AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Mytholmroyd , le 17/8/1930
Mort(e) à : Londres , le 28/10/1998
Biographie :

Edward James Hughes, est un écrivain anglais ayant produit essentiellement des poèmes et des œuvres de littérature enfantine.

Il est unanimement considéré comme l'un des plus grands poètes de sa génération. Au Royaume-Uni, Ted Hughes a été Poet Laureate (c'est-à-dire poète officiel de la Reine) de 1984 jusqu'à sa mort en 1998.

Il est aussi connu du fait de son mariage (1956–1963) avec la poétesse américaine Sylvia Plath, au sens où il a souvent été accusé, par les critiques, d'être à l'origine du suicide de son épouse en 1963 (ainsi que du suicide de sa maîtresse Assia Wevill en 1969). Il a exploré sa relation complexe avec Sylvia Plath dans son dernier recueil de poèmes, Birthday Letters, paru en 1998, quelques mois avant sa mort.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Fièvre (extrait), Ted Hughes lu par Jacques Bonnaffé
Podcasts (7) Voir tous

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
TREMAOUEZAN   30 décembre 2017
Corbeau de Ted Hughes
CORBEAU PART À LA CHASSE :



Corbeau

Décida d'essayer les mots.



Il imagina quelques mots pour ce rôle, une belle meute -

Oeil perçant, voix sonore, bien dressés,

Crocs puissants.

Impossible de trouver un lot de meilleure race.



Il montra le lièvre et les mots s'élancèrent

Sonores.

Corbeau était Corbeau sans nul doute, mais qu'est-ce qu'un lièvre ?



Il se transforma en bunker de béton.

Les mots tournèrent en rond en protestant, sonores.

Corbeau changea les mots en bombes - elles firent sauter le bunker.

Les morceaux du bunker s'envolèrent - une volée d'étourneaux.



Corbeau changea les mots en fusils, ils abattirent les étourneaux.

Les étourneaux en tombant se changèrent en trombe d'eau.

Corbeau changea les mots en réservoir pour collecter les eaux.

Les eaux se changèrent en tremblement de terre qui engloutit le réservoir.

Le tremblement de terre se changea en lièvre et sauta vers la colline

Après avoir mangé les mots de Corbeau.



Corbeau contempla la fuite du lièvre bondissant

Muet d'admiration.



(Traduction française de Claude Guillot)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
TREMAOUEZAN   03 janvier 2018
Corbeau de Ted Hughes
CORBEAU PLUS NOIR QUE JAMAIS :



Quand Dieu, dégoûté de l'homme,

Se tourna vers le ciel,

Et quand l'homme, dégoûté de Dieu,

Se tourna vers Eve,

Les choses semblèrent se désagréger.



Mais Corbeau Corbeau

Corbeau les cloua ensemble,

Cloua ensemble Ciel et terre -



Ainsi l'homme cria, mais avec la voix de Dieu.

Et Dieu saigna, mais avec le sang de l'homme.



Puis le ciel et la terre grincèrent à la jointure

Qui devint gangreneuse et empesta -

Une horreur au-delà de toute rédemption.



La douleur ne diminua pas.



L'homme ne pouvait être homme ni Dieu Dieu.



La douleur



Grandit.



Corbeau



Grimaça un sourire



Criant : "Ceci est ma Création"



Battant le pavillon noir de lui-même.



(Traduction française de Claude Guillot)
Commenter  J’apprécie          190
Tandarica   07 décembre 2019
Poèmes : 1957-1994 de Ted Hughes
Nature morte



La pierre qui affleure est avare



Avec le vent. Elle accumule ses riens,

Le laisse courir entre ses doigts :

Elle veut faire croire que le manque l’a tuée.

Même sa grimace est vide,

Verrues des cailloux de quartz issus des entrailles de la mer.



Elle croit que son loyer n'est pas payé,

Elle si large dans les calculs d’été du soleil.

Sous la pluie, son exultation noire miroite

Comme si elle percevait des intérêts.

De même, elle tolère parfaitement la neige.



Peu échappe à cette borne vigilante

De la danse de mouche des planètes,

Du paysage qui se meut dans son sommeil,

Elle compte bien assister au dénouement de l'histoire.

Inconsciente de cette autre, cette campanule,



Qui tremble comme sous des menaces de mort,

Dans la chaleur croissante de la tourbe en été,

Et dans laquelle – emplissant des veines

Que tout nom connu de bleu meurtrirait

Jusqu'à l'anéantissement – dort, retrouvant ses esprits,



Le créateur de la mer.



(p. 116-117)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Ted Hughes
sabine59   28 août 2017
Ted Hughes
J'ai vu

La rêveuse en elle qui était tombée

amoureuse de moi, et elle ne le savait pas.

A ce moment le rêveur en moi

est tombé amoureux d'elle, et je le savais.
Commenter  J’apprécie          80
lesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
Birthday Letters de Ted Hughes
C’était le mois de mai. Comment cela a-t-il commencé?



Qu’est ce qui nous a écorchés vifs comme cela? Par quel



Drôle de tour



La lame de la lune nous a-t-elle, de si bon matin,



fait saigner l’un l’autre? Qu’avais-je fait? J’avais



D’une manière ou d’une autre,



Mal compris. Inaccessible.
Commenter  J’apprécie          40
Nelja   16 mai 2012
Cave Birds / An alchemical cave drama de Ted Hughes
The was the sun on the wall - my childhood's

Nursery picture. And there was my gravestone

Which shared my dreams, and ate and drank with me happily.

All day the hawk perfected its craftmanship

And even through the night the miracle persisted.

Commenter  J’apprécie          30
lesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
Birthday Letters de Ted Hughes
Pendant que nous nous mariions. Tu étais transfigurée.



SI mince, si neuve et si nue.



Un petit bouquet de lilas humide, tête penchée.



Tu tremblais, tu sanglotais de joie, tu étais



Toute la profondeur de l’océan



Débordant de Dieu.



Tu as dit avoir vu le ciel s’ouvrir



Et dévoiler ses richesses, prêtes à se répandre sur nous.



En lévitation à tes côtés, je me sentais soumis



A une étrange tension : le futur, envoûté.



Dans ce chœur de jour de semaine, déserté, rempli d’échos,



Je te vois



Luttant pour contenir les flammes



S’échappant de ta robe de tricot rose.



Et de la pupille de tes yeux – des joyaux de grand prix



heurtant leurs larmes de feu. Des joyaux



Agités dans un cornet à dés, remis entre mes mains.
Commenter  J’apprécie          10
lesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
Birthday Letters de Ted Hughes
oi tu attendais,



Te sachant impuissante, prise entre les pinces



De la vie qui te jugeait, et j’ai vu



Le nerf écorché, la blessure incicatrisable sur ton visage.



C’est tout ce que tu avais pour te donner du courage.



A cet instant, j’ai vu, reconnu ce qui s’emparait de toi-



Les terreurs qui t’avaient tuée une fois déjà.



A présent, je vois, j’ai vu, assise, la fille



Solitaire qui allait mourir.
Commenter  J’apprécie          10
lesmiscellaneesdepapier   17 décembre 2016
Birthday Letters de Ted Hughes
L’un comme l’autre nous aurions pu nous trouver une vie.



Collés comme des Siamois, chacun de nous



Sécrétant un venin spécial empoisonnant l’âme de l’autre,



Chacun de nous était un pieu



Qui empalait l’autre. Nous luttions



En silence, dans les rues, l’un soutenant l’autre,



Les estropiés et les aveugles du rêve.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur