Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2013929218
Éditeur : Gautier-Languereau (2004)


Note moyenne : 4.36/5 (sur 99 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Dans Princesses, il y a Cendrillon et quelques autres célébrités mais on y trouve surtout des princesses oubliées, des princesses injustement ignorées. Ce n'est pas tout. Dans Princesses, il y a des histoires, des anecdotes, des secrets et des portraits. Il y a des chos... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (16)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Presence, le 29 novembre 2014

    Presence
    Des princesses, pas des pimbêches -
    -
    Comme son titre l'indique il s'agit d'un livre présentant une bonne trentaine de princesses oubliées ou méconnues, ainsi que quelques éléments indissociables de la vie d'une princesse (berceau, éventail, blasons, voyages, repas, etc.). Ce guide indispensable a été réalisé par Philippe Lechermeier et richement illustré par Rébecca Dautremer. Il est impensable de croire qu'il a fallu attendre 2004 pour disposer enfin de cet ouvrage essentiel.
    La page d'introduction donne le ton : il s'agit de découvrir tout ce qu'on connaît de ces princesses inconnues, anonymes ou disparues, dans lesquelles peut-être que la lectrice s'y reconnaîtra. La première entrée commence par le commencement : le berceau, et les compliments des amis de la famille, avec quelques observations sortant de l'ordinaire, allant de prophétie sur la capacité à écrire sans faute d'orthographe, à une qui est restée dans les annales à propos d'un fuseau et d'un rouet. Cette page comprend un petit tableau réalisé à la main classifiant 21 graines de princesse, avec leur représentation. La lectrice tourne la page et découvre alors la princesse de la Molle, princesse appartenant à la famille des rois fainéants. Il y a un portrait en pied de la princesse, en fin non pas tout à fait. Il s'agit plutôt d'une princesse douillettement allongée dans son lit moelleux, profitant voluptueusement de cette détente totale, de cet abandon. Cette double page comprend également un schéma détaillant le principe du lit à baldaquin, avec ses voiles en soie, en dentelle, ou en ailes de libellules. Et le texte mentionne 3 autres princesses de la même famille : la Belle au Bois Dormant, la princesse de Cufardie (jamais levée, toujours couchée), et la princesse des Plumes (qui vit dans la Lune). de page en page, la lectrice découvrira des princesses toutes incroyables et pleines de caractère que ce soit celle de Fatrasie (bavarde comme une pie, et qui prononce plein de gros mots), ou celle de celle de Badaboum (célèbre dans toutes les cours d'Europe pour sa maladresse, et dont la double page comprend une petite annotation sur le terme "petit boudin"), ou celle de Kouskâh (qui préfère le maniement du sabre à l'apprentissage du piano et qui déteste les jérémiades)... Il existe même une double page expliquant comment on devient reine.
    Ce livre est un enchantement et un délice rare du début jusqu'à la fin. La quatrième de couverture indique qu'il s'adresse à des enfants à partir de 6 ans. le texte fait référence à des contes et légendes (la belle au bois dormant) et une partie de sa saveur réside dans le décalage entre ces princesses inconnues, et les princesses connues. Les illustrations dépassent largement le principe de la représentation littérale pour transcrire les sensations, les sentiments et l'état d'esprit, en prenant toutes les libertés possibles par rapport à un dessin purement figuratif. Par exemple la princesse de la Molle est accueillie par un édredon rose pâle, sa chemise de nuit est assortie (avec un peu de dentelle blanche au poignet et au cou). Elle dort dans une position ondulée (pas forcément compatible avec l'anatomie humaine). L'objectif n'est pas de représenter fidèlement un lit, mais bien de transcrire le calme apaisant, rassurant et doux ressenti par l'enfant dans cet endroit de sa chambre qui lui appartient totalement.
    En fonction de la nature des princesses, Rebecca Dautremer compose son illustration autour des éléments les plus significatifs. Dans le cas de la princesse de la Molle son environnement en dit plus long sur elle que sa propre personne, par contraste le portrait de Kouskâh se focalise sur sa personne. C'est celle qui a été reprise pour la couverture de l'édition avec couverture rigide, sauf que dans les pages intérieures, elle porte en plus un bandeau sur l'oeil gauche. Cet accessoire renvoie bien sûr au bandeau de pirate dans l'imaginaire des enfants (et dans les stéréotypes de l'adulte). Bien sûr, il ne s'agit pas d'un simple bandeau noir, il est confectionné dans un tissu proche du velours (mais sans côte), avec motif de fleur au niveau de l'oeil. La princesse (dont on ne voit que le buste) est habillée d'une tunique aux jolis motifs en forme de plume de paon, avec des teintes majoritairement rouge et rose. Elle a un petit pendentif de couleur assorti à sa tunique, et une sorte de protection en osier sur la tête pour protéger sa chevelure, mais aussi accueillir des papillons. Enfin elle a des épaules plutôt fines, à l'opposé d'une carrure de déménageur. D'un coté cette description permet de constater la profondeur de la composition de R. Dautremer ; de l'autre elle met en évidence la féminité de la personne représentée. C'est l'un des attraits majeurs de ce livre que de présenter des filles dans toute leur diversité, leur caractère (avec les bons et les mauvais cotés), sans jamais tomber dans une représentation empruntant ses codes à l'univers des illustrations pour garçon. Ce point de vue systématiquement féminin ne donne pas une image réductrice de la femme, justement parce que les caractères des princesses sont divers et variés, et ne gomment pas les défauts de caractère. La Papagnasse du Péloponèse est une princesse rondelette, ne répondant pas aux critères drastiques de la beauté féminine. L'image et le texte présentent clairement sa condition de surpoids, sans jouer sur la culpabilité ou la condamnation. Lechermeier et Dautremer dressent le portrait de princesses présentant une grande diversité de caractères, mais aussi de races et de cultures.
    La beauté, l'intelligence et la sophistication des illustrations attirent immédiatement le regard et l'attention, occultant les textes. Toutefois, dès la plongée dans les premières pages, le texte et la composition de l'ouvrage recèlent autant de surprises et d'intelligence que les illustrations. L'apparent désordre dans la présentation des princesses (illustration principale, plus schéma ou croquis, ou esquisse, accompagnés d'un texte principal, avec des petits ajouts à coté, des notes rapides griffonnées au dessus du titre, comme une pensée de dernière minute) relève également d'une composition sophistiquée. le mélange entre pages consacrées aux princesses, et pages consacrées à leur environnement crée à la fois une sensation de désordre, de légèreté, et il invite le lecteur à papillonner au gré de sa fantaisie et de son humeur, de sa sensibilité face aux illustrations. L'écriture utilise un vocabulaire riche et varié, avec des phrases pas trop longues, toujours teintées d'un humour chaleureux, jamais méchant. Il est fait régulièrement référence à des éléments culturels de nature diverses et variés de la Belle au Bois Dormant à la Reine de Saba, du cacatoès au bison, du fandango à la bamboula, etc. L'ouvrage se termine avec un guide pratique de ce qu'il faut savoir sur les princesses (Il n'existe à ce jour aucune solution pour faire taire une princesse. C'est comme ça.) un test (quelle princesse êtes-vous ?), des proverbes (La princesse a beau être petite, elle n'est pas l'esclave de la reine), un index alphabétique, un index thématique et une table des matières.
    Pour les parents qui ont des filles et qui souhaitent leur lire un livre fait pour elle, "Princesses oubliées ou méconnues" constituent un ouvrage d'une richesse incommensurable, tant sur le plan graphique, qu'au niveau des textes. À l'opposé des princesses parfaites et aux aventures calquées sur celles de garçons, ces princesses présentent des caractères particuliers non dépourvus de défauts, des personnalités dans lesquelles les lectrices pourront se retrouver, se reconnaître, accepter leurs différences et leurs défauts sans jamais culpabiliser.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 10 avril 2012

    Jumax
    Des princesses totalement farfelues et des dessins très originaux qui raviront petits et grands.
    Le petits plus : existe en grand format, petit format, en plusieurs tomes souples et en CD. Aucune excuse de ne pas l'avoir donc !

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par florencemullot, le 27 avril 2012

    florencemullot
    J'ai eu la chance de connaître les œuvres de Rébecca Dautremer grâce à une formation sur la littérature de jeunesse. Je ne m'étais plus intéressée aux œuvres illustrées depuis mon plus jeune âge parce que comme beaucoup je pensais que "ce n'est plus de mon âge". Eh bien, j'avais tord et je suis heureuse de m'en être rendu compte. Princesses oubliées ou inconnues a été le premier album jeunesse que j'ai découvert. J'ai part la suite pratiquement acheté toutes les œuvres de Rébecca Dautremer tellement j'ai été charmée par son style. Original à souhait, il est difficile de ne pas résister à cette illustratrice et auteur qui sait donner à ses princesses une touche de poésie et de fragilité sans qu'on est besoin de réellement les connaître. Et pourtant, il le faut car en plus de petits détails cachés par-ci, par-là, les textes sont plein d'humour, de fantaisie et du richesse incroyable. Entre poésie et conte, nous entrons dans un univers que l'on croyait pourtant bien connaître.
    Les princesses sont pirates, magiciennes, sorcières, méchantes, timides, coquettes ou amoureuses. Chacune a sa personnalité propre et on arrive très facilement à trouver "sa" princesse. Même les petits garçons pourront y trouver leur compte car elles ne sont pas toutes fragiles et sans défenses, et certaines sont prêtes à en découdre si il le faut.
    Amusant et plein de rêve, cet album est à mon sens un livre qu'on peut offrir aux grands comme aux petits. J'ai pour ma part le grand format que je feuillette de temps en temps avec toujours le sourire aux lèvres. Si vous avez des enfants en bas âge, il sera très agréable de leur en faire la lecture.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ahessia, le 16 octobre 2014

    Ahessia
    Un des livres de mon enfance (il n'y a pas si longtemps que ça ! )
    Les graphismes sont vraiment sublimes, travaillés, fins, un style que j'apprécie beaucoup ! Les princesses originales, farfelues, tout aussi belles les unes que les autres, les histoires tout autant !
    Existe en plein de "déclinaisons" possibles : petits livres, calendriers, agendas ... de plus, plein d'autres dessins et histoires de la même dessinatrice qui remplissent les yeux des grands et petits d'étoiles ...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Shana08, le 15 avril 2013

    Shana08
    « Princesses oubliées ou inconnues », écrit par Philippe Lechermeier et illustré par Rebecca Dautremer, est un livre objet magnifique et très soigné, à mettre entre les mains de toutes les petites filles, dès six ans ! Elles n'y trouveront que quelques références seulement à leurs princesses favorites, connues de tous (La Belle au Bois Dormant, Cendrillon, et compagnie...), car le but de ce livre fantaisiste est d'ouvrir une porte vers l'inconnu, l'étrange et l'absurde et il se veut décalé, original. En effet, sur un ton humoristique mais non dénué de poésie, il dresse des portraits approfondis de princesses (leurs généalogies, leurs familles, leurs goûts, leurs personnalités...) telles que « La Princesse de la molle », « La Princesse de Fasola », « La Princesse von Badaboum », « La Princesse de Pêtsec », « La Princesse Mathûvû », et tant d'autres encore...
    Citations, définitions, petits documentaires, fantaisie typographiques, croquis et dossier complémentaire (avec guide pratique, test, proverbes, lexique...) parsèment cette œuvre riche et diversifiée. On pénètre dans un univers différent à chaque double page, on est immergé dans l'ambiance qui en découle. Variété, fantaisie et multiplications de détails insolites sont sa force et sa richesse. On peut rester plongé pendant des heures dans cette œuvre captivante, à en admirer chaque page, chaque détail, chaque nuance, chaque subtilité.
    Venons en au travail de titan réalisé par Rebecca Dautremer : ses illustrations, il ne faut pas se contenter de les regarder en photo, car elles perdent considérablement de leur splendeur ! Il faut ouvrir le livre et les contempler sans écran entre l'œil et les dessins. Car ce qui se trouve sous nos yeux s'anime et prend vie. Beaucoup de couleurs et de teintes splendides, de nuances, de mélanges, de dégradés parfaitement maîtrisés, et des mouvements aux rendus extraordinaires. Rebecca Dautremer a un talent époustouflant, un génie à couper le souffle et se positionne ainsi parmi les illustrateurs les plus doués de son temps.

    Lien : http://www.livressedesmots.com/?p=1856
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

> voir toutes (13)

Videos de Rébecca Dautremer

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Rébecca Dautremer

Princesses Oubliées ou Inconnues, d'après le livre de Rebecca D'autremer et Philippe Lechermeier, adaptation, composition et mise en scène Catherine Vaniscotte, coordination musicale et arrangements, Frederic Schadoroff.











Sur Amazon
à partir de :
18,87 € (neuf)
7,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Princesses oubliées ou inconnues... par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz