AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Aurélie Valognes (855)


marina53   11 août 2015
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
"Chieuse" n'est pas dans le dictionnaire. C'est la meilleure ! Il faudra qu'on m'explique pourquoi on y met que des mots qui servent jamais ! Est-ce qu'on se sert de "chiffe" ou de "chiton" ? C'est peut-être mon dictionnaire qui est trop vieux. 1993. Les chieuses existaient déjà, non ?
Commenter  J’apprécie          874
marina53   11 août 2015
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
Vous me rappelez ces vieux qui pensent que chaque jour qui passe ne vaut pas la peine d’être vécu, qu’ils seraient mieux morts car ils sont persuadés qu’ils ne connaîtront plus jamais le bonheur à nouveau. J’ai lu un livre sur le sujet. Ça s’appelait Vieillesse, Déprime et dépendance.
Commenter  J’apprécie          532
Souri7   16 décembre 2017
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
[...]Le vieil homme est en train de se remémorer les événements qui se sont succédé, quand le téléphone résonne dans l'appartement. Il faut un certain temps à Ferdinand pour réaliser que la sonnerie lui est destinée. Il se lève alors brutalement, chancelant. Cela ne fait pas ni une ni deux, Ferdinand décroche et raccroche dans un mouvement sec agrémenté d'une :
— Non mais on croit rêver ! On peut pas être tranquille chez soi ! Y a toujours quelqu’un pour nous emmerder ! Et aujourd'hui, en plus !
[...]
A aucun moment, le vieil homme ne pense que ce coup de fil puisse être important : tout le monde sait qu'il faut l'appeler entre 20 heures et 20h30. A aucun moment, il n'a conscience que cet appel aurait pu changé sa vie s'il avait écouté ce que la personne à l'autre bout du fil avait à lui dire.
Commenter  J’apprécie          450
cicou45   26 septembre 2016
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
"Le secret, pour ne pas sombrer, c'est d'apprendre à vivre avec, d'accepter que la mort fait partie de la vie."
Commenter  J’apprécie          440
Souri7   04 octobre 2018
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
[...] On ne choisit pas sa famille, mais on ne choisit pas non plus sa belle-famille. Juste son amoureux...
Commenter  J’apprécie          420
NathalC   16 novembre 2017
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
Mais ce qu'il y a de beau en amour, c'est qu'il y a autant de couples que de façons de s'aimer.
Commenter  J’apprécie          410
joedi   28 juillet 2016
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
Vieillir, c'est voir mourir les autres.
Commenter  J’apprécie          410
Eric76   07 novembre 2015
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
En tous cas, Me Suarez ne laisse rien au hasard. Ses cheveux sont sous contrôle. La perfection de ses boucles peroxydées doit tout à la mise en plis nocturne qu'elle exécute avec assiduité. Chaque soir, le filet bleu maintient l'ensemble en place, ce qui a l'avantage non négligeable de décourager toute envie téméraire de son mari de l'honorer, aussi efficacement que le ferait une ceinture de chasteté.
Commenter  J’apprécie          380
Aurélie Valognes
petitsoleil   25 août 2018
Aurélie Valognes
Je lis énormément et chaque livre a eu un rôle dans ma vie, alors choisir est difficile.
Les meilleurs romans sont ceux qui laissent une trace, nous rendent différents et nous font réfléchir.
Commenter  J’apprécie          370
ninosairosse   21 octobre 2016
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
Quand je suis venue hier, je n'ai rien osé dire mais vos fenêtres sont tellement sales qu'on se croirait en pleine nuit.

p91
Commenter  J’apprécie          370
Ladybirdy   16 mars 2020
Né sous une bonne étoile de Aurélie Valognes
«  Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité à grimper aux arbres, il passera sa vie entière persuadé qu’il est totalement stupide. »
Einstein savait de quoi il parlait. »
Commenter  J’apprécie          352
Ladybirdy   18 mai 2019
La cerise sur le gâteau de Aurélie Valognes
–Tu ne m’enlèveras pas de l’idée que devoir mourir, c’est du gâchis. Regarde-moi, par exemple. Toute cette expérience accumulée, pourquoi, en fin de compte ? On ne dit pas qu’un vieux qui brûle, c’est une bibliothèque qui meurt ?
Commenter  J’apprécie          340
Ladybirdy   15 mars 2020
Né sous une bonne étoile de Aurélie Valognes
 – Ce n’est pas normal d’aller à l’école avec la boule au ventre, de faire semblant d’être plus bête qu’on ne l’est, juste pour ne pas froisser la médiocrité et le manque d’intelligence de certains.
Commenter  J’apprécie          330
NathalC   12 janvier 2019
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
Vieillir, c'est voir mourir les autres.
Commenter  J’apprécie          330
jeunejane   06 mars 2018
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
- Ça, je pense que c'est un problème féminin. Je parle du fait de ne jamais dire explicitement ce que vous voulez. Elle attend de moi des choses qu'elle ne demande jamais. Et bien sûr, elle fait la tête quand c'est trop tard, que j'ai loupé le coche. Et ça fait plus de quarante ans que ça dure.
Commenter  J’apprécie          332
Ladybirdy   17 mai 2019
La cerise sur le gâteau de Aurélie Valognes
-En plus, parfois, il s’endort, comme ça, n’importe où devant moi, et il bave. Quand on s’est retrouvés à la retraite, je me suis rendu compte que j’avais épousé un inconnu, vous m’direz, ça aurait pu être pire, ça aurait pu être un vrai con. On partage rien. Même le lit, je l’ai dégagé, il ronflait comme une locomotive et, moi, je suis pas cheminot !
Commenter  J’apprécie          326
cicou45   04 septembre 2018
Minute, papillon ! de Aurélie Valognes
"Parfois, à ne pas savoir, on s'imagine bien pire que la réalité."
Commenter  J’apprécie          320
jeunejane   24 avril 2016
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
Ce bébé est pour Ferdinand le plus grand des malheurs. M. Brun déteste plus que tout les nourrissons. Pour lui, ce ne sont que des contraintes avec, en prime, l'ingratitude la plus totale. Ça ne comprend rien, ça pleure, ça a toujours besoin de quelque chose : on ne peut jamais être tranquille.
Et quand ça sourit, ça sourit autant à ses parents qu'aux inconnus. Ingrats, va !
Commenter  J’apprécie          320
Harioutz   22 juin 2018
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
- Phase un : la séduction de la belle-famille, systématiquement accompagnée de remises en question personnelles très fortes. Un peu comme un chiot au chenil qui veut être choisi et fait la moue la plus attendrissante possible. Mais intérieurement, il tremble. Il vient avec son passé, sa gueule cassée et il est plein d'espérances quant à sa nouvelle famille d'accueil. Mais il n'a qu'une peur : décevoir et être abandonné à nouveau.

- Phase deux : l'intégration, pure et simple, des règles de la famille. On fait des efforts pour rentrer dans le moule, on prend sur soi, on marche au pas.

- Phase trois : ma préférée, la rébellion ! Ça passe ou ça casse, mais au moins on est fixé. Notre vraie nature ressurgit enfin. On ne peut plus faire semblant.
La phase trois n'est pas supposée être un but. Pourtant, si je peux me permettre, je pense que Stéphanie, après plus de dix ans en couple avec Matthieu , est encore coincée dans cette phase. Laura, je n'en parle même pas. Je vous recommanderais de passer directement de la phase de séduction à la rébellion. Ainsi, vous serez plus à même de vous installer après en phase quatre.

- Et cette phase quatre, c'est la rupture alors ?

- Non, la phase quatre, c'est le compromis. On s'accepte tel que l'on est, avec nos qualités et nos défauts, avec nos humeurs, nos fragilités. Et surtout avec nos différences de culture ou de génération. Il n'y a pas d'agressivité, même pas sous-jacente, puisqu'elle est déjà sortie en phase trois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
jeunejane   29 mars 2018
Au petit bonheur la chance de Aurélie Valognes
Alors que Lucette s'éclipse un instant pour se dégourdir les jambes, Jean, de son doigt gauche, écrit "Maman" sur la buée de la vitre, puis, d'un revers de la main, l'efface et trace de son index droit "Ma mère". C'est à ce moment-là précisément que, pour Jean, Marie, tombée de son piédestal, est devenue sa mère.
Commenter  J’apprécie          300



Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Mémé dans les orties

Quel est le nom du personnage principal?

Fernand Brun
Ferdinand Gris
Ferdinand Brun
Fernand Del

20 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Mémé dans les orties de Aurélie ValognesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..