance. Il dévoile un moment crucial de la vie de Julia Wertz qui se met à nu en évoquant les défis rencontrés sur son parcours. Ce titre, riche en humour noir, sarcastique ou décalé, développe sur 320 pages son désir d'aller de l'avant, de sobriété, les rechutes, le besoin d'isolement et la reconstruction.

Julia aborde également des thématiques qui lui sont chères sur les relations familiales, les amis, l'amour, les ruptures, l'urbex, les sites de rencontres, les dates, les désillusions et le courage d'avancer malgré tout...

✨Une oeuvre autobiographique remarquable, touchante, perspicace, intelligente, profonde et drôle.

🧡Un coup de coeur !
Lien : https://www.instagram.com/bd..
Commenter  J’apprécie          30
Plus qu'un roman graphique sur l'arrêt de la boisson, Julia Wertz nous offre une tranche de vie axée autour de toutes ses relations. Relations à l'alcool mais aussi aux ami·e·s, aux substances ou aux amoureux.
Entre sevrages et découverte de soi, le passage de la trentaine n'est pas évident pour la New-Yorkaise qui va devoir apprendre la confiance et l'amour de soi (phrase qu'elle détesterait probablement). Avec un humour décapant entre introspection et blagues de prout, l'autrice sait nous toucher et faire de son expérience de vie un sujet universel.
Un très bel ouvrage aux dessins soignés, bourré de détails surprenants qui parlera à toute une génération.
Commenter  J’apprécie          00
Une BD à la fois brut(al)e et poétique, c'est possible ! Les personnages sont authentiques et vraiment attachants, les émotions sont brutes et l'histoire incroyablement bien écrite. C'est une plongée captivante, poignante et hilarante dans le combat contre l'alcoolisme de la cartoonist Julia Wertz
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (5)
Bibliobs
02 janvier 2024
Elle remonte le fil des événements dans cette épaisse BD autobiographique, drôle et attachante, autour de sa lutte contre l’alcoolisme.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LeMonde
18 décembre 2023
"Les Imbuvables" est avant tout un hilarant récit introspectif, autant qu’un magnifique voyage dans les tréfonds des bizarreries et des vestiges de New York.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Bedeo
13 décembre 2023
"Les imbuvables" est sans conteste l’une des meilleurs autobiographies de l’année, et un album de la maturité pour une dessinatrice de grand talent.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LeMonde
27 novembre 2023
"Les Imbuvables" est avant tout un hilarant récit introspectif, autant qu’un magnifique voyage dans les tréfonds des bizarreries et des vestiges de New York.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Bibliobs
06 novembre 2023
« Les Imbuvables » est une très belle déclaration d’amitié, notamment à l’autrice de BD Sarah Glidden, assorti à une fascination sans cesse renouvelée pour New York et ses enseignes.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
- Et, devine quoi ! Un de mes livres va être traduit en français ! Et l’éditeur m’envoie en France pour le lancement !
- Purée, c’est génial ! Tu te souviens, y’a même pas quelques années, quand tu t’es mise à gribouiller des strips et qu’on pensait que c’était une blague qui n’aboutirait à rien ?
- Ah oui, je… hé, mais attends ! Vous pensiez ça ?
- Arrête, meuf, t’as appelé ça « La fête du prout. »
- Pas faux…
Commenter  J’apprécie          10
Si on m'avait prévenue que pour devenir sobre, je serais obligée de fréquenter des inconnus, je l'aurais sûrement pas fait. Parce que, tu sais, je détestais les gens. Mais à postériori, je crois pas que je les détestais réellement. J'avais juste peur d'eux. Et maintenant, j'aime être entourée !
Commenter  J’apprécie          00
J’espère, cher lecteur, que tu ignores ce que c’est que d’attendre huit heures de misères dans un aéroport avec quelqu’un qui vient de te briser le coeur, ce n’est certe pas le pire qui puisse t’arriver sur terre, mais c’est assez cruel pour que je le souhaite à mes ennemis.
Commenter  J’apprécie          00
Ça me manque un peu de boire, l’alcool rend les moments de socialisation un peu plus tolérables et tout devient globalement plus léger, ça arrondit les angles, tu vois ? Au fond j’étais peut-être pas si détestable quand j’étais alcoolo
Commenter  J’apprécie          00
J’ai envie d’une autre vie, mais ce serait un tel saut dans l’inconnu. Terrifiant. C’est plus facile de ne rien faire et de stagner dans cette confortable détresse.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Julia Wertz (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia Wertz
Dans le 166e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Les guerres de Lucas que l'on doit au scénario de Laurent Hopman, au dessin de Renaud Roche et qui est édité chez Deman. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie du nouveau tomes des aventures de Gaston Lagaffe baptisé Le retour de Lagaffe que l’on doit à Delaf et aux éditions Dupuis - La sortie du nouveau tomes des aventures d’Asterix baptisé L'iris blanc, un titre que l’on doit au scénario de Fabcaro, au dessin de Didier Conrad et qui est publié chez Albert René, éditions du groupe Hachette - La sortie de l’album Les indomptés, la nouvelle aventure de Lucky Luke vu à travers les crayons de Blutch, un titre sorti chez Lucky Comics, filiale des éditions Dargaud - La sortie du sixième tome de la série Les aigles de Rome, une série que l’on doit à Enrico Marini et aux éditions Dargaud - La sortie de l’album Les imbuvables que l’on doit à Julia Wertz et aux éditions L’agrume - La sortie du cinquième tome de l’intégrale Lucky Luke où l’on y retrouve le travail commun de Morris et René Goscinny, un album sorti aux éditions Dupuis
+ Lire la suite
autres livres classés : alcoolismeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (95) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5159 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}