Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070612414
Éditeur : Gallimard (2007)


Note moyenne : 4.34/5 (sur 4908 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley?
> voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (143)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par facteur84, le 31 mai 2010

    facteur84
    Enfin ! Enfin l'avant dernier opus de l'histoire de Harry Potter. Tout ce travail de lecture passionnée que j'ai entreprit en lisant tous les livres depuis que les films m'avaient viscéralement attiré vers ce monde qu'a créé Madame Rowling.
    Ce tome que j'attendais particulièrement depuis que j'avais vu le film et dont j'étais persuadé qu'il y manquait certains petits truc du livre.
    C'est en partit vrai puisqu'un film ne peut jamais rassembler tout le contenu d'un livre. Mais mis à part les souvenirs et le passé de Lord Voldemort tout les éléments essentiels y sont pratiquement.
    Un nouvel opus que j'ai dévoré du début à la fin. Enfin le retour aux sources de l'écriture pour l'auteur. Car comme je l'avais fait comprendre dans ma critique du tome 5, je trouvais que Madame Rowling s'était un peu perdu dans les méandres de "l'ordre du phénix". Ou peut être était-ce Miss Dolores Ombrage qui était sortie des pages du livre pour désorienter et faire peur à sa créatrice. Sans nul doute l'auteur à su puiser dans son moi intérieur pour se retrouver comme le fait souvent Harry en état de danger et stress imminent.
    Un roman passionnant, malgrés le peu d'intrigue sur le prince de sang mélé. On découvre avec avidité le passé de Lord Voldemort, le pourquoi de son évolution d'avant sa naissance à ce qu'il est aujourd'hui. Raconté judicieusement et avec précision. On assiste à un revirement total du comportement de Dumbledore, qui avait reconnu ses fautes dans le précédent livre, face à Harry. Dumbledore va agir comme un professeur et un passeur de pouvoir. Ayant surement pressentit le danger qui le menaçait.
    Beaucoup de sous-entendu, comme ce dernier son présent. Nous laissant à peine deviner ce qui se passe.
    D'un autre côté les excès et les débordements sentimentaux des ados sont beaucoup présent. N'est ce pas l'âge ou l'on se cherche et ou l'on teste les limites et l'inconnu ? Ou tout simplement l'age bête ! Très bien démontré et représenté. Même si ce n'est pas les partie que j'ai adoré le plus, ces moments reste, pour certains humoristiques et pour d'autre émouvants. Sans toutefois être trop lourd comme c'est le cas dans le film. Les relations entre les différents amoureux sont toutefois bien développé, et l'on confirme nos doutes sur les couples qui se forment alors que pour d'autre on est assez surpris.... à tout les niveaux d'âges....
    Le prince de sang-mélé... Depuis le début des romans on est dubitatif sur la totale confiance de Dumbledore porte en Severus Rogue. Je pensait que ce roman répondrait en partit à mes questions. C'est pire qu'avant ! On entrevoit à peine le rôle que jouait jusqu'à présent le maître des potions ( et de la défense contre les forces du mal). Son passé à lui ne vient que troubler de plus en plus le rôle qu'il jouera dans le futur. Bravo à l'auteur elle continue de remuer le couteau dans la plaie en pervertissant nos doutes. Comme elle nous a si souvent habitué, quelque chose nous échappe encore. Et c'est pourquoi malgré les actes de Rogue, je continu a avoir confiance malgré qu'il soit un agent double et un redoutable occlumens.
    Une fin pour le moins prévisible, mais arrive pourtant trop tôt. Harry sait tout de la plupart des réflexions et des fruits des recherches de son pigmalion, mais on sent qu'il aurait pu lui apprendre plus sur les moyens de se défendre. On ressent aussi que les protections et la prévoyance et la sagesse de Dumbledore sont partit trop vite avec lui. On sent aussi que le prix est peut être cher payé pour la maigre consolation que retiens Hharry à travers le médaillon. Par opposition on entrevoit l'immensité de la tache qu'il reste à accomplir à Harry... et tout ses amis bien sur.
    Une ultime conclusion et une fin imprégnée d'estime, de sérénité, de paix, de reconnaissance et de devoirs malgré tout, pour un grand homme. Tout autant que la lamentation du Phénix résonnante de chagrin et du deuil qu'il éprouve.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par bountyfrei, le 19 octobre 2013

    bountyfrei
    L'avant dernier tome des aventures de Harry, une relecture que je me devais de faire après ma première lecture qui doit bien remonter à 7-8 ans. D'une première part, parce que cette saga est plus que géniale et qu'on à beau la relire à chaque fois, on retombe vite amoureux du style de J.K Rowling et on redécouvre des petits détails de l'histoire. Et de l'autre part, c'est que la première fois que j'ai lu ce tome, je n'ai pas su apprécier ma lecture comme il le fallait. En effet, dans celui-ci l'auteure donne une énorme prise de maturité à ses personnages et développe des sentiments à la fois simples et complexes comme l'amour mais nous met aussi face à la mort d'une manière bien plus brusque que dans le tome précédent où Sirius nous à quitté. Et quand notre première lecture se fait à l'âge de 13-14 ans, à moins d'avoir été confronté à ce genre de choses dans la vie, ont ne peux vraiment apprécier et comprendre ce tome, et surtout saisir les sentiments qu'il est censé véhiculé. Enfin, maintenant c'est chose faite avec cette relecture !
    Et donc, cette fois-ci nous ne retrouvons pas directement notre petit héros, mais l'ex-Premier Ministre de la Magie, Fudge, en compagnie de Scrimgeour, son remplaçant, se présentant au Premier Ministre moldu, comme il est usage de le faire quand on prend ce genre de poste. Exposition des derniers actes de Voldemort, mise en garde contre le danger qui rôde, et explication des dispositifs de sécurité mis en place pour le Premier Ministre vont rythmés l'entrevue des trois hommes.
    Non loin de là, une autre soirée va être rythmée autrement. En effet, Narcissa Malefoy, la mère de Drago, accompagnée de sa sœur Bellatrix Lestranges, rendent visite à Severus Rogue pour lui demander service, bien que Bellatrix s'y oppose fermement. Nous y apprenons que le fils Malefoy à été choisit par Celui-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom pour faire quelque chose... Mais quoi ? Pourquoi ? Et en quoi Severus peut-il l'aider ? C'est que nous essayerons – en compagnie de Harry – de découvrir pendant cette année scolaire...
    D'ailleurs, Harry est toujours chez les Dursley, attendant la visite de Dumbledore, mais il n'y croit pas tellement. Serait-ce une blague de mauvais goût ? Pour éviter d'avoir une déception pareille alors que nous sommes seulement au début de l'été, il n'a rien préparer et attend, avec sa chouette Hedwige, de voir si son directeur va réellement venir, et qu'elle ne fût pas sa surprise quand Dumbledore sonne à la porte de son oncle et sa tante ? Abusant quelque peu de toute l'hospitalité dont les Dursley sont capables de faire envers un homme vêtu d'une robe et d'un chapeau de sorcier, et qui se sert d'une baguette magique, nous apprenons quelques petites choses sur la protection magique dont Harry bénéficie chez sa tante et son oncle jusqu'à sa majorité, et nous suivons les deux sorciers dans un petit village, pour rendre visite à un ancien professeur de Poudlard, Orace Slughorn, pour le tirer de sa retraite. Harry ira passer la suite de ses vacances au Terrier, chez les Weasley.
    Orace n'est pas un personnage que j'apprécie tellement. Son truc, c'est la ''collection'' d'élèves un tant sois peu célèbres ou ayant un parent connu, et les réunir dans le Club de Slug, et ainsi donner quelques soirées avec eux pour les mettre en contact avec des sorciers qui sont déjà passés par le Club et qui ont acquis une certaine notoriété aujourd'hui. Il ne s'intéresse pas tellement aux autres élèves, se souvenant à peine de leurs prénoms. Slughorn à tout d'un bon professeur, mais il ne faut pas compter sur lui quand un peu d'action se présente, car il perd tout ses moyens. Tout ce qu'il est capable de faire, c'est se venter de ses relations et les cadeaux qu'il reçoit des personnes qui sont passées par son Club. En somme, un personnage extrêmement secondaire dont j'aurais aimé qu'on laisse de côté pour le reste de l'histoire, mais Rowling en à décidé autrement pour le vieux professeur.
    L'année scolaire débute donc pour nos héros avec la menace d'un Voldemort qui commence à se bouger et tuer tout ceux qui ne veulent pas le suivre au côté de ses Mangemorts, l'ambiance générale n'est donc pas à la joie. Harry va avoir de nouveau des cours particuliers – pas avec Rogue cette fois ci – mais avec Dumbledore en personne, pour l'aider à combattre le Seigneur des Ténèbres. Autre nouveauté pour notre sorcier, il est le capitaine de l'équipe de Quidditch de Gryffondor ! En somme, une année quasi-normale, ponctuée par les couples qui se font et se défont, et la jalousie, car l'un ne va pas sans l'autre... Sans oublier le Prince de Sang-Mêlé, qui va être l'élément majeur du succès de Harry en potion, mais aussi de nombreuses disputes avec Hermione qui ne supporte pas de ne plus être la meilleure, et va donc chercher par tout les moyens à convaincre Harry que le vieux livre de cours du Prince n'est pas bon pour lui, et qu'il faut qu'il le rende.
    La fin de ce tome est magistrale, et m'a fait versé une larme, car même si je m'y attendais et que je connaissais déjà cette fin, ont ne peux s'imaginer que cela finisse comme ça. Est-ce que cette fin aurait pu être évitée ? Si je n'aurais pas lu le dernier tome, j'aurais dit oui. Mais en faite, non. Même si au final Malefoy est convaincu de ne pas aller jusqu'au bout (ça se ressent quand il abaisse sa baguette), d'autres pactes et accords ont eu lieu pour que cette fin se déroule comme prévu, et donc même si cet événement est le plus triste que j'ai eu à lire dans Harry Potter, il se devait d'y être.
    En bref, un tome excellent mais néanmoins triste, et j'ai hâte de pouvoir relire la fin des aventures de nos héros !

    Lien : http://onceuponatime.ek.la/harry-potter-et-le-prince-de-sang-mele-j-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par missmolko1, le 07 juin 2014

    missmolko1
    Il y a quelques mois, j'avais achevé le tome 5 que j'avais vraiment adoré. Et puis cette semaine souffrant d'une panne de lecture, je me suis lancée dans la suite des aventures du plus célèbres des sorciers. C'était pour moi une véritable surprise car je ne savais absolument pas a quoi m'attendre puisque je n'ai pas vu les films et je ne veux pas lire de critiques de peur de découvrir des éléments de l'intrigue....
    J'ai adoré encore ce tome, l'intrigue m'a tenu en haleine. J'ai beaucoup aimé la complicité entre Harry et Dumbledore, me posant sans cesse des questions pour découvrir l'identité de ce fameux prince de sang mêlé (et comme toujours moi l'enquêtrice médiocre, j'ai pensé à tout le monde sauf à la personne concernée). Et puis on y découvre un peu plus sur Voldemort alors forcément c'est toujours intéressant. Bref rien a redire, sauf bien sur saluer le talent de JK Rowling encore une fois.
    Par contre je suis extrêmement déçue par cette fin, non comment elle a pu faire ça ? Je ne veux pas en dire de trop pour les lecteurs qui comme moi découvre harry potter tardivement, mais je suis encore sous le choc. Faire mourir un personnage principal et important (en plus assassiné par mon personnage favori) je n'en revient toujours pas.... J'ai vraiment peur de commencer le tome 7 que je réserve pour mes vacances en novembre (et les 16h de voyage qui m'attendent).
    Dommage que ces dernières pages finissent si mal, car c'est un tome très riche en rebondissement. Je ne vous en dis pas plus, courez vite le (re)découvrir.

    Lien : http://missmolko1.blogspot.ie/2014/06/harry-potter-tome-6-le-prince-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 25         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Darkcook, le 15 mars 2013

    Darkcook
    Ah, qu'est-ce que je l'aime celui-là, presqu'autant que le 3. Après un tome 5 trop long, trop riche, qui finissait par décevoir par le traitement réservé aux personnages, l'ambition est revue à la baisse dans la quantité mais certes pas dans la qualité. Une intrigue plus simple, bien plus passionnante, dont on se doute dès le chapitre 2 de la fin mais qu'importe, cela permet de nous préparer à la chose (faut dire que cela fait déjà depuis le tome 4 que J.K. Rowling met l'accent sur la vieillesse et la perte de contrôle des évènements de Dumbledore) et de créer une vraie tension tragique.
    LE coup de théâtre ici, magistral, Christiesque, est l'identité du Prince de Sang-Mêlé. C'est tout bête, c'est anecdotique, c'était secondaire par rapport au reste, mais on pensait à tout le monde, sauf à l'intéressé!! Lorsque j'ai lu la révélation, sur mon édition anglaise, à l'époque, j'ai failli choir de mon fauteuil et me suis exclamé "WHAAAAAAAAAAAAAAAAT???"
    Les plongées dans les souvenirs de Voldemort sont passionnantes, les histoires Harry/Ginny, Ron/Hermione touchantes et bienvenues, notre héros retrouve la tête sur les épaules, et que dire de cet enterrement magnifique, avec en plus comme cerise l'annonce de ce qui se passera dans le prochain tome... (aventure en quête des Horcruxes et cassure de la formule école, promesse qui fait rêver)
    Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, c'est le calme avant la tempête, mais un calme traître. Juste ce qu'il fallait après le gâteau trop riche qui précédait.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Andarta, le 26 octobre 2012

    Andarta
    Pour ce tome-là, j'avoue que mes souvenirs sont bien plus vagues. Il s'agit de la sixième année de Harry à Poudlard et les événements s'accélèrent. La guerre devient de plus en plus prégnante et notre jeune héros se retrouve aux prises avec de nouveaux mystères à résoudre, mystères qui le rapprocheront encore plus de son ennemi, tout en apprenant plus sur le passé de l'un des professeurs les plus antipathiques qui œuvre depuis le début de la série. Dumbledore, avant de disparaître définitivement, se dévoile un peu également et surtout passe le flambeau à Harry, qui se retrouve avec la lourde responsabilité de mener la quête jusqu'au bout seul avec ses amis.
    Encore une étape dans la maturation et la responsabilisation du héros qui avance à marche forcée vers le monde adulte. Il mène l'enquête seul avec ses compagnons, affronte en même temps les aléas de l'adolescence et doit franchement agir sans filet de sécurité, ou si peu…
    J'avais également remarqué que la thématique devenait bien plus inquiétante et adulte. L'enfance et son insouciance paraissent loin, tout comme les premiers tomes, en fait. Harry n'est plus un enfant. Il évolue dans un monde qui a perdu le lustre de la découverte et de l'émerveillement. En même temps que la présence de plus en plus perceptible de Voldemort, l'atmosphère s'assombrit et devient pesante. La menace, qui n'avait fait que se rapprocher, titiller, même, avec l'aveuglement du Ministère de la magie et le comportement du professeur Ombrage dans le tome précédent, devient carrément lourde et obsédante, planant nettement au-dessus de la tête de Harry. La guerre est donc sur le point d'éclater, tout est mis en place dans cet objectif, où se jouera l'ultime affrontement entre Voldemort et Harry, qu'on attend dans le dernier volume.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

> voir toutes (101)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Kel-Ly, le 24 février 2009

    - Oui, les fantômes sont transparents, alors que les Inferi sont des cadavres, ils ont donc une consistance solide ...

    - Un enfant de cinq ans aurait pu nous en dire autant, répliqua Rogue d'un ton moqueur. L'Inferius est un cadavre qui a été ranimé par les maléfices d'un mage noir. Il n'est pas vivant, c'est une simple marionette qui obéit à la volonté du sorcier. Un fantôme, je pense que vous devez le savoir maintenant, est l'empreinte qu'un défunt a laissée sur la terre ... et bien entendu, comme Potter nous l'a fait judicieusement obverser, il est transparent.

    - Ce que Harry a dit est bien plus utile à savoir quand on essaye de les reconnaître ! fit remarquer Ron. Si on se retrouve face à l'un d'eux dans une allée obscure, il vaut mieux jeter un coup d'oeil pour voir s'il a consistance solide plutôt que lui demander : " Pardon, monsieur, ne seriez-vous pas par hasard l'empreinte d'un défunt ? "

    Il y eut une vague d'éclats de rire aussitôt étouffée par le regard que Rogue lança à la classe.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 102         Page de la citation

  • Par mathilde08, le 21 février 2011

    Dumbledore s'interrompit. Bien qu'il eût parlé d'un ton léger et très calme, sans laisser paraître aucun signe manifeste de colère, Harry sentait émaner de lui une certaine froideur et remarqua que les Dursley se serraient un peu plus les uns contre les autres.
    -Vous n'avez pas fait ce que je demandais. Jamais vous n'avez traité Harry comme un fils. Avec vous il n'a connu que l'indifférence et même souvent la cruauté. Le mieux qu'on puisse dire, c'est qu'au moins il n'aura pas subi les terribles dommages infligés au malheureux garçon assis entre vous.
    La tante Pétunia et l'oncle Vernon tournèrent instinctivement la tête comme s'ils s'attendaient à voir quelqu'un d'autre que Dudley coincé entre eux.
    -Nous ... maltraiter Duddy ? Qu'est-ce que vous ..., commença l'oncle Vernon, furieux, mais Dumbledore leva un doigt pour lui imposer le silence, et l'oncle Vernon sembla soudain devenu muet.
    -La magie que j'ai mise en oeuvre il y a quinze ans signifie que Harry bénéficie d'une puissante protection tant qu'il peut considérer cette maison comme son foyer. Si malheureux qu'il ait été ici, si rejeté, si malmené, vous lui avez au moins, même si c'est à contrecœur, fourni un hébergement. Cette magie cessera d'opérer lorsque Harry atteindra l'âge de dix-sept ans, en d'autres termes, lorsqu'il deviendra un homme. Je vous demande simplement ceci: que vous lui permettiez de revenir une fois de plus dans cette maison avant son dix-septième anniversaire, ce qui assurera sa protection jusqu'à cette date.
    Aucun des Dursley ne prononça un mot. Dudley fronçait légèrement les sourcils comme s'il essayait de se rappeler à quel moment de sa vie il avait été maltraité. L'oncle Vernon avait l'air de s'être coincé quelque chose en travers de la gorge; la tante Pétunia, elle, avait étrangement rougi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation

  • Par Henriette, le 03 août 2007

    Pendant un moment, le Premier Ministre les regarda tous les deux d'un air désesperé puis les mots qu'il s'était efforcé de ravaler toute la soirée jaillirent enfin:
    - Voyons, pour l'amour du ciel... vous êtes des SORCIERS! Vous pratiquez la MAGIE! Vous êtes sûrement capables d'arranger... TOUT CE QUI SE PASSE!
    Scrimgeour tourna lentement sur lui-même et échangea un regard incrédule avec Fudge qui parvint à sourire en répondant d'un ton aimable:
    - L'ennui, monsieur le Premier Ministre, c'est que l'autre camp aussi pratique la magie.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 45         Page de la citation

  • Par TeaSpoon, le 09 juillet 2011

    " - Il m'a accusé d'être "l'homme de Dumbledore jusqu'au bout", dit Harry.
    - Quel grossièreté de sa part.
    - Je lui ai dit que c'était vrai.
    Dumbledore ouvrit la bouche, comme s'il allait parler, puis la referma. Derrière Harry, Fumseck, le phénix, lança un faible cri, doux et mélodieux. Très gêné, Harry se rendit soudain compte que les yeux bleus et brillants de Dumbledore paraissaient un peu humides et il baissa aussitôt le regard sur ses genoux. Lorsque Dumbledore reprit la parole, cependant, sa voix était ferme:
    - Je suis très touché, Harry."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 40         Page de la citation

  • Par Koneko-Chan, le 31 mars 2013

    - C’est votre exemplaire du Manuel avancé de préparation des potions, n’est-ce pas, Potter ?
    - Oui, répondit Harry, qui n’avait pas encore repris haleine.
    - Vous en êtes bien sûr, Potter ?
    - Oui, affirma Harry, avec une nuance de défi.
    - C’est l’exemplaire que vous avez acheté chez Fleury et Bott ?
    - Oui, répéta Harry d’un ton ferme.
    - Dans ce cas, pourquoi, demanda Rogue, le nom de Roonil Wazlib est-il inscrit à l’intérieur de la couverture ?
    Harry eut l’impression que son cœur s’arrêtait de battre.
    - C’est mon surnom, expliqua-t-il.
    - Votre surnom, répéta Rogue.
    - Oui… c’est comme ça que m’appellent mes amis, dit Harry.
    - Je sais ce qu’est un surnom, répliqua Rogue.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 29         Page de la citation

> voir toutes (32)

Videos de J.K. Rowling

>Ajouter une vidéo
Vidéo de J.K. Rowling

J.K Rowling, publie son second roman policier sous le pseudonyme de Robert Galbraith et baptisé "The Silkworm" ("Le ver à soie").








Sur Amazon
à partir de :
12,80 € (neuf)
2,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Harry Potter, tome 6 : Harry Potter et le Prince de sang mêlé par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (12268)

> voir plus

Quiz