Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Gilles Bergal (Traducteur)

ISBN : 2811200959
Éditeur : Milady (2009)


Note moyenne : 3.18/5 (sur 28 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Un coin sympa. Oui, ce lac bordé de pins aurait pu être un coin sympa pour des vacances. Idyllique, même. Becky et Monty sont venus s’y réfugier pour tenter de rebâtir leur couple et d’oublier l’horreur de ce viol dont Becky a été victime sous les yeux de son mari. Un m... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (7)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par nataly, le 11 janvier 2013

    nataly

    Contrairement à ce que dit le résumé, le mari de Becky n'est pas présent lorsqu'elle se fait violer, mais s'en veut de ne pas avoir pu la sauver de cet acte par son absence. Cela est important à préciser car leurs rapports par la suite en découlent.

    « Les enfants du rasoir » est un roman que l'on peut considérer à mi-chemin entre le thriller avec la violence d'adolescents, et le roman horrifique avec une possession diabolique. Et il n'est pas à poser entre toutes les mains de par les descriptions qui s'y trouvent. En effet on y trouve son lot de scène trash : meurtres gratuits, sang, tortures, viols, menés par une bande d'adolescents désaxés que l'on suit dans leur Chevrolet noire. Cette bande d'adolescents ne connait aucunes limites dans leur besoin d'assouvir leurs fantasmes. Ils sont dépravés et s'entrainent mutuellement dans leurs côtés pervers. Ils ne semblent connaitre aucune peur, aucune limite, c'est ce qui les rend d'autant plus dangereux.

    Face à eux deux victimes principales Becky et son mari, qui ne cherchent qu'à survivre suite au viol de Becky, et qui tentent de renouer au sein de leur couple malgré les séquelles morales ; et des victimes de hasard. Becky a énormément de mal à s'en remettre et pense même devenir folle car elle commence à avoir des prémonitions. Quant à son mari il s'est toujours senti inférieur de par son vécu passé, et tente de sauver son couple en tentant de surmonter lui-même son caractère calme pour prouver sa valeur à sa femme.

    Joe R lansdale mène son récit avec un rythme soutenu, imagé, sans aucun temps mort, et nous offre même un flash-back pour nous amener jusqu'au commencement de cette folie adolescente. Son roman se lit dans l'angoisse, la frayeur, la compassion pour les victimes ; et il est aussi dérangeant, glauque, surprenant. C'est une histoire sanglante à ne pas mettre entre toutes les mains.

    En lisant ce roman on ne peut s'empêcher de penser à des références cinématographiques telles que « Funny games US » ou « Ils » dans lesquels des adolescents agissent aussi avec barbarie.

    Ce fut pour moi une lecture surprenante jusqu'à la fin avec un dénouement explosif.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par fleurdusoleil, le 25 juin 2011

    fleurdusoleil
    Avant de commencer, je souhaiterais rectifier une erreur dans le résumé éditeur. Il y est écrit que Monty assiste impuissant au viol de son épouse. En aucun cas ! Il se trouve à des kilomètres de là, ce fameux soir. Par contre, sa personnalité est décrite par ses souvenirs d'enfance. C'était un enfant lâche et trouillard. Et il pense être devenu un homme sans grande force de caractère. Voilà, je pense que tout est remis en ordre.
    Comme toutes les histoires horrifiques, Les enfants du rasoir a son lot de "trash". Et c'est peu de le dire. Vous voulez du sang, du sexe dépravé, des meutres, de la torture..., suivez la chevrolet noire 1966. Elle vous entrainera au bout de l'horreur. Dans son sillage, elle ne laisse que mort et désolation. Tel un cavalier de l'apocalypse, elle détruit tout sur son passage.
    Ce roman n'a pour but que de divertir, un public averti bien entendu. Son histoire est un classique du genre. Prenez une bande d'adolescents désaxés, quelques adultes victimisés, un coin tranquille et reculé de la ville, et une soif de vengeance immense, ajoutez y quelques flingues et armes blanches, et vous aurez un moment d'horreur garanti ! L'auteur y rajoute un soupçon de fantastique ( très peu développé, je vous l'accorde ), des prémonitions et une entité démoniaque qui donnent une impression plus légère à ce récit très sombre.
    Certes, certains passages sont vraiment insoutenables, comme les descriptions de viol ou les tortures affligées aux victimes, mais lorsque l'on ouvre ce genre d'ouvrages, il ne faut pas s'attendre à voir apparaitre la fée clochette, non ? On entre dans l'horreur en connaissance de cause...
    Le style de Joe R. Lansdale, simple et direct, est bien présent dans ce livre. Comme à son habitude, il ne fait pas de détours inutiles, et entre sans complexe dans le vif du du sujet. Il choque, il secoue, il dérange, quel plaisir !
    Les pages se tournent, l'histoire se déroule, et même si nous savons où les mots nous mènent, on est fébrile, on a peur, on tremble à l'instant où le drame est proche.
    Ce roman m'a fait pensé à "Ils" ( film qui m'a glacé les sangs !!! ).
    En bref, ce roman se lit très rapidement. L'histoire et dynamique et sanglante pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. Nul besoin de réflexion, ni de prise de tête, on suit simplement la chevauchée sanglante d'une bande de jeunes complètement cinglés...
    ATTENTION : ÂME SENSIBLE S'ABSTENIR

    Lien : http://lacaveauxlivres.blogspot.com/2011/06/les-enfants-du-rasoir-jo..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par Tristhenya, le 24 février 2014

    Tristhenya
    Bon alors je vous annonce la couleur tout de suite, ce roman ne m'a absolument pas plu ! Une histoire beaucoup trop tirée en longueur, un intrigue pas très recherchée, pour laquelle on se doute dès le départ de la finalité et des personnages mal construits et ennuyants à mourir, bref une énorme déception !
    Ce livre est tout simplement un étalage de violences gratuites ! En même temps vous me direz peut-être que c'est normal puisqu'il s'agit d'un roman d'horreur… Et sur ce fait, je suis bien d'accord avec vous, mais la vraiment c'est trop…
    De plus, cette violence gratuite n'est pas seulement envers les humains, mais envers les animaux aussi et en particulier les chats dont il y à un passage particulièrement dégueulasse ! C'est le genre de chose que je n'aime pas, mail alors pas du tout ! Sinon pour le reste, c'est torture et viol et folie meurtrière à volonté…
    Donc, vous l'aurez compris, je ne vous le conseille pas. Sauf si vous souhaitez vous faire votre propre opinion à son sujet bien entendu ;-)
    /*\ Rendez-vous sur mon blog pour découvrir mes autres chroniques ^^ /*\

    Lien : http://lecotesombre.blogspot.be/2014/01/les-enfants-du-rasoir-de-joe..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lauura, le 18 mai 2011

    Lauura
    Un roman plus que violent, qui met al à l'aise .. Cependant, j'ai vraiment aimé l'histoire, bien qu'elle soit d'une cruauté sans nom.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par MarcBibliotheca, le 13 octobre 2009

    MarcBibliotheca
    Becky et Monty, un couple bourgeois à la base sans histoires, voient leur vie bouleversée par un viol, commis par le jeune délinquant Clyde. Ce dernier se fera arrêter par la suite avant de se suicider dans sa cellule. Mais Becky subit encore le traumatisme de son agression, et sa vie de couple est devenue infernale. De plus elle souffre de cauchemars qu'elle croit être prémonitoires. Monty tente d'être compréhensible, mais à partir d'un moment il n'en peut plus. Dans un dernier espoir de sauver leur couple, Becky et Monty décident de passer un weekend ensemble à la campagne, loin de tout, afin de pouvoir se reconstruire...
    ...
    Suite : Cliquez sur le lien ci-dessous !!!

    Lien : http://bibliotheca.skynetblogs.be/post/7360975/les-enfants-du-rasoir..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par la_fleur_des_mots, le 02 octobre 2013

    Le Dieu du Rasoir était grand, noir, pas de race noire, mais noir, avec des yeux lumineux comme des étoiles explosant et des dents comme trente-deux épingles de cravate en argent poli. Il portait un chapeau claque autour duquel une bande brillante composée de lames de rasoir chromées scintillait.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
5,80 € (neuf)
1,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Les enfants du rasoir par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (69)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz