AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : ELP (04/05/2016)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Au cours de leur quête des corps et des sens, entre deux continents, deux langues, on suit Jade, jeune Thaïlandaise follement jalouse et versatile, et Stéphane, de dix ans son aîné. Quinze ans de vie commune partent en poussière en une nuit. Pourquoi ?

Ladyboy est une œuvre labyrinthique, bénéfique, où les mots, où les peaux, se métamorphosent. Jade et Stéphane veulent se dévoiler, cristalliser ce qui faisait d'eux ce couple fusionnel alors qu'il arri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Booknapping
  27 juin 2016
Bonjour à tous, je me permets de citer ici Appoline de Culture Chronique à propos de Ladyboy, qu'elle a doté de 5 étoiles sur Amazon :)
"Perrine Andrieux nous propose, avec “Ladyboy” un roman qui aborde la question complexe du genre à travers l'histoire de Jade qui nait garçon mais fille à l'intérieur. Certains diront qu'il s'agit de transexualité mais le personnage met immédiatement les choses au clair sur le sujet :” Je n'ai pas envie d'articuler le mot de transsexuelle. La partie sexuelle me dérange parce qu'elle exclut la véritable quête, renverse nos réalités et nous devenons triviales, hypersexuées insatiables, mercenaires à pénis et lingerie bon marché.” Les choses sont dites avec crudité mais elles ont le mérite d'évacuer la dimension fantasmatique qui est associée à ceux qu'on appelle aussi les “Ladyboy”, contraction qui réunit en un seul vocable deux réalités opposées et complémentaires.
Ladyboy” est le roman d'une quête, celle d'un être qui veut franchir le grand fleuve du genre et assumer toutes les étapes de cette transformation. le lecteur va accompagner pas à pas cette métamorphose qui n'a rien de simple tant au niveau physique que psychologique. On retrouve d'ailleurs à travers la trame narrative les quatre grandes étapes du bouddhisme :
“ Duhhka : la vie est une souffrance
Samudaya : trouver la cause
Nirodha : S'en libérer
Magga, la quatrième vérité, l'itinéraire à emprunter pour que la douleur cesse, que la plénitude se fasse sentir en profondeur de nos coeurs meurtris, de nos corps transformés.”
Stéphane, le mari français de Jade, doit traduire, une oeuvre poétique thaïlandaise du XVIIeme siècle, le “Khlong Nirat Hariphunchai” de Sithep. Travail ardu car le thailandais ne comporte aucune ponctuation ni majuscules ; de plus les voyelles peuvent se loger devant ou derrière une consonne mais aussi au-dessus ou en dessous. Cette langue révèle à elle seule un pays d'une grande complexité à bien des égards et que l'on découvre avec délice au fil des pages. Jade est bilingue et tente de l'aider mais leur relation de couple est parfois orageuse – on y apprend à l'occasion qu'il vaut mieux éviter de mettre une thaïlandaise en colère - et les épreuves s'accumulent.
Ladyboy” est un roman émouvant et parfois profondément déstabilisant qui dévoile un parcours de vie complexe au coeur d'une Thaïlande que Perrine Andrieux nous fait découvrir, en évitant avec bonheur les clichés à propos de ce pays tissé de contrastes, de violence et de sagesse. Etonnant roman en vérité que ce “Ladyboy” qui tient beaucoup plus de promesses qu'on aurait pu l'envisager au départ.
Appoline SEGRAN (CULTURE-CHRONIQUE.COM)"
Lien : https://www.amazon.fr/Ladybo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StupidGRIN
  31 juillet 2016
C'est la première fois que je lis un roman sur le thème de la transsexualité, et c'est aussi la première que je lis un roman sur la Thaïlande. Plusieurs facteurs qui font donc que j'étais plutôt impatiente de commencer ce roman, et je remercie au passage Babelio pour l'envoi de celui-ci.
Nous commençons donc avec Jade, transsexuelle assumée qui à du mal a faire accepter cela à sa famille conservateur, malgré une société en plein bouleversement. Fils d'une famille bourgeoise, son véritable genre n'est que toléré par sa grande famille qui avait d'autres ambitions pour elle, autrement plus élevé que celle de se cantonner à être femme au foyer et traductrice n'arrivant à vivre de son métier.
Nous suivons de l'adolescence de cette personne qui ne comprends pas pourquoi nous n'arrivons qu'à la réduire à son genre de naissance, faux par ailleurs. Adolescence tourmentée, dépression, anorexie, elle trouvera son salut par la rencontre de Love, transsexuelle qui arrive à mettre un mot à ses maux, celui de Ladyboy. Celle-ci l'initie à quelques astuces afin de faire accepter sa véritable identité auprès des siens: savoir mettre de l'eau dans son vin, quitte à se travestir, par exemple, jusqu'à sa rencontre avec Stéphane, parisien qui exerce le métier de traducteur franco-thai. de la, nait une passion intense entre les deux protagonistes, ou plutôt une passion intense de la part de Jade pour Stéphane. Celle-ci va littéralement les consumer jusqu'à frôler la mort. S'en suit ensuite une remise en cause de l'existence du couple, de la notion d'amour, de passion, pour atteindre enfin la sagesse.
Pour aimer une histoire, il faut une personne sur lequel on arrive à prendre en empathie, ce qui n'a pas été le cas dans celui-ci. Ceci explique donc ma mauvaise note. Jade est une personne capricieuse, dramaqueen, et dépendante affectivement. Cette dépendance affective va pourrir sa relation de couple, sa relation avec son amie Love. Jalouse, possessive, j'ai du mal à suivre le revirement de situation ou elle atteint une forme de lucidité dans la toute dernière partie du livre. Cette sagacité me parait beaucoup trop peu crédible. Mention spéciale cependant pour le personnage de Love, pour qui la vie ne l'épargne pas. J'ai trouvé ce personnage beaucoup plus crédible, et touchante. Transsexuelle également, son village la rejette par par des superstitions ancestrales, et s'ensuit une quête de l'amour, une quête du soi, une quête tragique mais o combien émouvante.

L'écriture est très bonne, très fluide mais de bonne qualité. J'ai cependant une critique à faire, c'est que l'auteure entrecoupe la trame principale pour des sujets secondaires comme celui du métier de traducteur, ou sur la culture et l'histoire thaïlandaise, qui m'a parue beaucoup trop redondante dès le premier tiers du roman, chose qui m'a presque poussée à abandonner sa lecture. le fait est que ces passages, en plus de casser le rythme de l'intrigue m'ont paru trop redondante et trop longue.
Lien : https://cyberlecture.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Shaly
  10 juin 2016
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et l'auteur pour l'envoi de ce livre.
Malheureusement, c'est un livre que j'ai abandonné très vite car je n'ai tout simplement pas réussi à rentrer dans l'histoire.
Le roman débute lorsque les deux protagonistes sont déjà mariés. Honnêtement, pour quelqu'un qui n'a pas lu le résumé, je pense que c'est très dur de comprendre de quoi le livre retourne et où il veut en venir. J'ai vraiment eu l'impression que les passages s'enchaînaient les uns après les autres, sans réelle cohérence, ce qui m'a donné la sensation d'un remplissage.
Par ailleurs, je n'ai pas du tout accroché au style (c'est le premier critère qui m'a fait abandonner le roman) que je ne trouve pas abouti. Certaines tournures m'ont fait tiquer et pour ma part, l'écriture m'a plus freinée dans ma lecture qu'autre chose.
Une grosse déception.
Commenter  J’apprécie          00
akcd
  16 septembre 2016
Jade et Stéphane se disputent. C'est la dispute de trop, Stéphane quitte Jade.
Ce point de départ assez classique va entraîner le lecteur dans un véritable ouragan narratif. Jade et Stéphane ne sont pas des personnages communs et Perrine Andrieux a su exploiter leurs particularités respectives avec brio.
Jade est Thaïlandaise. Apprêtez-vous à découvrir un roman dont l'emprise asiatique est forte, tant dans l'atmosphère, la langue que le caractère des personnages.
Stéphane est Français et traducteur. Vous plongerez au coeur de la quête du mot juste.
Jade est transsexuelle. Elle n'aimerait pas cette appellation trop connotée. Disons qu'elle est femme hétérosexuelle dans un corps d'homme, avec toute la complexité qu'implique cet état, autorisé par la loi, souffrance au quotidien.
Ladyboy est un roman complexe et dense. N'y cherchez rien de trivial, vous n'en trouverez pas. Perrine Andrieux a su placer sa narration au niveau de la qualité des traductions de son personnage, en y mêlant la pointe crue, presque scatologique, qu'apprécient les lecteurs de romans asiatiques. le résultat est prodigieux. Sans tomber dans le piège du cliché (et le risque était grand), l'auteure décrit les transformations physiques de son héroïne, les doutes de son héros et la spiritualité d'une Thaïlande hors des guides touristiques avec l'aisance d'une grande écrivaine.
Je suis sortie grandie par la lecture de Ladyboy. Une expérience rare.
Lien : https://akarinthi.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeMaryline
  08 août 2016
Je remercie l'auteur et sa maison d'édition pour l'envoi de ce livre. Malheureusement, je n'ai pas été charmée par ce roman...
Lorsque j'ai lu le synopsis, j'avais hâte de le lire et quand le livre est arrivé chez moi j'ai trouvé la couverture vraiment très belle et attirante.
Mais c'est un livre que je n'ai pas pu terminer j'ai lu un peu moins de la moitié), impossible pour moi de rentrer dans cette histoire chaotique. En effet, Jade est née homme et on suit son parcours pour devenir une femme, sa vie de couple compliquée avec un homme qui reste à ses côtés mais avec qui rien ne va plus.
Jade assume pleinement sa transformation mais les traitements vont lui faire tourner la tête et elle va devenir agacée, agaçante, très jalouse et possessive, je me suis même demandée comment son homme restait avec elle. Elle me faisait souvent penser à une petite fille capricieuse. J'imagine très bien comme il doit être difficile de voir son corps changer dans cette situation, mais sa folie m'a déstabilisée, je ne me suis pas du tout attachée à cette jeune femme.
C'est un roman qui nous fait voyager en Thaïlande (la langue, la culture, l'histoire...) mais des passages trop longs m'ont fait perdre le fil de ma lecture. Les chapitres sont interminables, l'auteur alterne entre aujourd'hui et hier, des flash-back que je n'ai pas toujours réussi à trouver et qui, du coup, m'ont perdue.
Je pense que les fans de romance ou même les fans de la Thaïlande peuvent apprécier ce livre à sa juste valeur car le style de l'auteur est agréable et fluide. Je trouve le style très recherché (peut-être un peu trop parfois!).
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MadmaelleMadmaelle   16 août 2016
Accoudée au balcon, j'ai suivi le pas de cet homme. Pressé, sans doute, de rentrer chez lui, il avançait le cou. Remontait la Sukhumvit Road sans regarder les commerces, les enseignes éclatantes, les présentoirs surchargés d'arcs-en-ciel et de chatons, les fumées qui s'échappaient des friteuses, sans contempler la beauté des trottoirs, les hybrides se dévoilant à la tombée du jour, quand la pénombre adoucit les différences, affine les traits, et soudain les femmes, jeans déchirés, t-shirts contrefaits, lunettes à cinquante baths portées en haut du crâne, toutes ces femmes sont d'une beauté remarquable, pourtant lui, sans s'arrêter, non, animal roulant sa virilité vers son appartement au nième étage d'un immeuble colossal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
akcdakcd   16 septembre 2016
Stéphane s’est accoudé au fauteuil en cuir piqué, noir, assise en bambou doré, et je me suis laissée happer par cette vision, obsédée soudain par le noir et or, noir et or, tourbillon de violence, un ciel de campagne au beau milieu de la nuit, la douceur du charbon dont je souligne mes cils, cette forme d’amande, noir et or. J’étais incapable de me contrôler. J’y ai pris plaisir, pourtant, comme à chaque nouvelle crise. J’ai goûté l’excitation. Dans le ventre. Entre mes jambes. Une multitude de papillons noir et or. J’ai perçu l’effervescence de ces situations, la transe, voilà, j’étais hors de moi-même et hors du réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : thailandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3480 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre