AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Level 26, Tome 2 : Dark prophecy (55)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Hyelana
  24 décembre 2017
Et l'on se replonge dans l'univers très noir et torturé de Steve Dark. Après sa confrontation avec Sqweegel et le décès de sa femme, sa vie ne pourra plus jamais être la même. Il finit par quitter les affaires spéciales pour s'occuper de sa fille. Mais peut-on changer de vie si simplement ? Peut-on passer du rythme de plus grand chasseur de tueurs en série à papa poule ?

Malgré sa volonté de passer à autre chose, Steve Dark ne parvient pas à oublier ses démons, et il se retrouve contre sa volonté, ou presque, embarqué dans de nouveaux événements, une nouvelle enquête, une nouvelle traque.

C'est avec délice qu'on se replonge dans ce si sombre univers. L'écriture est tellement fluide, tellement prenante, malgré tous les sordides détails, on ne peut s'empêcher d'apprécier cette lecture.

Alors certes, on n'a pas le souffle qu'il y avait dans le premier tome. Il restera indétrônable je pense dans cette trilogie, mais malgré tout, on retrouve nos personnages avec plaisir et on les suit dans cette nouvelle enquête, comme si on ne les avait jamais quittés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Aline1102
  21 juin 2014
Honnêtement, sans être tout à fait déçue, j'ai préféré le 1er tome.
Ce second opus de Level 26 semblait prometteur, mais j'ai souvent déploré quelques longueurs. On partage les pensées intimes de Dark, ses regrets (pour sa femme décédée), ses remords (il n'est pas très présent auprès de sa fille, élevée par ses grands-parents) et ses obsessions (pour les tueurs en série, qui restent sa « passion », malgré sa retraite des Affaires spéciales). Et à la longue, cela devient long. Si on lit le second tome, c'est que l'on sait ce qu'il s'est passé dans le premier, non ? Alors, pourquoi tout rappeler (en long, en large et en travers, comme dirait San Antonio) ? Quand je pense que j'ai relu le premier tome il n'y a pas longtemps, parce que je craignais de ne rien comprendre à celui-ci… J'aurais franchement pu m'en passer.

En plus, Riggins a apparemment autant de regrets que Dark. En tous cas, les passages consacrés au chef des Affaires spéciales sont aussi tirées en longueur que celle consacrées à Dark. Et Riggins, en plus, semble avoir totalement changé de personnalité entre le premier et le second tome. Dans Level 26, Anthony E. Zuiker prenait plusieurs fois la peine de nous expliquer que Riggins considérait Dark comme son fils. Dans Level 26, tome 2, Riggins est devenu un père indigne, puisqu'il soupçonne Dark d'être coupable des meurtres sur lesquels il enquête.



Anthony E. Zuiker pouvait donc, selon moi, faire bien mieux que ce second tome. Je ne sais pas si je lirai le troisième opus mais, si c'est le cas, j'espère qu'il sera plus passionnant que celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Yumiko
  16 mai 2016
Quand on commence une série aussi bonne que celle-ci, impossible d'attendre longtemps avant de la poursuivre. du coup, me voilà avec le tome 2 de cette perle passionnante et hallucinante qu'est "Level 26". Est-il à la hauteur du premier? Oui et non... Oui car nous retrouvons tous les ingrédients accrocheurs de cette série et non car, il faut bien l'admettre, le tueur que nous chassons ici est moins charismatique que Sqweegel...

Après les événements du tome 1, c'est avec une certaine inquiétude que j'ai retrouvé Dark, me demandant dans quel état il allait être et s'il n'allait pas sombrer définitivement. Ce personnage est vraiment attachant et passionnant à suivre, je l'adore tout simplement, mais ce n'est pas facile de digérer tout ce qui lui arrive. Il aura fort à faire ici et son parcours sera semé d'embûches, mais il va aussi progresser dans sa vie et mieux se comprendre.

L'enquête en elle-même est passionnante et j'ai adoré le lien avec le tarot fait principalement grâce aux vidéos. Ces dernières sont géniales et une fois de plus je suis charmée par le lien entre le roman et les nouvelles technologies qui est extrêmement bien fait. Après, le tueur est moins passionnant dans ce tome, dans le sens où la tension n'est pas aussi palpable qu'avec Sqweegel. C'est ce qui fait que je suis passée à côté du coup de coeur, mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas dévoré ce roman, car bon, le style de l'auteur reste toujours aussi impeccable.

En bref, je reste totalement fan de cette série qui est unique dans l'univers du thriller et qui vaut très largement le détour!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gaiange
  16 septembre 2016
La folie Darkienne retombe dans ce second tome.

L'intrigue est devenue lourde et répétitive.

L'histoire est plutôt bien trouvée, mais pas assez développée à mon goût. le pourquoi de ces meurtres reste trop vague et pas assez mis en avant.

Le nouvel univers de Dark hors des affaires spéciales avec cette nouvelle mission carte blanche me paraît peu probable et irréaliste.

Je retrouve encore cette plume de scénariste de la série Les Experts et les dialogues qui me hérissent les poils.

Au final, je ne retrouve pas le côté trash et sombre du premier opus que j'avais beaucoup aimé
Lien : http://les-mots-de-gaiange.o..
Commenter  J’apprécie          50
Analire
  02 juin 2015
ENFIN : je retrouve l'auteur qui m'a tant fait frémir dans le premier tome de Level 26. Autant vous dire que je me suis goulûment jetée sur ce second livre, et que je l'aie dévoré en un rien de temps...

Fidèle à lui-même, Anthony E. Zuiker bourre ses thrillers de tensions narratives et d'actions en continus. C'est le cas pour Dark Prophecy, avec beaucoup d'actions, crée grâce aux meurtres qui s'enchaînent sans discontinuer. Ce coup-ci, l'intrigue se base sur les cartes du jeu du tarot : en effet, l'assassin reproduit les dessins des cartes à l'identique lorsqu'il assassine ses victimes. Des victimes qui semblent prises au hasard, éparpillées dans tous les états Américains, qui se font tuer à un rythme frénétique. Notre célèbre inspecteur Dark, après avoir abandonné ses fonctions au FBI suite à la première affaire présentée dans le premier tome, est intrigué par cette affaire. Il va donc tenter de la résoudre en parallèle de la législation, avec l'aide d'une mystérieuse femme surnommée Graysmith.

Le lecteur retrouve avec plaisir le personnage de Dark, le James Bond moderne d'Anthony E. Zuiker ; toujours aussi attachant, il est à la fois professionnel, affectueux, réaliste et médiculeux. Toutes les qualités lui sont promues. Les autres personnages n'ont pas d'intérêt particulier, ils ne sortent pas autant du lot que Dark.
Un prénom bien symbolique, qui colle parfaitement avec l'atmosphère sombre, confinée et angoissante du roman.

En effet, l'auteur a écrit des chapitres concis, qui s'enchaînent donc rapidement, qui donnent envie de prolonger notre lecture, mais qui fait également monter le récit en tension. Un choix brillant, qui m'a angoissé et effrayé durant toute l'histoire.

Mais contrairement au premier tome, j'ai trouvé l'intrigue de celui-ci un petit peu plus brinquebalante. L'enquête menée par les policiers n'était pas très bien expliquée, le lecteur se perdait un peu dans les méandres de meurtres. de plus, le dénouement ne contenait pas de contours nets - ne lisez pas la suite si vous ne souhaitez pas être au courant de certains détails du final de ce livre -, je n'ai pas compris le mobile des assassins, ni leurs intentions, leurs idées... Ils m'ont juste fait penser à des fous furieux, qui tuaient pour le plaisir de tuer.
Je trouve quand même dommage que l'auteur ait plus concentré son récit autour de l'action, des nombreux meurtres et du mystère des cartes de tarot, sans pour autant pondre une fin assez satisfaisante et cohérente.

Hormis quelques petits désagréments au niveau du dénouement, j'ai beaucoup aimé frissonner, courir en adéquation avec les policiers, tenter de rechercher des mobiles pour ces meurtres... Un bon moment de lecture. Je lirai certainement le troisième et dernier tome prochainement.

Bien sûr, tout comme le premier tome, l'histoire reste interactive : le lecteur a la possibilité de visionner des séquences vidéos tournées par l'auteur lui-même, qui met en scène sa propre histoire.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ptitelily01
  20 avril 2014
J'ai eu une petite pointe de déception sur ce tome-là. le thriller n'est pas mon genre préférer et pourtant j'avais complètement été fasciner par le premier tome de level 26. Sqweegel et Dark Steve étaient des personnages complètement fascinants. Et j'avoue que je m'attendais à retrouve ce genre de duo dans cette suite. Mais ça n'a pas été le cas. J'ai complètement été déçue de voir que l'auteur n'avait pas su monter un personnage aussi complexe que Sqweegel. du coup, on est forcement déçue, on s'attend à avoir un monstre encore pire que lui et ça n'a pas été le cas. On a plus ce côté noir, ce côté angoissant qui nous fessait trembler de peur. En ce qui concerne Dark, on n'a pas la même passion, ni la même approche que lors du premier tome, du coup cela perd en intensité. Mais bizarrement malgré ses défauts-là, j'ai complètement été fasciné. Par le criminel a arrêté, dont on a du mal à trouver le pourquoi, mais aussi par le déroulement des choses et le raisonnement de Steve. J'ai encore une fois, eu l'impression d'être dans un épisode de la série « Esprits Criminel ». Dark à cette faculté assez incroyable qui fait qu'on dévore les pages afin de comprendre son raisonnement. Dommage que le coupable ne soit pas à la hauteur voir même meilleurs que le premier. Mais la complexité des meurtres est assez fascinante. La mise en scène à l'air spectaculaire. On s'imagine facilement les choses du coup, on évolue dans cet univers avec une grande facilité. Par contre, je trouve que les choses sont bien trop faciles, l'identité du tueur et de sa fin, tout ça me parait bien trop facile. Une chose que j'avais complètement adorée, c'était les vidéos. Sur ce tome-là, elles n'apportent pas grand-chose. Autant dans le premier, on avait de l'angoisse et de la peur lors du visionnage. Là rien, juste des brides du passé de Steve, mais cela n'apporte rien, du coup, j'ai été super déçue. Sinon on a une continuité dans l'histoire, du coup, on a un côté un peu romancé, qui allège un peu.

En conclusion, oui, je suis forcement déçue de ne pas avoir retrouvé la magie du premier tome, on retombe plus facilement sur du classique, du coup, le livre se démarque bien moins que son précédent. Mais malgré cela, j'ai hâte de lire le troisième tome afin de voir ce que nous réserve l'auteur.
Lien : http://plaisirdelire01.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Amnezik666
  01 août 2012
La première bonne surprise à la lecture de ce second opus est que l'écriture est nettement plus soignée et plus fluide (même la traduction française semble avoir bénéficié d'un soin particulier malgré encore quelques erreurs çà et là). du coup forcément le confort du lecteur n'en est que plus grand, lui permettant de se laisser guider au fil des pages.
Le scénario, toujours aussi riche en rebondissements, et lui aussi plus fouillé et plus précis (moins d'erreurs et d'invraisemblances) ; si le tueur est loin d'être aussi flippant que Sqweegel mais ce qu'il perd en sadisme il le gagne en crédibilité et ça aussi franchement c'est plutôt un point positif.
Difficile d'évoquer Level 26 sans parler des séquences vidéos qui viennent régulièrement étoffer le récit. Si elles sont moins nombreuses que dans le premier opus elles sont, elles aussi, plus travaillées et surtout elles constituent une trame “extérieure” au récit, qui vient enrichir la personnalité de Steve Dark en se penchant sur son passé. Bref cette fois elles apportent un réel plus au récit papier, j'aurai d'ailleurs tendance à vous suggérer de lire le bouquin puis de regarder les vidéos après votre lecture afin de ne pas casser le rythme.
Lien : http://amnezik666.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mamzellegazelle
  27 septembre 2017
Note 12/20

Ni déçue, ni enchantée, ce deuxième volet de Level 26 est nettement moins exaltant que le premier tome.
On est dans un bon polar, on se retrouve dans une enquête "Les Experts" ... forcément !

Nous retrouvons Steve Dark qui a raccroché avec les Affaires Spéciales et qui a complètement perdu de vue son ami et Chef Riggins. Dark veut se concentrer sur sa fille Sibby.
Malgré tout Dark a hautement sécurisé sa maison, restant toujours encore dans le cauchemar de Sweegel. Dark possède son sous-sol secret avec un équipement afin de surveiller tout ce qui se passe dans le monde avec les tueurs en série.

Puis, un jour, les meurtres recommencent avec pour trame les cartes du tarots. Dark sera dépêché par la mystérieuse Graysmith qui traque sans relâche les monstres et qui engage Dark afin non pas de les arrêter mais pour les exécuter.

Lire Anthony E. Zuiker coule de source, mais ici il manque le suspense et l'exaltation du premier tome.

Malgré cela il est dommage de ne pas lire le troisième tome, puisque apparemment Dark n'a franchement pas pu rester tranquille avec sa fille Sibby, à la lecture du dernier paragraphe du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bell-s
  18 septembre 2015
C'est avec un très bon souvenir du premier tome et donc avec beaucoup d'envie, que je me suis plongée quelques mois après ma lecture de Dark Origins dans sa suite : Dark Prophecy. Son titre me mettait déjà sur la voie et cela me plaisait !!! Steve Dark, notre personnage principal semblait déjà se trouver dans un avenir tout tracé à la fin du premier tome.
La question était donc : "De quel avenir s'agissait-il ?"
J'espérais donc en découvrir un peu plus dans ces quelques centaines de pages et je ne fus pas déçu. Level 26 possède tout de même le don de nous couper l'herbe sous les pieds... Il lâche quelques infos, tout en préservant l'intrigue et l'ignorance. Au final, on en sait plus sans vraiment en savoir plus...

En ce qui concerne l'histoire principale du tome 2 et de son "enquête", j'avoue par contre ne pas avoir complètement été satisfaite... Dark Origins et Sqweegel avaient mis la barre tellement haute !


Les points négatifs :
1/ Bien que la mise en scène des meurtres soit "originale", j'ai trouvé que l'auteur de ces abominations restait un peu trop en retrait de la narration. Je m'explique : Dans le Tome 1, Sqweegel tuait avec énormément de recherche et de précision. On y apercevait un plan très précis et à travers son esprit, on en déduisait que pour lui ses meurtres avaient beaucoup de sens. L'auteur nous laissait ainsi beaucoup plus apercevoir les pensées et les actions de Sqweegel tout en gardant l'anonymat de la personne qui se cachait sous ce masque.
Alors que dans ce tome 2, je regrette de ne pas avoir retrouvée cet état d'esprit... Ce qui rendait le meurtrier un peu moins terrifiant à mon goût. J'aurais souhaité pouvoir ressentir à nouveau la peur et les frissons qui ont pu m'atteindre dans Dark Origins ou dans les premiers chapitres de celui-ci. Mais bon, il faut bien y avoir des différences entre chaque livre ! lol.
2/ le sujet de la Carte de Tarot utilisait dans des meurtres reste peut-être un peu trop habituel dans le cas des tueurs en séries (films, téléfilms...).
3/ Petits points, peu important pour le déroulement de l'enquête : J'aurais aimé voir un peu plus la présence de Dark autour de sa fille... Alors que le premier tome s'imposait manifestement autour de Dark et de ses proches, ici, ses derniers ne semblaient posséder quasiment plus aucune importance. Je sais très bien que sa nature est de chasser les monstres, mais j'aurais crue que la mort de sa femme - sa tendre aimée, la femme de sa vie et celle qui le maintenait à la surface - aurait déclenché en lui un instinct surprotecteur pour sa fille, la seule chose qui lui restait de Sibby...
4/ Contrairement à dans Dark Origins, les web-vidéos de Dark Porphecy n'apportent pas grand chose au déroulement et c'est probablement cela qui m'a le plus refroidi dans ce livre... Je n'ai d'ailleurs même pas terminée de les regarder.


Les points positifs :
1/ Bien que le sujet des cartes de tarots semblait épuisé, Level 26 à réussi son coup. Contrairement aux habituels meurtres utilisant la carte comme signature, dans ce livre, le tueur l'utilise comme modèle... Il les reproduit !
2/ le fait de pouvoir voir la représentation de chaque carte avant qu'elles ne soient traités est très agréable et apporte à ce deuxième tome bien plus d'importance et d'intrigue aux dessins que dans le précédent. (J'aurais juste souhaité avoir peut-être un peu plus d'explication sur chacune...)
3/ Et comme je le disais un peu plus haut, on en découvre d'avantage sur Dark et cela nous pousse à vouloir en lire beaucoup plus. le Tome 3 ne va donc pas tarder à arriver sur mes étagères !



Malgré les mauvais points de ce livre, Level 26 reste tout de même un livre bien appréciable ! Il met en place la révélation du troisième livre, laisse des blancs et des interrogations aux lecteurs. Nous enfonce encore un peu plus dans son univers, laissant en suspense les réponses essentielles sur les tueurs, les enquêteurs et tout le reste... Ce tome semblait bien plus superficielle que le précédent, n'est-ce pas juste pour mieux y préparer la révélation ? Je l'espère... Tout comme j'espère très fort que le troisième volet sera à la hauteur de mes espérances...
Lien : http://theimaginariumdiary.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fx1
  07 juin 2014
Le roman escroquerie par excellence . L'intrigue est nul , l'écriture pathètique , il y a méme un certain sadisme limite abject . En gros il vaut mieux fuir devant cette purge sans nom .
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1728 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..