AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2353661882
Éditeur : Eveil & Découvertes (10/10/2013)

Note moyenne : 4.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Épisode final de la trilogie ! La révolte a chassé les tourneurs-alpha et fait fuir la sanguinaire Iriulnik au-delà des eaux stagnantes. À bas les 10 000 règles du Tourneur de Page ! C'est dans un monde de respect et de liberté qu'Alkan, Tahar, Artelune et leurs amis espèrent vivre dorénavant, mais c'est un monde à construire, et le goût du pouvoir, l'envie de puissance et la tyrannie ne sont pas très loin...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
odin062
  08 novembre 2013
La page est tournée. Plus de 1200 pages d'aventure folle dans l'outre-monde et dans la bullhavre. Muriel Zürcher nous a complétement emporté dans cet univers pas si fantastique que ça, à travers trois tomes qui ne méritaient pas meilleure fin. le temps des tourneurs est révolu à mon plus grand regret…
Pour une première saga adolescente, il faut avouer que M. Zürcher a fait très fort ! Un premier tome lançant l'aventure et présentant le contexte politique et social sous la bullhavre. Un second tome riche en aventure, en découverte et en rebondissement d'une forte cruauté. Et un troisième tome bien plus profond au détriment de l'action. Des tomes qui ne se répète pas autant dans la forme que dans le fond et une chute qui remet tout en cause, toutes nos croyances, tout ce qu'on pouvait s'imaginer depuis le premier tome.
On retrouve ainsi nos amis, quelques mois après la fin du second tome. Tout va bien en apparence, mais juste en apparence, les menaces sont nombreuses et de tout coté, autant dans l'outre-monde que du côté de la bullhavre. Irulnik est toujours aussi folle et dérangée. Colart est faible et influençable.
C'est ainsi un peuple en plein doute qu'on retrouve dans la bullhavre, au coeur d'un débat politique sur l'immigration de peuple de l'outre-monde. Des discours qui s'affrontent, nous rappelant vaguement certains discours haineux de notre monde. Vraiment ce livre est beaucoup plus profond que les deux autres. On n'explore plus le monde, on reste au même endroit et on résout les problèmes politiques. On découvre tout de même les coulisses avec l'infrastructure de la bullhavre, chose qui m'avait toujours interrogé jusqu'à maintenant !
Bref je n'en dévoilerais pas plus. Bien que plus court que les autres, bien qu'il soit le dernier des dernier tomes de cette trilogie, on repart de là avec le sourire car c'est un très bon livre. Une trilogie que je dois d'ailleurs à l'éditeur et à Babelio qui m'ont offert le premier tome en l'échange d'une critique il y a deux ans. Depuis j'ai acheté les deux suivants dès leur sortie, preuve que ce dispositif profite à tout le monde, pour notre plus grand plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
c.brijs
  12 octobre 2013
Neuf mois après la chute du régime des Tourneurs de page ; Iriulnik, la tourneuse-alpha, enfuie ; Alkan, Tahar et leurs amis peuvent enfin jouir de moments bien mérités de répits. le "Codirave", le COmité en DIRection de l'AVEnir, gère la Bulhavre dans l'intérêt de tous... Et pourtant... Les ressources alimentaires diminuent de manière inexplicable ; la colère couve dans la population, habillement dirigée par des nostalgiques de l'ancien régime, avides de pouvoir ; les populations de l'Outre-Monde cherchent un abri sûr contre la pollution... Bref, le temps de l'insouciance est bel et bien fini pour nos amis !
Nous voilà arrivés au dernier tome de cette saga. Un tournant toujours difficile à gérer pour un(e) fan tiraillé(e) entre l'envie de connaitre le mot de la fin et celle de cheminer encore et toujours aux côtés des héros, devenus à la longue des connaissances-amies...
L'envie de lire est bien évidemment la plus forte. Et, ici, ça débute très fort, avec deux chapitres où se mêlent effroi et sentiment ambigu de pitié pour un être qui nous révulse autant qu'il nous fascine : Iriulnik, LA méchante de l'histoire ! le titre du premier chapitre, Fleurs de sang, joue d'ailleurs à merveille sur cette ambiguïté.
Côté sentiments, ceux tissés entre Alkan et Artelune sont également soumis à rude épreuve. La complicité des temps difficiles a fait place à l'éloignement, à l'indifférence... Alkan ne comprend pas ce revirement de situation et souffre en silence. Les deux ados arriveront-ils à renouer le dialogue perdu ? Cette question taraude le lecteur d'un bout à l'autre du récit.
D'autres questions nous turlupinent et, sans le vouloir, on ne peut que faire des rapprochements avec les révolutions que nous avons connues et connaissons encore aujourd'hui de part le monde. La question de l'après bien sûr, celle des luttes fratricides pour la détention de ce pouvoir vacant et celle plus fondamentale encore qui touche à notre humanité : sommes-nous vraiment prêts à faire de nos différences une force et à oeuvrer pour le bien de tous ?
Aux côtés de ces questions politiques, l'auteure revient sans crier gare sur celles qui concernent l'écologie et la survie de notre planète. L'épilogue sonne d'ailleurs comme un coup de semonce en nous rappelant cet adage : "L'histoire est un éternel recommencement" !
Après avoir jonglé avec les mots "tyrannie" et "barbarie" dans les deux tomes précédents, celui-ci rime davantage avec le mot "rédemption". Si on ne peut faire table rase de ce qui est passé peut-on, tout au moins, tenter de se racheter d'une manière ou d'une autre et ainsi laisser aux autres un message d'espoir : après la pluie, le beau temps... Un beau temps qu'il nous faut encore et encore reconstruire !
"Unis, ils avanceraient ensemble, destination : la vie."
Comme pour les tomes 1 et 2, on retrouve avec plaisir la plume de Muriel Zürcher qui reprend ses recettes qui fonctionnent : des chapitres courts, une alternance narrative des récits, un suspense sans cesse renouvelé, ... avec pour conséquence près de 470 pages qui se dévorent d'un trait.
En conclusion, cette série pour le moins addictive peut être lue pour elle-même - elle constitue une merveilleuse aventure humaine où tous les protagonistes sont attachants, des bons aux mauvais - mais, plus loin, elle peut l'être aussi pour les très nombreuses questions cruellement d'actualité qu'elle soulève !
Une trilogie à dévorer de toute urgence, quel que soit votre âge !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
odin062odin062   06 novembre 2013
- Des victimes [...] ne sont pas des étrangers. Bien sûr qu'il est de notre devoir de les accueillir!
- Les accueillir, c'est à dire les nourrir, les loger, les vêtir, leur donner du travail, s'enquit Sybel, alors que nos habitants manquent de tout?
- Ces gens frappent à notre porte, ils ont besoin de nous pour survivre, que voudrais-tu faire?
- Allons, mon vieil ami, c'est évident. Il faut les chasser pour garantir notre propre survie. Voilà la décision difficile, mais respectable, qu'il convient de prendre. Voilà ce à quoi aspirent les habitants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
odin062odin062   05 novembre 2013
Voler! Voler dans le ciel, toucher les nuages, caresser du bout des pieds la cime des arbres centenaires, existait-il un rêve aussi puissant que celui-ci?
Commenter  J’apprécie          50
odin062odin062   06 novembre 2013
La guerre n'amenait que la désolation. Ce n'était pas la meilleure manière de conserver une place pour l'Homme sur la Terre.
Commenter  J’apprécie          50
c.brijsc.brijs   12 octobre 2013
- Le monde est beau. Depuis tout en haut, on voit la mer. Elle n'a pas de limite. Et si tu y plonges les yeux, alors rien ne t'arrêtera.
Commenter  J’apprécie          30
c.brijsc.brijs   12 octobre 2013
Unis, ils avanceraient ensemble, destination : la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Muriel Zürcher (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Muriel Zürcher
Lecture du livre pour enfants le Gang des Gigoteurs, de Muriel Zürcher, un livre interactif qui demande à l'enfant de réaliser quelques "épreuves" pour avancer dans l'histoire et qui développe leur motricité. Dès 3 ans. Illustré par Bérengère Delaporte. http://www.librairie-graine2.fr/albums-illustres/le-gang-des-gigoteurs
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr