Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une critique

Critiques sur Mrs Dalloway (89)


Classer par:     Datecroissant   Les plus appréciéescroissant   Notecroissant


    • Livres 1.00/5
    Par Kashima le 29/08/2012


    D'un ennui qui m'a arrêtée.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par SakuraBouBou le 08/06/2012


    Après avoir lu et beaucoup apprécié Les Heures de Michael Cunningham, je me suis lancée dans la lecture de Mrs Dalloway.
    Mrs Dalloway raconte une journée de la vie de cette femme dans le Londres des années 20. Clarissa au cours de cette journée, retrouve un vieil amour et apprend le suicide d'un de ces amis.
    La lecture de ce roman n'a pas été simple, je me suis parfois égarée entre les pensées des différents personnages. C'est pourquoi je pense que je vais le relire un jour car cette prise de conscience de Mrs Dalloway de s'ennuyer dans cette vie est superbe.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



  • Par keisha le 29/05/2010


    Mrs Dalloway said she would buy the flowers herself.


    La première fois, je ne suis guère allée plus loin, laissant Clarissa Dalloway se débrouiller toute seule avec ses fleurs pour la réception prévue ce soir du 13 juin 1923. Car Clarissa se met à penser à l'époque de ses dix-huit ans, quand Peter Walsh l'avait demandée en mariage... Abandon. (la LCA est parfois lâche)

    Ensuite j'ai lu Promenade Au Phare, histoire de contourner l'obstacle et d'apprivoiser le style woolfien (la LCA est tenace). Bilan : le choc!
    Je me suis donc lancée, comme ça, sans précautions, dans la lecture de Mrs Dalloway, et en VO tant qu'à faire (la LCA est inconsciente)

    Résultat : conquise!!!

    Unité de lieu, le centre de Londres, unité de temps, cette fameuse journée de juin, ponctuée par les coups de Big Ben et autres horloges.

    It was precisely twelwe o'clock; twelwe by Big Ben; whose stroke was wafted over the northern part of London; blent with that of other clocks, mixed in a thin ethereal way with the clouds and wisps of smoke and died up there among the seagulls -twelwe o'clock struck as Clarissa Dalloway laid her green dress on her bed, and the Warren Smiths walked down Harley Street. Twelwe was the hour of their appointment. Probably, Rezia thought, that was Sir William Bradshaw's house with the grey motor car in front of it. (The leaden circles dissolved in the air.)
    Il était midi pile; midi à Big Ben;dont les coups dérivaient vers le nord de Londres; se mêlaient à ceux d'autres horloges, se mélangeaient dans un léger éther aux nuages et aux minces volutes de fumée puis mouraient là-haut parmi les mouettes- midi sonnait au moment où Clarissa Dalloway posa sa robe verte sur son lit, et où les Warren Smith descendirent Harley Street. Ils avaient rendez-vous à midi. Sans doute, pensa Rezia, était-ce la maison de Sir William Bradshaw, avec la voiture grise devant. (Les cercles de plomb se dissolvaient dans l'air.)
    (traduction de Pascale Michon, édition pochotèque)

    Contrairement à ce que je croyais, le monologue intérieur de Mrs Dalloway n'est pas le seul que suit le lecteur; la façon aisée et naturelle avec laquelle Virginia Woolf nous fait passer d'un personnage à l'autre est une grande réussite. le style est d'une simplicité trompeuse, les répétitions sont volontaires, la ponctuation est originalement utilisée.

    Bonne surprise aussi, les personnages sont réellement vivants. Connus souvent d'abord par l'opinion qu'en donne un autre, une plongée dans leurs pensées nous révèle autrement et plus complètement leur complexité. Durant une journée entière ils se rencontrent ou se croisent seulement.

    Non, je n'ai pas envie de raconter l'histoire. Je parlerai seulement d'un des plus beaux moments du roman, quand Septimus Warren Smith, qui souffe sans doute de "shell-shock" consécutif à la première guerre mondiale mais aussi de dépression, connaît un moment de répit dans sa douleur et rit avec sa femme, Rezia.
    Virginia Woolf décrit sans aménité les deux médecins qui soignent Septimus; elle même avait déjà tenté de se suicider en 1904 bien avant d'écrire ce roman et comme Septimus s'imaginait entendre des oiseaux chanter en grec.

    Conclusion : un roman à lire absolument (si possible en VO, cela vaut la peine). Je n'ai sans doute pas bien su en parler (mais des tas d'autres l'ont étudié avant moi) mais je me suis retrouvée plongée dans une oeuvre extraordinaire toute en finesse, subtilité et "sensations".


    Lien : http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-mrs-dalloway-417..

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Joseph-Arthur le 22/05/2010


    Quand on pense à Virginia Woolf, on pense à Mrs Dalloway. Je ne dirais qu'une seule chose, je ne suis que subjectivité et affectivité pour ce livre,

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par liratouva2 le 26/03/2010


    Je dois relire ce livre ! C'est une obligation ! Cette première lecture n'aura été qu'un effleurement, juste un premier contact, comme on tâte l'eau avant de se baigner pour voir si elle est chaude !
    Je n'ai pas l'impression d'avoir lu un roman ! du tout ! Plutôt la sensation d'avoir regardé dans un kaléidoscope ! J'ai maintenant la tête remplie de jolies images, de passages d'anthologie ! J'avais envie de tout noter tant c'était beau et exaltant très souvent ! Mais tous ces moments semblent dispersés et je n'en ai pas encore une vision d'ensemble bien nette ! D'où mon besoin de relire ce livre.
    J'ai eu aussi cette impression en commençant à lire Proust mais ici ce sentiment d'éclatement est encore plus net. De belles évocations de moments pleins de lumière partent dans tous les sens mais quel est le sens justement ? ... (à suivre)


    Lien : http://liratouva2.blogspot.com/2010/03/mrs-dalloway-de-virginia-wool..

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par allard95 le 05/07/2014


    Comme j'ai hésité à cocher cette deuxième étoile, et à ne pas classer ce livre parmi les "illisibles" où j'ai définitivement logé l'Ulysse de Joyce! V.Woolf fait quand même un peu mieux, grâce à une certaine poésie et à des éclairs d'écriture remarquables. Mais ce roman n'est pas un roman. C'est un bavardage sans cohérence, sans sujet ni intrigue. Même son titre est (presque) mystérieux. On cherche les sujets des verbes, les personnages se succèdent sans exister, certains d'entre eux arrivent et disparaissent sans que l'on ait pu comprendre l'intérêt de leur intrusion dans ce qui n'est pas une histoire. Bref, lire ce livre est une épreuve. Il a, heureusement, la meilleure des qualités: il est court.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par AnGeeErsatz le 04/02/2013


    Après avoir étudié de nombreux textes de Virginia Woolf en classe, j'ai décidé de sauter le pas et de me lancer dans la lecture de son livre le plus connu.

    Mrs Dalloway est un roman qui raconte une journée, une seule et unique journée, dans la vie de Mrs Dalloway, une femme de la bonne société anglaise, alors que celle-ci organise une réception. Cette même journée voit le retour de son ancien amour, Pter Walsh.

    Au début, voyant le résumé, j'ai un peu paniqué, car je me suis demandé ce que pouvait bien contenir le roman, une journée me paraissant assez court.

    Mais Virginia Woolf parvient à nous tenir en haleine avec plusieurs flashbacks, et l'entrecroisement de personnages.

    Malgré cela, j'ai parfois trouvé le temps long, même si le style est assez plaisant. Je pense retenter l'expérience avec un autre ouvrage de Virginia Woolf!


    Lien : http://livroscope.blogspot.fr/2013/01/challenge-united-kingdom-1-mrs..

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par floyd2408 le 02/10/2012


    C 'est un voyage dans les méandres spirituels de personnages qui se croisent le long d'une journée qui s'achève dans une soirée mondaine ou l 'héroïne flotte sur la vague de ses souvenirs ....

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique



    • Livres 1.00/5
    Par Nono19 le 27/05/2012


    J'arrête rarement une lecture en plein milieu mais ce roman fait partie de ces quelques exceptions.
    Mrs Dalloway est une femme de la cinquantaine qui prépare une soirée et part se promener pour acheter des fleurs. Sur son chemin, elle se met à penser à la vie, à son passé, à ses choix et le lecteur se retrouve parachuter dans la vie des personnes qu'elle croise sur sa route. Je n'ai pas été plus loin..

    Je n'ai pas su lire plus de 100 pages, les phrases alambiquées, les monologues intérieurs, les digressions des personnages, tout ça a finit par me lasser et me donner envie de faire tout sauf lire ce livre.
    J'ai toujours voulu découvrir cette auteure et malheureusement ma première incursion dans son oeuvre n'aura pas été un enchantement.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par Puck le 16/05/2012


    Etonnante lecture que celle de "Mrs Dalloway". Je ne connaissais pas encore l'écriture de Virginia Woolf et j'ai été assez surprise. le point de vue change en permanence sans jamais prévenir, ce qui par moment est assez déroutant. On navigue dans les pensées, ressentis des personnages gravitant autour de la journée de Clarissa Dalloway. On sent déjà les prémices de la folie et de la dépression de l'auteur chez son personnage.

    Comme beaucoup de "chef d'oeuvres", je ne sais pas encore quoi en penser exactement. Je crois que je vais le laisser de côté quelques mois avant de le relire.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique






Sur Amazon
à partir de :
4,50 € (neuf)
1,94 € (occasion)

   

Faire découvrir Mrs Dalloway par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (1481)

> voir plus

Quiz