AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 1126 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 04/10/1956
Biographie :

Jérôme Garcin dirige le service culturel du Nouvel Observateur et produit et anime l'émission Le Masque et la Plume sur France Inter. Il est membre du comité de lecture de la Comédie-Française.

Jérôme Garcin fait sa scolarité au lycée Henri-IV à Paris avant d'entreprendre des études de journalisme. Il travaille ensuite pour le journal L'Événement du jeudi. En 1989, il succède à Pierre Bouteiller pour animer l'émission Le Masque et la Plume de France Inter dont il deviendra plus tard également le producteur. Il occupe aussi les fonctions de directeur adjoint de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur et collabore au journal Service littéraire.

Il est également un écrivain qui a publié de nombreux romans et récits consacrés à l'univers équestre, à sa famille, à ses ami(e)s et connaissances.

Il a notamment reçu le prix Médicis essai en 1994 pour "Pour Jean Prévost", le Grand prix de littérature Henri-Gal de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre en 2013, le Prix des romancières 2014 pour "Bleus horizons" ou encore le Prix du Parisien magazine pour "Le Voyant".

Plus jeune, il avait également publié un recueil de poèmes, aujourd'hui introuvable.

Il est marié à l'actrice Anne-Marie Philipe, fille de l'acteur Gérard Philipe.

Il publie en 2015 "Le voyant" qui reçoit le prix Relay des voyageurs et le prix d'une vie / Le Parisien Magasine.
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de la rentrée littéraire, France Culture s'associe à l'Obs pour vous présenter le choix des deux rédactions : une sélection de 10 nouveaux romans qui marqueront sûrement cette rentrée 2020. Nous commençons par la sélection de l'Obs, avec le nouveau roman d'Emmanuel Carrère, Yoga, aux éditions P.O.L, La Tannerie de Celia Levi chez Tristram, Comédies françaises d'Eric Reinhardt aux éditions Gallimard, mais aussi de la littérature anglo-saxonne avec Les Lionnes de l'américaine Lucy Ellmann au Seuil, ainsi qu'Histoire de la Nuit de Laurent Mauvignier chez Minuit. Côté France Culture, cinq grandes plumes également : Histoire du Fils de Marie-Hélène Lafon aux éditions Buchet-Chastel, Sous le Ciel des Hommes de Diane Meur chez Sabine Wespieser, Chavirer de Lola Lafon aux éditions Actes Sud, Autoportrait en Chevreuil de Victor Pouchet aux éditions Finitude et enfin Nickel Boys de l'américain Colson Whitehead Prix Pulitzer 2020. Retrouvez la sélection des deux rédactions en présence de Sandrine Treiner, directrice de France Culture, Arnaud Laporte, producteur de l'émission Affaires culturelles du lundi au vendredi de 19h à 20h sur France Culture, Mathias Enard écrivain, producteur du nouveau magazine littéraire la Salle des machines tous les dimanches à 17h sur France Culture, Jérôme Garcin, rédacteur-en-chef Culture à l'Obs, ainsi qu'Elisabeth Philippe journaliste littéraire. Ils seront rejoints en seconde partie d'émission par Pascal Thuot, directeur général de la librairie Mille pages à Vincennes. Les matins de France Culture de Guillaume Erner - émission du 27 août 2020 A retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-des-matins/dix-livres-pour-la-rentree-litteraire-2020-la-selection-de-france-culture-et-lobs Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5D... Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (9) Voir tous


Citations et extraits (491) Voir plus Ajouter une citation
rulhe   09 septembre 2016
Le voyant de Jérôme Garcin
me laisse pas le monde

changer ton regard.

mais laisse ton regard

changer le monde.
Commenter  J’apprécie          400
fanfanouche24   26 janvier 2015
Le voyant de Jérôme Garcin
A ses élèves qui veulent connaître la philosophie des Lumières, savoir si Diderot est matérialiste et Camus, pessimiste, ou si Mallarmé est "compréhensible", il ne donne pas de réponses définitives. Au contraire, il leur démontre que rien n'est aussi simple, que la littérature n'est pas une science exacte, il leur "donne des soucis" pour le plaisir de les faire penser par eux-mêmes. (p.151)
Commenter  J’apprécie          380
Piatka   17 mars 2015
Le voyant de Jérôme Garcin
Il fait une découverte stupéfiante. Au lieu de tourner ses yeux morts vers l'extérieur, il les oriente vers l'intérieur, en lui-même, où il peut vivre, courir, dessiner, où tout est plus stable et plus amical qu'au-dehors, où rien ne distingue le jour de la nuit, où les ombres n'ont plus leur place, où il peut déplacer à sa guise l'horizon, où il a le sentiment d'aborder un continent neuf et vierge [..]

Alors il éclate de joie : ses yeux ne sont pas fermés, ils sont seulement renversés.
Commenter  J’apprécie          360
Ladybirdy   02 mars 2020
Olivier de Jérôme Garcin
Parmi tout ce que tu m’as appris, il y a d’abord ceci : on écrit pour exprimer ce dont on ne peut pas parler, pour libérer tout ce qui, en nous, était empêché, claquemuré, prisonnier d’une invisible geôle. Et qu’il n’y a pas de meilleure confidente que la page blanche à laquelle, dans le silence, on délègue ses obsessions, ses fantasmes et ses morts. Tu m’as révélé l’incroyable pouvoir de la littérature, qui à la fois prolonge la vie des disparus et empêche les vivants de disparaître.
Commenter  J’apprécie          362
Erveine   19 avril 2016
La Chute de cheval de Jérôme Garcin
Les coups réguliers, séculiers et théâtraux de la maréchalerie, d’où sortaient, rougis à la forge et dessinés à l’enclume, les mocassins de fer que les chevaux allaient garder pendant quatre ou cinq semaines, ne résonnent plus, comme la cloche de l’église rythme l’heure provinciale, sur la pierre royale des Écuries. La ville est devenue un musée où, comme sur les gravures d'antan, pesades et croupades sont pétrifiées dans un temps arrêté, un mouvement immémorial.

(Saumur, p. 91)
Commenter  J’apprécie          320
fanfanouche24   21 janvier 2015
Le voyant de Jérôme Garcin
(...) le peintre Jean Bichier, alias Jean Hélion, qui s'était évadé en 1942 d'un camp de Silésie où il était détenu, fit poser Jacques Lusseyrand. Il voulait faire son portrait. "ce que je cherche à peindre, lui dit-il, c'est ton regard. Je vois qu'il n'est pas dans tes yeux. Mais je vois qu'il a sa place dans ton visage: une région plus large dont j'aperçois le contour." . Et il précisa: "Un portrait, c'est fait pour montrer comment un homme fleurit au-dessus de lui-même" (p.60)
Commenter  J’apprécie          310
carre   22 août 2016
Le voyant de Jérôme Garcin
l'enfermement dans une cellule froide et humide de quatre mètres sur trois, ou la table est scellée, la chaise fixée au mur par des anneaux de métal rouillé, et dont-cela parait inconcevable-l 'obscurité devient insupportable à sa cécité.
Commenter  J’apprécie          300
Piatka   16 mars 2015
Le voyant de Jérôme Garcin
Extrait d'une lettre à ses parents :

" Je le répète, il n'y a rien d'autre. Les jours où j'ai écrit, je Suis. Il peut m'arriver tout ce qu'on voudra. J'aime le monde et tout ce qu'il contient. Si je n'écris pas, je suis un infirme. "

S'il écrit, il n'est donc plus un handicapé. Il vit mieux, plus fort, plus haut.
Commenter  J’apprécie          290
fanfanouche24   29 octobre 2015
Nos dimanches soirs de Jérôme Garcin
"Tous les dimanches soirs, pour une heure

seulement,

La vie suspend son cours, elle s'arrête un moment.

Les joutes et les combats des critiques habiles

Nous font croire un instant que rien n'est difficile.



d'abord l'ineffable, voilà Jean-Louis Ezine,

le lecteur suprême, celui qui seul devine,

D'un coup d'œil assuré qualités et défauts,

En ouvrant un livre, en en lisant trois mots.



(...)

Il aime des livres chacun des paragraphes,

Dont il prend le meilleur, lecteur jamais repu,

Qu'il récite le soir à sa Dame Girafe.

Dans l'ombre d'un bosquet se tient

Michel Crépu.



et pour habilement souligner les larcins

de ceux qui ne se tiennent qu'aux lectures

virtuelles

il en fallait bien un, ni trop bon ni cruel,

A nul autre pareil, voici Jérôme Garcin" ( Aloïs de Valloires- p. 273-274)
Commenter  J’apprécie          280
Ladybirdy   01 mars 2020
Olivier de Jérôme Garcin
La mort d’un enfant est un scandale, et l’accepter, c’est abdiquer.
Commenter  J’apprécie          302

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..