AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 237 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marennes,Charente-Maritime. , 1946
Biographie :

Hortense Dufour est fille d’un magistrat français et d’une musicienne italienne.

Elle séjourne pendant trois ans à Madagascar et aux Comores. A Paris, elle suit de brillantes études en lettres modernes.

Hortense Dufour a participé au Comité de lecture des éditions Robert-Laffont et collaboré au groupe Bayard Presse et autres magazines sous forme d'articles.

Hortense Dufour vit aujourd'hui à Paris. Mariée à Georges Vignaux, Directeur de recherche au CNRS, elle est mère de trois enfants. Elle se rend régulièrement à Chicoutimi, Québec.

On lui doit de nombreux romans et plusieurs biographies consacrées à la Comtesse de Ségur, Cléopâtre, Marie-Antoinette, Néron, Colette et George Sand et Marie Stuart.

Grand prix des lectrices de Elle en 1978 pour son roman La Marie-Marraine, adapté à l'écran par Robert Enrico sous le titre L'empreinte des géants.

Prix du Livre Inter en 1983 pour son roman Le Bouchot. Grand Prix de l'Académie de Saintonge et Médaille de Chardonne en 1990 pour La fille du saunier. Le bois des abeilles a obtenu en 2006 le Prix des Mouettes offert par le Conseil général de Charente-Maritime. Hortense Dufour est enfin l'auteure de nombreux scénarios pour TF1 et FR3.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Sexe et perversion dans l'Histoire. BTLV (Histoire)

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
genou   11 juin 2019
Le bouchot de Hortense Dufour
"..., l'écriture est un moyen de faire du tapage sans sortir de chez soi."
Commenter  J’apprécie          564
genou   12 juin 2019
Le bouchot de Hortense Dufour
"... en fait de bonne farce, les hommes ont toujours de l'imagination. Il n'y a que pour le bonheur qu'ils soient complètement nuls."
Commenter  J’apprécie          510
LisonsDesLivres   12 mai 2018
Le bois des abeilles de Hortense Dufour
Je m’élançai. Je sus que je n’avais plus pied ; je sus qu’à un moment de la vie, on ne compte que sur soi, on n’a plus rien pour vous soutenir.
Commenter  J’apprécie          80
irisrivaldi   12 avril 2020
Calamity Jane : Le Diable blanc de Hortense Dufour
Lull hochait la tête :

– Dans le fond, il suffirait de peu de chose pour qu’une femme soit président des États-Unis.

– C’est ça, dis-je, plutôt ivre, du tabac plein la bouche. Dominer le monde n’a rien à voir avec ce qu’on a dans le pantalon.

– Dans quoi ?!...

– Rien, dis-je.

Et je crachai à terre.

– Pourquoi bois-tu autant, Martha Jane ?

– J’ai soif. Plus j’ai soif, plus je bois.

– Logique, dit un type en costume, qui battait les cartes devant le pianola.
Commenter  J’apprécie          40
Miaka   14 décembre 2010
Sissi : Les forces du destin de Hortense Dufour
La foule, le vide sous la loge, le vertige, les regards... Franzi, si à l'aise, si heureux ! S'aperçoit-il de son angoisse ? Que faire ? La fuite ? Devant elle, l'ondoyant mouvement de la foule, à ses côtés, l'empereur, le roi, la reine Marie. A l'arrière, sa famille, tout autour, des gardes en figurants d'opéra. Existe-t-il une drogue opiacée qui calmerait cet effarant cataclysme intérieur ? Ses pieds serrés dans du satin lui font mal. Elle avait eu un mouvement de recul, jeune pouliche devant un précipice, quand il avait fallu entrer dans la loge au rythme de l'hymne national. Les Munichois s'étaient aperçus, émus, de son trouble. Un encens chaleureux l'encourageait. Des murmures d'admiration s'élevaient jusqu'à la loge. «Une telle beauté... On nous avait caché cette grâce exquise... Digne d'un empereur...» Vienne n'aura aucune pitié de ses malaises, objets d'une noire délectation
Commenter  J’apprécie          30
toto   09 août 2015
Moi, Néron de Hortense Dufour
Puisque nous savons que nous sommes appelés à mourir, pourquoi ne pas vivre?

p 359
Commenter  J’apprécie          50
Celine_72   10 mars 2012
Le bouchot de Hortense Dufour
Il n'y a pas pire détresse que de ne plus aimer ce que l'on a adoré.
Commenter  J’apprécie          50
Khat   10 septembre 2013
Margot, la reine rebelle : Les épreuves et les jours de Hortense Dufour
Marguerite de Valois a traversé le siècle turbulent de la Renaissance. Alexandre Dumas, dans son célèbre roman La reine Margot, publié en 1845, lui a donné ce charmant sobriquet. Ses contemporains la nommaient " la reine Marguerite". Ses ennemis, parfois ses frères, ses amants peut-être, disaient " Margot ". Manière de la réduire ou de lui chuchoter quelques tendres affronts.
Commenter  J’apprécie          30
elematt44   02 août 2012
Le bois des abeilles de Hortense Dufour
Les obus creusent des cratères qui feront de Verdun une sorte de planète éclatée. Une lune de cendres et de poussières, des cratères de suie et de sang. Un volcan mort où le feu continue à s'évader du ventre gorgé de morts en charpie. La terre pousse un long moment ses hurlements.

Tout se tait. Tout est mort.
Commenter  J’apprécie          30
toto   06 août 2015
Moi, Néron de Hortense Dufour
Nos morts ne vont nulle part. On a discrètement dispersé avec un petit balais quelques cendres du divin Claude. Il avait plu et les cendres étaient noires et collantes, semblables à un peu de boue.

Claude, le divin, un peu de boue. Dispersée au petit balai qui sert aussi à détourner les excréments.

p 125
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..