AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756432694
352 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (11/11/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
« Il existe déjà une vingtaine de biographies sur Daniel Balavoine, alors, à quoi bon y revenir ? Que dire de plus ? Je me suis longtemps posé la question sur la légitimité d'une telle entreprise. Et pourtant, voici l'ouvrage le plus intime sur le chanteur qui offre enfin la parole à ses proches (famille, musiciens de toutes les époques, amis, ex-compagnes...). Ce livre, loin d'être uniquement hagiographique, est celui d'une enquête sur un personnage hors du commun ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BlackIsTheNewLiterature
  14 novembre 2020
Une très belle biographie sur l'artiste et l'homme extraordinaire qu'était Daniel Balavoine, qui saisit l'esprit du personnage jusque dans les passages narratifs.
Elle ne se démarque pas seulement de celles qui ont été faites jusqu'ici pour ses témoignages inédits, mais également pour l'humour et l'autodérision de l'auteur qui tranchent, agréablement, avec ce qu'on a l'habitude de lire dans les biographies au ton un peu trop sérieux pour parler d'êtres qui croquaient la vie à pleines dents (mention spéciale à l'exergue du livre qui met immédiatement dans le bain).
Ce côté rock n'aurait certainement pas déplu à Balavoine, lui qui ne voulait rien laisser derrière lui mais dont le cri continue de résonner au fond des âmes de tant de gens, y compris chez ceux qui n'étaient pas nés de son vivant... J'en fais partie. Pour nous, enfants des années 90 ou 2000 arrivés "après la bataille", ces ouvrages sont essentiels, quel que soit le nombre qui les a précédés. Celui-ci est particulièrement réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Aemilia_Magistra
  22 novembre 2020
François Alquier n'aime pas lire les biographies. Alors pourquoi en écrire une lui-même ? D'autant que, concernant Balavoine, une dizaine d'auteurs s'y sont essayés avant lui ! Il explique en avant-propos avoir voulu « casser les codes habituels ».
La quatrième de couverture promet « plus de 50 témoignages inédits » et en effet, ce sont bien eux qui constituent la matière principale du livre. François Alquier, coiffé de sa double casquette de fan & journaliste spécialisé dans la culture, intervient largement pour présenter ou commenter les différents propos recueillis et les circonstances dans lesquelles il les a collectés. Ses remarques émaillées d'humour font habilement dialoguer les témoignages entre eux.
[...]
le vrai point fort du livre est la part importante consacrée à la musique. François Alquier donne très amplement la parole aux musiciens de Balavoine qui, de leur oeil professionnel et passionné, nous parlent de l'enregistrement des albums ou des expériences de scène. Ils racontent comment Balavoine composait et arrangeait ses chansons, et le soin qu'il prenait à choisir les instruments et les instrumentistes, les ingénieurs du son, les studios. Détail qui n'en est pas un : Balavoine est avant tout présenté comme un musicien de groupe. Cette obsession traverse sa vie (et le livre). Impossible de concevoir la musique autrement qu'au sein d'un groupe, et impossible de concevoir un groupe autrement qu'en créant des liens amicaux sincères. Les témoignages sont unanimes, et soulignent la particularité de Balavoine à l'époque : il est le seul à donner la liberté à ses musiciens de proposer leurs arrangements, à les y inciter même.
[...]
La lecture de cette biographie a provoqué chez moi quelque chose d'inattendu (et enthousiasmant) : depuis que je l'ai lue, je n'entends plus les chansons de Balavoine de la même façon. Littéralement. Ou plutôt, je me mets à entendre des choses que je n'avais jamais entendues.
[...]
Moi qui étais obnubilée par la voix de Balavoine, j'ai maintenant l'impression de le redécouvrir à travers ses arrangements. Ce livre aura accompli l'incroyable exploit d'affûter mon oreille, et je dois avouer que je trouve ça assez dingue.
(Chronique complète à lire mon le blog fortyfiveweeks.wordpress.com) ;)
Lien : https://fortyfiveweeks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Aemilia_MagistraAemilia_Magistra   20 novembre 2020
Toujours est-il que Daniel adopte rapidement la méthode qui consiste à être entouré de ses musiciens une fois la maquette écrite par ses soins (souvent voix + piano ou guitare). Ainsi, il donne la possibilité à chacun de laisser libre cours à leur imagination et trouver la bonne structure, le bon arrangement, toujours au service de la chanson... et pas pour briller individuellement.
Daniel les laisse jouer et leur permet de proposer des phrasés et parties différentes. [...]
Il considère que cette manière de faire aboutit systématiquement à des arrangements de qualité et à une cohésion de groupe très importante. Daniel a besoin de s'entourer d'amis musiciens qui le complètent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aemilia_MagistraAemilia_Magistra   20 novembre 2020
Daniel a été le premier à transformer la chanson française en chanson rock. Il se voulait rockeur et il avait raison parce qu'il l'était intrinsèquement. Un jour, un directeur artistique me dit : "Tu diras à ton Balavoine que ses orchestrations c'est de la merde !" Je lui demande de préciser. "Il n'y a rien." J'ai répondu : "Effectivement, il n'y a pas de trompettes ou de violons, mais il y a batterie, guitares, basse et claviers et une rythmique puissante. C'est largement suffisant pour donner un bon résultat. Tu vas dire que les orchestrations de Rolling Stones, c'est de la merde ?"
(Jean-Paul Batailley)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aemilia_MagistraAemilia_Magistra   20 novembre 2020
C'était le seul qui n'enregistrait pas en studio avec un orchestre déjà préparé par un arrangeur qui avait écrit une partition pour tout le monde. Il préférait que les musiciens fassent comme ils le sentaient. Il considérait qu'un musicien savait mieux qu'un arrangeur ce qu'il avait à jouer avec son instrument. D'ailleurs, nous sommes tous crédités arrangeurs dans tous les albums. Daniel était le seul artiste à imposer cela.
(Hervé Limeretz)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aemilia_MagistraAemilia_Magistra   20 novembre 2020
Daniel n'avait jamais d'arrangeur pour ses albums. Les arrangeurs, c'était les musiciens eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          20
Aemilia_MagistraAemilia_Magistra   17 novembre 2020
Ne comptez pas sur ce livre pour raconter en détail l'enfance de Daniel (quelques bribes seulement seront évoquées au hasard des témoignages familiaux), ses traumatismes liés au divorce de ses parents et de l'internat et patati ! et patata !... Les autres biographes ne s'en sont pas privés. Je me contente de livrer des moments de sa vie qui le racontent au plus près de la réalité par le biais de la personnalité des gens interviewés et de la mienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Francois Alquier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francois Alquier
Deuxième partie de notre rencontre avec François Alquier pour la sortie de "Louane aujourd'hui l'avenir".
autres livres classés : variété françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Francois Alquier (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1026 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre