AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2228910554
Éditeur : Payot et Rivages (01/02/2014)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pourquoi certaines personnes ont-elles besoin de se faire haïr pour se sentir aimées ? Un psychanalyste peut-il éprouver de la haine envers son patient ? Et une mère, peut-elle avoir de "bonnes" raisons de haïr son enfant ?
Un essai visionnaire, aussi crucial que La Mère suffisamment bonne, où Winnicott montre que pour soigner et soutenir, il faut parfois être capable de rendre "haine pour haine"...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Agyness
  21 mai 2014
Un ouvrage fondamental pour tout thérapeute dans la mesure où chuan peut être confronté à un moment donné à la haine de l'autre, et notamment de son enfant. reconnaître cette haine c'est pouvoir la travailler. dans le processus thérapeutique, et notamment la relation transférentielle et contre-transférentielle permettre de ressentir cette haine (qui n'est pas de la détestation globale du patient) permet de la comprendre, lui donner du sens et la dépasser. Ce que ressent le thérapeute sert la cure de son patient et la haine en fait partie.
Bonne lecture :)
Commenter  J’apprécie          40
Marionde
  20 avril 2014
Le livre contient quatre communications de Winnicott : La haine dans le contre-transfert, La réparation en fonction de la défense maternelle organisée contre la dépression, le contre-transfert et Les visées du traitement psychanalytique.
La préface de Sébastion Smirou, intitulée Comment "haïr objectivement" sa femme, vaut son pesant de cacahuètes, et permet de resituer La haine dans le contre-transfert dans la vie de Winnicott. Mais elle permet également d'élargir le propos. On parle de contre-transfert, certes, mais on parle aussi de la haine dans la vie de tout un chacun et des déplacements qu'elle fait opérer.
Petit opuscule vite lu, mais riche. Je pense ne pas avoir l'outillage théorique suffisant pour en comprendre toutes les subtilités, mais le texte m'a néanmoins éclairé et donné envie d'approfondir certaines choses.



Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KenehanKenehan   07 novembre 2016
Un analyste doit faire preuve de la patiente, de la tolérance et de la constance d'une mère dévouée à son petit enfant ; reconnaître les désirs du patient comme des besoins ; écarter ses autres sujets d'intérêt afin d'être disponible, ponctuel et objectif ; et il doit paraître désirer donner ce qui n'est donné en réalité qu'en raison des besoins du patient.

p. 63
Commenter  J’apprécie          30
KenehanKenehan   07 novembre 2016
Une tâche majeure de l'analyste de n'importe quel malade, c'est de rester objectif à l'égard de tout ce que le malade apporte, et le besoin de l'analyste de pouvoir haïr son malade objectivement en est un cas particulier.

p. 45
Commenter  J’apprécie          20
KenehanKenehan   06 novembre 2016
Dans tous les hôpitaux pour enfants, il est en effet commun qu'un soignant en taquine un autre, particulièrement ému par le sort d'un petit patient, sur le mode : "tu ne veux pas l'adopter ? Allez, juste pour les vacances...". La plaisanterie traduit tout simplement la façon dont le contre-transfert de l'infirmière, du psychologue ou autre, se donne à voir.

p. 24
Commenter  J’apprécie          00
Video de Donald W. Winnicott (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donald W. Winnicott
Il y a soixante-cinq ans, Donald W. Winnicott présentait à la Société britannique de psychanalyse son célèbre exposé sur les « objets et phénomènes transitionnels » qui allait bouleverser l?accompagnement psychologique du tout-petit enfant? et l?économie du jouet.
Aujourd?hui, les parents achètent le précieux « doudou » que l?enfant est censé « trouver-créer » dans son environnement immédiat pour, entre autres, apprivoiser l?absence de la mère (du père, des parents?). Ces nouveaux objets transitionnels, surinvestis par les adultes (parents et professionnels), jouent-ils toujours leur rôle initial ? Que disent-ils de la fragilité de nos liens ?
Les objets numériques (téléphones portables, jeux vidéos, robots?) qui nous relient les uns aux autres et meublent notre solitude, sont-ils les doudous d?aujourd?hui ? Ou des objets-fétiches, si l?on en croit notre dépendance à leur égard ?
Psychiatres, psychologues, psychanalystes, sociologues, philosophe et puéricultrice revisitent le concept de Winnicott à l?ère de la marchandisation et des nouvelles technologies.
+ Lire la suite
autres livres classés : Contre-transfert (psychologie)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
305 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre