AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.56/5 (sur 107 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Guéret, Creuse , le 26/07/1888
Mort(e) à : Rueil-Malmaison , le 07/04/1979
Biographie :

Marcel Jouhandeau est un écrivain français, connu également sous son pseudonyme Marcel Jouand.

Né dans une famille commerçante, il grandit dans un monde de femmes. Il se tourne, dès ses jeunes années – sous l'influence d'une jeune femme sortie du Carmel de Limoges – vers un catholicisme mystique et envisage dans un premier temps d'entrer dans les ordres. Il part pour Paris en 1908 et étudie au Lycée Henri-IV, puis à la faculté des lettres, où il commence à écrire. Il devient professeur dans un collège de Passy à partir de 1912. Il éprouve très jeune ses premiers émois homosexuels qui sont vécus dans une culpabilité extrême, dans l'outrage de Dieu. Pour autant, ce sentiment de honte ne l'empêche pas de se livrer à de nombreux "passages à l'acte" et toute sa vie oscillera entre la célébration du corps masculin et le vécu mortifère de la sexualité au point qu'en 1914, dans un élan mystique, il brûle ses manuscrits et tente de se suicider. La crise passée, il se remet progressivement à l'écriture par le truchement de chroniques villageoises qui sont l'occasion de premiers succès. Il publie en 1924 "Les Pincengrain", une chronique à peine déguisée des habitants de Guéret. Les voyages sont pour lui l'occasion de se livrer aux amours masculines narrées dans l'"Amateur d'imprudences" (1932). Il se marie, à quarante ans, en 1929, avec une danseuse, Élisabeth Toulemont (1988-1971), ex-maîtresse de Charles Dullin et familière de Jean Cocteau et de Max Jacob. Durant cette période, il entame une œuvre de moraliste chrétien ("De l'abjection", 1939) avant de retomber dans les bras d'hommes, épisodes narrés dans "Chronique d'une passion" (1944) et "Éloge de la volupté" (1951). Partisan du régime de Vichy et du collaborationnisme d’État, invité par Goebbels, à Berlin en 1941, avec d'autres intellectuels engagés à l'extrême-droite, il aura épousé les thèses antisémites en vigueur alors.
Vers 1949, les Jouhandeau adoptent une fillette, Céline. À sa majorité elle met au monde un garçon, Marc, qui devient la raison de vivre du vieil auteur.
Écrivain prolifique, sa production littéraire comporte quelque 120 livres. Atteint de cécité, Marcel Jouhandeau cesse d'écrire en 1974.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marcel Jouhandeau   (80)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'écrivain Mathieu Riboulet lit un passage de Marcel Jouhandeau lors des Rencontres de Chaminadour 2006. Video ©Philippe Rolle.


Citations et extraits (109) Voir plus Ajouter une citation
Marcel Jouhandeau
Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à le perdre sans compter.
Commenter  J’apprécie          612
Marcel Jouhandeau
La suprême élégance, c'est de n'avoir aucune illusion et de se conduire quand même comme si l'on était dupe.
Commenter  J’apprécie          377
"Ce que chacun va demander aux spectacles ou cherche dans ses lectures : ce qu'il manque à sa propre vie pour qu'elle soit digne d'être contée. Ce que j'ai désiré seulement peut-être : d'être ému."
Commenter  J’apprécie          260
Marcel Jouhandeau
Un jour vient où il vous manque une seule chose, et ce n'est pas l'objet de votre désir, c'est le désir.


(" Réflexions sur la vieillesse et la mort")
Commenter  J’apprécie          260
Je demandais de la tendresse et l'on m'offrait des macarons.
Commenter  J’apprécie          180
Peut-être n'y a t-il de réalité que dans les débris de nos rêves.
Commenter  J’apprécie          170
"Le mal et le bien n'ont de rapport en nous qu'avec les autres."
Commenter  J’apprécie          170
«  Aimer, c’est n’avoir plus droit au soleil de tout le monde . On a le sien » …..
Commenter  J’apprécie          161
Marcel Jouhandeau
Savoir aimer, c'est ne pas aimer. Aimer, c'est ne pas savoir
Commenter  J’apprécie          160
Ce n'est pas parce que je suis au comble de la Folie que je ne crois pas à la Sagesse, voire à la mienne.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Marcel Jouhandeau (156)Voir plus

¤¤

{* *}