AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266271644
Éditeur : Pocket (09/02/2017)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 258 notes)
Résumé :
"Serre-moi fort." Cela pourrait ressembler à un appel au secours. Du jeune Nick, tout d'abord. Victime collatérale de la disparition inexpliquée de sa sœur, contraint de vivre dans un foyer brisé et entre deux parents totalement obsédés par leur quête de vérité. Il aimerait tant que sa mère le prenne dans ses bras... D'Adam Gibson, ensuite. Policier chargé de diriger l'équipe qui enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit identifier l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (126) Voir plus Ajouter une critique
cannibalector
10 juin 2016
★★★★★
★★★★★
"Serre moi fort": marque naturelle, spontanée d'un besoin d'amour. Qui d'entre nous n'a jamais ressenti ce besoin de se lover dans les bras de ses parents, de l'être aimé, de ses enfants ou d'un ami? Qui n'a jamais voulu consoler, étreindre un être cher?
Dans une première partie, Nick, adolescent de 15 ans nous parle de la disparition brutale de sa soeur, de l'effondrement de ses parents, de sa necessité soudaine à devenir l'adulte qui s'occupe du quotidien pendant que sa mère erre d'anti dépresseurs en somnifère et que son père plonge dans l'alcoolisme.Tout cela seul, sans amour: ses parents n'en ont plus à donner.Regard aigu, sombre sur les dommages collatéraux d'un drame, étude trés fine des différentes phases du "deuil qui ne peut se faire" et final de chapitre complétement inattendu qui vous laisse ko à peine au tiers du livre
Seconde partie où l'on suit Adam Gibson, flic qui commence une enquête sur un charnier récemment découvert le jour même de l'enterrement de sa femme victime d'un cancer. Affaibli, devant gérer le désarroi et la colère de ses enfants, il s'immerge dans la traque d'un tueur partculièrement sadique. Cette seconde partie s'acheve par un scène que je qualifierai "d'anthologie" d'une violence psychologique inoui magistralement narré par l'auteur.
Je ne vous parlerai pas de la dernière partie : sachez simplement que le final est éblouissant.
Evidemment que c'est un super thriller noir, tant au point de vue psychologique, que du style ou des multiples rebondissements. Tout s'enchaine parfaitement, pas une fausse note mais ce roman m'a amené beaucoup plus loin et m'a laissé une profonde cicatrice . Je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler mais je crois que toute personne, et surtout les mecs, ne peuvent rester insensible à cette histoire. Un superbe roman qui me fait regarder avec un oeil neuf une monstruosité de notre societé malheureusement courante.
Bref: un livre haletant qui vous percute: je mettrais 10 étoiles si je pouvais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          863
Ydamelc
03 juin 2016
★★★★★
★★★★★
Eh ben voilà !
C'est malin !
Une auteure de plus à rajouter dans ma liste des "best of the best !"
J'en ai lu du glauque ! Ohhh ! Ca oui !!!
J'en ai découvert des cerveaux disjonctés, des psychopathes et autres malades mentaux en t'en retourner les tripes !
Plus d'une fois, je me suis retrouvée yeux écarquillés et mâchoires pendantes face à certaines scènes, retournements de situation, révélations et trucs complètement tordus.
Ca m'est arrivé d'avoir des sueurs froides, le souffle coupé, de devoir interrompre ma lecture pour refaire surface, prendre l'air avant de poursuivre ma lecture, lors de passages noirs, glauques, de sévices innommables, aussi bien physiques que psychologiques...
Mais tout cela, à la fois ! Rarement !
Alors, bravo, Claire Favan !
Vous avez réussi à me mettre dans un état encore rarement atteint...
J'ai juste "transe-plané" d'un bout à l'autre ce ce thriller !
En résumé,
Fin de la première partie : "C'est quoi ce bordel ????!!!???" Yeux tout ronds ! "Nannnn !!! Pô possible... J'ai mal lu, là !!!! Dites moi que j'ai rien capté, que je me fais des idées, parce que là, c'est juste le truc le plus, je sais même pas comment dire, le truc... nannn??? !!! c'est pas vrai !!!"
Fin de la seconde partie : gloups.... Envie de vomir...
Début de la troisième partie : " oh non......pas çaaaaaaaa !!!! "
Tout le long de la troisième partie : Mon cerveau est réduit en bouillie, mes tripes, j'en parle même pas... "Faites moi entrer dans l'histoire que j'achève quelqu'un !!! J'vous en supplie !"
Du bon, du fort, du intense, du dément, du gerbant !
Inutile de vous dire que ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains !!!
J'ai kiffé, en tout cas ! Et c'est peu de le dire !
Me tarde de rencontrer l'auteure pour lui baver toute mon estime et faire une razzia sur toute sa bibliographie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          698
SMadJ
21 février 2016
★★★★★
★★★★★
"Serre-moi fort" de Claire Favan - La chronique qui trop embrasse bien étreint !
Claire Favan a inventé le premier polar à "free hugs" intempestifs : à chaque fois que tu finis une des 3 parties du livre, tu as envie de la serrer fort dans tes bras. C'est puissant ! Soyez prudents…
Claire Favan, fraîchement signée dans la nouvelle collection "La Bête Noire" de Robert Laffon, revient très inspirée avec son nouveau roman. On sent qu'elle s'est déchirée pour l'écrire, montant l'aiguille du talent dans les aigües de son ampli Marshall. Et là, vous allez voir, il y a grave du larsen.
Elle nous balance un roman impétueux, sauvage, imprévisible, nous prenant par surprise dans les deux premières parties qui finissent chacune par un BANG sonore (le bruit de ton petit coeur qui explose !).
A la lecture, on sent tout le travail, la sueur et l'effort qu'elle y a mis. Plusieurs crans au-dessus de son dernier, "Miettes de Sang", le changement d'éditeur a boosté ses ambitions. Elle remet tout en jeu dans ce livre. Lire "Serre-moi fort" fait l'effet d'une roulette russe, tellement chaque page tournée est chargée d'électricité et d'appréhension.
Lors du salon du livre "Lire C'est Libre" du 30/01/16, Claire nous confiait que l'écriture de ce livre la réveillait la nuit tellement certaines scènes étaient effrayantes à écrire.
Eh bien, elle n'a pas tort ! Certains passages du livre vont dessiner des moues horrifiées sur votre visage, des esquisses de douleur vont plisser vos joues et des escarres vont apparaître sur vos doigts tellement vous allez serrer les pages.
Les personnages sont pour le coup admirablement croqués, que ce soit Nick, l'ado mal aimé ou Adam Gibson, le flic d'élite veuf (encore un, je me répète souvent mais on aime les flics veufs dans le polar français !). Ses personnages vont s'acharner sur votre coeur : la première partie le fendille, la deuxième le brise et la troisième l'explose !
Ce roman est en trois parties donc. Comme vous l'avez compris les deux premières sont énormes. Claire Favan nous balade d'un bout à l'autre de ces deux actes. La troisième est plus convenue. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas réussie. Au contraire, elle est intense, gravit les cimes du plaisir en crescendo, met les nerfs à rude épreuve et ressemble à un jeu d'échecs grandeur nature. Où chacun des protagonistes va poser ses pièces, l'une après l'autre...
Tout ça va mener à un final en apothéose où l'on se rendra compte que finalement , et comme souvent, c'est le besoin et le manque d'amour qui créent des tragédies. Alors pour éviter ça, allez Claire, viens dans mes bras que je te serre fort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
Tostaky61
05 juillet 2016
★★★★★
★★★★★
Cette femme est dangereuse !
Je vous le dis amis lecteurs, Claire Favan n'a rien à faire en liberté.
C'est une tueuse de lecteurs, de la pire espèce. de celles qui vous arrachent les tripes, de celles qui vous nouent l'estomac, de celles qui vous frappent en plein coeur avec une violence inouïe…
Vous ne fermerez pas l'oeil de sitôt après une telle lecture, c'est moi qui vous le dit….
Rien de ce que vous attendez de ce genre de lecture ne se déroule comme vous l'aviez prévu.
Vous demandez quoi à un auteur de Thriller ?
Un sérial killer ? Il y est
Une enquête complexe ? Présente !
Du suspense ? Il y en a
De la violence ? Vous allez être comblés
De l'empathie pour les victimes ? Préparez vos mouchoirs, que dis-je, vos draps…. (les mouchoirs n'y suffiront pas)
Sortez vos anxiolytiques, gardez-les à portée de main.
En vérité, je vous le dis, chers amis lecteurs, ce roman est un chef-d'oeuvre du genre. Quand vous dévorez, comme je viens de le faire, les quelque 368 pages d'un livre, et ce, bien qu'à partir de la deuxième partie, chaque page tournée amène son lot de cris, de souffrances, de larmes, de révoltes, au point que vous envisagez d'abandonner, quand vous le dévorez, disais-je, c'est que l'objectif de l'auteure est atteint. Je m'incline donc devant vous Maître Favan, pour une première rencontre, vous m'avez bluffé.
Mais au fait, l'histoire me direz-vous ?
Lana jeune fille de 17 ans disparaît. Sa famille est dévastée. Son frère doit survivre au milieu du chaos.
Un tueur en série qui sévit dans le secteur est très vite soupçonné.
Vingt ans plus tard un charnier est découvert. 24 corps de jeunes femmes qu'il faudra identifier.
Et le tueur qu'il faut traquer. Adam Gibson, policier qui vient de perdre sa femme des suites d'une longue maladie, se voit confier l'enquête.
Pour les familles comme pour les policiers, la vie peut jouer de bien mauvais tours…. On aimerait que ce ne soit qu'un cauchemar,Hélas !......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          427
gruz
14 février 2016
★★★★★
★★★★★
Comme c'est adorable ! Serre-moi fort, un joli titre fleur bleue et un éditeur qui a le bon goût de sortir le roman au moment de la Saint Valentin.
Sauf que c'est Claire Favan qui pilote cette affaire, la fameuse Claire Favan qui a déjà fait faire quelques cauchemars à ses lecteurs. Une fois de plus, elle va vous tenir fermement entre ses serres tout au long de cette intrigue.
Autant vous le dire de suite, avec ce nouveau thriller, j'ai retrouvé l'intensité que j'avais pu ressentir avec ses deux premiers romans (Le tueur intime et le tueur de l'ombre). Une puissance dans les sensations qui fait la part belle à la psychologie, tout en ne laissant jamais le lecteur reprendre son souffle.
Oui, en terme d'analyse psychologique, Favan atteint ici une sorte d'acmé de son oeuvre. Les personnages dégustent, le lecteur également.
L'intrigue démarre pourtant assez classiquement dans ce drame en trois actes. Mais c'est pour que le liseur relâche ses défenses et se retrouve à étouffer d'un coup. Effet de serre garanti.
La suite de la lecture se fait les dents serrées, en tentant (en vain) d'anticiper le prochain uppercut. Il faut dire que le roman baigne dans une tension et une violence de tous les instants ; une violence physique et psychologique éprouvante mais toujours motivée par l'histoire. Retournements de situation, croche pied, croc-en-jambe, Claire Favan serre le lecteur de près et le tacle quand il ne s'y attend pas.
Impossible de dire quoi que ce soit concernant cette intrigue, à part qu'elle se déroule toujours aux États-Unis et qu'on y parle de tueur en série. Ça vous fait une belle jambe.
L'autre intérêt du roman est cette manière de mettre au centre du jeu la douleur des familles, sans pour autant tomber dans le voyeurisme. C'est toujours avec cette volonté d'analyser les ressorts psychologiques que l'auteure développe cette thématique. J'aimerais parfois qu'elle prenne un peu plus de temps et de pages pour développer ce type d'ambiance.
Claire Favan, serre la vis et va toujours à l'essentiel, sans jamais se perdre en chemin. Un style serré où chaque idée a sa bonne place. Elle tisse sa toile et y dispose ses personnages, englués dans leurs problèmes, au point qu'on a le coeur serré une fois la dernière page tournée. Parce que le final n'est pas qu'une banale conclusion de thriller. Elle prend littéralement aux tripes.
(Attention, page culturelle). Comme disait Diderot : ‘On serre toujours contre son sein celui qu'on aime et l'art d'écrire n'est que l'art d'allonger les bras ». Ce roman en est la preuve, il faudrait juste serrer un peu moins fort, pour qu'on arrive à respirer un peu en attendant avec impatience le prochain roman de l'auteure.
Serrez les rangs, il est là le nouveau Favan !
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
Citations & extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
AlmariaAlmaria14 mars 2017
Que dire ? Qu'à la fin du livre, j'y croyais pas ? Une claque.
Sombre, violent, glauque et sans espoir. Un livre fort. Avec des personnages complexe et avec une vraie densité.
Cette auteur est un maitre dans l'art du polar, de la noirceur.
Je regarderai ces autres livres, quand j'aurai digérée la fin de celui-là.
Commenter  J’apprécie          00
stokelystokely21 février 2016
Au bout de trois jours, il n'y a plus rien dans le frigo et je n'en peux plus de ce silence à couper au couteau qui règne désormais à la maison. Je pars faire quelques courses. Tout vaut mieux que de croiser leurs regards vides et le désespoir qui creuse leur visage un peu plus chaque seconde. (p17)
Commenter  J’apprécie          200
BlackKatBlackKat09 mars 2016
Pour la première fois de ma vie, tous les regards sont braqués sur moi. Les gens ont soudain réalisé que j'existe, que je fais aussi partie de la famille de Lana. (...)
Je ne suis pas assez stupide pour croire que je les intéresse vraiment. Je les sens juste inquiets. (...)
Ma soeur et ses amis ont dix-sept ans. Même à leur âge, la mort est encore un concept abstrait. Un truc qui concerne les vieux et les malchanceux, certainement pas une des leurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui15 février 2016
La peur a toujours des effets curieux sur lui. Il redevient ce jeune garçon effacé et vide qui doit absolument combler ses manques grâce à l'attention d'une personne du sexe opposé. Et c'est là qu'il est contraint de jouer les équilibristes entre trouver une fille gentille qui rassasie son besoin à court terme et éviter de croiser le chemin d'une Lana bis qui éveille sa part sombre et qu'il devra tuer à un moment ou à un autre.
D'ordinaire, le stress et le manque de présence féminine le conduisent immanquablement à un passage à l'acte. Or, il ne peut pas prendre de risque en ce moment, parce qu'il n'a plus de planque pour cacher ses trophées, plus de corps à observer pour apaiser ses pulsions, plus de zone tampon pour décharger la pression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ValettesangpagesValettesangpages25 juin 2016
- Où est ta soeur ?
Ma mère s'engouffre dans ma chambre alors que je feuillette sur mon lit une revue porno. Je sursaute avant de la planquer sous mon oreiller avec l'air coupable d'un adolescent pris en flagrant délit.
Ce que je suis en fait. J'ai quinze ans, quelques boutons d'acné, trois poils qui se battent en duel sur le menton, un corps que j'aimerai un peu plus charpenté, mais qui reste celui d'un gamin pour le moment.
- Tu as entendu, Nick ? Sais-tu où est Lana ?
Dans 99,9 % des familles, la réponse à cette question est simple: aux toilettes, devant la télé, chez sa copine Lisa, à la bibliothèque...
Et puis il y a ce petit 0,1 % qui vient gripper la machine.
- Aucune idée maman.
- Elle ne t'a pas parlé de ses projets ?
- Non.
Pourquoi l'aurait-elle fait ? Est-ce qu'une déesse s'abaisserait à communiquer avec un cafard ? Je lève les yeux au ciel devant pareille aberration. Ma mère qui d'ordinaire est plutôt une femme pleine de maîtrise, se tord les mains avec nervosité.
- Je suis très inquiète, je ne sais pas où elle est.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
999 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .