AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351640063
Éditeur : Chiflet & Cie (06/04/2006)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Depuis sa plus tendre enfance, Albert Algoud a toujours perçu chez la Castafiore une troublante ambiguïté. Et si la célèbre cantatrice n'était pas tout à fait une femme ? Aujourd'hui, Albert, devenu un tintinologue respecté, confirme ses doutes prépubères : la Diva ne serait pas une créature comme les autres, ni femme, ni homme ! Bianca Castafiore, alias Fiorentino Casta, dit " Le Rossignol milanais "... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BrunoA
  27 février 2017
Après avoir traité magistralement de nombreux sujets relatifs au corpus tintinesque, Albert Algoud nous offre ici une savoureuse biographie de Bianca Castafiore, le rossignol milanais, dont il nous révèle les origines profondes.
Cet ouvrage, qui mêle habilement la vie réelle aux aventures de Tintin est plein d'un humour décapant et de truculentes anecdotes qui nous font notamment connaître l'histoire d'Igor Wagner, pianiste et amateur de courses hippiques, et celle d'Irma, fille adultérine d'un homme de spectacle dont on apprend beaucoup.
Outre les incroyables aventures de la Castafiore qui, on l'apprend, coopéra avec Joséphine Baker dans la Résistance, ce court opus nous permet de connaître un peu mieux l'Histoire de la Syldavie et de son ennemi bordure en nous révélant notamment les noms de membres de la diaspora syldave qui contribuèrent à la carrière et à la notoriété de la cantatrice.
Un repère indispensable à tout tintinophile.
Commenter  J’apprécie          140
Apoapo
  06 février 2016
Cette lecture, souvent et longtemps interrompue puis reprise, m'a frustré principalement parce que je n'ai pas adhéré à sa nature (obscure) de pastiche. J'avoue que dans sa première partie, où est présentée la thèse que Bianca Castafiore ait en réalité existé dans la personne de Fiorentino Casta, dernier castrat né à Naples en 1892, j'ai pensé avoir affaire à une biographie sérieuse et bien documentée notamment au sujet des castrats. Que Georges Rémi ait pu la rencontrer et même être profondément affecté par la découverte de son secret de genre, au point d'en faire un usage presque obsessionnel (aux interprétations psychanalytiques très riches et ouvertes...) dans son oeuvre, ça n'est pas non plus dépourvu de vraisemblance.
Celle-ci disparaît cependant, laissant la place à ma perplexité (et à mon premier abandon), lorsque l'auteur enchevêtre sa narration d'apparence historique avec l'univers du propre récit d'Hergé.
Le pastiche se révèle le plus multiforme dans les nombreuses pages consacrées à la Seconde guerre mondiale (de l'Anschluss à la Résistance et à la mise en place de la Guerre froide) - les plus réussies selon certains critères - où se mêlent épisodes historiques avérés des protagonistes majeurs de l'Histoire parfois avec leurs noms altérés, détails biographiques connus de la vie d'Hergé, adaptations et interprétations de plusieurs personnages des albums de Tintin, interventions d'autres héros de bédé extérieurs (ex. Blake et Mortimer), le tout gardant une certaine cohérence plausible.
Cette cohérence s'estompe encore dans la suite, au cours des décennies, où, sous forme d'épopée (ou d'aventure telle que pourrait être celle d'un album de Tintin), sont explorés des contextes disparates : du milieu rock new-yorkais des années 1960-70 à deux décennies de vie monastique entre 1983 et 2003 en passant par la gay pride et la vie artistique londonienne, etc. etc. Notons au passage que l'héroïne aurait alors l'âge vénérable et hautement emblématique de 111 ans, et pas une ride, si elle n'était pas appelée à une résurrection miraculeuse et in fine à une immortalité de légende sous des apparences multiples...
Une dernière hypothèse m'est suggérée par la bibliographie tintinologique relativement riche (ainsi que par de constantes références dans le texte) : et si, en plus, il était question d'un pastiche de cette même littérature tintinologique, de qualité très inégale, comme j'ai déjà pu le constater personnellement ? Dans ce cas, ça serait subtil, et l'ouvrage mériterait une petite étoile de plus ; mais dans le doute je m'abstiens, et m'en tiens à mon propre ressenti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TableRonde
  23 mars 2016
Ce court roman qui imagine l'avant et l'après des présences de la Castafiore dans les albums de Tintin est tout simplement truculent. L'auteur génial mêle si habilement le vrai et l'imaginaire que le lecteur ne sait plus vraiment où il est.
La Castafiore est décrite telle que vous ne l'avez jamais imaginé, que vous ne l'avez même jamais osé imaginer.
Quand je pense que j'ai trouvé ce petit livre pour à peine 2 € !
Voilà un vrai bijou (de la Castafiore) qu'aucune pie ne me volera, car je le garde bien précieusement.
A lire, et relire, c'est tellement frais, bien écrit et impertinemment pertinent.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Albert Algoud (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Algoud
Foire du livre 2016 – Dans le secret des dictionnaires Les Français aiment les dictionnaires – et les écrivains aussi ! Rendez-vous avec un tintinophile des plus avertis, une spécialiste de la France mystérieuse et un amoureux sensible et érudit de la belle Saint-Péterbourg !
Cette émission intitulée « Dans le secret des dictionnaires », présentée par Christine Ferniot qui reçoit : - Albert Algoud pour son ouvrage « Dictionnaire amoureux de Tintin », aux éditions Plon - Marie-Charlotte Delmas avec son livre « Dictionnaire de la France mystérieuse », aux éditions Omnibus - Vladimir Fédorovski pour sa publication « Dictionnaire amoureux de Saint Pétersboug », aux éditions Plon
+ Lire la suite
autres livres classés : pasticheVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre