Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Jérôme Vidal (Traducteur)
> Jérôme Rosanvallon (Traducteur)

ISBN : 2-915547-04-1
Éditeur : Editions Amsterdam (2005)


Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Dans le monde de l'après-11 septembre et de la " guerre contre le terrorisme ", qui bénéficie du statut d'être humain ? Quelles vies sont jugées dignes d'être vécues, quelles morts d'être pleurées ? Comment év... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par hupomnemata, le 13 décembre 2010

    hupomnemata
    Quelque concepts intéressant dans ce livre, nous apportant un éclairage pour penser des événements d'actualité un ans après ceux-ci. Comment apprendre du deuil, qu'est ce que la mélancolie, des concepts qui existent déjà en psychanalyse, ici utilisé pour penser les événements du 11 septembre et surtout leur suite. Et en gros, comment continuer à penser à gauche dans de telle contextes (défendre le caractère sacré de toute vie).
    Les penseur-e des genders-studys sont souvent brillantes dans leurs analyses et leur méthodes. Je regrette personnellement qu'elles ne créer pas plus de concepts qui leur soi propres, même si leur utilisation stratégique de concepts déjà existant fonctionne plutôt bien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par hupomnemata, le 03 décembre 2010

    "C'est ce que paraissent confirmer des rapports récents, dont la source au reste est le bureau d'investigation de guantanamo, qui suggèrent que certains détenus n'étaient impliqués que de manière indirecte et transitoire dans l'effort de guerre. d'autres rapports, datés du printemps 200", ont clairement établi que certains détenus sont mineurs, qu'ils ont entre 13 et 16 ans."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par hupomnemata, le 01 décembre 2010

    "Le "je", qui ne peut advenir à l'être sans un "tu", est aussi fondamentalement dépendant d'un ensemble de normes de reconnaissance qui ne tirent leur origine ni de ce "je" ni de ce "tu". Ce qui est prématurément, ou tardivement, appelé "je" est dès l'origine assujetti, quand bien même ce n'est qu'à la violence, à l'abandon, à un mécanisme;"

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par hupomnemata, le 01 décembre 2010

    "Lorsque nous parlons du "sujet", nous ne parlons pas toujours d'un individu: nous parlons de quelque chose qui nous sert de modèle pour agir et pensser, et qui repose très souvent sur la conception que nous nous faisons du pouvoir souverain."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation










Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir vie précaire-Les pouvoirs du deuil et de la violence après le 11 septembre 2001 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz