AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2863744526
Éditeur : Mazarine (29/03/2017)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 106 notes)
Résumé :
C'est l'histoire de Rose, 36 ans, mère célibataire, une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s'effondre.

Cette ex-nounou d'enfer est alors contrainte d'accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette.

Et si, contre t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  01 avril 2017
Rose s'est toujours battue, pour elle un peu mais aussi beaucoup pour sa famille . Mère célibataire , elle s'est dévouée à Baptiste son fils né alors qu'elle avait juste 18 ans. Son père vient de décéder, sa soeur , son amie, sa complice , est mutée dans le Sud , la famille de Léon, le petit bout dont elle s'occupe, déménage alors pour survivre elle accepte la proposition péremptoire de Véronique Lupin et se retrouve dame de compagnie de Colette septuagénaire qui vit recluse dans son appartement . Avec Colette elle hérite de Pépette le petit chien de la maison...
Rose assume vaille que vaille surtout que Baptiste vient de quitter la maison pour s'installer avec sa chérie...
Voilà le décor est planté. L'histoire peut commencer, vous tournerez les pages à vitesse V et vous laisserez emporter par un tourbillon de vie . Car une chose est sûre c'est que les romans d'Aurélie Valognes sont plein d'entrain, débordent d'un appétit à vivre le mieux possible, d'amitié, d'amour pour les petits et les grands. Un roman sympathique qui vous accrochera souvent un petit sourire au coin des lèvres et vous apportera une bouffée d'optimisme à condition de se laisser emporter par la vague.
Merci aux éditions Mazarine, aux éditons le livre de Poche et à Babélio pour cette rencontre avec Aurélie Valognes , une jeune femme aussi sympathique et dynamique que ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
stokely
  02 avril 2017
Je suis un peu déçue de ce nouveau livre j'ai trouvé les deux précédents meilleurs, il y a même un petit air de déjà vu pour celui-ci avec Complétement Cramé de Gilles Legardinier.
Nous suivons ici le personnage de Rose jeune mère célibataire qui perd son travail de nounou et qui assiste impuissante à l'envol de son fils de 18 ans qui emménage avec sa petite copine.
En cherchant un nouveau job elle va tomber sur une proposition d'une voisine de l'ancienne famille ou elle exerçait en tant que nounou, cette famille cherche quelqu'un. Rose va donc faire la connaissance de Colette une personne âgée complétement hypocondriaque.
Rose va peu à peu tisser des liens avec Colette mais on lui apprend qu'elle n'est pas la pour s'occuper de Colette mais de Pépette la chienne de la famille, en effet Pépette a un emploi du temps de ministre (toiletteuse, psy canine etc....).
Rose va tout de même garder cet emploi mais en s'occupant plus de Colette que de Pépette en faisant en sorte que la personne qui l'emploie Valérie ne l'apprenne pas.
Beaucoup de thème intéressants dans ce livre mais qui sont à peine ébauchés. J'ai mis la note de 3 car cela se lit bien quand même malgrès le happy end très très gros pour être crédible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Gaoulette
  21 juin 2017
Le genre Feel Good Book ça passe ou ça casse avec moi. J'ai un peu de mal avec ce genre littéraire car j'ai du mal avec les enchaînements ou les personnage.
Pour que j'accroche il me faut un personnage fort dont je m'attache dés le départ.
Malheureusement Rose ne rentre pas dans cette catégorie.
Mère célibataire, 37 ans, nounou de métier, Rose se retrouve un 31 décembre seule à attendre un message de son fils unique. Ce début d'année va être en enchaînement de mauvaises nouvelles et elle va devoir y faire face. Mais malheureusement Rose n'est pas la femme la plus dynamique qu'il existe. Une rencontre et un métier loufoque va lui voir un autre monde et surtout voir ses capacités cachées.
L'histoire de Rose en elle-même est touchante et à plusieurs reprises drôles. Les personnages qui gravitent autour d'elle sont charismatique : mention spéciale pour Véronique, Colette et Lily qui ont été une bouffée d'oxygène pour moi. Mais malheureusement quand je lisais les péripéties de Rose j'avais l'impression d'être en face d'une mamie. Elle a 1 an de plus que moi et j'ai eu l'impression d'un fossé entre nous.
Voulu par l'auteure ou pas, je me pose encore la question. J'ai trouvé le personnage incohérent avec son âge.
Quand j'ai lu les remerciement, j'ai eu la sensation d'être passée à côté du livre. le message véhiculé j'étais à côté de la plaque. Moi je voyais plutôt une remise en question, se chercher et s'accomplir.
Tout un cheminement est fait pour montrer son amitié forte avec Colette que je trouve à la fin bâclée lors de sa rencontre avec Pierre.
D'ailleurs il y a un gros mystère qui subsiste sur Colette et sa fille. Voulu ou pas, affaire à suivre.
Mais je lirais d'autre roman d'Aurélie Valognes car il faut bien l'admettre qu'elle a de la réparti et une plume agréable. Ca passe tout seul qu'on aime ou pas.
Je vais me pencher sur son premier roman qui a été un best-seller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
cathy13600
  11 septembre 2017
Chers lectrices ou lecteurs, c'est avec plaisir que je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau commentaire sur le dernier roman d'Aurélie Valognes.
Celles ou ceux qui me suivent régulièrement, savent, qu'après avoir lu « Mémé dans les orties », je m'étais engagée à lire un autre de ses écrits.
Après avoir lu le terrible et bouleversant témoignage « Marion, 13 ans pour toujours » sur le harcèlement scolaire, j'avais besoin de légèreté, de calme et de distraction.
« Minute papillon ! » s'est alors imposé à moi.
Arrivée au terme de cette histoire, je peux dire que j'ai passé un bon moment de détente, de « repos psychologique ». Je me suis simplement laissée portée par l'auteure.
Lorsque nous parcourons les premières pages, Rose, jeune femme de trente-six ans, mère célibataire, est à une étape charnière de sa vie. Encore marquée par la mort de son père, cette nounou de profession au chômage suite à un déménagement, est confrontée au départ subit de son fils unique qui part s'installer avec sa petite amie.
Anéantie par cette fuite, le contexte est on ne peut plus complexe puisqu'un conflit se fait jour entre eux suite à un non-dit tenace.
En bref, son monde s'écroule.
Contrainte, néanmoins, de travailler, notre héroïne accepte un emploi à priori dans ses cordes, à savoir dame de compagnie d'une vieille dame richissime et agoraphobe, prénommée Colette.
A partir de là, nous suivons le quotidien de cette employée dévouée aux autres. Quotidien qui, soit dit en passant, ne sera pas de tout repos.
Quelle tournure va prendre sa nouvelle vie ? Va-t-elle tourner à la catastrophe ou au contraire être le prélude à de belles rencontres ? A quoi ou à qui devra-t-elle faire face ?
Vous avez hâte de connaitre les réponses ? Je ne vois qu'une solution : Achetez ou empruntez ce livre et lisez-le !
Comme toujours dans les récits de cette romancière, la trame tourne autour de la famille en allant du plus jeune au plus âgé. Nous plongeons véritablement au centre des relations intergénérationnelles.
Rose et Baptiste, Colette et sa fille Véronique, Pierre et son fils ou encore le jeune homme devenant père de Justin sont autant de situations de couple qui mettent en lumière les difficultés, les déceptions, les incompréhensions, les bonheurs rencontrés dans les rapports filiaux.
Les personnages dans leur ensemble sont attachants et attirent notre curiosité même, si à mon goût, ils sont trop stéréotypés. Plus d'excentricité aurait amené davantage de peps à cette intrigue.
J'ai apprécié le dévouement de notre actrice principale. Sa gentillesse, sa générosité sont parfaitement mises en valeur. Cela dit, le fait qu'elle se complaise dans sa vie monotone, son manque de confiance en elle et son absence de réaction m'ont gênée. J'avais envie de la bousculer, de la faire réagir tout simplement.
J'ai eu un faible pour notre aînée qui m'a touchée, m'a émue, voir peinée tellement sa détresse est évidente. Sa sagesse est un exemple.
J'ai adoré l'amitié qui va naître entre Rose et elle. le lien qui les unies à la fin est attendrissant et plaisant à constater. C'est le point fort de ce bouquin.
Véronique, quant à elle, m'est apparue comme un personnage hautain, condescendant, égoïste et méchant. Je n'ai ressenti que du mépris à son égard. J'admets volontiers l'avoir détestée.
Baptiste m'a déçue par son comportement même si j'en ai compris les raisons. Heureusement, son attitude finale est bien meilleure. Il est donc remonté dans mon estime.
Ce livre généreux est aussi empli de sincérité.
Plume fluide, facile et rapide à lire. Vocabulaire simple truffé d'expressions françaises.
S'il m'a effectivement permis de me vider la « tête », je reste malgré tout sur ma faim. J'avoue que j'ai préféré suivre les aventures des protagonistes de « Mémé dans les orties ».
A mon sens, il est un peu plat et j'ai éprouvé un sentiment de « déjà vu » ou plutôt de « déjà lu ».
Il y a un manque de renouvellement. D'un texte à l'autre, ces opus à la couverture vichy se ressemblent.
Je conseille néanmoins même si ce n'est pas un chef d'oeuvre et que le dénouement est prévisible, voir simpliste.
Je m'adresse, ici, aux bibliophiles qui ont terminé le premier et le troisième titre de notre écrivaine :
Je verrai bien Colette en couple avec Ferdinand. Qu'en pensez-vous ?

Lien : https://www.instagram.com/li..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
violaine124
  10 octobre 2017
A ceux qui vont forcément se dire que mon avis ne va pas être objectif car j'adore Aurélie Valognes, je vais leur dire que ... OUI ils ont raison !
De quoi avons-nous le plus besoin pour vivre ? D'amour et d'eau fraîche, surement...mais rajoutez un peu de fantaisie et d'humour et vous aurez gagné le gros lot.
C'est en tout cas ce que nous propose une nouvelle fois Aurélie Valognes avec ses personnages aussi attachants qu'originaux.
Rose est une jeune femme pétillante, dynamique et motivée alors qu'elle aurait aussi pu se laisser abattre, pleurer et déprimer sur son sort. Elle va faire une rencontre éblouissante en la personne de Colette (ne parlons-pas de sa fille Véronique qui n'a que ce qu'elle mérite)...
J'ai envie de parler de Colette parce que Colette, c'est la mamie nec plus ultra au propre comme au figuré. Rien ne dépasse, rien ne se voit mais mamie Colette est partout et voit tout !
J'ai envie de parler de Rose et Colette parce que j'aurais aimé pouvoir faire pareil avec ma grand-mère. Rose a réussi ce que parfois on met toute une vie à essayer de faire : percer les secrets des êtres qui nous sont proches et surtout leur faire baisser leur garde pour leur offrir ce qui ne coûte rien et vaut tellement : l'amour.
Aurélie Valognes a osé le pari fou de mettre en relation des personnes aussi opposées que mon chat et celui du voisin ! Mais comme pour mon chat, en persévérant, on peut entrevoir les signes d'un possible rendez-vous pour le calumet de la paix...
Bref, pas besoin d'épiloguer, le nouveau roman d'Aurélie Valognes vaut tous les détours. Nul doute que vous passerez de nouveau un très bon moment de lecture et que vous en redemanderez d'autres !
Et au passage, petit clin d'oeil à ma grand-mère qui aurait eu 103 ans aujourd'hui et avec qui j'imaginais faire le tour du monde (bon d'accord le tour du patelin) le jour où j'ai eu mon permis (ça remonte un peu quand même) mais cette saleté de destin en avait décidé autrement !
Lien : https://leslecturesdelailai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
heliotteheliotte   10 juillet 2017
Il y a quelques jours, mon grand Jules de quatre ans et demi, m'a montré son nombril et m'a demandé si moi j'en avais un. Il était intrigué sur son utilité. Je m'apprêtais à lui répondre de manière très terre à terre quand il m'a semblé plus beau de simplement lui dire : pour que tu gardes une trace de ta maman, toujours avec toi, même quand elle n'est pas là.
Commenter  J’apprécie          30
Annabelle31Annabelle31   15 avril 2017
La jeune femme ne dit plus rien. Elle resta quelques instants les yeux dans le vide. Devait-elle avouer que, depuis le décès de son père,elle avait l'impression de n'être utile à personne ? Baptiste avait mis les voiles, Lili était devenue plus forte, comme si le chagrin l'avait à peine effleurée. Alors que Rose, elle, sombrait,doutait constamment, ne savait plus prendre la moindre décision
Commenter  J’apprécie          20
BluerockBluerock   31 mars 2017
Rose avait tellement honte de son niveau que pendant très longtemps elle avait fait un rêve récurrent. Un cauchemar, plutôt. La DASS passait à l'improviste chez elle et lui arrachait son fils. Puis on l'emmenait dans une grande salle d'examen silencieuse où elle se retrouvait seule parmi des milliers de pupitres : on lui promettait de lui rendre son enfant si elle réussissait le contrôle d'anglais. À chaque fois, rose se réveillait en sueur, cherchant désespérément à se souvenir du prétérit des verbes irréguliers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   15 avril 2017
Colette avait pris conscience qu'en croyant bien faire, depuis des années, elle provoquait des catastrophes. La plus grande d'entre elles étant sa propre fille, Véronique, qui était devenue sous ses yeux un monstre d'égoïsme, sous une épaisse couche de superficialité. Elle n'avait rien vu venir. En s'investissant à corps perdu dans ses associations, elle n'avait pas pris conscience qu'elle avait délaissé Véronique : le moindre chien perdu passait avant elle ! La culpabilité la rongeait désormais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
naiisnaiis   01 mai 2017
Rose: - Arrête de me grogner dessus, Xanax (Pépette, petit Loulou de Poméranie), sinon je t'y mets aussi (la cabine cryo de Véronique) ! Je ne fais rien de mal, là ! Je m'assure que la cabine à froid de madame fonctionne encore. Mais comment fait-elle pour y rester plus de dix secondes ? On dirait une chambre froide pour gros morceaux de viande, voire pire... Et, toi arrête de me coller si tu ne veux pas finir en Mister Freeze !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Aurélie Valognes (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélie Valognes
La tournée du Camion qui livre a lieu du 8 juillet au 20 août 2017 et est passée par Crozon Morgat. Vous avez pu y retrouver Aurélie Valognes pour des dédicaces et un atelier d'écriture plutôt sympathique ! Suivez tout l'itinéraire et le programme d'animation tout l'été sur www.lecamionquilivre.com
autres livres classés : célibat des femmesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12993 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .