AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.66/5 (sur 4034 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 24/01/1732
Mort(e) à : Paris , le 18/05/1799
Biographie :

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais est un écrivain, journaliste et dramaturge français.

Fils d'horloger, il connait une enfance heureuse dans l'aisance matérielle d'une famille où l'on lisait et écoutait de la musique. En 1756, il se marie une première fois avec Madeleine-Catherine Aubertin, veuve Franquet. Il se fait dès lors appeler «de Beaumarchais», nom d’une terre qui appartient à son épouse.

Après la mort de sa femme, il entre dans le domaine des spéculations commerciales et acquiert une grande fortune pour acheter une charge de secrétaire du roi qui lui confère la noblesse. Ensuite, il donne des leçons de harpe aux quatre filles du roi Louis XV. Il commence à écrire de petites parades pour des théâtres privés, et épouse, en 1768, Geneviève-Madeleine Wattebled, une veuve très riche, qui meurt deux ans après, lui laissant une grande fortune.

Sa vie devient après une succession de procès (l’affaire Goëzman) et d'aventures (travaillant comme agent secret). Ses premiers drames n'ont pas un grand retentissement, mais sa comédie "Le Barbier de Séville" (1774) qui est sévèrement censurée puis modifiée suscite un vif enthousiasme en 1775. Sa suite "Le Mariage de Figaro", également soumise à la censure et jugée dangereuse est un triomphe à sa première (1784). En 1786, il épouse Marie-Thérèse Willer-Mawlaz.

A l'âge de 58 ans, il se rallie à la Révolution française qui le nomme membre provisoire de la commune de Paris. Mais il quitte bientôt les affaires publiques pour se livrer à de nouvelles spéculations ; il se ruine néanmoins en voulant fournir des armes aux troupes de la République. Ensuite, Il devient suspect sous la Convention et doit s'exiler à Hambourg, après s'être fait prisonnier et ne revient en France qu'en 1796.

A travers son théâtre, la gloire des libertés populaires se fait jour, dans un monde où l'aristocratie est bouleversée au contact des idées philosophiques. Il est l'initiateur du drame bourgeois et l’une des figures emblématiques du Siècle des Lumières, considérée comme un précurseur de la Révolution française.

Il écrit ses "Mémoires", chef-d’œuvre de pamphlet, et meurt d’apoplexie à l'âge de 67 ans.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Beaumarchais   (43)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

#rentréelittéraire #rl2023 #theatre *Chantiers, je* de Dominique Blanc Une plongée dans trois rôles emblématiques de la comédienne : Suzanne dans “Le Mariage de FigaroDe Beaumarchais mis en scène par Jean-Pierre Vincent, “Phèdre” de Racine dans la mise en scène de Patrice Chéreau et six rôles qu'elle tient dans “Angels in America” de Tony Kushner mis en scène par Arnaud Desplechin à la Comédie-Française. En librairie le 16 août 2023 ! *Mère* de Wajdi Mouawad Fuyant la guerre civile, une mère libanaise s'installe à Paris avec ses trois enfants. Commence alors pour la famille une parenthèse absurde, rongée par la peur des dégâts irrémédiables de la guerre et alanguie par l'attente d'un père. En librairie le 20 septembre 2023 ! *À huis clos* de Kery James À la suite d'"À vif", Kery James convoque à nouveau son personnage fétiche, Soulaymaan, et le place au coeur d'une France meurtrie par une justice défaillante. Après le meurtre de son grand frère par la police, le jeune avocat décide de prendre les armes pour un face-à-face avec le juge qui a innocenté l'assassin de son frère. En librairie le 11 octobre 2023 !

+ Lire la suite
Podcasts (20) Voir tous


Citations et extraits (356) Voir plus Ajouter une citation
L'injure ne profite à personne, elle n'est pas de bon goût.
Commenter  J’apprécie          862
FIGARO : Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.

Acte V, Scène III.

(P.S. : c'est la devise à laquelle, il me semble, je me suis toujours astreinte dans mes critiques sur Babelio depuis plus de dix ans.)
Commenter  J’apprécie          736
 Beaumarchais
En toute espèce de biens, posséder est peu de chose ; c'est jouir qui rend heureux.

LE BARBIER DE SÉVILLE : Acte IV, Scène 1.
Commenter  J’apprécie          721
 Beaumarchais
Pour gagner le Bien, le savoir-faire vaut mieux que le savoir.
Commenter  J’apprécie          641
BARTHOLO : Des fautes si connues ! une jeunesse déplorable !
MARCELINE : Oui, déplorable, et plus qu’on ne croit ! Je n’entends pas nier mes fautes, ce jour les a trop bien prouvées ! mais qu’il est dur de les expier après trente ans d’une vie modeste ! J’étais née, moi, pour être sage, et je le suis devenue sitôt qu’on m’a permis d’user de ma raison. Mais dans l’âge des illusions, de l’inexpérience et des besoins, où les séducteurs nous assiègent, pendant que la misère nous poignarde, que peut opposer une enfant à tant d’ennemis rassemblés ? Tel nous juge ici sévèrement, qui peut-être en sa vie a perdu dix infortunées ! […]
Hommes plus qu’ingrats, qui flétrissez par le mépris les jouets de vos passions, vos victimes ! c’est vous qu’il faut punir des erreurs de notre jeunesse ; vous et vos magistrats, si vains du droit de nous juger, et qui nous laissent enlever, par leur coupable négligence, tout honnête moyen de subsister. Est-il un seul état pour les malheureuses filles ? Elles avaient un droit naturel à toute la parure des femmes : on y laisse former mille ouvriers de l’autre sexe. […]
Dans les rangs même plus élevés, les femmes n’obtiennent de vous qu’une considération dérisoire : leurrées de respects apparents, dans une servitude réelle ; traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nos fautes ! Ah ! sous tous les aspects, votre conduite avec nous fait horreur ou pitié !

Acte III, Scène XVI (passage qui fut coupé à l'époque lors des représentations, on croit comprendre pourquoi).
Commenter  J’apprécie          575
 Beaumarchais
Ecouter c'est encore ce qu'il y a de mieux pour bien entendre.
Commenter  J’apprécie          580
FIGARO : La difficulté de réussir ne fait qu'ajouter à la nécessité d'entreprendre.

Acte I, Scène 6.
Commenter  J’apprécie          530
 Beaumarchais
Aux qualités qu'on exige d'un chien, connaissez vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés?
Commenter  J’apprécie          432
FIGARO : La pauvre jeunesse est si malheureuse aujourd'hui, qu'elle n'a que ce terrible choix : amour sans repos, ou repos sans amour.

Acte II, Scène 2.
Commenter  J’apprécie          411
 Beaumarchais
Pour pouvoir créer, encore faut-il au préalable pouvoir dîner.
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Beaumarchais Voir plus

Quiz Voir plus

Mariage de Figaro

Comment s'appelle le personnage principal de l'œuvre ?

Luis Figo
Figaro
Benedetto
Carlito

10 questions
177 lecteurs ont répondu
Thème : Le Mariage de Figaro de BeaumarchaisCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..