AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.06 /5 (sur 372 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bourges , le 31/08/1903
Mort(e) à : Paris , le 06/06/1985
Biographie :

Vladimir Jankélévitch est un philosophe et musicologue français, né dans une famille d'intellectuels russes. Son père médecin, Samuel, fut l'un des premiers traducteurs de Sigmund Freud en France; il traduisit également des œuvres de Hegel et Schelling ; il publia des articles dans les revues de philosophie.

Les Jankélévitch fuient les pogroms antisémites dans leur pays et s'installent en France. Vladimir entre en 1922 à l'École normale supérieure où il étudie la philosophie ; il y a pour maître Léon Brunschvicg (1869-1944). En 1923, il rencontre Henri Bergson avec qui il entretiendra une correspondance.

Reçu premier à l’agrégation en 1926, Jankélévitch part pour l'Institut français de Prague l'année suivante. Il y enseigne jusqu'en 1932 et y rédige une thèse sur Schelling. De retour en France, il enseigne au Lycée Malherbe (Caen), puis au Lycée du Parc (Lyon) et enfin à l'université de Toulouse, ainsi qu'à Lille.

Sous le régime de Vichy, il est déchu en même temps de la nationalité française et de son poste d'enseignant.

En 1941, il s'engage alors dans la Résistance. Sa sœur Ida épousa le poète Jean Cassou. Durant l'occupation, Vladimir Jankélevitch réussit à faire venir toute sa famille à Toulouse, où Jean Cassou devint commissaire de la République. Il reçut l'aide du recteur de l'Institut catholique de Toulouse, Mgr Bruno de Solages, ainsi que des Francs-Maçons, notamment la famille de Henri Caillavet.

Il retrouve en octobre 1947 son poste de professeur à la Faculté de Lille. De 1951 à 1979, il est titulaire de la chaire de philosophie morale à la Sorbonne. Il est fait docteur honoris causa de l'Université libre de Bruxelles en 1965.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Vladimir Jankélévitch   (45)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le philosophe Vladimir Jankélévitch (1903-1985) livre ses impressions face à sa popularité au début des années 1980. La réédition à l'époque de son livre « Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien ». Sa définition de ces deux concepts. Sa conception de la vertu, du bonheur, de l'amour, de l'humour et de la mort. Son goût pour la musique. Source : Femme d'Aujourd'hui, 12 mai 1980 Journaliste : Françoise Faucher

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (276) Voir plus Ajouter une citation
Vladimir Jankélévitch
genou   24 avril 2019
Vladimir Jankélévitch
J'aime que la musique ne soit pas sourde à la chanson du vent dans la plaine, ni insensible aux parfums de la nuit.
Commenter  J’apprécie          1113
Vladimir Jankélévitch
colimasson   09 novembre 2013
Vladimir Jankélévitch
En attendant le beau jour où la tolérance deviendra aimante, nous dirons que la tolérance, la prosaïque tolérance est ce qu’on peut faire de mieux ! La tolérance –si peu exaltant que soit ce mot- est donc une solution passable ; en attendant mieux, c’est-à-dire en attendant que les hommes puissent s’aimer, ou simplement se connaître et se comprendre, estimons-nous heureux qu’ils commencent par se supporter.
Commenter  J’apprécie          1055
Vladimir Jankélévitch
palamede   24 décembre 2018
Vladimir Jankélévitch
Comment des années si courtes se fabriquent-elles avec des journées si longues ?
Commenter  J’apprécie          886
Vladimir Jankélévitch
palamede   27 décembre 2018
Vladimir Jankélévitch
L'essentiel, la pointe de diamant en toute chose était souvent un je-ne-sais-quoi, un presque rien.
Commenter  J’apprécie          670
grisette   25 août 2010
La mort de Vladimir Jankélévitch
Quand on pense à quel point la mort est familière, et combien totale est notre ignorance, et qu'il n'y a jamais eu aucune fuite, on doit avouer que le secret est bien gardé !
Commenter  J’apprécie          621
blanchenoir   23 avril 2014
Philosophie morale de Vladimir Jankélévitch
L'existence nous a été donnée pour exister, et non pour réfléchir l'existence, la respiration pour respirer, et non pour se regarder respirant.
Commenter  J’apprécie          565
Vladimir Jankélévitch
Nastie92   19 juillet 2016
Vladimir Jankélévitch
Car la vie de quelqu'un, même la plus humble, est un déroulement inédit et original d'une suite d'expériences unique en son genre. Le témoin ne peut donc juger qu'à la condition de rester témoin jusqu'au bout. Qui sait si la dernière minute ne viendra pas d'un seul coup dévaluer une vie apparemment honorable ou réhabiliter au contraire une vie exécrable ?
Commenter  J’apprécie          531
Vladimir Jankélévitch
Piatka   14 février 2019
Vladimir Jankélévitch
La devise de l'amour est : Jamais assez, jamais trop ! toujours davantage !



Le paradoxe de la morale
Commenter  J’apprécie          543
Vladimir Jankélévitch
Piatka   12 février 2019
Vladimir Jankélévitch
La fidélité dans la sottise est une sottise de plus.



Le traité des vertus
Commenter  J’apprécie          545
Vladimir Jankélévitch
milamirage   21 novembre 2013
Vladimir Jankélévitch
" On ne ment jamais sans le vouloir. "
Commenter  J’apprécie          526

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Vladimir Jankélévitch (539)Voir plus


Quiz Voir plus

Défi Babelio - Des bleus au cartable

Lana est en :

Primaire
Collège
Lycée

12 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Des bleus au cartable de Muriel ZürcherCréer un quiz sur cet auteur