AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229030767X
Éditeur : J'ai Lu (24/08/2000)

Note moyenne : 3/5 (sur 11 notes)
Résumé :
In vino veritas...
la vérité se trouve dans le vin. Une jeune fille a disparu, des familles se déchirent, le désir et la jalousie fermentent. Un invité venu goûter le vin en Beaujolais se fait enquêteur et s'enfonce dans les profondeurs plus inquiétantes encore que la cave de son hôte. Le voici à la recherche de cette vendangeuse disparue...et si tout était faux ? Si les signes étaient trompeurs et masquaient un tout autre mystère ? Le Caveau, premier roman, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
maltese
  27 août 2014
Avec ce premier roman, Claude Amoz nous entraîne dans le Beaujolais à la suite d'Antoine Worbe, parachuté au milieu de la famille Renaison après avoir gagné un séjour censé lui faire découvrir les vignobles. Il va sur place se voir plonger dans une mystérieuse affaire de disparition et jouera les policiers dans une communauté où chacun semble avoir son lot de secrets à garder.
D'entrée de jeu, l'auteur crée une atmosphère lourde, chargée de mystères qui sert une intrigue déroutante et une galerie de personnages troubles, à commencer par le "héros", un homme perdu et névrosé.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nina2loinnina2loin   07 novembre 2012
— Alors comme ça, vous êtes en congé ?
Non, pas en congé. Au chômage, depuis plus d'un an, depuis cette journée d'été, dans le petit bureau. Mais ça, il ne veut pas le dire. Il va inventer quelque chose. Il ne veut pas leur dire qu'il n'a rien à faire, qu'il passe ses journées chez son frère, à regarder la télévision, en faisant semblant, de temps en temps, de chercher du travail, mais sans illusion, parce qu'un homme de quarante sept ans...
Des journées inutiles qu'il occupe comme il peut. Des films, des mots croisés, des romans policiers. Un jour, comme il s'ennuie encore plus que d'habitude, il ramasse le prospectus d'un concours publicitaire, dans un grand magasin : classez par ordre de préférence personnelle les principaux crus du Beaujolais. Antoine remplit le bulletin, n'importe quoi. Il le jette dans l'urne en carton, près de la caisse, et il n'y pense plus. Encore un geste pour rien. Seulement, entre tous les autres, c'est son bulletin qui est retenu, un mois plus tard. On lui annonce qu'il a gagné le prix : un séjour gratuit d'une semaine pour deux personnes dans une exploitation viticole.
En apprenant la nouvelle, il a été horrifié. Il a voulu donner la billet à son frère, mais Didier a refusé : il est avocat, il a du travail, lui.
— Tu dois y aller, Antoine. C'est ton nom qui a été tiré au sort. Et d'ailleurs, ça te changera les idées. Tu verras des gens nouveaux, tu boiras du bon vin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nina2loinnina2loin   07 novembre 2012
Il a donc accepté son prix, et le voici maintenant dans cette cuisine étrangère, exposé aux regards de tous ces inconnus.
— Et le reste du temps, quand vous n'êtes pas en congé, qu'est-ce que vous faites dans la vie, si ce n'est pas indiscret ?
— Je travaille dans la police.
C'est un mensonge, qu'il n'avait pas prémédité et qui vient de la télévision, sans doute, tous les films de détectives. Il voudrait tellement être un de ces héros virils et triomphants, qui débrouillent les mystères...
— Dans la police, oui, répète-t-il, un peu fort, comme pour s'en convaicre.
Et c'est trop tard pour se reprendre. Autour de la table, le silence est soudain si intense qu'il semble bourdonner, comme la mouche qui tournait dans le bureau, en août, l'année dernière.
Tous, ils le regardent. Ils se taisent. On dirait qu'ils ont peur de lui. Les visages se sont durcis comme des masques, comme s'ils avaient un secret à lui cacher. Un secret dangereux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Claude Amoz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Amoz
Cercle polar : Histoires de familles ."La découronnée" de Claude Amoz (Rivages) "La fille de la peur" d'Alex Berg (Jacqueline Chambon) "Savana Padana" de Matteo Righetto (Le dernière goutte) Claude Amoz a le goût des archéologies familiales et des enfances meurtries. Sa nouvelle valse des fantômes, lente et entêtante, est une réussite. L'Allemande Alex Berg orchestre sur le même registre, mais avec un tempo beaucoup plus rapide, la course éperdue de familles brisées par la guerre et l'exil. Quant à l'Italien Matteo Righetto, ce sont les familles mafieuses qui l'inspirent et dont il joue savoureusement, façon Donald Westlake ou Dino Risi. La famille sur tous les tons au menu de ce Cercle polar.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre