Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266171747
Éditeur : Pocket (2007)


Note moyenne : 4.11/5 (sur 238 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La course bat son plein ; tout l'univers retient son souffle. Zandr'amas est en fuite et possède un moyen sûr d'imposer la domination des forces obscures ; encore lui faut-il échapper à ses poursuivants, les Gardiens du Ponant, régulièrement contrariés par des obstacles... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Skarn-sha, le 06 mai 2012

    Skarn-sha
    Commentaire sur le cycle complet :
    Suite directe de la Belgariade, nous retrouvons nos héros un peu vieillis.
    La paix semble précaire et la guerre comme Kal Zakath, l'empereur de l'infinie Mallorée, inévitable.
    Cependant, nos héros semblent profiter de cette période de calme malgré les troubles du culte de l'Ours.
    Polgara, Durnik et Mission coulent des jours heureux dans le Val. Belgarath et Beldin étudient toujours les prophéties. Silk tend à devenir l'homme le plus riche du monde. Relg et Taïba s'emploie à repeupler Maragor. Garion s'efforce d'être un bon roi et un bon mari malgré quelques problèmes de descendance fortement attendue.
    Tout irait pour le mieux si, profitant d'une attaque du culte de l'Ours, Zandramas la Grollim et nouvelle enfant des ténèbres, n'en profitait pour ravir Geran, fils unique de Garion et Ce'Nedra.
    S'en suit une nouvelle poursuite similaire à celle de la Belgariade.
    Cependant, Cyradis, une sibylle de Kell, les préviens des enjeux de cette lutte et aussi que Barak, l'Ours Terrifiant, Mandorallen, le Chevalier Protecteur, Lelldorin, l'Archer, Relg, l'Aveugle et Hettar, le Seigneur des Chevaux ne peuvent se joindre à leurs amis, sous risques d'anéantir leurs chances de succès.
    Selon elle, seuls pourront prendre part à l'expédition : Garion, Roi des Rois du Ponant, Ce'Nedra, la Reine du Monde, Belgarath, l'Éternel et le Bien-Aimé et sa fille Polgara, Silk, le Guide, Durnik, l'Homme aux Deux Vies et Mission, le Porteur de l'Orbe.
    Elle leur confie aussi son compagnon Toth, géant muet armé d'un lourd bâton.
    D'autres personnages s'adjoindront à eux par la suite: L'Homme-Qui-N'est-Pas-Un-Homme, La Chasseresse, le Vide et la Femme Qui Regarde.
    Si, dans la Belgariade, Garion et son équipée nous font visiter le Ponant de long en large, dans cette pentalogie, c'est le Levant que nous visitons.
    Les personnages ont tous beaucoup muris, en particulier Garion, qui a perdu son coté un peu bébé tout en restant humble malgré ses titres écrasants de roi de la moitié du monde et de Tueur de Dieu.
    J'adore toujours autant les personnages et, si le remplacement de la moitié des personnages dans le groupe m'avait un peu déçu au début, les nouveaux venus s'incorporent parfaitement. Je tairai leurs noms pour ne pas gâcher la surprise, mais la plupart ont au moins fait une apparitions dans le cycle précèdent.
    Silk, Belgarath et Polgara sont égaux à eux même. Mission est un peu plus étoffé et cache d'avantage en lui qu'un simple porteur de l'Orbe. Durnik aussi à évolué. Il n'est plus l'enfant du sacrifice (il meurt à la fin de la Belgariade) mais, en restant un excellent compagnon, il fait preuve de beaucoup de bon sens dans l'utilisation de la sorcellerie.
    Évidement, l'humour est encore et toujours de la partie et certains dialogues sont hilarants, en particulier les réflexions entre Garion et Zakath.
    La seule petite ombre au tableau concerne le premier tome qui est franchement long à démarrer.
    Au final, c'est un cycle que je relis directement une fois la dernière page de la Belgariade tournée et c'est, évidement, un excellent moment de lecture.

    Lien : http://lombredeskarnsha.blogspot.fr/2012/05/le-chant-de-la-malloree...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par belette2911, le 15 avril 2012

    belette2911
    La course bat son plein ; tout l'univers retient son souffle. Zandramas est en fuite avec un moyen sûr d'imposer la domination des forces obscures ; encore faut-il échapper à ses poursuivants, les Gardiens du Ponant, régulièrement contrariés par des obstacles imprévus : cette fois, c'est l'empereur de Mallorée qui les fait prisonniers.
    La poursuite continue, le temps commence sérieusement à manquer à Garion et ses amis. Les bâtons dans les roues et les barrages sur leur route se font de plus en plus nombreux. Quelqu'un les empêcherait-il d'arriver au bout de leur quête ?
    L'histoire vous emmène toujours plus loin dans ce monde construit par d'Eddings. Les personnages évoluent, nous conquièrent, ils sont de plus en plus construits avec leur culture, leur caractère... Bref, attachants et intéressants.
    Ce tome nous prouvera que la magie n'est parfois d'aucune utilité contre un adversaire retors.
    Fortement 'apprécié de voir les compagnons de Garion mettre tout leur talent en action pour contrer les plans de l'empereur de Mallorée. Un pour tous, tous pour un...
    Un personnage qui m'a plu, c'est celui de Zakath ! D'ailleurs c'est aussi l'une des raisons qui fait que j'adore ce deuxième cycle : on découvre l'autre côté du monde d'Eddings.
    Si, dans la Belgariade, on avait l'impression de participer à une course effrénée (arrivée dans une ville et très vite partir), ici, dans la Malorée, on a l'impression je jouer aux touristes et de se balader.
    Comme les précédents, ce tome est superbe. Plus que conseillé !

    Lien : http://the-cannibal-lecteur.jimdo.com/5-heroic-fantasy/5-2-eddings-m..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par akimball, le 10 octobre 2014

    akimball
    J'ai lu les 2 sagas (la Belgariade, la Mallorée) il y'a fort longtemps.
    Un univers très présent.
    Des personnages nous faisant nous sentir près d'eux.
    Des intrigues claires.
    J'ai beaucoup apprécier cet univers et accompagner ces aventuriers.
    De la très bonne Heroic Fantasy;))
    A ne surtout pas hésiter;)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Skarn-sha, le 23 avril 2012

    - Quel bateau veux-tu voler ? demanda Silk.
    - Pourquoi me demande-tu ça à moi ? rétorqua Garion en laissant tomber le Grollim inconscient sur le ponton qui s'avançait sur le lac.
    Il n'aimait pas le mot qu'avait employer Silk.
    - Parce que c'est Durnik et toi qui allez le manœuvrer. Je ne comprend même pas qu'un bateau puisse se déplacer sur l'eau sans se renverser.
    - Chavirer, rectifia machinalement Garion en examinant les navires au mouillage.
    - Hein ?
    - On dit chavirer, Silk. Une charrette se renverse. Un navire chavire.
    - Ca veut dire à peut près la même chose, non ?
    - A peu près, oui.
    - Alors, à quoi bon épiloguer ? Que dis-tu de celui-là ? suggéra le petit Drasnien en lui indiquant un vaisseau aux larges baux et à la proue ornée d'une paire d'yeux.
    - Le flanc-bord est insuffisant, objecta Garion. Les chevaux sont trop lourd; à tous les coups il coule.
    - C'est toi l'expert, répondit Silk en haussant les épaules. Tu commences à t'y connaitre autant que Barak ou Greldik. Tu sais, Garion, reprit-il avec un grand sourire, c'est la première fois que je vole quelques chose d'aussi gros qu'un bateau. Je suis excité comme une puce.
    - Je voudrais que tu arrêts d'employer le mot voler. TU ne pourrais pas dire emprunter .
    - Tu as l’intention de le rapporter à son propriétaire une fois que tu n'en auras plus besoin ?
    - Non, pas vraiment.
    - Eh bien, c'est du vol. Toi, tu t'y connais en bateaux ey en navigation; moi, je suis expert en vol.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Skarn-sha, le 09 avril 2012

    - Quant à vous, Messire, vous devez être Belgarath, nota-t-il. J e suis un peu surpris par vos dehors si... ordinaires. Les Grolims de Mallorée sont unanimes : vous faites cent, sinon deux cents pieds de haut et vous avez des cornes et la queue fourchue.
    - Je voyage incognito, répliqua le vieux sorcier sans se démonter.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par Skarn-sha, le 07 avril 2012

    La légende situe le berceau du peuple angarak au large des côtes méridionales de l'actuelle Dalasie. Or il advint que Torak, le Dieu-Dragon des Angaraks, ploya Cthrag Yaska, la Pierre sous sa volonté, et lui fit "fendre le monde", selon le terme consacré par l'usage. La croûte terrestre déchirée libéra un flot de magma en fusion tandis que l'océan du Sud s'engouffrait dans l'abîme, formant la mer du Levant. A l'issue de ce prodigieux bouleversement, qui s'opéra sur des lustres, le monde pris la forme que nous lui connaissons.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Skarn-sha, le 09 avril 2012

    - Ce type m’a pris à rebrousse-poil, grommela Garion. Tu as dit quelque chose ? ajouta-t-il devant l’expression un tantinet réprobatrice de Belgarath.
    - Je n'ai même pas ouvert la bouche.
    - Oh, tu n'as pas besoin de parler. Je t'entends penser d'ici.
    - Eh bien, comme ça, je fais des économies de salive, hein ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par tatooa2001, le 06 mars 2014

    - La politique malloréenne m'a l'air sacrément nébuleuse, soupira Garion.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
7,98 € (neuf)
4,20 € (occasion)

   

Faire découvrir La Mallorée, Tome 3 : Le démon majeur de Karanda par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (531)

> voir plus

Quiz