AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Constance de Saint-Mont (Traducteur)
ISBN : 2081221314
Éditeur : Flammarion (2009)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 100 notes)
Résumé :
L'un des auteurs les plus célèbres et controversés des États-Unis nous livre ici son premier roman : une chronique audacieuse du Los Angeles contemporain. Des dizaines de personnages défilent sous les yeux du lecteur - certains ne font qu'une unique apparition - tandis que James Frey s'attache à narrer les vies dramatiques d'une poignée d'âmes perdues de Los Angeles : une jeune Latino-Américaine brillante et ambitieuse qui voit s'écrouler ses espérances dans un mom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
letitbe
letitbe03 juin 2012
  • Livres 4.00/5
Comment définir Los Angeles? Miroir aux alouettes? Enfer? Paradis? Toile d'araignée capturant des proies? Univers impitoyable?
C'est un peu tout cela à la fois pour le lecteur et ce ne peut être qu'un de ces aspects en fonction de la classe sociale à laquelle on appartient.
James Frey alterne habilement histoires romancées et faits réels.
Plusieurs univers cohabitent sans jamais se fréquenter. Il y a le SDF accro au chablis, la fille d'émigrés mexicains qui connaît des déconvenues, la star qui cache son homosexualité, ce jeune couple qui veut échapper à l'enfer familial et puis tant d'autres personnages dont le sort est lié à cette ville.
C'est un livre captivant car on suit avec intérêt les destins des protagonistes et on y apprend également bcp de choses sur les composantes économiques, sociologiques et historiques de cette ville.
C'est la face cachée du rêve américain et c'est édifiant.
Commenter  J’apprécie          120
Titania
Titania18 octobre 2014
  • Livres 5.00/5
Lorsqu'on referme ce livre on revient d'un voyage. on a découvert LA et aussi l'univers très particulier d'un auteur qui casse les codes et nous embarque dans son monde. Un subtil dosage entre des parties romancées qui évoquent le destin difficile des enfants de LA qui luttent pour leur survie dans cette ville tentaculaire, cloisonnée en communautés, et des passages d'essais et de listes où James Frey s'implique comme historien de la cité et commentateur politique de la société californienne très clivée. Une galerie de personnages attachants : les petits jeunes qui veulent vivre le rêve américain, le clochard de Venice Beach, la femme de ménage latino, le couple de comédiens pitoyable.... un regard critique féroce sur la société américaine. A lire tout simplement.
Commenter  J’apprécie          120
Gwordia
Gwordia12 juin 2012
  • Livres 5.00/5
Avec le dernier testament de Ben Zion Avrohom, James Frey avait marqué mon esprit de sa plume corrosive et subversive. Je ne pouvais pas n'en pas lire un autre. Mon choix s'est porté sur celui-ci après de chaudes recommandations.
Pfiou ! Une fois de plus, ça décoiffe. Contrairement au Bûcher des vanités de Tom Wolfe qui se veut la bible romanesque new yorkaise alors que c'est juste boring, L.A. Story est l'essence même de la cité des anges, bien loin des clichés à la Beverly Hills & Cie. C'est trash, désenchanté, violent et dégradant derrière les paillettes et ça sonne juste. Frey nous décrit ici le cauchemar américain par le prisme de losers magnifiques et renforce le choc entre le rêve et la réalité en intercalant des chapitres retraçant l'histoire de la ville tant convoitée où se glissent des statistiques à faire froid dans le dos.
C'est captivant, édifiant et ça remet les idées en place. Et un page turner de plus, un !
James Frey rentre définitivement dans mon top ten des auteurs américains incontournables au sens incomparable de la narration.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Camilleetc
Camilleetc20 mai 2016
  • Livres 3.00/5
L.A Story est un roman divertissant, qu'on lit sans prise de tête, allongé confortablement dans son canapé, à la terrasse d'un café ou dans son jardin à la campagne.
Une jolie bouffée d'oxygène dans nos villes polluées !
L'histoire:
L.A Story c'est l'histoire de Vilain Joe, de Maddie et Dylan, d'Amberton et Casey, d'Esperanza... L'histoire de leurs amours, leurs joies, leurs peines: l'histoire de leurs vies ...
L.A Story c'est l'histoire de ces destins qui se croisent, s'emmêlent, se dénouent au gré des saisons hollywoodiennes.
On embarque pour 700 pages au coeur du quotidien de ces différents personnages qui veulent vivre le (disons plutôt LEUR) rêve américain ! Chacun à leur tour ils se heurtent à des difficultés qui leur sont propres, des obstacles à surmonter parfois compliqués et tout ne finira pas toujours comme ils l'auraient voulu...
Qui réussira? qui n'attendra pas l'objectif qu'ils s'étaient fixés ? Los Angeles promet parfois plus qu'elle ne peut offrir : )
Mon avis:
C'est un chouette livre qui se lit facilement.
Il faut passer les 10 premières pages, adhérer à l'écriture un peu spéciale de James Frey (ou à sa traduction?) passer au dessus des looooongues phrases et du peu de ponctuation pour savourer ce roman !
Une fois cette surprise oubliée, on découvre des personnages hauts en couleur dans une ville aux milles facettes.
Egocentriques, travailleurs, fleur bleue, passionnés: avec leurs défauts; leurs passés, on s'attache très vite à tous ces destins.
Petit plus, l'auteur a ajouté des interludes entre chaque chapitre.
Il y raconte l'histoire de Los Angeles ainsi que "les faits amusant de la ville": cerise sur le gâteau de ce beau roman.
Par le biais de ces interludes, on découvre fur et à mesure du roman, l'histoire de la ville, sa construction, les obstacles rencontrés, ses habitants, ses communautés qui font et défont cette belle ville.
Après lecture de ce livre, que ceux qui n'ont pas envie de découvrir cette ville me le disent : )
(n'hésitez pas à partager vos avis sur ce livre sur mon blog http://camilleetc.blogspot.fr)
Lien : http://camilleetc.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marguerite87
Marguerite8728 septembre 2011
  • Livres 4.00/5
Ce livre a été lu tout juste en revenant de mon voyage en Californie. le lire a été un moyen de prolonger mon passage dans la capitale du cinéma. Je ne suis pas certaine que j'aurais autant apprécié ma lecture si je n'en revenais pas justement mais, dans mon cas, ce n'est pas loin d'un coup de coeur.
James Frey a un style très spécial, il faut le mentionner. Sa manie de ne (presque) pas mettre de virgules m'a un peu déboussolée au début. Après, on s'y habitue quand même. Après quelques pages, on porte toute notre attention sur cette panoplie de personnages très différents les uns des autres mais qui recherchent tous la même chose : améliorer sa situation et être heureux. Les personnages principaux étaient très intéressants. Cependant, quand Frey s'acharnait, sur 5-6 pages, à raconter la vie de certains personnages qu'on ne revoit plus après, je m'ennuyais un peu. Curieuse, j'allais toujours voir quelques pages plus loin pour trouver un chapitre qui débutait par Vieux Joe, Amberton, Esperanza, Dylan ou Maddie. Et là j'avais hâte.
L'auteur a choisi d'ajouter à ses récits plusieurs informations sur L.A. On voit qu'il se passionne pour cette ville autant qu'on a l'impression à certains moments qu'il la déteste. Les informations étaient généralement bien mais quelques passages comme celui sur les autoroutes était beaucoup trop long pour moi.
Au final, une très bonne lecture pour qui s'intéresse déjà à la ville de Los Angeles. Pour les autres, je suis moins certaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GwordiaGwordia12 juin 2012
Il y a approximativement 1 200 000 étudiants dans le comté de Los Angeles. Huit pour cent sont noirs, vingt pour cent latinos, treize pour cent asiatiques, douze pour cent viennent de l'étranger. Quarante-cinq pour cent de ceux qui entrent à l'université en sortent avec un diplôme. Les établissements les plus importants sont l'université de Californie à Los Angeles, avec 37 000 étudiants, et l'université d'Etat de Californie à Long Beach avec 31 000 étudiants. Le Hebrew College Union en possède 57, la Rand School of Policy en à 60. L'une d'entre elles à un budget annuel de 800 000 dollars. Une autre un budget de 1 milliard 700 millions. Il y a dix facultés de droit à Los Angeles, deux facultés de médecine, deux facultés de chirurgie dentaire, et treize séminaires. Cinquante-six universités délivrent des diplômes de professeurs, deux des diplômes d'astrophysique théorique avancée. Au total, les départements couvrent plus de six cents sujets, dont la production de sirop d'érable, la musicologie homosexuelle, le nazisme, la danse du Péloponnèse, le phallus, le terrorisme non violent, la psychologie solaire, la thérapie des rêves brisés ainsi que la conception et la production des séries télé.

Une fois leurs études terminées, s'ils les terminent, certains étudiants retournent dans les cinquante Etats et cent quatre-vingt-dix pays d'où ils sont venus. Mais soixante pour cent d'entre eux restent à Los Angeles. Ils travaillent dans tous les métiers possibles, dans tous les domaines, bien que moins de trois pour cent de tous les étudiants diplômés de toutes les universités de Los Angeles travaillent dans leur domaine spécifique. Ils rejoignent une force de travail de sept millions d'autres diplômés, la deuxième force de travail de diplômés du troisième cycle au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
TitaniaTitania02 novembre 2014
Un échantillon des clients de Larry un jour habituel:
Angelo. 18 ans. Achète une carabine 30.30. Achète aussi une lunette.
Terrance. 21 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Gregory. 22 ans. Achète un revolver. 357 magnum.
Aneesa. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Javier. 21 ans. Achète un pistolet Luger Parabelum 9 mm.
Quanda. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Califormie.
Jason. 21 ans. Achète un pistolet Beretta semi-automatique 9 mm.
Leon. 19 ans. Achète une carabine. 30-06.
John. 24 ans. Achète un pistolet Smith & Wesson calibre .38.
Eric. 26 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Lisa. 21 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Tony. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Californie.
William. 21 ans. Achète un pistolet semi-automatique 9 mm.
Troy. 21 ans. Achète un Remington Derringer.
Andrew. 21 ans. Achète un pistolet semi-automatique Desert Eagle calibre.50.
Clay. 21 ans. Achète un pistolet Browning semi-automatique 9 mm.
Tito. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AK-47 autorisé en Californie.
Tom 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR15-M4 Flat Top autorisé en Californie.
Carrie. 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 Bushmaster autorisé en Californie.
Jean. 22 ans. Achète un revolver.357 Magnum.
Terry. 20 ans. Achète un fusil d'assaut AK 47 autorisé en Californie.
Philipp. 20 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Gus. 22 ans. Achète un pistolet Beretta semi-automatique 9 mm.
Stanley. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AK 47 autorisé en Californie.
Ann. 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Californie.
Alex. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Doug. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Daniel. 22 ans. Achète un revolver .357 magnum.
Peter. 22 ans. Achète un pistolet semi-automatique Desert Eagle calibre . 50 et un fusil d'assaut AK-47 autorisé en Californie.
Carl. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 Bushmaster autorisé en Californie
(P. 49 et 50)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          69
michel.carlier15michel.carlier1509 juin 2013
Casey voit deux rivales qui parlent ensemble (elle prie régulièrement pour que l'une ou toutes les deux soient frappées par la foudre ) elle vient leur dire bonjour fait quelques photos avec elles , on dirait que ce sont les meilleures amies du monde ( à défaut de foudre , peut-être un accident de voiture ) .
Amberton voit une star de films d'action , ils se serrent la main , et ils se la serrent comme des putains de mecs , rient à leurs blagues respectives se complimentent sur leurs costumes parlent de boire une bière ensemble , tous deux marmonnent espèce de trou du cul dans leur barbe en se quittant . Ils voient des producteurs des agents des scénaristes d'autres acteurs et actrices des directeurs de studio des magnats . En dépit du fait que beaucoup de ces gens se méprisent , on dirait qu'ils sont tous amoureux les uns des autres , profondément , véritablement et follement amoureux . Baiser sur la joue , tape dans le dos , serre-moi dans tes bras mon pote , faisons une photo . Et puis , s'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît , va tout droit aux chiottes te faire foutre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
letitbeletitbe03 juin 2012
Il découvrit la façade de la gloire, que les gens vivent derrière la façade ne sont pas différents des autres, que certains sont bons honnêtes relativement normaux, que d'autres abusent de leurs privilèges, abusent des dons dont la société les gratifient, traitent ceux qu'ils jugent inférieurs comme s'ils étaient moins qu'humains.
Commenter  J’apprécie          40
letitbeletitbe03 juin 2012
En 1997, après le lobbying intense de la part des industries automobiles et du pétrole, le Congrès réduit les fonds destinés à la Régie métropolitaine des transports de Los Angeles pour développer la constructions du métro.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Frey (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Frey

Endgame : l'Appel de James Frey, interview Fnac
Retrouvez Endgame : l'Appel sur Fnac.com : http://livre.fnac.com/a7681502/James-Frey-L-appel L'univers de James Frey sur Fnac.com : http://recherche.fnac.com/ia777697/James-Frey L'interview...
autres livres classés : los angelesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre
. .