AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 825 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 25/08/1929
Biographie :

D'origine mexicaine, il est fils du diplomate et critique Ramon Fernandez qui, de socialiste, est devenu collaborationniste pendant l'Occupation, participant au Congrès de Weimar en 1941.

Élève de École Normale Supérieure, agrégé d'italien en 1955, Dominique Fernandez devient en 1957 professeur à l’Institut français de Naples. Il rejoint ensuite le comité de lecture des éditions Grasset. En 1968, il soutient sa thèse sur L’Échec de Pavese, et devient docteur ès lettres. Il est ensuite nommé professeur d’italien à l’université de Haute Bretagne, l'une des deux universités de Rennes.

Il partage son temps entre son travail d'enseignant, l'écriture de ses livres et la rédaction de ses articles pour la Quinzaine littéraire, L'Express ou le Nouvel Observateur. Il reçoit le Prix Médicis en 1974, pour "Porporino ou les Mystères de Naples", histoire d'un castrat dans l'Italie du XVIIIe siècle. En 1982, son roman fondé sur la vie de Pasolini, "Dans la main de l'ange", est couronné du Prix Goncourt.

À 77 ans, Dominique Fernandez a été élu à l'Académie française le 8 mars 2007, au siège laissé vacant par le décès du professeur Jean Bernard, et reçu sous la Coupole le 13 décembre 2007 par Pierre-Jean Rémy.

Il est l'inventeur de la « psychobiographie ». Grand voyageur, spécialiste de l'art baroque ("La Perle et le croissant") et de la culture italienne, Dominique Fernandez a ramené de ses nombreux voyages en Italie, en Bohême, au Portugal, en Russie, en Syrie, au Brésil ou en Bolivie des récits illustrés par le photographe Ferrante Ferranti, son compagnon durant 15 ans. Il ne fait pas mystère de son homosexualité, révélée au public lors de la parution de "Porporino ou les Mystères de Naples", en 1975. En 1999, il prend la défense du PACS. Se qualifiant de « premier académicien ouvertement gay », il a fait figurer Ganymède sur le pommeau de son épée.

Il est fait Officier de la Légion d'honneur et Commandeur de l'ordre national du Mérite.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dominique Fernandez décrit le Caravage .
Ecoutez l'académicien Dominique Fernandez décoder le "double langage" du Caravage lorsqu'il peint ce Saint-Jean Baptiste au bélier vers 1602. Lors d'une visite de l'exposition "Caravage à Rome, amis & ennemis" à écouter en intégralité dans Les Matins du samedi https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-culture/dominique-fernandez-pour-lexposition-caravage
Podcasts (10) Voir tous

Citations et extraits (329) Voir plus Ajouter une citation
enjie77   06 août 2019
Ramon de Dominique Fernandez
Fort de son origine latino-américaine, Ramon Fernandez commence une activité qui fera longtemps l'essentiel de sa réputation : il lance dans la haute société le tango et devient le champion de cette danse qui, née dans les bordels de Buenos Aires, reçut, en grande partie grâce à lui, ses lettres de noblesse dans les salons du faubourg Saint-Germain. Il la dansait, selon le témoignage du philosophe Vladimir Jankélévitch "comme Dieu le Père". Avec l'élégance un peu canaille requise pour cet exercice qui tenait de l'art, du sport et de l'épate. Glissades, déhanchements, ondulations, renversements spectaculaires, pâmoisons chaloupées, virevoltes étourdissantes suivies d'alanguissements à rendre l'âme…. De quoi scandaliser l'archevêque de Paris qui lança en 1913 l'anathème contre une gesticulation et une esbroufe jugées trop lascives. Le pape Pie X qualifiait cette danse de "sauvage". Tout Paris l'avait adoptée.



page 106
Commenter  J’apprécie          260
diablotin0   02 juin 2018
La Course à l'abîme de Dominique Fernandez
A force de me soupçonner, il créa ce qu'il redoutait. Je le trahis pour de bon, par lassitude d'être accusé à tort.
Commenter  J’apprécie          283
Dominique Fernandez
Silena   24 septembre 2013
Dominique Fernandez
Le silence est comme une nudité de l'âme, qui s'est libérée de la parure des mots.
Commenter  J’apprécie          282
enjie77   09 mars 2018
Avec Tolstoï de Dominique Fernandez
Chapitre 12 - Tolstoï en ses lieux - page 99



Tolstoï, homme de la campagne, n'aimait pas la grande ville. Pour complaire à sa femme, plus "mondaine" et surtout pour permettre à ses fils d'étudier, il se résolut à y (Moscou) passer une partie des hivers.



La même année 1882, il s'était porté bénévole pour aider au recensement de la population de Moscou. Ce qu'il découvrit augmenta son horreur de la civilisation urbaine. Il visita le quartier qui s'étend derrière le marché de Smolensk, entra dans les taudis, les tripots, les asiles de nuit, là où s'entassaient dans une effroyable misère des milliers de déchets humains. Puis il entreprit de récolter de l'argent auprès des riches avant de comprendre qu'ils ne versaient une aumône, quand ils la versaient, que par vanité.



Cette expérience lui inspira deux textes, "A propos du recensement de Moscou et l'Argent et le travail", réunis par le traducteur Halpérine-Kaminsky, sous le titre l'Argent et le travail. Le volume, avec une belle préface d'Emile Zola, parut chez Flammarion. Il est introuvable aujourd'hui, et je vais en citer d'assez longs passages, parce qu'ils ont disparu des librairies, et pour cette seconde raison qu'ils montrent comment le Tolstoï "engagé" avait le même courage qu'un Zola, justement, un Hugo ou, plus tard, un Gorki.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
enjie77   06 août 2019
Ramon de Dominique Fernandez
Ramon Fernandez est mort dans la nuit du 2 au 3 août. Il avait cinquante ans depuis le 18 mars. Aujourd'hui (5 avril 2006), j'en ai soixante-seize. L'âge d'être le père de mon père. Figli(o) del tuo figlio….

L'âge pour essayer de comprendre pourquoi un esprit si profond, le critique littéraire le plus admiré de son époque, a sombré dans l'infamie d'une action politique qui a entraîné son œuvre dans un discrédit dont elle ne s'est pas encore relevée. Je n'entreprends ni une hagiographie ni un règlement de comptes. La dévotion comme le dénigrement sont exclus de mon projet. Ce fils cherche à s'expliquer l'inexplicable. Avoir été assez familier de Proust pour en recevoir des conseils et être sollicité de lui en donner, avoir partagé l'amitié de Jacques Rivière, de Gide, de Bernanos, de Mauriac, de Saint-Exupéry, de Paulhan, de Raymond Aron, de Marguerite Duras, correspondu avec T.S. Eliot, avec Roger Martin du Gard, avec André Malraux, dirigé plusieurs des décades littéraires et philosophiques de Pontigny, siégé au comité de lecture des Editions Gallimard, contribué au rayonnement de La Nouvelle Revue Française, qui était la conscience littéraire de la France : cet homme, s'être entiché de la croix gammée ? Hypothèse aussi impensable qu'insupportable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254
diablotin0   01 juin 2018
La Course à l'abîme de Dominique Fernandez
Etre persuadé qu'une seule vérité existe, voilà la source de toutes les erreurs.
Commenter  J’apprécie          261
manU17   22 août 2014
La Magie blanche de Saint-Pétersbourg de Dominique Fernandez
Les quais fastueux de la Néva, les palais splendides exercent une attraction irrésistible, mais pour arriver au plus vite au coeur de Saint-Pétersbourg, il faut s'éloigner de cette façade somptueuse et s'enfoncer dans les quartiers populaires, où les surprises ne sont ni moins nombreuses ni moins frappantes.
Commenter  J’apprécie          230
diablotin0   03 juin 2018
La Course à l'abîme de Dominique Fernandez
Pour la première fois, dans un tableau, une figure hideuse était rendue au naturel, sans le plus petit début d'idéalisation. Le laid, le laidement vieux, si soigneusement écartés de leurs ouvrages par tous mes prédécesseurs y compris Michel-Ange, firent leur entrée dans les beaux-arts, dont le nom même cessa d'être adéquat.
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21   16 décembre 2017
La société du mystère de Dominique Fernandez
- [...] Il n'y a qu'un principe pour l'artiste : désobéir.
Commenter  J’apprécie          220
diablotin0   04 juin 2018
La Course à l'abîme de Dominique Fernandez
Etre tué avec éclat, qui s'en plaindrait ? Mais tomber inconnu sous une main anonyme, c'est le sort des veaux.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..