AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Découvrez les meilleures listes de livres


La Vie de quelques grands auteurs, revisités....par nos contemporains !

Liste créée par fanfanouche24 - 31 livres. Thèmes et genres :

Je termine le texte épatant de Judith Perrignon sur Victor Hugo, qui m'a soufflé l'idée de cette liste... en me remémorant mes coups de cœur sur des biographies romancées, très attractives et fourmillant d'informations...." "Bien sûr il est vieux et la vie n’a jamais rien promis d’autre que de s’en aller. La sienne a duré longtemps, quatre-vingt-trois ans, mais si longtemps, si intense, si vibrante, si enroulée sur son temps, son siècle, ce dix-neuvième qui a cru au progrès mécanique de l’Histoire, qu’on dirait qu’un astre va s’éteindre dans le ciel" (" Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon, 2015). ***** le 20 novembre 2015***mis à jour le 20 septembre 2019*** complété le 2 août 2020
+ Lire la suite


1 Victor Hugo vient de mourir
Judith Perrignon
128 critiques 138 citations

"« La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l’autre dire qu’il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L’homme qui leur a tendu un miroir n’est plus là. Tout s’amplifie, tout s’accélère. On dirait qu’en mourant, qu’en glissant vers l’abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville… » La mort de Victor Hugo puis les funérailles d’État qui s’annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre. D’un événement historique naît une fable moderne, un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman." Ajouter à mes livres
2 Un amour à l'aube
Elisabeth Barillé
9 critiques 57 citations

"Tout commence dans une salle de vente parisienne avec une tête en pierre signée Modigliani : Elisabeth Barillé croit y reconnaitre le singulier visage de la poétesse russe Anna Akhmatova. Non sans raison. Quelques mois auparavant, en effet, au musée Akhmatova de Saint-Pétersbourg, un dessin de Modigliani avait arrêté en elle cette énigme: « Ces mèches folâtrant sur l’exquise distorsion de la nuque, légères et folles, comme au front d’une enfant, ce détail adorable, est-ce l’amitié ? Est-ce l’amour ? » Commence alors l'enquête. Au fil des indices récoltés avec patience – lettres, poèmes, journaux intimes, photographies, dessins, – l'auteur retrace peu à peu leur rencontre, en 1910. Anna est une jeune mariée ; Amedeo un homme libre. Deux jeunes êtres, dévorés par la passion de l'art, dans le Paris des grandes crues." Ajouter à mes livres
3 Hiver
Christopher Nicholson
22 critiques 30 citations

"Dans la maison qu’il a lui-même construite au cœur du Dorset, aux côtés de Wessex, son chien fidèle, et de Florence Dudgale, sa secrétaire et épouse en secondes noces, Thomas Hardy entre dans l'’hiver de sa vie. À quatre-vingt-quatre ans, l’'auteur de Jude l'’Obscur pense en avoir fini avec la passion quand une adaptation de Tess d’Urberville est montée au village. La jeune Gertrude Bugler, qui tient le rôle-titre, le charme et le fascine par son talent et sa fraîcheur. Sous le regard amer de son épouse qui souffre de la pesante atmosphère d’une maison isolée et encerclée d’arbres, Hardy vit son ultime amour. Christopher Nicholson esquisse un portrait tantôt mélancolique, tantôt désopilant, mais toujours saisissant, d’'un couple vieillissant, et met en lumière les interactions entre la vie et l'oe’œuvre de l'’un des plus grands auteurs britanniques." Ajouter à mes livres
4 La transcendante
Patricia Reznikov
16 critiques 21 citations

Une lecture qui m'a enchantée en 2014, sur Nataniel Hawthorne et le mouvement littéraire, philosophique des "transcendantalistes"... Ajouter à mes livres
5 Le cheval Péguy
Jean-Luc Seigle
5 critiques 7 citations

Fanfanouche24- "extrait---Découverte due au plus grand des hasards? en flânant en librairie. Je me suis aussitôt précipitée sur ce texte inattendu de Jean-Luc Seigle, mettant à l'honneur un écrivain qui m'est complètement méconnu, ayant à l'esprit une « image préconçue »?transmise au fil des années : Péguy comme « écrivain catho réac ? »... J'étais plus que bien disposée venant d'achever avec émotion et enthousiasme son roman, « En vieillissant , les hommes pleurent »? Des thèmes communs : la transmission, l'amour des plus humbles, les destructions, gâchis insupportables causés par les guerres, l'esprit de résistance, l'écriture, l'amour et la magie des mots ,..qui ont le don de « réparer »les barbaries ainsi que les injustices, sur cette terre. J'ai dévoré ce petit livre, petit joyau de poésie et d'admiration fervente, inconditionnelle de l'auteur pour cet écrivain hors du commun, délaissé, que fut et reste Charles Péguy. Un hommage fort? qui retrace la courte vie de Péguy, son enfance pauvre auprès d'une mère, veuve, très aimante envers son unique fils. Cette femme courageuse, fortement croyante, rempailleuse du village, transmet à son fils sa vénération pour cette autre petite femme « courageuse et héroïque », Jeanne d'Arc?." Ajouter à mes livres
6 La Comtesse de Ségur née Rostopchine
Hortense Dufour
2 critiques 2 citations

En cours de lecture... 20 novembre 2015 Ajouter à mes livres
7 Une ardente patience
Antonio Skármeta
54 critiques 65 citations

Enfin lu avec bonheur en 2015...-"Réfractaire au métier de pêcheur, Mario Jimenez trouve son bonheur grâce à une petite annonce du bureau de poste de l'île Noire. Facteur il sera, avec pour seul et unique client le célèbre poète Pablo Neruda. Leur relation, d'abord banale et quotidienne, se transforme, par la magie du verbe et de la métaphore, en une amitié profonde. Mais malgré leur isolement, l'Histoire les rattrape ... "Au Chili, tout le monde est poète. Tu seras plus original en restant facteur." Romancier et cinéaste, Antonio Skármeta dut s'exiler du Chili en 1973. L'adaptation au cinéma d'Une ardente patience sous le titre Le Facteur (Il Postino) a connu un succès mondial. Également en Points : Le Cycliste de San Cristobal et T'es pas mort ! "Un roman d'une souveraine maturité." La Quinzaine littéraire" Ajouter à mes livres
8 Les derniers jours de la vie d'Albert Camus
José Lenzini
8 critiques 6 citations

Fanfanouche24- "Un petit texte agréablement écrit, d'un spécialiste de Camus, qui regorge d'informations méconnues, sans omettre l'admiration communicative du "biographe" pour la personnalité complexe et très dense de l'auteur de "La Peste".... " Ajouter à mes livres
9 Le portefeuille rouge
Anne Delaflotte Mehdevi
27 critiques 29 citations

Un grand coup de coeur 2015... et une façon originale d'aborder le Grand Shakespeare !... "Les doigts habiles de la relieuse du gué viennent de se poser sur un vrai trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare, découvert par une consoeœur acariâtre. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde. D'autant qu'un trésor peut en cacher un autre, si l'on gratte la poussière des papiers anciens, si l'on déchiffre les traits de plumes à l'encre passée...." Ajouter à mes livres
10 Le voyant
Jérôme Garcin
127 critiques 195 citations

Un texte passionnant et bouleversant qui m'a fait rencontrer cet écrivain-philosophe..."Le visage en sang, Jacques hurle: "Mes yeux! Où sont mes yeux?" Il vient de les perdre à jamais. En ce jour d'azur, de lilas et de muguet, il entre dans l'obscurité où seuls, désormais, les parfums, les sons et les formes auront des couleurs. Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit Et la lumière fut et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient «The Blind Hero of the French Resistance». Il meurt, en 1971, dans un accident de voiture. Il avait quarante-sept ans. Vingt ans après Pour Jean Prévost (prix Médicis essai 1994), Jérôme Garcin fait le portrait d'un autre écrivain-résistant que la France a négligé et que l'Histoire a oublié." Ajouter à mes livres
11 Pourquoi cette puissance...
Françoise Lalande
7 critiques 24 citations

Lu avec grand intérêt en 2014-Sur le poète , Germain Nouveau Fanfanouche24- "Apprendre en se divertissant, la magie suprême ! Mon choix parmi d'autres s'était effectué, opéré à la fois, par élan pour l'auteure, Françoise Lalande dont j'avais lu précédemment avec le plus vif intérêt son « Madame Rimbaud », où elle remettait en avant la mère du poète si décriée… et par le sujet, ne connaissant quasiment rien de Germain Nouveau, si ce n'est son nom, mais n'ayant jamais, au grand jamais parcouru sa poésie…Ce fut une occasion alléchante que j'ai saisie… J'ai donc, à la suite de cette biographie romancée, tout appris de ce poète singulier…ou du moins suffisamment pour avoir provoqué la curiosité et l'envie d'approfondir et surtout de lire ses poésies…Poète en marge, ayant lui aussi beaucoup voyagé, ami de Rimbaud, Verlaine, rebelle, indifférent aux parades littéraires et véritablement habité par l'amour de la poésie, ce dernier est mort dans le dénuement et dans la quasi indifférence générale…. Françoise Lalande, pour la forme de son récit, choisit un habile subterfuge pour narrer le périple agité et fantaisiste de cet artiste original. Deux jeunes poètes parisiens arrivent dans le village natal de Germain Nouveau, dans le Var, où il est décédé peu avant, afin d'enquêter sur le poète, par admiration pour lui. Ils tombent sur un vieil instituteur « sédentaire » qui fut son ami les dix dernières années. Des rencontres se concrétisent entre le vieil ami solitaire et les deux jeunes gens, et ces derniers, au fil des récits plus ou moins fidèles, font connaissance avec leur « poète préféré »… Celui-ci partira à Londres avec Rimbaud où il se produira une séparation et une fâcherie aux causes mystérieuses, il décidera de partir en Orient, au Liban, enseignera, et finalement décidera de revenir dans son village de naissance pour y achever son existence dans le dénuement et l'anonymat…" Ajouter à mes livres
12 L'autre vie d'Orwell
Jean-Pierre Martin
2 critiques 6 citations

Très belle lecture faite en 2013- Fanfanouche24- Un très beau récit de Jean-Pierre Martin, qui nous fait découvrir une période très particulière de la vie d'Orwell, qui , après la mort de son épouse, sa lassitude des snobismes de la vie littéraire, se retire...très loin dans une île d'Ecosse difficile d'accès.... il va travailler la terre.... et écrire dans un cadre exceptionnel mais aussi un état d'esprit très particulier son très célèbre "1984".... Après cette lecture, et la connaissance de ce retirement du monde d'Orwell, on ne peut relire "1984" qu'avec une autre perception, un autre regard... c'est un texte magnifiquement écrit, où on ressent très fort une communion d'idées et d'aspirations entre l'auteur et son "biographe"....même si c'est très loin d'une biographie classique.... " Ajouter à mes livres
13 Les Femmes du braconnier
Claude Pujade-Renaud
32 critiques 33 citations

Sur Sylvia Plath... Ajouter à mes livres
14 Le Roman de Rabelais
Michel Ragon
12 critiques 9 citations

Une lecture lointaine mais très réjouissante... Ajouter à mes livres
15 La dame blanche
Christian Bobin
32 critiques 117 citations

Magnifique texte de Bobin sur la poétesse, Emily Dickinson... Ajouter à mes livres
16 Le roman de monsieur de Molière
Mikhaïl Boulgakov
33 critiques 35 citations

Lecture ancienne mais des plus passionnantes et vivantes... Ajouter à mes livres
17 Les Sept Vies du Marquis de Sade
Jacques Ravenne
6 critiques 10 citations

Suggestion de canel... Ajouter à mes livres
18 La Marquise de Sade
Mireille Calmel
21 critiques 5 citations

proposition de canel... Ajouter à mes livres
19 Le voyage en bleu : Une biographie romancée d'Andersen
Stig Dalager
Une grande curiosité pour cette biographie romancée du conteur, Andersen...----"A l'approche de sa mort, Hans Christian Andersen, l'auteur des contes universellement connus, cherche le pardon pour sa vanité et pour avoir laissé sa mère et sa demie-soeur dans leur misère. Lui qui s'est largement mis en scène comme le vilain petit canard devenu cygne n'aimait pas qu'on lui rappelle ses origines modestes. Pour se faire une place dans un milieu qui lui était complètement fermé au départ, et où il voulait être acteur, il essuya d'innombrables humiliations et échecs avant d'écrire ses contes enfin appréciés de la critique. Au fur et à mesure que son état s'aggrave, Andersen est hanté par les personnes-clés de son existence, revoit les lieux qu'il a visités, de Paris à Constantinople, de Londres à Rome. Il fait le bilan de ses regrets et semble peu à peu accepter l'échéance qui vient. Malgré la renommée internationale dont il a joui de son vivant, malgré les louanges de plusieurs familles royales, de divers mécènes aristocrates et de grands artistes internationaux tels Hugo, Dumas, Balzac, Heine et Dickens, Andersen doutait terriblement de lui-même et de son oeuvre. Abonné à l'amour impossible, il fut l'éternel insatisfait, vivant par procuration, se réfugiant dans son imaginaire avec un désir presque permanent d'être ailleurs ou d'être quelqu'un d'autre." Ajouter à mes livres
20 Mon nom sera Stig Dagerman
Björn Ranelid
Ajouter à mes livres
21 Pour Jean Prévost
Jérôme Garcin
4 critiques 13 citations

Une lointaine lecture à relire... pour me remettre en tête la personnalité exceptionnelle et fort attachante de cet écrivain trop peu reconnu, Jean Prévost... Ajouter à mes livres
22 Le Perroquet de Flaubert
Julian Barnes
15 critiques 32 citations

Suggestion fort intéressante de crapette... Ajouter à mes livres
23 Prends garde à la douceur des choses : Paul-Jean Toulet, une vie en morceaux
Frédéric Martinez
2 critiques 5 citations

Belle proposition de nadejda... Ajouter à mes livres
24 Petit exercice d'admiration
Christian Estèbe
1 critique 17 citations

- Ajout le 20 deptembre 2019---Très beau texte de Christian Estèbe sur Marc Bernard , à partir de son texte " La Mort de la bien-aimée"...Lecture enthousiasmante de ce mois de septembre Ajouter à mes livres
25 Giono, furioso
Emmanuelle Lambert
19 critiques 46 citations

Ajout le 20 septembre 2019- Lecture du moment passionnante. L'auteur nous raconte son évolution d'appréciation et de compréhension de l'oeuvre de Giono ! Ajouter à mes livres
26 Les enquêtes de Monsieur Proust
Pierre-Yves Leprince
10 critiques 8 citations

Suggestion de crapette...grand Merci , avec retard; mille excuses, encore ..! Ajouter à mes livres
27 Meurtre à Petite Plaisance
Estelle Monbrun
2 critiques 1 citation

Suggestion de crapette...Merci , avec retard; mille excuses, encore ..--" Une villa confortable sur l'île des Monts-Déserts, au large des côtes du Maine. A priori, rien ne distingue Petite Plaisance de ses voisines mais les maisons d'écrivains sont des lieux magiques. Et les visiteurs affluent dans ce qui fut la dernière demeure de Marguerite Yourcenar. Celui qu'on trouve, un matin, dans le jardin est tout à fait mort. Il s'agit d'Adrien Lempereur, un journaliste français venu faire un reportage sur la " guerre du homard ". Cette macabre découverte bouleverse Jack Griffith, responsable de la sécurité sur l'île..." Ajouter à mes livres
28 Portraits et Préférences : De Benjamin Constant à Arthur Rimbaud
André Suarès
Ajout le 20 septembre 2019 Ajouter à mes livres
29 Titus n'aimait pas Bérénice
Nathalie Azoulai
106 critiques 161 citations

Suggestion bienvenue de pas-chacha, ce 1er août 2020 Ajouter à mes livres
30 Légende d'un dormeur éveillé
Gaëlle Nohant
152 critiques 146 citations

****Suggestion de paestum, ce vendredi 30 octobre 2020 Ajouter à mes livres
31 Diderot, le génie débraillé
Sophie Chauveau
19 critiques 11 citations

"Diderot l’écrivain, le philosophe, l’Encyclopédiste nous est ici révélé sous un autre jour. Voici un adolescent, fuyant son père avec la complicité de sa soeur, qui plonge avec délices dans le Quartier Latin. Voici un bon vivant, gastronome et séducteur, navigant d’amour en amour. Surveillé par les censeurs sous le règne du Roi Soleil, il se passionne pour toutes les causes, entraîne d’Alembert, La Condamine dans l’aventure de l’Encyclopédie. Avant de quitter la France pour la Russie et de rejoindre à Saint-Pétersbourg la cour de la Grande Catherine… Après avoir ressuscité Lippi, Botticelli, et Leonard de Vinci dans le "Siècle de Florence", Sophie Chauveau se penche avec la même verve sur le siècle des Lumières. Des années bohème aux cercles de l’Encyclopédie, elle nous raconte la vie passionnée et passionnante d’un de nos plus grands penseurs." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          6718