Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Sophie Aslanides (Traducteur)

ISBN : 2351780256
Éditeur : Gallmeister (2009)


Note moyenne : 3.96/5 (sur 195 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Craig Johnson a exercé des métiers aussi divers qu'officier de police, professeur d'Université, cow-boy, charpentier et pêcheur professionnel. Il est également l'auteur de la série Walt Longmire, qui compte cinq titres à ce jour, et possède un ranch sur les contreforts ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (57)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par caro64, le 21 janvier 2011

    caro64
    Cody Pritchard est retrouvé mort en pleine nature, près de la réserve cheyenne. Nombreuses sont les personnes à détester le jeune homme après qu'il a abusé de Melissa Little Bird. Surtout depuis qu'un jury composé de blancs lui a permis de retrouver sa liberté malgré le viol de la jeune indienne. Un accident de chasse ? Une vengeance ? C'est ce que l'enquête devra révéler. Celle-ci est conduite par celui qui représente la loi sur le comté d'Absaroka : l'atypique shérif Walt Longmire, qui n'attendait plus que la retraite après un quart de siècle de bons et loyaux services.
    L'intrigue est assez classique mais captivante, Craig Johnson distillant indices contradictoires et rebondissements de manière à ne pas laisser d'autre choix au lecteur que de poursuivre jusqu'à un dénouement émouvant et inattendu.
    La réussite de ce polar vient surtout du réel talent d'écriture de l'auteur. Les personnages – qu'ils aient d'ailleurs un rôle important ou non – sont exceptionnels. En tête de ce casting figurent Walt Longmire, un shérif de 118 kg se laissant aller depuis la mort de sa femme ; Henry Standing Bear, son ami indien gérant de bar ; Vic, sa collègue au caractère bien trempé, et tous les autres… L'humour est également très présent, particulièrement dans des dialogues parfois à mourir de rire.
    Enfin, Craig Johnson n'a pas son pareil pour nous faire aimer sa région, le Wyoming. Les Big Horn Mountains, la réserve indienne, jusqu'aux méditations de Walt devant le vol des oies sauvages : les descriptions de la nature sont sublimes et teintées de poésie.
    Little Bird est une véritable réussite qui ne donne qu'une seule envie : retrouver rapidement Walt, Henry, Vic et les autres pour de nouvelles aventures dans les grands espaces du Wyoming.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par myrtille81, le 10 août 2012

    myrtille81
    Cody Pritchard est retrouvé mort et tout semble indiquer un accident de chasse. Mais Cody Pritchard a été condamné deux ans auparavant pour le viol d'une jeune fille indienne, avec trois de ses amis. Les deux affaires seraient-elles liées ? Ce sera au shérif Longmire de le découvrir, avec l'aide de son ami cheyenne Henry Standing-Bear.
    Little Bird est le premier opus des enquêtes du shérif Longmire, et également le premier roman de Craig Johnson. Et c'est une vrai réussite. Inconditionnels du "page-turner" et thrillers efficaces, ce livre n'est pas fait pour vous.
    Non, ici rien n'est pressé. L'auteur prends le temps de parler de sa terre avec de magnifiques descriptions des montagnes du Wyoming, prends le temps également de nous causer de la vie des Cheyennes qui ont marqué cette terre et vivent aujourd'hui sur une réserve. Ces montagnes et leur histoire ont une place entière dans ce récit emprunt des croyances et de la culture amérindienne. On y apprends aussi beaucoup sur la relation entre les Indiens et les Blancs, mais de façon très subtile, sans jugement ni morale.
    Les personnages, comme dans toute bonne série policière, sont bien campés et ont leurs particularités. Walt Longmire, shérif de presque 120kg, un veuf qui a du mal à sortir de sa déprime et à refaire sa vie sentimentale. Son adjointe Vic, fraîchement débarquée de la grande ville de Philadelphie qui a du mal à se faire à la mentalité de l'Ouest et qui a des problèmes de couple. Et enfin l'ami de Walt, Henry Standing Bear qui vit sur la réserve et avec qui le shérif Longmire entretien une relation quelque peu ambivalente faite de franche amitié et de défiance. Plus toute une galerie de personnages secondaire au fort caractère, qui, j'espère vont prendre de plus en plus de place dans les prochains volumes.
    Enfin, .l'écriture est très belle, avec en plus quelques références littéraires. Que demander de plus ! Surtout si je vous dit qu'il y a de l'humour...un humour fin et pince-sans-rire que j'aime beaucoup.

    Lien : http://mumuzbooks.blogspot.fr/2012/08/little-bird-craig-johnson_10.h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Moan, le 21 juillet 2013

    Moan
    Walt Longmire est un shérif du comté d'Absaroka dans le Wyoming. La cinquantaine, un peu bedonnant, buvant beaucoup, il habite une maison dont il ne s'occupe pas depuis la mort de sa femme , il y a quelques années.
    Heureusement , son ami d'enfance Henry Standing Bear qui vit dans la réserve cheyenne, est là pour prendre soin de lui.
    Son amitié va être mise à l'épreuve. le corps de Cody Pritchard vient d'être découvert près de la Réserve. Une vengeance? Deux ans plus tôt, la nièce d'Henry a été violée par quatre adolescents dont Cody!
    Voilà un livre que j'ai lu avec beaucoup de plaisir. Je vais continuer à suivre les aventures de Walt Longmire!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par CHATPITRE, le 13 janvier 2014

    CHATPITRE
    Walt Longmire est shérif dans le wyoming, il finit tranquillement sa carrière entre les plaintes pour tapage nocturne et les conduite en état d'ivresse, quand un meurtre est commis près d'une réserve Cheyenne.
    Ce n'est pas n'importe quel cadavre qui est retrouvé, c'est celui d'un jeune blanc condamné avec sursis pour le viol d'une jeune indienne.
    Little bird de Craig Johnson mélange l'humour et le tragique, et nous envoie sur de fausses pistes à la recherche de l'assassin.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par le-mange-livres, le 08 avril 2014

    le-mange-livres
    Si, si, j'ai fini par émerger de mes monceaux de copies. Et j'ai même eu le temps de lire un peu, c'est dire si je retrouve goût à la vie. Mais j'ai au moins 25 billets de retard ... Alors autant attaquer tout de suite avec ce vrai coup de coeur, conseillé par une copine - chez qui j'ai tout récemment découvert des goûts littéraires franchement convergents avec les miens !
    "Des nuages couronnaient les montagnes dont les parois enneigées réfléchissaient le soleil d'un jaune acide dans un des couchers de soleil les plus magnifiques et pervers que j'ai jamais vus. Les cumulus étaient pommelés comme l'arrière-train d'un poulain appaloosa, et la beauté du paysage m'étreignit la gorge. le vent agitait les branches nues des peupliers de Virginie et berçait les plus longues, l'herbe et la sauge frissonnaient au ras du sol."
    Ah, le Wyoming (si vous aimez, vous êtes servis chez Gallmeister), ses grands espaces, ses couchers de soleil chatoyants, ses tempêtes de neige, ses Indiens. Dans le comté (fictif) d'Absaroka, le shérif en fin de course, Walt Longmire, domine son monde avec bienveillance et efficacité : ses adjoints Ferg et Vic, Lucian l'ancien shérif sur le retour, la délicieuse secrétaire Ruby, ou le boulet Turk. Mais Walt, un peu fatigué, navigue entre la dépression et les attentions de son loyal ami indien, Henry. La vie de la petite ville est bousculée par le meurtre de Cody Pritchard, l'un des quatre coupables adolescents du viol en réunion de Melissa Little Bird, une jeune Indienne de la réserve. Et il semblerait bien que l'assassin ne soit pas prêt de s'arrêter avant d'avoir pleinement exercé sa vengeance. Une afaire qui s'annonce d'autant plus ardue qu'elle ravive les tensions entre communautés et que l'hiver menaçant approche à grands pas.
    Little Bird séduit indéniablement. Il y a d'abord le Wyoming et l'espace, presque un personnage à lui tout seul, omniprésent et envahissant, dictant ses contraintes, son isolement et sa distance, forgeant des caractères d'acier trempé. Il y a ensuite les gens : Craig Johnson travaille en humaniste, dessinant ses personnages tout en tendresse : les réparties cinglantes d'Henry, l'humour désabusé de Walt, ou la gouaille rageuse de Victoria finissent par attacher irrémédiablement le lecteur. Il y a pour finir cet incroyable talent de raconteur d'histoires, cette fluidité dans la narration et cette sensualité dans l'écriture, qui font du coup d'essai de Johnson un coup de maître.
    Bref, c'est grandiose, et j'ai déjà commencé la suite, Le camp des morts. En fait, je l'avais commencé en premier et ... enfin, ne faites pas comme moi : lisez dans l'ordre (c'est pourtant pas compliqué).

    Lien : http://le-mange-livres.blogspot.fr/2014/04/little-bird-craig-johnson..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          6 13         Page de la critique

> voir toutes (40)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par caro64, le 21 janvier 2011

    Je regardai les traînées de nuages reflétées par la lune. Il avait l’air de faire froid dans la montagne. Nous étions dans la cinquième année d’un cycle de sécheresse et les ranchers se réjouiraient de voir l’humidité s’accumuler là-haut. Au printemps, l’eau porteuse de vie descendrait le long des précipices, faisant pousser l’herbe, nourrissant les vaches, pour qu’on ait des hamburgers et que le shérif soit payé. C’était dans l’ordre naturel des choses, ou du moins, c’était ce que les ranchers me disaient et me répétaient.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Arakasi, le 07 février 2014

    Deux sections avaient ma préférence dans le journal : Votre Correspondant Permanent, sur la page de l'éditorial, et La Rafle, qui était la contribution de Ruby au quatrième pouvoir. La journal des communications radio y était transcrit et commenté par des rapports de police dans un style assez surréaliste. Il en résultait des phrases d'une profondeur remarquable, comme : "Un cochon a été repéré sur Crow Street, un agent dépêché sur place. Aucun cochon n'a été trouvé." Cette rubrique me procurait mon petit moment zen quotidien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par Moan, le 21 juillet 2013

    - Ce sont les plumes de hibou qui sont signe de mort, les messagères de l'autre monde.La plume d'aigle est un signe de vie, elle renvoie à toutes les activités des vivants: faire la pluie, planter et récolter dans les champs, pêcher en abondance, protéger les maisons et guérir les maladies. Elle est considérée comme le souffle de la vie, incarnant le pouvoir et l'esprit de l'oiseau dont elle était autrefois un élément vivant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par tamara29, le 21 février 2014

    J'ai tendu la main et caressé la grosse tête du chien ; il a levé les yeux vers moi. Il avait le regard triste ; c'était comme s'il en avait assez, lui aussi. Alors que je le caressais, il s'est appuyé contre ma jambe. C'était vraiment une grosse brute, presque aussi large d'épaules que moi. Son poil était frisé sur le dos, avec toutes sortes de bouclettes et d'épis roux. On aurait dit un vilain postiche.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par caro64, le 21 janvier 2011

    Les moutons s’en étaient donné à cœur joie. La veste orange était déchirée à l’endroit où ils avaient essayé de la bouffer, les manches de sa chemise de flanelle étaient en loques, et même ses bottes donnaient l’impression d’avoir été grignotées. Ils avaient dormis couchés sur lui, récupérant les dernières parcelles d’énergie de feu Cody Pritchard à mesure que son corps refroidissait. Enfin, au grand dam des types du labo, ils avaient chié sur le cadavre.
    Je tendis le bras vers les moutons au pied de la colline.
    - J’imagine que tu va vouloir interroger les témoins.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

> voir toutes (11)

Videos de Craig Johnson

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Craig Johnson

Craig Johnson - Molosses .
Craig Johnson vous présente son ouvrage "Molosses" aux éditions Gallmeister. Traduit de l'américain par Sophie Aslanides. http://www.mollat.com/livres/johnson-craig-Molosses-9782351780732.html Notes de Musique : Mittimus/Live at WFMU on Irene Trudel's show 6_8_2008/01 Western States. Free Music Archive.








Sur Amazon
à partir de :
22,70 € (neuf)
9,72 € (occasion)

   

Faire découvrir Little Bird par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (330)

> voir plus

Quiz