AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782378560331
Verdier (26/09/2019)
3.33/5   3 notes
Résumé :
Ni récit autobiographique, ni essai critique, ce livre est un témoignage de reconnaissance de Josef Winkler à l’égard de Jean Genet pour le rôle fondamental qu’il a joué dans sa création. C’est une percée sensible dans le monde imaginaire qui les rapproche.
La lecture de Genet fut pour le jeune écrivain autrichien une révélation et une planche de salut – « la hache pour briser la mer gelée qui est en nous » dont parle Kafka dans une célèbre lettre.
>Voir plus

Video de Josef Winkler (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Josef Winkler
En 1981, Josef Winkler loue une chambre dans une ferme de montagne de Carinthie, non loin de son village natal, afin d'y terminer son roman Langue maternelle (trad. Bernard Banoun, Verdier, 2008, prix de traduction Gérard de Nerval de la SGDL 2009). Ce dernier achevé, sa logeuse entreprend de lui raconter son histoire, qu'il enregistre au magnétophone. Comme d'autres, en 1943, elle et sa soeur furent arrachées à leur famille ukrainienne et amenées de force par l'armée allemande dans la campagne autrichienne, pour y travailler dans une exploitation agricole et ainsi compenser le manque de main-d'oeuvre. Josef Winkler découvre alors cette réalité occultée par l'histoire officielle autrichienne. Avec L'Ukrainienne, il donne la parole à cette femme, dont il livre une autobiographie bouleversante.
Retrouvez notre dossier "Effractions 2022" sur notre webmagazine Balises : https://balises.bpi.fr/dossier/effractions-2022/ Retrouvez toute la programmation du festival sur le site d'Effractions : https://effractions.bpi.fr/
Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou
+ Lire la suite
autres livres classés : initiationVoir plus





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1441 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre