AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130641539
Éditeur : Presses Universitaires de France (17/03/2010)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
En sept courtes études, le livre se propose de repérer ce qui fait de l'?uvre cinématographique de Joseph Mankiewicz un moment exemplaire de l'histoire du cinéma, entre construction classique des intrigues, séduction, spectacle, et modernité des clins d'?il adressés aux spectateurs. L'esthétique singulière du cinéma des années 1950, les rapports compliqués du cinéaste avec son frère, la volonté d'établir une complicité avec le spectateur, sont autant d'éléments pris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ileana
  15 mai 2015
Ce n'est ni une bio ni une analyse de films, mais un brillant essai sur l'univers de Mankiewicz. On découvre des filiations et des influences, par exemple Lubitsch – Mankiewicz ou alors Hawks – Mankiewicz. Ou alors on réfléchit avec l'auteur sur les multiples rapports de séduction dans le film Cléopâtre.
Parfois l'essayiste s'enivre des arabesques de son argumentation et s'attarde trop sur l'intrigue, en oubliant que le cinéma est un art visuel. le plaisir de lecture est au rendez-vous, mais, au bout du compte, qu'est-ce que je peux conserver de ces idées pour nourrir mes futures séances de ciné ? Bien peu de choses, car ces arabesques semblent volatiles.
Un reproche de taille : la photo de couverture, la jeune et souriante M Monroe, alors qu'elle n'est pas mentionné dans le bouquin. Pour vendre ? Amiel a-t-il vraiment besoin de cela ? Ou alors c'est l'éditeur qui l'impose ?
Extrait : « La fastueuse production de ce film [Cléopâtre] dont Mankiewicz ne voudra plus prononcer le titre aura ruiné la compagnie, et entraîné dans son sillage la plupart des autres grands studios. C'est une époque qui s'achève, et qui laissera la place, quelques années plus tard, à ce que l'on a appelé le Nouvel Hollywood.
Le rêve reviendra, bien sûr, d'une autre manière, et la puissance économique de ses images sur le monde. Mais en ce début des années 1960, ce qu'un certain système de production emporte avec lui, c'est une innocence du cinéma, une immédiateté des images, un pouvoir de séduction au premier degré. Les décennies qui suivront seront celles du doute, de l'ironie, du recul. [ ] L'entrée dans Rome est un éclatant et direct hommage au principe du spectacle. Orchestrant cette séquence magistrale, Mankiewicz est à la fois le serviteur efficace du système, et son contempteur ironique. Ce sont les moyens des studios hollywoodiens qui sont sollicités ici, et ils sont en eux-mêmes le spectacle. » p43
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Video de Vincent Amiel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Amiel
Reportage de France 3 Normandie, à l'occasion de la sortie du livre de Vincent Amiel et Pascal Couté, "Formes et obsessions du cinéma américain contemporain", Klincksieck Etudes, Paris, 2003
autres livres classés : séductionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5329 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre