AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Patrick Modiano (1078)


carre   29 octobre 2014
Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano
Pourquoi certaines choses du passé surgissent-elles avec une précision photographique ?
Commenter  J’apprécie          861
Patrick Modiano
cuisineetlectures   07 octobre 2014
Patrick Modiano
Ce que j'aime dans l'écriture, c'est plutôt la rêverie qui la précède. L'écriture en soi, non, ce n'est pas très agréable. Il faut matérialiser la rêverie sur la page, donc sortir de la rêverie. Parfois, je me demande comment font les autres ? Comment font ces auteurs qui, comme Flaubert le faisait au XIXe siècle, écrivent et réécrivent, refondent, reconstruisent, condensent à partir du premier jet dont il ne reste finalement rien ou presque rien dans la version finale du livre ? Ça me semble assez effrayant. Personnellement, je me contente d'apporter des corrections sur un premier jet, qui ressemble à un dessin qui aurait été fait d'un seul trait. Ces corrections sont à la fois nombreuses et légères, comme une accumulation d'actes de microchirurgie. Oui, il faut trancher dans le vif comme le chirurgien, être assez froid vis-à-vis de son propre texte pour le corriger, supprimer, alléger. Il suffit parfois de rayer deux ou trois mots sur une page pour que tout change. Mais tout ça, c'est la cuisine de l'écrivain, c'est assez ennuyeux pour les autres.

Entretien dans le Télérama N° 3377 - octobre 2014


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          830
Patrick Modiano
Eve-Yeshe   13 octobre 2014
Patrick Modiano
"Les dimanches, surtout en fin d'après-midi, et si vous êtes seul, ouvrent une brèche dans le temps. Il suffit de s'y glisser."
"L'herbe des nuits"
Commenter  J’apprécie          680
Patrick Modiano
carre   11 octobre 2014
Patrick Modiano
Je n'écris pas vraiment des romans au sens classique du terme, plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries qui relèvent de l'imaginaire.

Entretien dans le Télérama N° 3377 - octobre 2014
Commenter  J’apprécie          640
mandarine43   11 février 2012
Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano
Je crois qu'on entend encore dans les entrées d'immeuble l'écho des pas de ceux qui avaient l'habitude de les traverser et qui, depuis, ont disparu. Quelque chose continue de vibrer après leur passage, des ondes de plus en plus faibles, mais que l'on capte si l'on est attentif.
Commenter  J’apprécie          611
Patrick Modiano
carre   08 décembre 2014
Patrick Modiano
J’ai l’impression qu’aujourd’hui la mémoire est beaucoup moins sûre d’elle-même et qu’elle doit lutter sans cesse contre l’amnésie et contre l’oubli.
Conférence du 7 décembre 2014 pour le discours du Prix Nobel

Commenter  J’apprécie          601
Patrick Modiano
Eve-Yeshe   17 novembre 2014
Patrick Modiano
Personne ne répond jamais aux questions qui vous tiennent à coeur.

("Rue des boutiques obscures")
Commenter  J’apprécie          580
cicou45   11 août 2012
Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano
"Jusque-là, tout m'a semblé si chaotique, si morcelé...Des lambeaux, des bribes de quelque chose, me revenaient brusquement au fil de mes recherches...Mais après tout, c'est peut-être ça, une vie..."
Commenter  J’apprécie          573
Cath36   23 janvier 2013
L'herbe des nuits de Patrick Modiano
On dirait que les lampes se sont usées avec le temps. Mais quelquefois un déclic se produit. Hier, j'étais seul dans la rue et un voile se déchirait. Plus de passé, plus de présent, un temps immobile. Tout avait retrouvé sa vraie lumière.
Commenter  J’apprécie          550
LiliGalipette   30 juillet 2012
L'horizon de Patrick Modiano
« Il n’oubliait jamais le nom des rues et les numéros des immeubles. C’est sa manière à lui de lutter contre l’indifférence et l’anonymat des grandes villes, et peut-être aussi contre les incertitudes de la vie. » (p. 25)
Commenter  J’apprécie          510
Piatka   16 janvier 2017
Dora Bruder de Patrick Modiano
La lâcheté du plus grand nombre m'effraie.
Commenter  J’apprécie          500
raynald66   29 mars 2014
Dans le café de la jeunesse perdue de Patrick Modiano
Quand on aime vraiment quelqu'un, il faut accepter sa part de mystère.. Et c'est pour ça qu'on l'aime
Commenter  J’apprécie          500
palamede   02 mars 2018
Souvenirs Dormants de Patrick Modiano
 Il me semble aussi qu’au cours de ces années 1963, 1964, le vieux monde retenait une dernière fois son souffle avant de s’écrouler, comme toutes ces maisons et tous ces immeubles des faubourgs et de la périphérie que l’on s’apprêtait à détruire. Il nous aura été donné, à nous qui étions très jeunes, de vivre encore quelques mois dans les anciens décors.
Commenter  J’apprécie          400
Piatka   18 janvier 2018
Souvenirs Dormants de Patrick Modiano
Je lui ai pris sa valise. Nous n’avions pas besoin de nous parler. Nous étions partis à pied de Saint-Maur, 35, avenue du Nord, et nous avions mis vingt ans pour arriver au 76, boulevard Sérurier. La valise me paraissait beaucoup plus légère que l’autre. Si légère que je me demandais si elle n’était pas vide. À mesure que passent les années, vous finissez sans doute par vous débarrasser de tous les poids que vous traîniez derrière vous, et de tous les remords.
Commenter  J’apprécie          400
michemuche   28 décembre 2014
Dans le café de la jeunesse perdue de Patrick Modiano
J'ai toujours cru que certains endroits sont des aimants et que vous êtes attiré vers eux si vous marchez dans leurs parages.
Commenter  J’apprécie          390
palamede   04 mars 2018
Souvenirs Dormants de Patrick Modiano
... je me demande pourquoi certains livres ou certains objets s’obstinent à vous suivre à la trace toute votre vie, à votre insu, alors que d’autres, qui vous étaient précieux, vous les avez perdus. 
Commenter  J’apprécie          371
Bibalice   02 octobre 2014
Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick Modiano
Presque rien. Comme une piqûre d'insecte qui vous semble d'abord très légère. Du moins c'est ce que vous vous dites à voix basse pour vous rassurer..
Commenter  J’apprécie          370
Piatka   11 octobre 2019
Encre sympathique de Patrick Modiano
D’ailleurs, pour parler franc, je n’ai jamais eu d’agendas et je n’ai jamais écrit de journal. Cela m’aurait facilité les choses. Mais je ne voulais pas comptabiliser ma vie, je la laissais s’écouler comme l’argent fou qui file entre les doigts. Je ne me méfiais pas. Quand je pensais à l'avenir, je me disais que rien ne serait perdu de tout ce que j'avais vécu. Rien. J'étais trop jeune pour savoir qu'à partir d'un certain moment vous butez sur des trous de la mémoire.
Commenter  J’apprécie          360
Patrick Modiano
Nastie92   28 décembre 2019
Patrick Modiano
Il faut laisser au lecteur une marge suffisante, qu’il puisse achever le travail.
[La grande librairie, 2 octobre 2019]
Commenter  J’apprécie          353
Patrick Modiano
Piatka   04 mars 2017
Patrick Modiano
Je ne serais pas loin de croire que dans le meilleur des cas le romancier est une sorte de voyant et même de visionnaire.

Discours de réception du prix Nobel de littérature, 7 décembre 2014
Commenter  J’apprécie          350



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Patrick Modiano, presque...

La place de ... ?

l'étoile
la comète

5 questions
144 lecteurs ont répondu
Thème : Patrick ModianoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..