AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.59 /5 (sur 138 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 16/04/1935
Mort(e) à : Paris , le 21/05/2013
Biographie :

Dominique Venner, né le 16 avril 1935 à Paris, est un directeur de revue et auteur d'ouvrages sur l'histoire et les armes. D'abord militant, durant les années 1950, dans des mouvements d'ultra-droite, comme Jeune Nation, il fonde, au cours des années 1960, des groupes nationalistes européistes, comme Europe-Action. Membre en 1968 du groupe à l'origine du GRECE — les informels « Groupes de recherches et d'études pour la civilisation européenne » —, créateur la même année d'un éphémère Institut d'études occidentales (IEO), qui a regroupé plusieurs intellectuels, il s'est depuis retiré du militantisme politique, dirigeant ainsi les revues Enquête sur l'histoire, puis La Nouvelle Revue d'Histoire, créée en 2002..
Il s'est suicide par arme à feu le 21 mai 2013 devant le maître-autel de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en expliquant dans une lettre envoyée à ses amis de Radio Courtoisie et à Robert Ménard, qui la publiera sur le site d'information Boulevard qu'il « [s]'insurge contre les poisons de l'âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille »

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

FREIKORPS - Schlageter Museum Berlin Film 1939


Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
NewHorizon   12 mai 2016
Le choc de l'Histoire de Dominique Venner
Afin de "zombifier" les Européens, jadis si rebelles, on a découvert entre autres les avantages de l'immigration de masse. Celle-ci a permis d'importer de la main d'oeuvre bon marché, tout en déstructurant les identités nationales. L'installation à demeure d'allogènes accélère aussi la prolétarisation des travailleurs européens. Privés de la protection d'une nation cohérente, ils deviennent des prolétaires "tout nus", des zombis en puissance, d'autant qu'ils sont culpabilisés par le rappel nauséeux de forfaits imaginaires, comme la colonisation, imputée à leurs aïeux.
Commenter  J’apprécie          220
lerital31   19 avril 2015
Un samouraï d'Occident : Le bréviaire des insoumis de Dominique Venner
Nous avons la santé et le confort comme jamais, des savoirs, des connaissances et des libertés sans équivalent. et pourtant rôde en Europe le sentiment d'un déclin voilé, une sorte de nihilisme flasque perceptible dans ce qui tient lieu de littérature ou d'art officiel. La beauté a déserté nos vies pour s'enfermer dans les musées. Nos rues les plus belles sont noyées dans un grouillement de foules hagardes et bigarrées. Pourquoi la laideur a-t-elle remplacé la beauté? pourquoi ce désert de culture et d'identité au milieu d'une colossale et très inégale prospérité? Pourquoi l'argent est-il devenu le seul étalon, nous écrasant sous sa vulgarité et sa puissance masquée?
Commenter  J’apprécie          160
Dominique Venner
DocIdoine   21 février 2019
Dominique Venner
Homère ne se prononce jamais selon cette dualité du bien et du mal qu’il ignore. S’il juge, c’est selon les critères du beau ou du laid, de ce qui est honorable ou ne l’est pas. Pourtant, une haute moralité imprègne les poèmes. Toute transgression de l’harmonie, de la mesure, de la conduite droite, se paie au prix fort, ainsi la « funeste » colère d’Achille, prétexte de l’Iliade. Homère ignore l’intériorisation d’une morale fondée sur la faute et la culpabilité. De façon moins pernicieuse et plus saine, il met en action des vertus et leur contraire, le courage et la lâcheté, l’honneur et la bassesse, la magnanimité et la rancune, la loyauté et la traîtrise. Il montre aussi des caractères, sans rien dissimuler de leurs contradictions, Hector et sa lucidité, Pénélope et sa féminité, Achille et sa vaillance, Ulysse et son habileté, Nestor et sa raison, Pâris et sa faiblesse, Hélène et son extrême sensualité.
Commenter  J’apprécie          150
NewHorizon   12 mai 2016
Le choc de l'Histoire de Dominique Venner
Sans faire dans l'angélisme, on constate que la noblesse n'était pas seulement liée à la naissance, mais aussi au mérite, ce qui impliquait un renouvellement constant, mais aussi la transmission d'une éthique du service et une ascèse de la tenue.
Commenter  J’apprécie          150
lerital31   19 avril 2015
Un samouraï d'Occident : Le bréviaire des insoumis de Dominique Venner
Chez Homère, la vie, cette petite chose éphémère et si commune, n'a pas de valeur en soi. Elle ne vaut que par son intensité, sa beauté, le souffle de grandeur que chacun - et d'abord à ses propres yeux - peut lui donner. Une conception bien différente de celle véhiculée par tant de ces sagesses de bazar, de ces platitudes qui ont envahi l'esprit des masses occidentales et incitent à désirer une vie la plus longue possible, fût-elle médiocre et larvaire.
Commenter  J’apprécie          130
moravia   10 novembre 2019
Les Corps-francs allemands de la Baltique de Dominique Venner
Les vaguelettes d'argent gris courent, familières, au flanc du submersible. Après le danger oppressant des eaux ennemies, voici le port de Kiel, la terre allemande. Au-dessus de la coque fuselée, le pavillon noir et blanc de la Marine impériale se déploie dans l'air froid de ce 8 novembre 1918.

Du kiosque de son UB 128, le lieutenant de vaisseau Wilhelm Canaris fixe intensément la rade.

Tandis que la terre se rapproche, ses yeux se glacent. Aux mâts des puissants navires ancrés dans le port il voit flotter le drapeau rouge.



(incipit).
Commenter  J’apprécie          110
NewHorizon   12 mai 2016
Le choc de l'Histoire de Dominique Venner
Telle que je l'entends, la tradition est tout le contraire. Ce n'est pas le passé. C'est même ce qui ne passe pas. Elle nous vient du plus loin, mais elle est toujours actuelle. Elle est notre boussole intérieure, l'étalon des normes qui nous conviennent et qui ont survécu à tout ce qui a été fait pour nous changer.
Commenter  J’apprécie          100
Jcequejelis   13 juillet 2012
Baltikum (Dans le Reich de la défaite, le combat des Corps-francs.1918-1923) de Dominique Venner
Dans la nuit opaque du 8 novembre 1918, les avant-postes français de la 166e division, voient clignoter les phares d'un convoi d'automobiles venant de La Capelle. La sonnerie du cessez-le-feu les transporte de joie : ce sont les plénipotentiaires allemands annoncés par télégramme spécial.

(...)

En territoire français, on fait monter les parlementaires allemands dans un train spécial. A 7 heures, épuisés, transis et le menton rugueux, ils atteignent le carrefour de Rethondes où les attend le maréchal Foch dans son wagon-salon. La délégation ne comporte aucun membre du Grand Etat-Major à qui sera ainsi épargné l'humiliation de cet instant.

Glacial, le Maréchal remet les conditions d'armistices et accorde soixante-douze heures pour les accepter. Les troupes allemandes devront évacuer dans les quinze jours les territoires occupés, Alsace-Lorraine comprise. Les Alliés établiront trois têtes de pont sur le Rhin, recevront d'énormes quantités de matériel militaire et placeront les principales unités de la flotte de guerre sous séquestre. Ces conditions équivalent à une capitulation.



478 - [p. 25-26]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
danaella   29 avril 2016
Un samouraï d'Occident : Le bréviaire des insoumis de Dominique Venner
Même quand ils ne le savent pas, les individus et les peuples ont un besoin vital de racines, de traditions et de civilisations propres, c'est-à-dire de continuités apaisantes, de rites, d'ordre intériorisé, et de spiritualité
Commenter  J’apprécie          80
moravia   09 décembre 2019
Les Corps-francs allemands de la Baltique de Dominique Venner
La nuit a été froide. Sur les coteaux, au-dessus de Starnberg, le givre alourdit la fine nervure des branchages. Les hommes dorment tout habillés, la tête sur le sac. Le sommeil a pétrifié ces adolescents, soûls d'épuisement. Les combats ont cessé bien après que la nuit se soit coulée dans les rues, venant de la vallée.

Les Rouges dorment aussi, mais le plus brillant soleil ne pourra plus les réveiller. Vingt et un corps hachés par la fusillade ont été rassemblés comme pour un tableau de chasse après les battues d'automne.

Dehors, les sentinelles grelottent, la paupière lourde.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49992

Où se déroula la journée des Barricades, le 12 mai 1588?

à Londres
à Paris

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolutionCréer un quiz sur cet auteur

.. ..