AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782806210753
24 pages
Éditeur : lePetitLittéraire.fr (02/10/2014)
4/5   1 notes
Résumé :
Que faut-il retenir de Désert, le roman qui plonge les lecteurs au coeur du Sahara ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette oeuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée.

Vous trouverez notamment dans cette fiche :
* Un résumé complet
* Une présentation des personnages principaux tels que Nour et Lalla
* Une analyse des spécificités de l'oeuvre : un roman historique et romanesque, l'opposition entre l'Occident ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  30 mars 2016
Quel beau livre ! Quel plaisir de le relire ! On a dit souvent que c'est un des sommets de l'oeuvre de le Clézio et c'est bien vrai.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   30 mars 2016
C’est le nom qu’elle donne à l’homme qui apparaît quelquefois sur le plateau de pierres. Es Ser, le Secret, parce que nul ne doit savoir son nom.
Il ne parle pas. C’est-à-dire qu’il ne parle pas le même langage que les hommes. Mais Lalla entend sa voix à l’intérieur de ses oreilles, et il dit avec son langage des choses très belles qui troublent l’intérieur de son corps, qui la font frissonner. Peut-être qu’il parle avec le bruit léger du vent qui vient du fond de l’espace, ou bien avec le silence entre chaque souffle de vent. Peut-être qu’il parle avec les mots de la lumière, avec les mots qui explosent en gerbes d’étincelles sur les lames des pierres, les mots du sable, les mots des cailloux qui s’effritent en poudre dure, et aussi les mots des scorpions et des serpents qui laissent leurs traces légères dans la poussière. Il sait parler avec tous ces mots-là, et son regard bondit d’une pierre à l’autre, vif comme un animal, va d’un seul mouvement jusqu’à l’horizon, monte droit dans le ciel, plane plus haut que les oiseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   30 mars 2016
Alors, pendant longtemps, elle cesse d’être elle-même ; elle devient quelqu’un d’autre, de lointain, d’oublié. Elle voit d’autres formes, des silhouettes d’enfants, des hommes, des femmes, des chevaux, des chameaux, des troupeaux de chèvres ; elle voit la forme d’une ville, un palais de pierre et d’argile, des remparts de boue d’où sortent des troupes de guerriers. Elle voit cela, car ce n’est pas un rêve, mais le souvenir d’une autre mémoire dans laquelle est entrée sans le savoir. Elle entend le bruit des voix des hommes, les chants des femmes, la musique, et peut-être qu’elle danse elle-même, en tournant sur elle-même, en frappant la terre avec le bout de ses pieds nus et ses talons, en faisant résonner les bracelets de cuivre et les lourds colliers.
Puis, d’un seul coup, comme dans un souffle de vent, tout cela s’en va. C’est simplement le regard d’Es Ser qui la quitte, qui se détourne du plateau de pierre blanche. Alors Lalla retrouve son propre regard, elle ressent à nouveau son cœur, ses poumons, sa peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : analyseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robinson ou la vie sauvage ?

quel âge a Robinson?

50
28
43
99

3 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Fiche de lecture : Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier de lePetitLittéraire.frCréer un quiz sur ce livre